AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur
the lying game !

votez pour le forum
sur les top sites

Et si vous postiez un petit mot pour le forum ?
Aussi bien sur PRD que sur Bazzart

Venez participer à
l'intrigue où rôde un tueur

Envie de papoter ?
Rejoignez la ChatBox ou le flood !!

Partagez | 
 

 [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : SD (avatar) + Mehza (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Julian Schratter
ϟ JOB : Cuisinier officiellement, fait du trafic avec Whitaker officieusement
ϟ HUMEUR : A faire chier
ϟ MESSAGE : 1780
@PSEUDO : Boucle d'or


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2017-11-10, 08:07


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

Installés confortablement sur le canapé, Mylessià et moi pouvions enfin prendre le temps de discuter de ces trois derniers mois. Ce n’était pas les messages échangés qui nous avaient informé du quotidien de l’autre. Ma petite amie n’avait pas eu assez de réseau là bas et avait l’air pas mal occupée au Cambodge. Je ne lui en tenais absolument pas rigueur. Elle avait choisi de partir pour faire de l’humanitaire, se retrouver et j’avais respecté son choix. Elle était libre de ses actes et je n’allais pas la brider sur ce genre de situation. Ce n’était pas le moment de refuser quelque chose à l’autre sinon notre couple ne marcherait jamais. Du coup, pendant ce temps là, lorsqu’elle était à Cambodge, je travaillais vraiment à fond. J’avais pu me concentrer à fond dans mon affaire avec Calum. Nous avions pu organiser des courses, nous créer un réseau très fort et empocher un maximum d’argent. Nous avions eu quelques embuches sur notre chemin mais au final, nous en sortions indemnes et avec de nombreux sous de côté. J’avais donc avoué à Mylessià que je m’étais focalisé sur le travail pendant son absence, que je n’avais pas pris de vacances parce que je n’en voyais pas l’intérêt. Elle voyait le fait de se plonger entièrement dans le travail comme le fait de combler le manque de quelqu’un. Je haussais les épaules, peut être, je ne l’avais pas ressenti comme ça sur l’instant. Mais au moins, ça m’avait permis de penser autre chose qu’au long départ de Mylessià. Peut être Madame Cartier, je ne me suis pas posé la question en fait. C’était mon inconscient qui m’avait joué un tour, je pense mais elle devait sûrement avoir raison. Lorsque j’étais seul, je pensais au manque créé par son départ. L’occupation était donc une bonne chose. Quand j’étais au travail, je pensais plus à la sécurité et à l’informatique qu’à Mylessià, il fallait que je reste concentré pour ne pas louper une quelconque information en terme de sécurité, en terme d’achats ou autre. Ce n’était pas du tout contre ma petite amie, bien au contraire, mais je ne voulais pas être distrait alors que ça pourrait coûter cher à mes partenaires et moi. En attendant, je profitais de ma petite amie, elle avait la tête sur mon épaule tandis que je lui caressais sa cuisse. Cet instant de tendresse faisait le plus grand bien. C’est alors que la belle blonde me demanda si des filles avaient profité de son absence pour me tourner autour. Je décidais de piquer un peu la jalousie de ma petite amie en lui avouant faussement qu’avec mon colocataire, nous avions invité quelques filles à notre appartement. La bombe eut l’effet escompté puisqu’elle se redressa d’un bon me questionnant avec des milliers de questions. Il était difficile de garder son sérieux mais je tentais de le garder au maximum pour continuer dans le délire. Bah pour faire quelques soirées, il n’y avait rien de mal à ça, si ? Et puis, ces filles, tu les connais pas. Franchement, c’était dur de ne pas rire mais elle plongeait les deux pieds dedans et c’était tellement drôle à voir. Bon, quand je lui dirais que ce n’était qu’une blague, il faudra que je sorte les rames pour lui dire que c’est faux et me rattraper. Mais en attendant, je m’amusais un peu à la titiller.

Tenue

©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4757-adrian-regle-n1-bien-cacher-son-jeu
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Sweet Disaster - Bae - Niagara
ϟ CÉLÉBRITÉ : Rosie Huntington-Whiteley
ϟ JOB : Etudiante en médecine
ϟ MESSAGE : 4349



MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2017-11-11, 19:29


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

De nouveau réunis avec mon petit ami, nous pouvions enfin profiter de passer un peu de temps ensemble. D'ailleurs je n'avais pas besoin de plus, que le beau brun à mes côtés dans ce canapé pour me sentir bien. Ses trois mois d'éloignement avaient été terriblement longs, et le jeune homme m'avait énormément manqué. Cette distance avait été un réel test pour notre jeune couple et cela avait fait de mon point de vue que confirmer l'affection que je portais au jeune homme. C'était alors tout naturellement que j'avais posé ma tête sur l'épaule du brun, tandis que lui avait commencé à me caresser une cuisse. Cela était tellement agréable que j'aurais pu y rester des heures ainsi. J'avais du coup profité de l'occasion pour interroger mon petit ami sur les trois mois qui venaient de s'écouler. Après tout lui aussi en avait dû en vivre des choses, et ça même s'il était resté à Phoenix contrairement à moi. Le jeune homme m'avait alors confié qu'il avait énormément travaillé pendant cette période, et qu'il n'avait même pas vu l’intérêt de prendre des vacances. Du coup je l'avais interrogé pour savoir si ce n'était pas le manque de quelqu'un qui l'avait incité à se plonger complètement dans le travail.Il faut dire que cela n'aurait rien eu d'étonnant dans la mesure où j'avais réagi de la même manière. Il n'y avait alors que le soir lorsque je me retrouvais de nouveau seule dans ma chambre que je ressentais de nouveau le manque de mes proches et notamment d'Adrian. Toutefois le jeune homme lui ne savait pas vraiment si c'était pour ça qu'il avait réagi ainsi. Il ne s'était d'ailleurs même pas vraiment posé la question. « En tout cas moi c'est ce que j'ai fait » Lui avais-je alors confié dans un murmure. Parce que même si j'avais été la première à avoir voulut faire ce voyage, cela ne m'avait pas empêché de ressentir le manque de mes proches. D'ailleurs cela me faisait penser qu'il faudrait que je prévienne mes parents de mon retour, ainsi que ma meilleure amie Lou. Seulement pour le moment je préférais encore profiter de ma tranquillité auprès de mon petit ami. Il me faudrait encore quelques jours pour me remettre complètement de mon voyage et du décalage horaire. Seulement un peu curieusement et titillé par ma jalousie, j'avais fini par interroger Adrian sur les femmes qui lui avaient peut-être tourné autour pendant mon absence. Oui parce que bien que j'avais confiance en mon petit ami, cela ne m'avait pas empêché de me poser des questions pendant mon absence. Seulement loin de me rassurer, le jeune homme m'avait avoué avoir fait quelques apéros chez lui avec son colocataire et des filles. Des filles ? Quelles filles ? Tout de suite je m'étais redressé d'un bond pour regarder Adrian et lui demander plus d'explications. Comment ça il avait invité des filles chez lui ? Visiblement cela avait été pour faire quelques soirées, et selon lui il n'y avait rien de mal à ça. Sérieusement ? C'était une blague ou quoi ? Comment pouvait-il trouver ça normal ? Qui plus est avec des filles que je ne connaissais pas en plus. « De mieux en mieux » Avais-je rétorqué ironiquement. Je croisais mes bras contre ma poitrine, déçu du comportement d'Adrian et de sa façon de m'avouer ça. « Je ne sais pas, mais tu trouverais ça normal que je fasse des soirées avec des mecs chez moi, toi ? » Personnellement je trouvais ça totalement inconcevable et je ne comprenais pas qu'Adrian trouve ça normal. « Faut croire que je n'ai pas dû te manquer tant que ça finalement » Après tout il avait visiblement bien profité de son temps libre avec toutes les pétasses de la ville.

Tenue

©️ GASMASK

• ───────────────────────────────────── •


Send them your heart, so they'll know that someone cares and their lives will be stronger and free. As God has shown us by turning stone to bread so we all must lend a helping hand. We are the world, we are the children. We are the ones to make a brighter day ©️endlesslove.
We are the ones to make a brighter day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4267-mylessia-j-espere-que-tu-vas-souffrir-et-que-tu-vas-mal-dormir-pendant-ce-temps-j-vais-ecrire-pour-demain-l-avenir
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : SD (avatar) + Mehza (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Julian Schratter
ϟ JOB : Cuisinier officiellement, fait du trafic avec Whitaker officieusement
ϟ HUMEUR : A faire chier
ϟ MESSAGE : 1780
@PSEUDO : Boucle d'or


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2017-11-17, 15:30


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

Mylessià avait eu le choix de partir pour le Cambodge alors que moi, j’étais contraint à vivre sans elle pendant trois mois. Pourtant, le manque avait été des deux côtés. J’avais énormément travaillé, sûrement pour combler ce manque comme elle le disait mais je ne savais pas si c’était à cause de ça. Sûrement. J’avais dû mal à m’ouvrir et à dire ce que je ressentais exactement. Je n’avais pas eu de vraie relation amoureuse avant elle alors m’ouvrir à quelqu’un était assez difficile. Déjà, je trouvais que je le faisais assez, non ? De toute façon, elle me prenait comme j’étais, elle ne pourrait pas me changer. Mylessià m’avoua, elle, qu’elle s’était plongée dans son travail, au Cambodge, afin d’oublier que ses proches lui manquaient dont moi. C’était une façon d’oublier en quelque sorte ou bien d’y mettre de côté pour que le temps passe un peu plus vite. Je caressais la cuisse de ma petite amie, d’un geste réconfortant. Au moins, on a surmonté cette épreuve. On l’aura fait ! Qui aurait cru que notre couple aurait duré après ces trois mois séparés l’un de l’autre. Après tout, ça aurait pu être mauvais pour nous deux. On aurait pu se rendre compte qu’on ne se manquait pas, qu’on n’avait pas vraiment de réels sentiments l’un pour l’autre… Et au final, à son retour, on aurait rompu. Mais rien de tout ça ne s’était passé, au contraire. Cela avait renforcé davantage notre amour. En parlant d’amour, je m’amusais désormais avec la jalousie de Mylessià sur le fait que j’avais passé des soirées avec des filles qu’elle ne connaissait pas et mon colocataire. J’invoquais la furie Cartier en un quart de secondes. J’adorais la piquer et elle réagissait immédiatement. Il était difficile de garder son sérieux en voyant qu’elle s’énervait de suite mais j’avais continué de jouer le jeu. Elle s’emporta et me demanda de se mettre à sa place. Elle remit même en question mon manque à son égard. Je me pinçais la lèvre inférieure pour ne pas éclater de rire. Elle se replia sur elle même et me bouda en quelque sorte. Je lui fis décroiser ses bras et pris ses mains dans les miennes. C’est une blague, Boo. Ce n’est pas vrai ! Et là, je ne pus m’empêcher de rire un peu. Tu réagis au quart de tour, c’était trop drôle à voir ! Elle m’en voudra peut être un peu sur le fait que j’ai joué avec ses sentiments mais au moins, j’avais vu qu’elle tenait réellement à moi avec ça. Tu boudes ? Dis je en utilisant mes yeux de chat botté. Elle ne pourrait pas me résister bien longtemps avec cette tête de chien battu, si ? Mes mains toujours dans les siennes, je ne la quittais pas du regard pour qu’elle craque.

