AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur
the lying game !

votez pour le forum
sur les top sites

Et si vous postiez un petit mot pour le forum ?
Aussi bien sur PRD que sur Bazzart

Venez participer à
l'intrigue où rôde un tueur

Envie de papoter ?
Rejoignez la ChatBox ou le flood !!

Partagez | 
 

 The heart wants what it wants. FT. Ashlow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

« Menteur Expert »


Love hurts.
ϟ CREDIT : Tag +Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Gigi Hadid.
ϟ JOB : Etudiante et interne en chirurgie/Barmaid au Icehouse&Serveuse au Ghost en extra
ϟ MESSAGE : 1412
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


The heart wants what it wants. FT. Ashlow   
2017-10-03, 00:21




The heart wants what it wants
ft. Ashlow.


Ce soir, comme tous les soirs depuis quelques temps, la tension entre Ashley et moi était palpable. Ça faisait quelques temps maintenant qu'on se voyait dans la pénombre de son terrier d'homme solitaire. Quelques temps qu'on réchauffait les nuits fraîches dans les bras de l'un et de l'autre. Et la légèreté qui planait au départ autour de cette relation m'était de plus en plus étrange. J'avais bien du mal à comprendre ce qui nous liait aujourd'hui, maintenant qu'on couchait ensemble. Qu'il m'étreignait pratiquement toutes les nuits qu'on dormait ensemble. C'était de plus en plus difficile pour moi de savoir à quoi m'en tenir, de ne pas me poser certaines questions. Mais les réponses à ces questions, je n'étais clairement pas prête à les obtenir. C'est par lâcheté et par peur que je repoussais sempiternellement la conversation qui nous permettrais enfin de tirer les choses au clair et par la même occasion, de mettre Les points sur les i. Je n'étais et ne serais jamais cette femme qui saurait se contenter de relation purement physique et ça, encore moins avec Ashley. Et si au final, ce n'était que du sexe, je saurais à quoi m'en tenir mais c'était bien plus complexe que ça. Parfois, on se contentait de mater un film, d'autres, de se faire un jeu vidéo. Parfois, je cuisinais pour lui et il essayait même de le faire pour moi. Initiative que je lui avais supplié d'abandonner au vu de ses prouesses culinaires médiocres. Et il avait été là pour moi quand je m'étais effondrée après l'incident Misha. Ce qui me liait à Ashley aujourd'hui était sans nom et je ne savais plus sur quel pied danser. Parce qu'on ne se détestait pas, qu'on était pas un couple. Parce qu'on se contentait de se laisser porter par le vent et qu'aujourd'hui, cette situation ne me convenait plus. J'avais besoin de stabilité, j'avais besoin de savoir ce qu'on était. Et j'avais conscience que lui poser clairement la question risquait fortement de tout gâcher entre nous mais soit il était avec moi, soit il ne l'était pas. L'entre deux n'était plus possible.

De mon côté du bar, je fulminais. De rage, je bouillonnais alors que sous mes yeux Ashley fricotais avec trois clientes. Elles étaient à moitiés nues, maquillées comme une voiture volée et visiblement écervelées puisqu'elles n'omettaient jamais de glousser à chaque fois que le brun ouvrait la bouche. D'ailleurs, mon ex petit-ami semblait se plaire sous l'attention de ces femmes et ce n'était clairement pas pour le pourboire qu'il battait des cils devant ses pouffiasses. À chaque seconde à les observer, un peu plus je perdais mon sang froid. On avait peut être pas eu cette discussion fatidique mais draguer des nanas sous les yeux de la meuf avec qui tu couches, ça ne se fait pas, vraiment pas. Ashley me manquait visiblement de respect et je n'étais pas prête à laisser passer ça. Déjà, il pourrait toujours de taper tous Phœnix, voir le monde entier avant de poser de nouveau ne serait-ce qu'un seul doigt sur moi. J'étais en rogne, clairement mais j'étais blessée aussi. Parce que mine de rien, j'avais commencé à entrevoir une possible relation avec lui malgré tous le mal qui avait pu être fait. Parce que j'espérais vraiment qu'on avait encore une chance lui et moi. Et c'est pour ça que je serais éternellement une putain d'imbécile.

Mais à ce jeu, on pourrait y jouer à deux et la monnaie de sa pièce, il allait l'avoir. C'est pourquoi quand un client me demanda ma main pour y lire les lignes et me sortir un baratin pourrie du genre que notre rencontre était le fruit du destin, je le lui avais tendue. Je m'étais accoudée au comptoir, mon décolleté en avant et ma main dans la sienne. "Ah oui? Et que nous réserve ce destin?", j'avais demandé un peu fort pour que l'inconnu m'entende malgré la musique assourdissante. Et ça ne faisait aucun doute qu'Ashley aussi entendrait. De jalousie, j'étais verte et j'espérais qu'il le serait aussi.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

Tenue

• ───────────────────────────────────── •



   
   
Don't doubt me babe,You make me wanna change. Break my bed, don't make me wanna stay, I can't. Bite me babe, you make me love the pain. Break my bed, don't make me wanna stay,I can't— Flume&ToveLo- Say it.


