AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur
the lying game !

votez pour le forum
sur les top sites

Et si vous postiez un petit mot pour le forum ?
Aussi bien sur PRD que sur Bazzart

Venez participer à
l'intrigue où rôde un tueur

Envie de papoter ?
Rejoignez la ChatBox ou le flood !!

Partagez | 
 

 Hot ◘ You got a fetish for my love. Ft Clyde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

« Menteur Avancé »


Pretty girls are cursed.✌
ϟ CREDIT : morphine+Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Erin Heatherton
ϟ JOB : Sans emploi
ϟ MESSAGE : 1060
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Hot ◘ You got a fetish for my love. Ft Clyde   
2017-11-21, 04:27




You got a fetish for my love.

FT. CLYDE
   

   
Ce n’était pas de cette manière que sa soirée aurait dû originellement se dérouler. La belle blonde avait eu vent de la célébration autour de la bière dont toute la ville parlait. La boisson céréalière était à l’honneur à Phoenix en ce mois de Novembre et c’est tout naturellement qu’elle avait pensé y participer avec June. Si leur relation restait encore aujourd’hui hors catégorie relationnelle connue, elles n’étaient au fil du temps que plus proche l’une de l’autre. Ces derniers mois, les choses n’avaient pas été faciles pour Misha. En réalité, il semblerait même que ce soit aller de mal en pire. Elle avait dégringolée dans les escaliers de ce même immeubles, avait déboité son épaules et avait failli tuer son fils par la même occasion. Ca n’avait pas été facile, ni pour elle, ni pour Alekseï. Le pauvre homme en avait été dévasté et même si le soir de son accident, elle avait appris avec combien de cruauté, il avait brisé sa confiance ô combien aveugle en lui. La belle blonde avait décidée de rester à ses côtés. Parce qu’elle donnerait sa vie pour cet homme, elle s’était laissé convaincre de donner la vie pour lui. Elle n’avait pu lui privée de son réconfort quand il semblait en avoir tant besoin. Mais Iwan s’en était miraculeusement remis après de long mois passé à l’hôpital. Alekseï n’avait plus autant besoin d’elle alors elle était partie. Parce que la rancœur qu’elle nourrissait contre son meilleur ami la tuait à petit feu. Elle avait besoin de temps et l’avait abandonné, lui et leur fils. Elle n’était pas allée loin. L’appartement en face du sien, son ancien appartement, celui qu’elle louait encore à Ashley, son ancien et nouveau colocataire. La distance n’avait jamais semblé être autant nécessaire et pourtant, ça l’achevait un peu plus chaque jour. Mais June était là, elle était toujours là pour elle. C’était hallucinant à quel point est-ce qu’elle était venue à dépendre de cette femme. Pourtant, elles s’étaient encore disputées ce soir. La belle blonde avait pour une fois, fait des efforts et ne portait pas le tort et malgré tout, avait fait le premier pas vers elle. Tout ça pour se prendre la plus belle recale bourrées d’excuses débiles du monde. A force de chercher quoi lui répondre, elle s’était endormie. Il faut dire que le pétard qu’elle avait fumé pour se calmer les nerfs avait bien fait son boulot.