Tenue

©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4757-adrian-regle-n1-bien-cacher-son-jeu
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Sweet Disaster - Bae - Niagara
ϟ CÉLÉBRITÉ : Rosie Huntington-Whiteley
ϟ JOB : Etudiante en médecine
ϟ MESSAGE : 4349



MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2017-12-04, 22:20


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

En prenant la décision de me rendre trois mois au Cambodge j'avais pris un véritable risque pour mon couple. En effet après seulement quelques mois ensemble la distance aurait pu être fatale pour notre jeune couple. Seulement finalement c'était tout l'inverse qu'il s'était produit. La distance et l'absence n'ayant fait que renforcer notre amour l'un pour l'autre. D'ailleurs maintenant que j'avais retrouvé les bras du beau brun, je n'étais pas prête à les quitter de nouveau. Pendant tout mon séjour au Cambodge je m'étais plongé corps et âme dans mon travail pour ne pas à avoir à penser au jeune homme, et au manque que je pouvais ressentir. Adrian de son côté s'était aussi acharné au travail, même si lui n'avait pas semblé en comprendre la raison. En tout cas le jeune homme était au moins sûr d'une chose : nous avions réussi à surmonter cette épreuve malgré tout. « Oui tu as raison » Et cela prouvait amplement nos sentiments. Peu importe la distance, l'absence, le manque, nous étions enfin réunis, plus attaché que jamais. Toutefois Adrian n'avait pas mis longtemps à réveiller la jalouse qui sommeillait en moi. En effet rien qu'à l'idée qu'il avait pu passer des soirées avec tout un tas de filles chez lui m'agaçait au plus au point. Mais le pire dans tout ça c'était la nonchalance avec laquelle il m'avouait cela, comme ci tout ça était absolument normal. Du coup je n'avais pas eu besoin de beaucoup de temps pour sentir de l'agacement naître en moi. Je lui avais d'ailleurs demandé si lui aussi aurait trouvé ça normal si les rôles avaient été inversés ? Aurait-il vraiment bien prit le fait que j'invite tout un tas de mecs chez moi sans sa présence ? Je commençais vraiment à me demander si je lui avais réellement manqué. Il faut dire qu'il avait sacrément du bien s'amuser avec ses espèces de pétasses pendant que je n'étais pas là. Seulement alors que j'avais croisé mes bras contre ma poitrine tout en me détachant de mon petit ami, ce dernier m'avait finalement fait décroiser mes bras tout en me prenant les mains. Le jeune homme m'avouant ensuite que c'était une blague, et que tout ceci n'était pas vrai. Un petit rire venait d'ailleurs s'échapper de la bouche du beau brun tandis qu'il me confiait à quel point c'était drôle de me voir ainsi réagir au quart de tour. Dans un premier temps soulagé d'apprendre que tout ceci était faux, je ne pouvais m'empêcher d'être également agacé par la façon de faire d'Adrian. Ce dernier venait d'ailleurs m'interroger pour savoir si je boudais tout en me lançant son regard de chien battu. « T'es un idiot Adrian Grimes » Ouais le pire idiot que la terre ai connue, mais définitivement mon idiot à moi. « Je te déteste » Ajoutais-je en délivrant l'une de mes mains de son emprise pour venir lui attraper son tee shirt, et l'attirer à moi avant de coller mes lèvres aux siennes dans un baiser fougueux. Il était à moi et à personne d'autre.

Tenue

©️ GASMASK

• ───────────────────────────────────── •


Send them your heart, so they'll know that someone cares and their lives will be stronger and free. As God has shown us by turning stone to bread so we all must lend a helping hand. We are the world, we are the children. We are the ones to make a brighter day ©️endlesslove.
We are the ones to make a brighter day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4267-mylessia-j-espere-que-tu-vas-souffrir-et-que-tu-vas-mal-dormir-pendant-ce-temps-j-vais-ecrire-pour-demain-l-avenir
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : SD (avatar) + Mehza (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Julian Schratter
ϟ JOB : Cuisinier officiellement, fait du trafic avec Whitaker officieusement
ϟ HUMEUR : A faire chier
ϟ MESSAGE : 1780
@PSEUDO : Boucle d'or