Dernière édition par Willow K. Miller le 2017-11-22, 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag - Tumblr - Niagara
ϟ CÉLÉBRITÉ : Francisco Lachowski
ϟ JOB : Officiellement barman au Icehouse - Officieusement homme de main pour O'Malley
ϟ CITATION : La vie est courte. C’est pourquoi je réfléchis moins, et agis plus.
ϟ MESSAGE : 4149



MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The heart wants what it wants. FT. Ashlow   
2017-10-29, 00:38






The heart wants what it wants
C'était un soir comme tous les autres. Installé derrière le bar je servais les clients qui me passait commande depuis le début de la soirée. Par chance, il n'y avait pas grand monde ce soir-là, ce qui me permettait d'engager la conversation avec certains clients. C'était d'ailleurs ce que j'avais commencé à faire avec trois jeunes femmes accoudées devant moi au bar. Elles étaient plutôt amusantes, et cela me permettait de me divertir un peu. D'autant plus que ses jeunes femmes n'hésitaient pas à me glisser de généreux pourboires à chaque consommation servie. C'était toujours ça de gagner et puis cela me faisait passer un peu le temps. Toutefois même si la conversation allait bon train entre nous quatre, et que la musique résonnait assez fort dans le bar, cela ne m'avait pas empêché d'entendre Willow discuter avec quelqu'un. Enfin plutôt l'entendre questionner cette personne sur une histoire de destin qui pouvait les lier. Intrigué par ce questionnement j'avais alors soudainement tourné la tête vers la jeune femme et son interlocuteur. J'avais alors découvert Willow main dans la main avec un parfait inconnu en train de la draguer et le pire dans tout ça c'était que ça semblait lui plaire. Son décolleté bien en avant, la jeune femme était en train de boire ses paroles sur leur futur destin. Un ramassis de conneries que la blonde semblait pourtant apprécier d'écouter. Et ça m'énervait ! Oh oui ça m'énervait de voir la blonde rentrer dans son jeu aussi facilement. D'autant plus qu'elle avait autre chose à faire que de discuter avec un client. Oui bon j'étais peut-être un peu de mauvaise foi sur ce coup-là, parce que j'étais moi-même entrain de discuter avec trois clientes, mais bordel je n'étais pas en train de me faire draguer de la sorte. Je fulminais, vraiment et d'ailleurs je ne portais pratiquement plus attention aux clientes devant le bar avec qui je discutais auparavant. Je les entendais pourtant toujours glousser à mon oreille, mais ce n'était plus là ma première préoccupation. Non mon regard noir était maintenant totalement porté sur Willow et son dragueur de pacotille.

Si la blonde n'était pourtant aucunement engagé dans une relation avec moi et qu'elle n'avait pas de compte à me rendre, je me rendais toutefois compte que ce genre de comportement de sa part m’énervait. Je n'avais pas envie de la voir aimer se faire draguer, encore moins sous mes yeux. Je n'avais pas envie de voir cet abrutit lui tenir la main comme s'il avait un quelconque droit de le faire, alors que cette même main caressait mon corps la nuit dernière. Il y a quelques semaines j'avais en effet dépassé une certaine limite avec Willow et depuis nous avions de cesse de la franchir de nouveau. Le problème c'était que j'étais vraiment incapable de mettre un mot sur la nature de notre relation. On couchait en effet ensemble, on partageait en plus quelques moments agréables en dehors du sexe, mais cela ne faisait pas de nous un couple. J'étais autant célibataire qu'elle, mais cela ne m’empêchait de ressentir quelques pointes de jalousie devant cette scène sous mes yeux.

Ignorant définitivement les clientes devant moi, j'avais alors commencé à faire mine de nettoyer le comptoir en me rapprochant de Will et de son soupirant. Puis une fois pratiquement à leur hauteur j'avais fait en sorte d'être assez maladroit pour bousculer le verre du mec afin qu'il se renverse sur son tee-shirt et son jean. Ça allait sûrement le calmer pour un moment et c'était à peine si je prenais le temps pour m'excuser d'ailleurs. Je n'avais vraiment pas envie de faire semblant. Attrapant quelques serviettes en papier je les collais toutefois dans les mains de Will tout en regardant l'homme de l'autre côté du comptoir. « Ne bougez pas, ma collègue va se faire une joie de réparer ma bêtise. » Et sur ses mots je jetais un regard noir à Willow avant de me détourner d'eux pour rejoindre la réserve. Même si je l'avais proposé je n'avais certainement pas envie de voir la blonde à l’œuvre et je préférais encore mieux aller chercher un nouveau fut de bière. Qu'ils aillent se faire voir !


