AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur
the lying game !

votez pour le forum
sur les top sites

Et si vous postiez un petit mot pour le forum ?
Aussi bien sur PRD que sur Bazzart

Venez participer à
l'intrigue pour les 100 ans du lycée !

Envie de papoter ?
Rejoignez la ChatBox ou le flood !!

Remporter un max de points grâce au
concours, que le meilleur gagne !

Partagez | 
 

 Les risques du métier /Benji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Like A Boss



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : JoMo
ϟ JOB : officiellement Patron de The Icehouse
ϟ MESSAGE : 4344
@PSEUDO : TAG


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Les risques du métier /Benji   
2017-09-07, 05:01




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Il faisait nuit, j'étais dans mon lit, le buste un peu redressé et les épaules appuyées contre le mur. Trish endormie contre moi, mon bras autour d'elle et dans mon autre main, mon portable. J'avais un transfert de tableau qui se faisait cette nuit et je ne fermerais pas l’œil tant que je n'aurais pas de nouvelles, comme d'habitude. Je demandais toujours à ce qu'on me tienne au courant des étapes et ils avaient du retard je n'aimais pas ça, j'étais donc en train de fixer le vide les sourcils froncés. Quand l'écran de mon portable s'alluma pour m’annoncer enfin un appel je sortais délicatement du lit pour ne pas réveiller Trish et me rapprochais de la fenêtre puis décrochais pour les écouter tout en regardant dehors. Ils avaient prit une route qui étaient contrôlée par les flics, ça sentait déjà pas bon. C'est la fermeture d'un bar et les flics c'étaient postés au bout de la rue pour contrôler chaque conducteurs sortant deu bar histoire d'être sûr qu'ils ne conduisaient pas bourrés. Autant dire que vu le nombre de clients alcoolisés la file n'avançait pas vite. Sauf que le camion qui transportait le tableau était bloqué dans la file qui s'avançait vers les flics. Heureusement que je n'avais pas engagé des idiots incapables de prendre des initiatives puisqu'ils avaient sortit le tableau du camion et avaient descendu la rue à l'opposé des flics pour aller planquer le tableau alors que l'un d'eux était resté dans le camion pour continuer à avancer. Évitant de cette façon de paraître suspect.

Il allait falloir que je les rejoigne et que je réfléchisse rapidement à une solution étant donné qu'on avait plus de véhicule dans l'immédiat et que la rue par laquelle on devait passer était bloquée. Je raccrochais après leur avoir dit de m'attendre à moins bien sûr qu'ils ne soient sur le point de se faire chopper. Je tournais la tête vers Trish. Je ne savais pas si elle dormait toujours où si elle avait tout écouté en gardant les yeux fermés mais de toute façon elle était déjà au courant de tout ça. Sinon je n'aurais jamais décroché dans la chambre. Je m'asseyais sur le lit et me penchais sur elle pour embrasser son front et caresser sa joue avant de chuchoter "Il faut que je parte pour le boulot, je sais pas encore quand je serais rentré, je te laisse avec Melody" je me redressais et m'habillais rapidement pour sortir de la chambre tout aussi rapidement. Si je me dépêchais c'était aussi parce que je ne voulais pas attendre qu'elle se réveille suffisamment pour réaliser ce que je venais de lui dire et qu'elle proteste ou bien me pose des questions. Ou bien pire ! Qu'elle veuille m'accompagner. Parce qu'elle en serait capable mais c'était hors de question pis de toute façon y'avait Melody et on ne pouvait pas la laisser toute seule ici. Je pris ma voiture et roulais jusqu'au début de la rue dont ils m'avaient parlé. Le trajet m'avait laissé un peu de temps pour réfléchir à ce que j'allais faire et pour commencer j'appelais la personne qui attendais le tableau pour l'apporter à son client histoire de le prévenir qu'il devrait attendre demain en lui expliquant que sa rue est bloquée par les flics. Heureusement en cas de pépins dans le genre en prévoyait toujours plusieurs jours de répit. Comme ça si on livrait en retard le client pouvait quand même avoir son tableau à temps. J'avais ensuite rejoins mes gars et avait tenté de rester calme en voyant qu'ils avaient planqué le tableau sous une voiture dans le premier garage ouvert qu'ils avaient trouvé. Bon certes ils en avait prit soin, il était à plat et à l’abri des regards mais quand même ! Je repris mon portable et appelait Benji. Je savais que quoi qu'il arrive je pouvais compter sur lui et ce soir j'avais besoin de lui. Je lui expliquais rapidement que j'avais besoin qu'il me rejoigne dans cette rue, lui précisant de quel côté il devait arriver. Quand il fut arriver sans encombre j'eu un léger soupire de soulagement et je le pris un peu à l'écart pour pouvoir mieux lui expliquer la situation "Il me faut un endroit pour planquer le tableau jusqu'à demain, tu connais un endroit qui pourrait aller ? Il ne faut pas que ça soit un endroit rattaché à toi, si jamais par le plus grand des malheurs il est trouvé avant demain, ça m'étonnerait mais quand même, faut pas pouvoir remonter à nous" Oui c'était pas forcément évident c'est certain. "Ou un endroit où s'enfermer avec le tableau le temps que le jour se lève pour être sûr que les flics se sont cassés" De toute façon je ne pouvais pas prendre de risque avec les flics. Hors de question de tenter un "on va essayer de passer ils vont peut-être pas nous arrêter", tant qu'il y en avait un qui se baladais dans la rue on ne passait pas. Pas de risque inutile y'avait trop d'argent en jeu d'une, et de deux personne n'avait envie de finir en taule. "Le tableau est dans un carton mais il est grand, dans une voiture c'est pas trop discret c'est pour ça qu'on doit partir de ce côté la et si possible ne pas aller trop loin" oui c'était de plus en plus compliqué mais moins on allait loin moins on avait de chance d'être vu. Par chance il faisait nuit, si des personnes regardaient les vitres de la voiture ils auraient plus de chance de voir les reflets des lampadaires que le grand carton qui se trouvait dedans.
© Pando