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2017-12-05, 08:04


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

C’était une grande épreuve qu’on avait vécu, être séparés pendant trois longs mois. A son retour, ça n’aurait pas pu fonctionner et pourtant nous étions plus soudés que jamais désormais. Notre amour avait résisté à cette dure épreuve malgré le fait que notre relation n’ait commencé que fin janvier. Elle me disait que j’avais raison, qu’on avait réussi surmonter cette épreuve. J’appuyais mes caresses pour conclure cette discussion. Maintenant, je lui faisais une petite blague à propos de filles qui seraient venues chez moi, normal, pour faire plusieurs soirées, avec mon colocataire Joshua. Elle réagit au quart de tour. Elle commençait à ouvrir des grands yeux, à s’énerver, à retourner la situation pour que je vois ce que ça faisait, à croiser les bras tout en s’éloignant de moi. Elle était vraiment braquée, il fallait que je cesse de suite ce petit jeu sinon elle m’en voudrait vraiment. Je lui pris ses mains afin d’avoir un contact physique, qu’elle revienne vers moi. Je lui expliquais alors que c’était une blague, rigolant un peu par la même occasion. Elle m’insulta d’idiot mais je ne le prenais pas pour moi, bien au contraire, je le méritais. J’avoue que sur ce coup là, j’ai abusé. Mais j’aimais bien la taquiner. Elle était tombée les deux pieds dedans. Elle me disait « je te déteste » mais je savais très bien qu’elle ne le pensait pas. Elle attrapa mon tee shirt d’un coup et me tira sauvagement afin de m’embrasser avec fougue. Je prolongeais ce baiser avec passion. Elle m’avait tant manqué ! Entre deux baisers, je voulais lui faire avouer quelque chose. Alors, tu me détestes toujours autant ? Je continuais de l’embrasser encore et encore. Ses lèvres étaient une drogue pour moi. Je voulais la garder auprès de moi pour toujours, qu’elle ne reparte plus. Mes baisers transposaient bien ce que je pensais. Je venais caresser la forme de ses courbes, le long de son corps. J’ai très envie de toi, tu m’as tant manqué. Dans un murmure au creux de l’oreille, je m’ouvrais complètement à elle. Je vins déposer des petits baisers le long de son cou, descendant dans son décolleté. Oui, à ce moment là, j’avais très envie d’elle. En même temps, trois mois, c’était très long en terme d’abstinence.

Tenue

©️ GASMASK


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4757-adrian-regle-n1-bien-cacher-son-jeu
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Sweet Disaster - Bae - Niagara
ϟ CÉLÉBRITÉ : Rosie Huntington-Whiteley
ϟ JOB : Etudiante en médecine
ϟ MESSAGE : 4349



MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2017-12-06, 16:24


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

Adrian venait de jouer avec ma jalousie et j'avais clairement foncé tête baissée. Il faut dire que pendant ses trois longs mois loin de lui, j'avais eu le temps de m'imaginer tout un tas de choses. Du coup lorsqu'il m'avait avoué avec sérieux qu'il avait invité des filles à passer certaines soirées chez lui pendant mon absence j'avais directement vu rouge. La manière nonchalante dont il m'avait avoué cela avait d'autant plus intensifié ma colère. Je n'avais vraiment pas compris comment il pouvait trouver ça normal. Bien heureusement en voyant certainement dans quel état m'avait mise cette nouvelle, Adrian avait fini par m'avouer la véritable vérité. Tout ceci était faux, il m'avait simplement raconté une blague et d’ailleurs ma réaction l'avait semble-t-il beaucoup amusé. D'un côté soulagé, et d'un autre agacé par son stratagème, je lui avais alors rétorqué que c'était un idiot. Oui un véritable idiot de jouer ainsi avec ma jalousie. Heureusement le jeune homme avait tout de même fini par avouer qu'il avait un peu abusé sur ce coup-là. « Complètement » Lui avais-je alors rétorqué pour qu'il comprenne bien que ce n'était pas le genre de chose à refaire. Puis après lui avoir dit que je le détestais, et ça même si j'étais loin de le penser, j'avais attrapé le haut de son tee-shirt pour l'attirer sauvagement vers moi afin de l'embrasser fougueusement. Les lèvres du beau brun répondant parfaitement à mes baisers enflammés tandis que je venais coller mon corps contre le sien. J'avais besoin de le sentir contre moi, et être ainsi certaine qu'il ne m'échapperait plus. J'avais d'ailleurs laissé échapper un petit grognement de frustration lorsque le jeune homme avait rompu l'un de nos baisers pour me demander si je le détestais toujours autant. « Oui toujours » Lui avais-je alors répondu avant de lui mordiller légèrement sa lèvre inférieure et reprendre nos baisers. C'était bien évidemment faux et d'ailleurs mes actes le prouvaient assez aisément, mais c'était une petite vengeance qu'il méritait amplement. Nous avions ensuite repris nos baisers fougueux, tandis que j'avais commencé à sentir les mains de mon petit ami se balader sur mon corps. De mon côté j'avais fini par relâcher le tee shirt du beau brun pour venir passer mes mains sous le tissu. J'avais vraiment besoin de sentir la chaleur de sa peau sous mes doigts. Puis dans un murmure Adrian était venu me dire dans le creux de mon oreille à quel point il avait envie de moi et à quel point je lui avais manqué. Des sentiments que je partageais totalement et d'ailleurs j'étais venu à mon tour lui murmurer mes envies. « Moi aussi, j'ai très envie de toi » Sa bouche, ses mains, sa peau,.... Tout m'avait manqué chez lui et il était grand temps pour nous de combler cette frustration vécu pendant ces trois derniers mois. La bouche du jeune homme avait d'ailleurs déjà commencé à tracer un sillage de baisers le long de mon cou et ça jusqu'à mon décolleté, ce qui m'avait poussé à me cambrer. Puis en moins de temps qu'il faut pour le dire j'avais retiré le tee-shirt de mon petit ami, avant de me débarrasser à mon tour de mon propre tee-shirt après avoir retiré ma chemise. J'avais soudainement chaud, très chaud et la température ne semblait pas prête à redescendre. Grimpant à califourchon sur le beau brun j'avais alors capturé de nouveau ses lèvres pour l'embrasser passionnément, une de mes mains glissant dans la chevelure du jeune homme, avant que mes lèvres ne descendent lentement dans son cou puis sur son torse. Mes baisers accompagnant cette longue descente. J'avais envie de savourer cet instant et ça même si j'étais aussi rongé par le désir.