Tenue

• ───────────────────────────────────── •


Just give me a reason, just a little bit's enough. Just a second we're not broken just bent and we can learn to love again. I never stopped you're still written in the scars on my heart. Your not broken just bent and we can learn to love again ▵©️endlesslove.
Just give me a reason
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t3493-ash-si-parfois-tu-te-sens-petit-inutile-demoralise-ou-depressif-noublie-jamais-que-tu-as-ete-un-jour-le-spermatozoide-le-plus-rapide-de-la-bande
avatar

« Menteur Expert »


Love hurts.
ϟ CREDIT : Tag +Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Gigi Hadid.
ϟ JOB : Etudiante et interne en chirurgie/Barmaid au Icehouse&Serveuse au Ghost en extra
ϟ MESSAGE : 1412
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The heart wants what it wants. FT. Ashlow   
2017-11-22, 15:19




The heart wants what it wants
ft. Ashlow.


Je n’étais pas dans mon bon droit mais je n’avais jamais été le genre de fille qui s’arrêtait à ce genre de détail. Et comme toujours quand il était question d’Ashley, je perdrais tout bon sens et m’écartais de ma bonne ligne de conduite. J’avais glissé ma main dans celle de cet inconnu, sa main était moite et je dû faire un effort surhumain pour ne pas grimacer de dégout. Sur mes traits, n’étaient visible que ces battements de cils et ces sourires qu’on ne réservait qu’aux personnes qu’on désirait séduire. Bien qu’il semblerait que l’homme en face de moi me mangeait déjà presque littéralement dans la main et qu’il était bien loin d’être l’homme chez qui je cherchais à faire naître une quelconque réaction. Sincèrement, je ne savais pas ce qui me prenais de me ridiculiser de la sorte, de m’abaisser volontaire à de telles manigances mais j’étais comme en transe. Obnubilée par ma rage, rongée par la jalousie. Il avait été insupportable pour moi de surprendre mon ex-petit-ami profité avec tellement d’entrain de la compagnie de ces trois femmes. Ces sourires charmeurs, ces regards ravageurs n’auraient dû être adressés à une autre personne que moi.  Je n’étais pas une enfant pourrie gâtée, loin de là. Même si ce soir mes agissements criaient à prouver le contraire. Je n’avais jamais eu quelque chose qui m’appartienne réellement durant mon enfance. Dans les nombreux foyers ou familles d’accueils où j’avais pu élire résidence, j’avais toujours été forcé de partager et ça m’avais même parut plutôt normal. Mais l’idée même de devoir partager l’affection, les sourires et caresses d’Ashley me révulsait. Ça me filait la gerbe de l’imaginer toucher de ses lèvres, de ses doigts ou d’une quelconque autre partie de son corps, une autre femme. Ça me foutait dans une colère noire, me donnait envie de tout casser. Ça me retournait à chaque fois l’estomac mais au-delà de tout ça, ça me rendrait triste, me brisait le cœur. Et c’était con parce que je n’avais pas le courage de le justifier. Que ce soit à lui ou à moi-même. Parce que j’avais peur. J’étais terrifiée à l’idée de le perdre, de me perdre moi-même. De nous perdre alors qu'on se retrouvait à peine.

Je laissais l’inconnu du bar l’opportunité d’essayer de me séduire à travers ses belles paroles. Il avait fait de moi la nouvelle victime de son baratin mais en réalité, je me sentais presque coupable parce que le pauvre type n’avait rien demandé. Il ne savait même pas qu’il était juste un pion, au dommage collatéral. Je faisais mine de l’écouter et l’espace d’un moment, j’avais même cessé de surveiller Ashley et ses pouffes du coin de l’œil. Ce fut suffisant pour me surprendre et me faire bondir en arrière quand le verre du client se renversa sur le comptoir. Le contenue aspergeant sa chemise et sans nul doute son pantalon. Et moi, j’étais tellement surprise de voir qu’Ashley s’était matérialisé à côté de moi pour me foutre des serviettes en papiers entre les mains que je n’avais pas eu le reflex d’arrêter le flux de l’alcool. Ce n’était pas un accident. Ashley faisait savoir à l’homme que sa collègue, c’est-à-dire moi, allait se faire une joie de réparer sa bêtise avant de me fusiller du regard et de foutre le camp. Comme si de rien n’était. J’étais confuse mais par-dessus tout, j’étais énervée. Il se prenait pour qui au juste? Parce que j’avais la certitude après le regard qu’il m’avait lancé qu’il avait bel et bien fait exprès de renverser ce verre. Distraitement, je tendais les serviettes au type, j’essuyais le comptoir avec une lavette et interpelais une collègue pour prendre le relais à ma place. Il n’y avait plus beaucoup de monde et après avoir prétexté un problème de fille urgent, je prenais la suite d’Ashley. Tout ce temps, bouillonnant intérieurement de rage. J’étais descendu à la réserve même si je n’étais pas tellement sûre qu’il s’y trouve. Il fallait bien commencer par chercher quelque part. Mais il y était là et c’était une chance pour lui car ma colère augmentait un peu plus à chaque seconde qui passait. Je fermais la porte derrière moi parce que je comptais bien l’engueuler. La raison ? Je n’en savais rien ! J’étais en colère, j’étais frustrée et c’était à cause de lui. C’était tout ce que j’avais besoin de savoir. Sans un mot, je franchissais à grande enjambée les quelques pas qui me séparait de lui. « C’est quoi ton putain de problème, Ashley ? ». Il était grand et j’étais obligée de lever la tête pour planter mon regard dans le sien même si moi-même, je n’étais pas si petite que ça. « Réponds ? », pour autant, je n’étais pas du tout intimidée. Ca me démangeait, j’avais besoin de l’engueuler. Pour tout ou n’importe quoi, j’en avais besoin. Et c'était débile, j'en avais conscience mais il y avait des choses qui ne s'expliquaient pas.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tenue