Mais voilà qu’elle se réveillait au milieu de la nuit. Le corps brulant et l’entrecuisse moite de désir. La belle avait serrées les cuisses, les frottant l’une contre l’autre alors qu’elle joignait par messages la personne qui l’avait mis en rêve dans tous ses états. Clyde. Ca faisait quelques mois qu’ils trainaient souvent ensemble. Passant leur temps communs à se péter le bide, à se faire exploser la tête de liqueur ou d’herbes. Quand ils ne se perdaient dans des discussions ou débats animés à propos d’un tout ou d’un rien. Et il y avait aussi ces fois où ils flirtaient ensemble, une habitude qu’ils n’avaient pas perdue de leur première rencontre. Toutefois, jamais ce n’était allé plus loin. Mais ce soir, après le rêve qu’elle venait de faire. Ce rêve dont ils étaient les protagonistes, lui et elle. Ce rêve qui semblait avait mis la jeune femme dans tous ses états. Elle écrivait au brun et sa main libre allait se perdre contre les tissus humides de son sous-vêtement. Elle se mordait la lèvre pour étouffer ses gémissements et son corps tremblait presque. Elle était en sueur, sa main pressant contre ses seins, son intimité dans le but de chercher un quelconque soulagement. Elle était une camée et elle était en manque… Clyde lui avait dit qu’il arrivait et l’attente lui semblait si longue, trop longue et ses doigts ne semblaient vouloir la soulagés suffisamment. Juste le temps de patienter un peu plus…  Non, c’était pire ! A chaque fois qu’elle se caressait, le désir devenait besoin, instinct. Et son putain de portable qui vibrait sous son cul et elle ne savait à quel moment est-ce que l’appareil avait glissé jusque –là. La belle ouvrit le texto et elle manqua de tomber du lit quand elle en bondit. Les couettes emmêlées autour de ses longues jambes, à terre, laissées dans son sillage. Elle n’avait pas pris la peine de répondre, rien. Elle avait couru mais ce n’est très certainement pas la raison pour laquelle son souffle était court quand la porte s’ouvrait enfin. Dévoilant Clyde, bel et bien là, devant sa porte. La belle tendit une main pour se saisir de la sienne, l’attirant dans l’appartement, elle fermait la porte derrière lui et le plaquait d’entrée de jeu contre le mur à côté. Son regard se plantait dans le sien et so, corps, lui, se pressait contre le sien. Recherchant cette friction dont elle avait même rêvé éveillé. « Tu m’as fait attendre… », elle chuchotait et si sa voix n’était qu’un souffle, de désir, elle n’en était dépourvue.


   
(c) ANAPHORE
   

  tenue
   

• ───────────────────────────────────── •



You fear that you lay alone forever now, ain't true, ain't true, ain't true, no. So put your arms around me tonight Let the music lift you up like you've never been so high.
CamilaCabello-Crying in the club


Dernière édition par Misha A. Rutkowski le 2017-11-24, 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Confirmé »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
ϟ JOB : Maquilleur/Costumier
ϟ MESSAGE : 468
@PSEUDO : TAG



Re: Hot ◘ You got a fetish for my love. Ft Clyde   
2017-11-24, 06:53




❝You got a fetish for my love❞
Misha & Clyde
J'étais pas encore couché quand mon portable s'était mis à viber. Enfin techniquement si j'étais couché, mais je ne dormais pas, j'étais en train de lire. Et je ne m'attendais vraiment pas à recevoir un message à cette heure. Ça ne pouvait pas être Freya qui appelait à la rescousse puisqu'il n'y avait pas d'orage. Et puis vu notre relation actuelle y'avait peu de chance qu'elle m'appelle. Bon ceci dit même quand on ne s'entendait plus avant elle m'avait toujours appelé à l'aide pour les orages et moi quand je voyais une grosse araignée. Heureusement que j'en avais pas vu d'autres depuis notre dernière "entrevue" parce que je n'avais pas envie d'être le premier à l'appeler. Ah oui la dessus j'avais toujours la même fierté de gamin ! C'était elle qui voulait divorcer, moi j'avais voulu qu'on se remette ensemble donc la balle était dans son camp. Je regardais mon portable. C'était un sms de la part de Misha. Je souris. J'étais surpris mais pas autant que si elle m'en avait envoyé un il y a quelques mois. Ces derniers temps on passait pas mal de temps ensemble et c'était à chaque fois des bons moments. Autant dire que ça me faisait un bien fou, ça me libérait l'esprit, je rigolais et en plus de ça en compagnie d'une jeune femme très agréable à regarder. En revanche ce qui me surpris fut la suite de messages. Apparemment elle avait rêvé qu'elle faisait l'amour avec moi et ça l'avait mis dans tous ses états ! En tout cas elle était très entreprenante et me chauffait clairement, le doute n'était pas permis. Et à imaginer ce qu'elle me disait j'étais rapidement rentré dans le jeu, ça faisait vraiment bien son effet ! Comment ne pas être excité à l'idée de faire l'amour avec la belle blonde ?