Tenue

©️ GASMASK

• ───────────────────────────────────── •


Send them your heart, so they'll know that someone cares and their lives will be stronger and free. As God has shown us by turning stone to bread so we all must lend a helping hand. We are the world, we are the children. We are the ones to make a brighter day ©️endlesslove.
We are the ones to make a brighter day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4267-mylessia-j-espere-que-tu-vas-souffrir-et-que-tu-vas-mal-dormir-pendant-ce-temps-j-vais-ecrire-pour-demain-l-avenir
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : SD (avatar) + Mehza (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Julian Schratter
ϟ JOB : Cuisinier officiellement, fait du trafic avec Whitaker officieusement
ϟ HUMEUR : A faire chier
ϟ MESSAGE : 1780
@PSEUDO : Boucle d'or


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2017-12-07, 07:51


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

J’avais abusé sur ce coup là, je le reconnaissais mais c’était drôle. Il fallait bien que je confirme ses sentiments, voir s’il y avait un peu de jalousie. Si elle n’avait pas réagit, je me serais inquiété. Cela voudrait dire qu’elle s’en fichait si des filles me tournaient autour et donc qu’elle ne tenait pas à moi ni à notre couple. Mais là, c’était le contraire. Elle avait immédiatement réagi. Heureusement, elle ne m’en voulait pas et là, nous nous embrassions avec fougue, rattrapant tout le temps perdu pendant ces longs mois. Entre deux baisers, je lui demandais tout de même si elle me détestait toujours. La blague n’était pas redescendue et pour me le faire payer elle me répondit que oui, toujours, elle me détestait. Je souriais, c’était juste pour m’embêter qu’elle disait cela. Elle ne le pensait pas sérieusement. Je le prenais donc plus à la rigolade qu’autre chose. Je revins déposer mes lèvres sur les siennes pour échanger un baiser très langoureux, caressant la courbe de sa taille. Sa peau, sa chaleur, son odeur, tout m’avait manqué. Alors que je remontais mes baisers jusqu’au creux de l’oreille, je lui avouais que j’avais très envie d’elle. Descendant mes baisers dans son cou, elle me répondit la même chose. Ca tombait bien alors, je n’allais pas m’arrêter. Je caressais tout le corps de ma petite amie tandis qu’elle m’enleva mon tee shirt puis le sien. Elle se mit ensuite à califourchon sur moi et à son tour elle me posa de nombreux baisers, d’abord sur les lèvres puis dans le cou et enfin sur le torse. Pendant ce temps, je caressais ses hanches puis je descendis mes mains jusqu’à ses fesses. Je passais mes mains à l’intérieur de son legging afin de pouvoir être en contact avec sa peau. Mon corps brûlait de désir pour elle. Je décidais de passer à la vitesse supérieure en la prenant par les hanches afin qu’elle s’allonge sur le canapé. Pour ma part, je me mis debout afin d’enlever mon jean et de me retrouver avec pour seul vêtement mon caleçon. Par contre, je voulais qu’elle soit à la même hauteur que moi alors je lui enlevais son legging afin qu’elle se retrouve, elle aussi, en sous vêtements. Je me mis au dessus d’elle afin de l’embrasser de nouveau caressant d’abord sa poitrine, par dessus son soutien gorge, puis je descendis jusqu’au bas afin de commencer à la caresser tout doucement. Là, ça devenait très chaud entre nous. J’avais très envie de ne faire plus qu’un avec Mylessià mais ne brûlons pas les étapes. Pour l’instant, profitons de cet instant !