• ───────────────────────────────────── •



   
   
Don't doubt me babe,You make me wanna change. Break my bed, don't make me wanna stay, I can't. Bite me babe, you make me love the pain. Break my bed, don't make me wanna stay,I can't— Flume&ToveLo- Say it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag - Tumblr - Niagara
ϟ CÉLÉBRITÉ : Francisco Lachowski
ϟ JOB : Officiellement barman au Icehouse - Officieusement homme de main pour O'Malley
ϟ CITATION : La vie est courte. C’est pourquoi je réfléchis moins, et agis plus.
ϟ MESSAGE : 4149



MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The heart wants what it wants. FT. Ashlow   
2017-12-27, 16:26






The heart wants what it wants
Je n'avais pas le moindre remords. Oh non j'étais même assez fier d'avoir probablement gâché le plan drague se déroulant sous mes yeux. En tout cas cela avait bien dû refroidir une partie de l'anatomie de ce pervers. Après tout s'il était resté à sa place et qu'il n'avait pas commencé à prendre la main de Willow, rien de tout cela ne serait arrivé. Il n'avait qu'à s'en prendre qu'à lui-même. Ce n'était pas mon problème, même si cela m'avait fait relativement plaisir d'avoir réussi mon coup. D'ailleurs je ne m'étais même pas excusé auprès de ce type. À la place je l'avais simplement informé de la joie que se ferait ma collègue de réparer ma bêtise. Il faut dire que la jeune femme le bouffait tellement du regard il y a encore quelques secondes que cela ne devrait pas lui poser de problèmes. Je n'avais toutefois pas pu m'empêcher de lancer un regard noir à Willow avant de disparaître.

Et je fulminais. Oh oui je fulminais en repensant à ce mec et surtout à Willow en train de lui faire des grands sourires et lui laisser une vue plongeante sur son décolleté. Ah c'est sur qu'il avait bien dû se rincer l’œil ce gros pervers. Et là rien que d'imaginer Will en train de l'éponger avec les serviettes que je lui avais fourguées entre les mains, j'avais autant envie de me gifler, que de remonter à l'étage pour en découdre avec ce mec. Clairement c'était stupide. J'en avais parfaitement conscience, mais j'étais incapable de contenir ma colère. Travailler ensemble était vraiment une mauvaise idée. Non c'était coucher ensemble qui était vraiment une très mauvaise idée. Enfin non ! C'était travailler et coucher ensemble qui était totalement stupide! Il allait falloir qu'on trouve une autre solution parce que je n'allais pas supporter ça tous les soirs. Parce que putain oui, Will était une femme tellement sexy que cette scène allait se reproduire bien des soirs. J'en étais pratiquement certain et rien qu'à cette idée j'étais encore plus en rogne.

La porte de la réserve avait soudainement claqué derrière moi, ce qui m'avait fait quelque peu sursauter. J'avais d'ailleurs fait volte-face, tombant alors nez à nez avec Willow s’approchant à grandes enjambées de moi. Plus aucun sourire n'apparaissait sur son visage et elle semblait même plutôt en colère. Croisant les bras sur mon torse, j'étais alors resté silencieux jusqu'à ce que la jeune femme arrive à ma hauteur et me demande qu'elle était mon putain de problème selon ses mots. Sans aucune réponse de ma part, la blonde avait même insisté quelques secondes après en me demandant de lui répondre. Elle était sérieuse, vraiment ? Après la façon dont elle venait de se donner en spectacle, c'était elle la plus gênée ? Ah bah c'était la meilleure ça ! « Oh mais je n'ai absolument aucun problème. » Non tout allait même parfaitement bien. « Je te remercie d'ailleurs de t'en inquiéter, mais tu peux retourner la conscience tranquille auprès de ton soupirant » Il devait sûrement avoir besoin d'une femme pour l'essuyer et qui de mieux que Willow pour s’acquitter de cette tâche ? C'était bien elle qui le bouffait du regard il y a encore quelques secondes après tout. « Maintenant si tu le permets » Lui lançant un dernier regard sombre, je me détournais de la jeune femme pour rejoindre le fond de la réserve. J'avais besoin de m'occuper l'esprit pour ne pas imaginer Willow en train de véritablement essuyer cet baltringue accoudé au bar.