Et visiblement ça n'était pas que pour m'allumer. Je m'étais relevé et rhabillé pour prendre ma voiture et me rendre chez elle. Qui aurait cru que ma soirée prendrait un tel tournant ? Pas moi ! Mais j'en était pas mécontent, ça non ! Une fois devant sa porte, sachant qu'elle ne vivait pas seul je ne frappais pas et préférais lui envoyer un sms pour la prévenir de mon arrivée. Suite à quoi la porte s'ouvrit assez rapidement sur la demoiselle ! Je la regardais rapidement de haut en bas, elle était vêtue d'une simple culotte rose et d'un haut qui ne cachait que ses seins. Elle prit ma main pour m'attirer à l'intérieur et une fois la porte refermée elle me poussa contre le mur tout en se pressant elle même contre moi. Un sourire étira automatiquement mes lèvres alors que mes mains glissaient sur ses fesses « Tu m’as fait attendre… » ça faisait trop pervers si je répondais "c'est pour mieux te prendre mon enfant" ? Référence à cette fois où elle m'avait vu déguisé en loup du petit chaperon rouge ! Quoi que mon enfant ça faisait un peu trop pédophile en fait, bref ! "L'excitation a pas l'air d'être redescendue pour autant" On savait tous les deux pourquoi j'étais la et ce qui allait se passer. Il était donc inutile d'attendre plus longtemps à faire des manières. J'agrippais ses cuisses et la soulevais pour rapidement échanger nos place afin de la coincer entre le mur et moi. Une de mes mains restaient sous ses fesses tandis que l'autre remontais le long de son ventre jusqu'à passer sous le tissus qui recouvrais sa poitrine et la lui caresser voir même lui malaxer. Mes lèvres quand à elles s'étaient perdu dans son cou, lui mordillant par moment la peau. Si le temps de faire le chemin m'avait paru bien long à moi aussi il me fallait très peu de temps pour que l'excitation se manifeste de nouveau physiquement dans mon pantalon. Je retirais ma veste pour la laisser tomber par terre et venais caler ma main dans sa nuque pour relever son menton avec mon pouce et enfin m'emparer de ses lèvres.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t5192-riggs-le-meilleur-moyen-de-realiser-limpossible-est-de-croire-que-cest-possible
avatar

« Menteur Avancé »


Pretty girls are cursed.✌
ϟ CREDIT : morphine+Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Erin Heatherton
ϟ JOB : Sans emploi
ϟ MESSAGE : 1060
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Hot ◘ You got a fetish for my love. Ft Clyde   
2017-11-24, 20:05




You got a fetish for my love.

FT. CLYDE
   

   
L’objet de son désir était enfin au pas de sa porte et à partir de là. La belle avait attiré le beau brun dans son appartement pour le plaquer au mur et refermer la porte derrière lui. Elle lui disait qu’il l’avait fait attendre et peut-être que ce n’était même pas vrai. Peut-être qu’il avait fait au plus vite. Mais la notion du temps, elle l’avait perdue. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas couché avec un homme, tellement longtemps qu’elle ne s’était pas sentie pleine. Le désir était se propageait dans ses veines, comme une drogue, comme un doux poison. Son corps entier transpirait et tremblait de cette fièvre. Ses yeux jadis émeraude, à présent onyx. Derrière ses paupières, elle revoyait leurs corps s’entremêler, se caresser, se baiser comme dans ce songe qui l’avait maintenue éveillée. Avec perfection, leurs corps s’épousaient. Elle pouvait sentir contre sa poitrine, leurs rythmes cardiaques déjà effrénés. Leurs souffles, court, se mêlant et elle se demandait quel saveur ses lèvres pouvaient bien avoir. Bordel, elle voulait le gouter. Ses lèvres, sa langue, sa peau, sa foutre. Ca faisait tellement longtemps, trop longtemps qu’elle n’avait pu se délecter des succulences d’un homme. Les mains du brun s’étaient posés sur son cul, l’obligeant à presser son bassin un peu plus contre le sien. Son rythme cardiaque s’affolait à son contact. Il lui répondait que malgré l’attente, l’excitation ne semblait pas être redescendue pour autant. Et bordel, il n’aurait pu être plus perspicace et c’était bien ce qu’elle comptait lui confirmait mais il vint la surprendre en passant ses mains sous ses cuisses pour la soulever de terre et la plaquer au mur. Ses longues jambes s’enroulaient machinalement autour de ses reins et ses bras autour de sa nuque pour plus de support. C’était comme le vélo, ce genre de chose ne pouvait très certainement pas être oublié. Peu importe le nombre de temps où l’on n’avait pas pratiqué. Bien qu’elle soit surprise par ce soudain revirement de situation. Surprise mais pas déçue, ooooh, loin de là.