Tenue

©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4757-adrian-regle-n1-bien-cacher-son-jeu
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Sweet Disaster - Bae - Niagara
ϟ CÉLÉBRITÉ : Rosie Huntington-Whiteley
ϟ JOB : Etudiante en médecine
ϟ MESSAGE : 4349



MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2017-12-09, 19:12


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

Je ne le détestais pas non, mais après la blague qu'il venait de me faire, je n'étais certainement pas prête à lui répondre le contraire. C'était ma petite vengeance personnelle après qu'il ait joué avec ma jalousie. Parce que oui j'étais une femme jalouse de nature et ce sentiment était d'autant plus amplifié lorsque je commençais à ressentir des sentiments amoureux pour une personne. Et cette personne c'était Adrian. En tout cas le jeune homme n'avait pas semblé m'en tenir rigueur puisque bien vite il avait repris mes lèvres dans un baiser langoureux et passionné. Les mains du beau brun avaient alors commencé à se balader sur mon corps tandis que j'avais passé les miennes sous son tee-shirt. J'avais besoin de sentir sa peau sous mes doigts, redécouvrir chaque parcelle de son corps après ses trois mois de privation. Les lèvres de mon petit ami avaient ensuite glissé jusqu'à mon oreille afin qu'il puisse me murmurer combien il avait envie de moi. Une envie que je partageais totalement. Du coup fort de ses confidences j'avais entrepris de retirer le tee shirt du jeune homme avant d'en faire de même pour moi et de me retrouver ainsi en soutien-gorge. Grimpant à califourchon sur le beau brun j'avais alors laissé glisser mes lèvres dans son cou puis sur son torse. De son côté le jeune homme avait lui continué à caresser mon corps, glissant même ses mains à l'intérieur de mon legging pour se poser sur mes fesses. À son contact j'avais senti tout mon corps s'embraser. Puis bien vite Adrian avait repris les choses en main en me portant pour m'allonger sur le canapé. Mon corps avait frissonné au contact du canapé froid, tandis que mon petit ami s'était lui redressé pour retirer son jean. Frustré de ne plus ressentir sa chaleur contre moi je n'avais toutefois pas perdu une miette du spectacle proposé par le beau brun. Mon regard brûlant de désir se posant sur le corps pratiquement nu de mon petit ami. Il était véritablement trop sexy. Après quoi le jeune homme m'avait à son tour aidé à me débarrasser de mon legging, me retrouvant ainsi en lingerie sous ses yeux. S'allongeant au-dessus de moi, le jeune homme avait ensuite de nouveau capturé mes lèvres pour m'embrasser, tandis que l'une de ses mains avait entrepris de me caresser la poitrine avant de descendre dangereusement vers mon intimité. À peine avait-il atteint cet endroit que je m'étais légèrement cambré pour ressentir encore plus nettement ses caresses. Je n'avais plus envie qu'il s'arrête et d'ailleurs je ressentais déjà une certaine moiteur entre les cuisses. Mes deux mains libres avaient elles entrepris de descendre dans le dos du jeune homme avant que l'une d'elles ne s'engouffre dans son caleçon et n'attrape sa virilité. Mes lèvres contre les siennes, je ne cessais d'embrasser Adrian, ne reprenant mon souffle que lorsque cela était nécessaire. J'avais envie de lui, terriblement envie de lui et je ne cessais de faire plaisir au jeune homme en faisant des vas et viens le long de son membre, tandis que mon autre main avait elle fait en sorte de descendre son caleçon afin de libérer sa virilité. J'étais de plus en plus excitée et désireuse de le sentir enfin en moi.

Tenue

©️ GASMASK

• ───────────────────────────────────── •


Send them your heart, so they'll know that someone cares and their lives will be stronger and free. As God has shown us by turning stone to bread so we all must lend a helping hand. We are the world, we are the children. We are the ones to make a brighter day ©️endlesslove.
We are the ones to make a brighter day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4267-mylessia-j-espere-que-tu-vas-souffrir-et-que-tu-vas-mal-dormir-pendant-ce-temps-j-vais-ecrire-pour-demain-l-avenir
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : SD (avatar) + Mehza (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Julian Schratter
ϟ JOB : Cuisinier officiellement, fait du trafic avec Whitaker officieusement
ϟ HUMEUR : A faire chier
ϟ MESSAGE : 1780
@PSEUDO : Boucle d'or


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2018-01-02, 10:16


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

Fini de parler, fini de faire des crises de jalousie, fini de boire… Maintenant, nous passions à quelque chose d’un peu plus sérieux et qui nous avait tant manqué : le sexe. En trois mois d’abstinence, mon corps s’embrasait de désir pour elle. Ca avait été très long ces mois éloignés d’elle. La retrouver enfin me comblait de bonheur. Il était temps de rattraper le temps perdu. En un rien de temps, nous nous retrouvions en lingerie. Je parsemais le corps de Mylessià de nombreux baisers, couvrant chaque parcelle de sa peau. Mes mains, après être passées par sa poitrine, s’arrêta sur son intimité. Je jouais avec son bouton magique et elle se cambra pour apprécier cet échange de plaisir, du moins, c’était ce que je supposais. Au bout d’un moment, Mylessià joua à son tour avec ma virilité, glissant ses mains dans mon caleçon. Mon souffle s’intensifia poussant quelques râles de plaisir. Puis, elle m’enleva mon caleçon et j’en profitais pour faire de même avec elle, me décalant légèrement pour lui enlever sa petite culotte et son soutien gorge. Fini de se caresser maintenant nous passions aux choses sérieuses. Je me repositionnais au dessus de Mylessià afin de pouvoir m’insérer en elle et commencer des va et viens assez lent. Je ne pus m’empêcher de pousser une sorte de cri de soulagement et de plaisir. Cela faisait tellement longtemps que nous n’avions pas pu profiter de l’un et l’autre. Se retrouver était une pure joie et procurer un instant immense de plaisir. Quelques minutes plus tard, j’intensifiais le plaisir et accélérais le mouvement. Le plaisir était à son maximum. Je sentais le plaisir ultime monter de plus en plus mais il fallait que je me retienne pour ne pas que ça soit trop rapide non plus. Il fallait qu’elle profite elle aussi. Du coup, je me retenais comme je pouvais tandis que je gardais un rythme assez rapide et fort pour lui procurait tout le plaisir escompté.