Tenue

• ───────────────────────────────────── •


Just give me a reason, just a little bit's enough. Just a second we're not broken just bent and we can learn to love again. I never stopped you're still written in the scars on my heart. Your not broken just bent and we can learn to love again ▵©️endlesslove.
Just give me a reason
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t3493-ash-si-parfois-tu-te-sens-petit-inutile-demoralise-ou-depressif-noublie-jamais-que-tu-as-ete-un-jour-le-spermatozoide-le-plus-rapide-de-la-bande
avatar

« Menteur Expert »


Love hurts.
ϟ CREDIT : Tag +Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Gigi Hadid.
ϟ JOB : Etudiante et interne en chirurgie/Barmaid au Icehouse&Serveuse au Ghost en extra
ϟ MESSAGE : 1412
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The heart wants what it wants. FT. Ashlow   
2018-01-13, 14:16




The heart wants what it wants
ft. Ashlow.


Je ne savais pas où est-ce qu’il me vint la patience d’attendre que le jeune homme se décide enfin à me répondre. Je retournais pendant ce temps-là les récents événements dans ma tête, essayant de trouver un début de motivation derrière ses actions. Quel avait été son intention, qu’est-ce qui avait bien pu lui passer par la tête quand il avait choisi de renverser délibérément le verre d’un client, promettre à ce même client que j’allais soit disant prendre en main la charge d’arranger sa bêtise puis de me fusiller du regard et venir finalement se réfugier ici. J’avais bien une petite idée mais je me refusais d’y croire parce que ça ne faisait sens dans ma tête. J’avais réagi comme je l’avais fait parce que je voulais le provoquer, je voulais qu’il ressente cette piqûre d’amertume que de voir l’être chéri offrir son attention à une autre personne. J’avais peut-être été jalouse de le voir flirter avec trois belles femmes juste sous mes yeux. Bien qu’il n’était pas arrivé le jour où j’assumerais ressentir un tel sentiment. Et je refusais de tomber dans la naïveté de croire que le jour où Ashley serait jaloux de me voir dans les bras d’un autre était arrivé parce que ça compliquerait considérablement les choses entre nous. La relation qu’Ashley et moi avions adopté depuis quelques mois avaient des règles que je n’assimilais et de comprenais toujours pas. Je n’avais jamais eu pour habitude de coucher régulièrement avec une personne hors relation de couple et encore moins le faire avec une personne avec qui j’avais été en couple avant, une personne que j’aimais toujours quand je ne le détestais pas à la place. Ce n’était pas sain, j’en avais conscience mais je m’en contentais. J’avais été forcé de me rendre à l’évidence que j’étais bien plus heureuse quand Ashley faisait partie de ma vie. Notre nouvelle relation n’était pas parfaite mais elle me convenait.

Notre relation n’était pas exclusive. Ça, il me l’avait bien fait comprendre et j’avais accepté les conditions. Si je n’avais jamais personnellement vécu ce genre de relation basé sur le sexe, j’avais des amis qui en étaient adepte. Donc, j’avais bien compris que dans ce genre de relation, aucun parti ne se jurait fidélité. La seule fois où j’avais entretenue une relation de la sorte, ça avait été avec Benjamin et je ne pouvais m’y référé puisque j’avais commencé à ressentir des sentiments à son égard. Une relation encore différente de celle que j’entretenais avec mon ex puisque les sentiments avaient toujours plus ou moins étaient là. Alors clairement, c’était à n’y rien comprendre! Pourquoi est-ce qu’Ashley tombait dans ma provocation puisqu’il ne me demandait ni de l’aimer et encore moins de lui être fidèle? La confusion se mêlait à ma colère alors qu’il me répondait enfin qu’il n’avait aucun problème et que je pouvais retourner la conscience tranquille auprès de mon soupirant. Soupirant, sérieux? Il ajoutait même que j’étais gentille de m’inquiéter de son bienêtre et son sarcasme ne tombait pas dans l’oreille d’une sourde. C’était évident qu’il avait un problème. Je fronçais les sourcils alors qu’il se retirait au fond de la réserve, n’attendant même pas de réponse ou de savoir si je le lui permettais effectivement, de mettre fin à cette conversation. Il était jaloux, ça ne pouvait qu’être ça parce que concrètement... qu’est-ce que ça pouvait bien être d’autre? Mais avant de procéder, avant de régler ce problème, j’avais besoin d’en être sûre. D’être certaine que je savais dans quels eaux je m’étais bien malgré moi aventurée. « Il s’appelle Hardin. », il s’était éloigné mais je savais qu’il pouvait m’entendre et quant au prénom, je l’avais inventé. Enfin, pas vraiment. Il était le héro d’un des romans que j’avais récemment lu. Mais ça, il n’en savait rien. « Mon soupirant. Il s’appelle Hardin. T’inquiète pas pour son pantalon, il en a plein d’autre dans son placard. », je laissais volontairement entendre que j’avais déjà jeté un œil dans l’armoire de l’inconnu. Je me rapprochais de lui, passant mes bras autour de son torse, ma poitrine pressée contre son dos, ma tête reposant sur son épaule. Il sentait bon,Ashley. Il sentait toujours bon, même après avoir bossé des heures durant. Je ne saurais pas décrire exactement son odeur mais j’en étais définitivement accroc. Je joignais mes deux mains au centre de son abdomen, la chaleur de son corps réchauffant le mien. C’était une sensation exquise que j’avais accueilli avidement chaque soir que je m’étais endormie au creux de ses bras. C’était très facile d’être dépendante de lui. Trop facile de faire de lui mon addiction. « Dis-moi pourquoi est-ce que tu lui as fait ça et je te dis un secret. », je murmurais doucement à son oreille. « Tu veux vraiment que je retourne auprès d’Hardin ou tu préfères que je reste avec toi,Ashley? », je le lui demandais sincèrement. Je l’avais à moitié inventé ce mec mais ça, il ne le savait pas. Et j’avais besoin de comprendre pourquoi est-ce qu’il réagissait comme ça, s’il voulait vraiment me savoir dans les bras d’un autre que lui.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tenue