Impétueuse, elle soutenait son regard. Elle n’était peut-être plus en position de force mais elle n’avait jamais été le genre de femme qui se soumettait facilement. Parce que ce qu’il y avait de mieux dans la soumission, c’était ce moment où tu faisais semblant de résister. Mais là, il n’était pas question de résister. Le plaisir était mutuellement recherché. Misha se mordit la lèvre en sentant la main du brun remonter le long de son estomac de nouveau plat jusqu’à se saisir d’un de ses seins. C’était une sensation nouvelle, rien à voir avec ce qu’elle avait pu ressentir avant et elle était prêt à parier que c’était parce qu’elle était encore trop sensible en ce qui concernait cette partie de son anatomie. « Tu n’en as même pas idée, putain. », ses yeux roulaient dans ses orbites alors qu’elle renversait sa tête en arrière, gémissant son plaisir alors qu’il couvrait sa peau de baiser, de légère morsure. Sa main se perdait dans ses cheveux, son bassin allait en quête de cette friction dont son sexe semblait tant avoir besoin. Il était si dur et elle avait presque envie de pleurer à cause de toutes ces couches de vêtement qui les séparait. « Pourquoi est-ce que tu portes autant de vêtement ? », elle avait presque grogné alors qu’elle l’aidant à se débarrasser de sa veste. Sa main autour de sa nuque, il la forçait à joindre ses lèvres aux siennes et contre ses lèvres, on pouvait l’entendre humer de plaisir. Ses mains descendaient entre leurs deux corps pour lui ôter son t-shirt, interrompant momentanément leur baiser pour le balancer au-dessus de sa tête. Avide, elle récupérait les lèvres du brun, qu’elle mordillait, qu’elle apprenait. Sa langue se mêlait à la sienne, la caressait et la goutait. Et ses mains se parcouraient le dos, le torse du brun. Ses ongles s’enfonçant parfois un peu trop ci et là. Mais ce n’était pas assez, c’était loin d’être suffisant. Elle voulait en voulait plus, elle voulait tout, tout de suite. Une de ses mains se glissait entre leurs hanches, détachant d’une main experte les boutons de son jeans pour se saisir de son membre dans son sous-vêtement. Et contre ses lèvres, elle gémissant de le sentir enfin. « Putain, j’ai envie de toi, maintenant… », elle murmurait contre ses lèvres. Elle mourrait d’envie qu’il la prenne, là tout de suite. Elle relâchait son membre que pour faire descendre le superflu de vêtement. Son pantalon et son boxer, baissé suffisamment pour découvrir son sexe. Elle écartait sa culotte sur le côté pour le sentir contre son intimité ô combien humide. « S’il te plait… », Elle l’avait en main, le glissant, le frottant contre la moiteur de son entrecuisse. Elle en tremblait tellement elle le désirait. « Riggs.. »,Elle le suppliait de mettre fin à son supplice entre quelques baisers, quelques mordillement désireux.


   
(c) ANAPHORE
   

  tenue
   

• ───────────────────────────────────── •



You fear that you lay alone forever now, ain't true, ain't true, ain't true, no. So put your arms around me tonight Let the music lift you up like you've never been so high.
CamilaCabello-Crying in the club
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Re: Hot ◘ You got a fetish for my love. Ft Clyde   


Revenir en haut Aller en bas
 

Hot ◘ You got a fetish for my love. Ft Clyde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: Midtown :: Appartement, Loft, Duplex
-