Tenue

©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4757-adrian-regle-n1-bien-cacher-son-jeu
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Sweet Disaster - Bae - Niagara
ϟ CÉLÉBRITÉ : Rosie Huntington-Whiteley
ϟ JOB : Etudiante en médecine
ϟ MESSAGE : 4349



MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2018-01-02, 16:00


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

Le manque avait-elle qu'il ne nous avait pas fallu longtemps pour que nos deux corps s'enflamment. En moins de temps qu'il faut pour le dire nous nous étions en effet retrouvés pratiquement nus. Quelques morceaux de tissu cachant encore nos parties les plus intimes. Et pourtant cela n'avait pas empêché Adrian de venir caresser ma poitrine et mon intimité tandis que moi je m'étais occupé de son membre. Puis l’excitation avait été elle que j'avais fini par aider mon petit ami à se débarrasser de son caleçon tandis que lui m'avait aidé à retirer ma lingerie. Aucune barrière ne séparant maintenant plus nos deux corps transis de désir l'un pour l'autre. Le regard brûlant j'avais alors regardé le jeune homme se positionner de nouveau au-dessus de moi avant que je ne pousse un gémissement de plaisir lorsqu'il avait fini par unir nos deux corps. C'était tellement bon! Une véritable délivrance après ces trois longs mois loin l'un de l'autre. Lentement Adrian avait alors commencé ses vas et viens, tandis que j'avais de mon côté commencé à onduler des hanches avant que le jeune homme augmente petit à petit la cadence. Le plaisir était elle que je ne pouvais m’empêcher de pousser des gémissements de plaisir à chaque assaut du brun. Par moments je venais toutefois capturer les lèvres d'Adrian pour l'embrasser fougueusement avant que le souffle ne me manque. Il m'avait tellement manqué. J'étais tellement bien, là, totalement comblé de plaisir par mon petit ami alors qu'il n'avait de cesse d'intensifier ses mouvements jusqu'à ce que nous atteignions le plaisir ultime dans un dernier coup de rein donné par le beau brun. L'orgasme était atteint et j'étais véritablement sur un petit nuage. D'ailleurs il m'avait fallu plusieurs longues secondes pour redescendre sur terre tant l'instant avait été intense entre nous deux. Le souffle court j'avais peiné à reprendre ma respiration, tandis que mon petit ami en avait sûrement profité pour se retirer de mon corps. L'embrassant une ultime fois j'avais ensuite plongé mon regard dans le sien avant de lui murmurer quelques mots, tout en posant une main sur sa joue. « Je t'aime Adrian » C'était la première fois que je lui avouais ainsi mes sentiments, et je ne savais pas vraiment comment il prendrait cette déclaration. Seulement mon séjour au Cambodge loin de lui m'avait enfin fait prendre conscience des sentiments amoureux que j'avais pour lui et je n'avais plus envie de lui cacher. Toutefois je redoutais un peu sa réaction, de peur qu'il prenne la fuite en entendant cela.

Tenue

©️ GASMASK

• ───────────────────────────────────── •


Send them your heart, so they'll know that someone cares and their lives will be stronger and free. As God has shown us by turning stone to bread so we all must lend a helping hand. We are the world, we are the children. We are the ones to make a brighter day ©️endlesslove.
We are the ones to make a brighter day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4267-mylessia-j-espere-que-tu-vas-souffrir-et-que-tu-vas-mal-dormir-pendant-ce-temps-j-vais-ecrire-pour-demain-l-avenir
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : SD (avatar) + Mehza (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Julian Schratter
ϟ JOB : Cuisinier officiellement, fait du trafic avec Whitaker officieusement
ϟ HUMEUR : A faire chier
ϟ MESSAGE : 1780
@PSEUDO : Boucle d'or


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2018-01-10, 07:48


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

Le rythme intense, j’enchainais les coups de bassin de plus en plus rapidement avec une certaine sauvagerie. Son corps tout entier m’avait manqué. J’en profitais au maximum tandis que le plaisir était monté très vite. Cela faisait tout de même plus de trois mois que nous n’avions pas fait l’amour. Il fallait rattraper tout ce temps loin de l’autre. Je gardais tout de même mon rythme alors que l’orgasme n’était qu’à un millimètre de sortir. Au bout de quelques secondes, Mylessià atteignit le septième ciel et je me lâchais pleinement pour moi aussi craquer et lâcher prise. Les derniers coups de va et viens étaient plus pour clôturer tout ça. Puis, je me retirais d’elle tandis que je lui offrais un ultime baiser. Je me posais à côté d’elle, sur le canapé, reprenant mon souffle quelques secondes. Je tournais la tête vers Mylessià et plongeais mon regard dans le sien. D’un coup, Mylessià me murmura les trois mots fatidiques. Elle m’aimait et elle me le disait. Wahou, je ne m’attendais pas à ça. C’était bien la première fois qu’une femme m’avouait cela. J’eus un bug, le temps de bien comprendre ce qu’elle venait de me dire. Jamais je n’avais dit « je t’aime » à quelqu’un. Mes parents étaient partis bien trop tôt pour que je leur dise sincèrement. Je n’avais jamais connu de filles avec qui ça avait été réellement sérieux. Et là, Mylessià me le disait. Moi aussi, je l’aimais. Evidemment. Maintenant, il fallait que je sorte les mots de ma bouche. Cela faisait plusieurs secondes que je n’avais pas répondu. Je ne voulais pas lui faire peur non plus. Je crois bien que moi aussi… je t’aime. J’eus vraiment du mal pour le dire. Ce n’était pas naturel pour moi. Pourtant, j’aimais cette fille, j’étais accro à elle. C’est pour cela, il avait fallu que je lui dise et je le pensais sincèrement. Ces trois mois éloignés de toi m’ont fait prendre compte que tu m’étais essentielle désormais. Je ne veux plus qu’on se quitte ! Je ne savais pas ce qu’il m’arrivait, je m’ouvrais de plus en plus à Mylessià. La distance avait tout déclenché entre nous. Ca aurait pu être mauvais pour notre couple mais au final, être éloignés de milliers de kilomètres avait été bénéfique pour notre couple.