• ───────────────────────────────────── •



   
   
Don't doubt me babe,You make me wanna change. Break my bed, don't make me wanna stay, I can't. Bite me babe, you make me love the pain. Break my bed, don't make me wanna stay,I can't— Flume&ToveLo- Say it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag - Tumblr - Niagara
ϟ CÉLÉBRITÉ : Francisco Lachowski
ϟ JOB : Officiellement barman au Icehouse - Officieusement homme de main pour O'Malley
ϟ CITATION : La vie est courte. C’est pourquoi je réfléchis moins, et agis plus.
ϟ MESSAGE : 4149



MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The heart wants what it wants. FT. Ashlow   
2018-01-15, 09:38






The heart wants what it wants
Je ne savais plus vraiment à quel moment j'avais totalement vrillé. Était-ce au moment où j'avais aperçu Will bavant devant ce mec ? Ou était-ce lorsque j'avais vu le regard de ce mec plonger dans le décolleté de la jeune femme ? À moins que ce ne soit l'instant où la blonde avait glissé sa main dans celle de ce pervers ? En tout cas j'avais carrément pété un plomb et j'avais renversé délibérément le verre de cet imbécile sur ses genoux, histoire de lui refroidir ses parties intimes. Après quoi j'avais jeté un regard noir à Willow, et ça même si j'avais certifié à ce mec que la jeune femme se ferait un plaisir de nettoyer ma bêtise. Sauf que maintenant je ne pouvais que regretter parce que rien que d'imaginer cette scène j'avais eu encore plus les nerfs.

La réserve avait été finalement le coin parfait pour que je puisse me calmer, même si pour l'instant je n'avais absolument pas réussi. J'étais même toujours autant en rogne, et l'arrivée soudaine de Willow n'avait pas véritablement arrangé les choses. La jeune femme exigeant en effet que je lui dise qu'elle était mon problème d'une manière particulièrement agressive. Sans me démonter je lui avais alors rétorqué que je n'avais absolument aucun problème, mais je la remerciais tout de même de s'en inquiéter. De ce fait je l'invitais à retourner auprès de son soupirant avant de mettre un terme à cette conversation tout en me retournant pour prendre la direction du fond de la réserve. J'étais encore bien trop énervé pour avoir une conversation qui puisse aboutir à quelque chose.

Seulement contre toute attente et alors que je m'étais attendu à ce que la jeune femme rebrousse chemin, j'avais entendu la blonde reprendre la parole pour m'avouer qu'il s’appelait Hardin. Fronçant les sourcils, il m'avait alors fallu quelques secondes pour comprendre de qui elle parlait, avant que la jeune femme ne me donne elle-même la réponse. Son soupirant s’appelait visiblement Hardin et je n'avais pas semble-t-il pas d’inquiétude à me faire pour son pantalon puisqu'il en avait plein d'autres dans son placard. À cette information mes poings s'étaient de nouveau resserrés. Pour quelle putain de raison fallait-il que la blonde me partage ce genre d'information, si ce n'est pour me mettre les nerfs de nouveau ? J'en avais absolument rien à foutre que cet homme ait plein de pantalon et que la jeune femme derrière moi le connaisse assez pour le savoir. Serrant les dents j'étais d'ailleurs retenu pour ne pas lui balancer une phrase cinglante. « J'en n'ai rien à foutre » Lui avais-je toutefois rétorqué, incapable de complètement me taire en entendant ses propos.