Tenue

©️ GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4757-adrian-regle-n1-bien-cacher-son-jeu
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Sweet Disaster - Bae - Niagara
ϟ CÉLÉBRITÉ : Rosie Huntington-Whiteley
ϟ JOB : Etudiante en médecine
ϟ MESSAGE : 4349



MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2018-01-14, 17:47


Love me now, love me now, love me always
I was lost in the dead of night  then came angels. I put my fight on. All of a sudden, I'm fading. I was blinded, by the light til you say "Babe, it's okay, it's okay now". Let it out, let it love, let it rain now. Hold me now, hold me down, hold me always.

Finalement il ne nous avait pas fallu longtemps pour retomber dans les bras l'un de l'autre. Le manque avait-elle pendant ses trois mois que nos deux corps brûlant de désir n'avaient pas tardé à se rejoindre pour une danse endiablée. Rythmé par les vas et viens de mon petit ami, je n'avais d'ailleurs pas mis longtemps avant d'atteindre le septième ciel, tout comme Adrian quelques instants après. Tout cela m'avait tellement manqué. Il m'avait tellement manqué que je me sentais de nouveau tellement bien dans ses bras. D'ailleurs une fois que nous avions repris tous les deux notre souffle j'avais fini par être honnête avec le jeune homme en lui avouant mes sentiments. Oui je l'aimais. J'étais même indéniablement et irrémédiablement amoureuse de lui. Je savais pourtant que ce genre de révélation pouvait tout aussi bien faire fuir les hommes et le silence d'Adrian avait commencé à m’inquiéter. Cela était-il trop pour lui ? Avais-je eu tort de lui avouer ainsi mes sentiments ? Probablement. J'avais d'ailleurs commencé à baisser le regard, soudainement un peu gêné de m'être dévoilé ainsi. Puis enfin j'avais entendu mon petit ami reprendre la parole pour m'avouer que lui aussi croyait ressentir cela, avant de finalement me dire qu'il m'aimait. En entendant ses mots un long sourire était automatiquement apparu sur mes lèvres tandis que j'avais relevé le regard vers lui. Le jeune homme poursuivant en me disant que ses trois mois éloignés de moi lui avait fait prendre conscience que je lui étais essentielle désormais et que jamais plus il ne voulait qu'on se quitte. C'était bien la première que j'entendais le jeune homme autant s'ouvrir à moi et je ne pouvais pas gâcher mon plaisir d'entendre de pareille chose. « Moi non plus, je n'ai plus envie qu'on se quitte. Tu m'as tellement manqué, tu ne peux pas savoir. » Et pour être honnête jamais je n'aurais pensé qu'il puisse me manquer autant. Et pourtant c'était un peu comme s'il m'avait manqué une partie de moi pendant ses trois mois. « Ne pas pouvoir te toucher, être dans tes bras, t'embrasser ou même simplement te voir, c'était vraiment le pire dans ce séjour. Pour autant j'ai vécu pleins de choses enrichissantes, et je ne regrette pas d'avoir fait ce voyage. Simplement j'aurais aimé partager ces choses-là avec toi. » Même si tout ça était loin d'être l'univers d'Adrian, l'avoir à mes côtés m'aurait parfois fait le plus grand bien. La bonne nouvelle c'était que maintenant je comptais ben rattraper le temps perdu avec lui.

Tenue

©️ GASMASK

• ───────────────────────────────────── •


Send them your heart, so they'll know that someone cares and their lives will be stronger and free. As God has shown us by turning stone to bread so we all must lend a helping hand. We are the world, we are the children. We are the ones to make a brighter day ©️endlesslove.
We are the ones to make a brighter day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4267-mylessia-j-espere-que-tu-vas-souffrir-et-que-tu-vas-mal-dormir-pendant-ce-temps-j-vais-ecrire-pour-demain-l-avenir
avatar

i know every
secret you try to hide


ϟ CREDIT : Death's Angel
ϟ CITATION : Can you keep a secret ?
ϟ MESSAGE : 2086



Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   
2018-01-14, 21:26


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Re: [Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always   


Revenir en haut Aller en bas
 

[Hot] Adrissià | Love me now, love me now, love me always

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: South Phoenix :: Sky Harbor Airport
-