Puis soudainement pris par surprise, j'avais senti deux bras s'enrouler autour de moi avant de se rejoindre sur mon torse. La poitrine de la jeune femme se pressant elle contre mon dos, tandis que sa tête s'était elle posée contre mon épaule. Me figeant sur place je n'avais alors rien entrepris pour accentuer cet échange ou y mettre au contraire un terme. Cette soudaine proximité avait un instant réussi à m'apaiser, avant que je ne prenne conscience des attributs féminins de Willow dans mon dos. La jeune femme n'avait vraiment pas besoin de faire grand chose pour m'être en éveil mes sens. Par contre l'entendre de nouveau parler de son soupirant avait tendance à m'agacer encore une fois. La jeune femme voulait en effet que je lui dise pourquoi j'avais fait cela et en échange elle me révélerait un secret. Sans lui répondre quoi que ce soit à ce sujet là, je l'avais simplement écouté me questionner de nouveau pour savoir si je préférais qu'elle retourne auprès de ce Hardin ou au contraire qu'elle reste auprès de moi ? Ni une, ni deux et sans réfléchir j'avais fait volte-face, attrapant au passage les deux poignets de la jeune femme avant de la pousser contre une étagère qui sous l'impact avait vacillé quelque peu. D'un regard aussi noir que brûlant j'en profitais pour admirer le haut du corps du Will et notamment son décolleté avant de remonter lentement vers ses yeux.  « Et toi tu préfères retourner auprès de ce Hardtruc ou alors... » J'approchais lentement ma bouche dans le creux de son cou avant de descendre lentement vers son décolleté dans une multitude de baisers tout en poursuivant mes murmures. « tu préfères...rester là...avec moi » Levant un instant le regard, je poursuivais lentement. « ...réponds moi... » Entre-temps je ne lui avais pas relâché les poignets, tandis que j'avais cette fois remonté mes baisers de l'autre côté du cou de la belle blonde. « Dis moi... » Et sur ses mots j'avais laissé glisser ma bouche pour qu'elle se retrouve à quelques millimètres de la sienne. « .....qui tu veux vraiment Will... » Oui j'avais complètement inversé les rôles dans cette discussion, mais le fait qu'elle puisse peut-être préférer cet homme à moi m'avait fait réagir de la sorte. Je n'avais pas envie qu'elle préfère cet homme, ou même un tout autre homme. Je voulais qu'elle soit à moi, et à moi seul.



Tenue

• ───────────────────────────────────── •


Just give me a reason, just a little bit's enough. Just a second we're not broken just bent and we can learn to love again. I never stopped you're still written in the scars on my heart. Your not broken just bent and we can learn to love again ▵©️endlesslove.
Just give me a reason
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t3493-ash-si-parfois-tu-te-sens-petit-inutile-demoralise-ou-depressif-noublie-jamais-que-tu-as-ete-un-jour-le-spermatozoide-le-plus-rapide-de-la-bande
avatar

« Menteur Expert »


Love hurts.
ϟ CREDIT : Tag +Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Gigi Hadid.
ϟ JOB : Etudiante et interne en chirurgie/Barmaid au Icehouse&Serveuse au Ghost en extra
ϟ MESSAGE : 1412
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The heart wants what it wants. FT. Ashlow   
Hier à 10:45




The heart wants what it wants
ft. Ashlow.


Il disait qu’il en avait rien à foutre mais s’il s’en fichait réellement, il aurait utilisé un autre ton pour lui faire par de son désintérêt. Non pas que ça l’intéresse de savoir que le prétendant de Willow avait probablement pleins d’autres pantalons de rechange chez lui. Ça, tout le monde s’en fichait. Non, ce n’était pas ça qui avait retenu son attention mais plutôt le fait qu’elle affirmait savoir ce qui se trouvait dans l’armoire de cet homme. Sous-entendant au passage qu’elle le connaissait, qu’elle était déjà allée chez lui. Qu’elle avait été assez intime avec cet inconnu pour savoir de quoi son armoire était remplie. S’il n’en avait rien à faire de ce qu’elle disait, de ce qu’elle sous-entendait alors pourquoi est-ce qu’il semblait aussi agacé? Willow n’avait pas besoin de voir son visage ou ses expressions pour comprendre qu’au timbre de sa voix qu’il prenait sur lui pour rester calme. Du moins en extérieur puisqu’il bouillonnait sûrement intérieurement. Les doutes de la jolie blonde se confirmait peu à peu et elle était de plus en plus confuse. Quand ils étaient ado, il n’avait aucun secret pour elle. Willow connaissait Ashley comme elle se connaissait elle-même à l’époque mais ce temps-là était depuis longtemps révolu. Ils avaient tous les deux grandi et un tas de choses les avaient séparés. Aujourd’hui, elle n’était plus capable de savoir la grande moitié du temps à quoi est-ce qu’il pouvait bien penser ou encore être capable de prédire ses réactions. Du moins, pas quand ça concernait leur relation en tout cas. Sur ce point là, elle ne savait jamais sur quel pied danser.

Par derrière, elle avait enlacé le beau brun. Jouissant de sa chaleur et de sa douce fragrance. Quand elle se retrouvait dans ses bras ou quand elle l’empoisonnait des siens, il n’y avait aucun endroit au monde où elle voudrait être. Elle était dépendante de cet homme de tant de manière qu’elle préférait ne pas y penser. Elle préférait vivre à la lisière du déni parce que prendre conscience de tout ce qu’elle ressentait pour Ashley ne ferait que compliquer leur relation. Elle voulait qu’il lui avoue pourquoi est-ce qu’il agit comme il l’avait fait, elle voulait qu’il lui avoue qu’il était jaloux et qu’il ne souhaitait la partager avec personne. Qu’il lui dise qu’elle était sienne autant qu’il était sien mais bien sûr, il ne fit rien de tout ça. En en rien de temps, il s’était retourné dans ses bras, s’était emparée de ses deux mains et l’avait fait reculé jusqu’à l’étagère la plus propre. Elle n’avait rien pu faire, elle ne s’y était même pas attendu. Son souffle s’était enrayée, obligeant sa poitrine à se gonfler plus que nécessaire pour chercher l’air. Elle senti le feu lui monter aux yeux en surprenant le regard du brun plonger dans son décolleté. Peu importe le nombre de fois où il la voyait nue, elle rougissait toujours comme au premier jour. Si ce n’était pas ridicule. « Ashley... », elle avait murmuré alors que leurs regards se croisaient enfin.

Estomaquée. Elle perdait le fil de la conversation alors que les lèvres du bruns sillonnaient son cou de baisers. Sa respiration déjà haletante n’en était que plus saccadée. C’était tellement facile de perdre pied avec la réalité. De ne penser à rien d’autres qu’à ses lèvres qui caressaient sa peau et aux plaisantes ondes électriques qui étaient directement envoyées vers son intimité. Ses mots lui passaient au dessus, elle en oubliait à quel point est-ce qu’elle avait été outrée qu’il use de ses charmes pour retourner cette situation en sa faveur. Si elle avait oublié, c’était bien parce que ça marchait. Il avait tourné la situation à son avantage, lui avait même retourné ses propres interrogations. Si elle n’était pas victime de son charme et sur le point de perdre la main, elle l’applaudirait sûrement. Ses lèvres allaient s’occuper de l’autre côté de son cou et elle ne pu réprimer un petit gémissement de plaisir. Il l’avait fait comme un rat. Elle rouvrit les yeux qu’elle n’avait même pas remarqué avec fermé quand il cessa de l’embrasser. Ses lèvres étaient à quelques centimètres des siennes. Leurs souffles se mêlaient et sur sa langue, elle sentait déjà le goût de la sienne. Ses yeux bleus étaient dilaté. Elle le désirait, ça, elle ne savait plus le cacher. Elle réalisa alors qu’il avait quand même besoin qu’elle lui réponde et un sourire élargi ses lèvres. « Seulement si tu avoues que tu es jaloux...», elle était plaquée contre l’étagère et ne pouvait plus bouger ses mains mais elle se pencha pour déposer un baiser à la commissure des lèvres du brun. «... parce que tu n’as pas envie de me partager... », elle dépose cette fois un baiser sur son menton. « J’ai jamais aimé partager quand je voulais vraiment quelque chose, personnellement... », elle enroula sa longue jambe autour de ses reins, le rapprochant encore plus d’elle. Laissant leurs corps d’épouser d’eux-mêmes avec la perfection et la même aisance qu’ils avaient pour habitude d’adopter. « Ou quelqu’un... », en d’autre mots, elle venait de lui avouer qu’elle était jalouse et qu’elle le voulait vraiment? A quel moment est-ce qu’elle avait pensé qu’avec cette proximité elle parviendrait à s’en sortir d’une pirouette? « Tu me laisserais partir si facilement si je te disais que j’étais attendue auprès d’un autre? » Toutes les femmes aimaient savoir qu’un homme était près à se battre pour garder sa petite femme près de lui. Toutes, elle t compris. Elle mordilla doucement la lèvre inférieure de son ex. Elle pouvait aisément passer des heures à dévorer et ravir ses lèvres. « Réponds-moi et je te répondrais. » c’était un bon deal.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Tenue

• ───────────────────────────────────── •



   
   
Don't doubt me babe,You make me wanna change. Break my bed, don't make me wanna stay, I can't. Bite me babe, you make me love the pain. Break my bed, don't make me wanna stay,I can't— Flume&ToveLo- Say it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Re: The heart wants what it wants. FT. Ashlow   


Revenir en haut Aller en bas
 

The heart wants what it wants. FT. Ashlow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: Downtown :: The Icehouse
-