• ───────────────────────────────────── •


    Can't live without her
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM


Vidéo by Lisaatx:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t2821-i-know-you-re-obsseded-with-me
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3756
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2017-10-14, 08:03




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Alors que je dormais tranquillement, j’entendis une sonnerie retentir dans ma chambre. Je mis du temps à comprendre qu’il s’agissait de mon portable. Je le pris immédiatement et je répondis avec une voix assez fatiguée. Je n’avais même pas pris le temps de regarder quel nom s’affichait sur mon écran. J’entendis alors la voix de Maksim à l’autre bout du fil me demandant de le rejoindre à une adresse très précise. Cela me fit faire un bond dans le lit et je m’habillai au plus vite afin de le rejoindre à l’endroit indiqué. Avant de partir, je laissais un mot à Jelena pour qu’elle s’occupe des enfants au réveil, que je suis parti en urgence. Je ne pouvais pas lui dire ce qu’il se passait, l’activité illégale de Maksim était un secret et je ne pouvais pas le trahir. D’ailleurs, dès qu’il avait besoin de moi, je courais au plus vite vers lui pour l’aider. Là, c’était la même chose. J’arrivais donc assez rapidement au lieu de rendez vous et je voyais Maksim assez stressé et paniqué même s’il ne le montrait pas. Il avait cette carapace dont seules certaines personnes arrivaient à passer outre, comme moi. Ce n’était pas mon meilleur ami pour rien. Du coup, il se rapprocha de moi afin de m’expliquer ce qu’il y avait. Apparemment, il fallait planquer un tableau mais pas chez moi ni chez lui, un endroit où les flics ne pourraient pas remonter jusqu’à nous. Je n’avais pas de lieu que je ne possédais pas où je pouvais me planquer. C’était difficile ce qu’il me demandait là. Il était certain que je n’emmènerai pas le tableau chez moi, avec mes fils. Je me grattais le derrière du crâne afin de chercher un lieu mais je ne savais pas quoi lui proposer. Si, ce que je peux te proposer c’est de nous rendre dans un garage que je fais louer en temps normal mais là je n’ai pas de locataire. Malheureusement, c’est à mon nom. Mais comme tu dis, on s’enferme dedans et on attend le lever du soleil. C’était la meilleure solution que je pouvais lui proposer. S’il en avait une autre sous le coude, je l’écouterai et l’aiderai. Et puis, c’était lui le patron, c’était à lui de décider. Moi, je n’intervenais qu’en support. En tout cas, il fallait qu’on planque un tableau qui se trouvait dans un carton assez grand. C’était difficile de le planquer dans une voiture. Il fallait qu’on trouve un autre chemin puisque les flics barraient la route un peu plus loin. Mon garage se trouve vers l’Ouest, il faudrait qu’on passe par là bas. Dis je en lui montrant une ruelle avec ma main. Normalement, il n’y a pas de flics. Par contre, il faudrait qu’on y aille que tous les deux et que tes gars passent par le côté des flics pour éviter le moindre soupçon. Qu’est ce que t’en penses ? Il avait les cartes en main maintenant. Quoiqu’il arrive, je lui proposais mon véhicule pour transporter le tableau dans le carton et mon garage jusqu’au lever du jour.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

Like A Boss



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : JoMo
ϟ JOB : officiellement Patron de The Icehouse
ϟ MESSAGE : 4344
@PSEUDO : TAG


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2017-10-17, 16:07




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Certes en appelant Benji je le mêlais à mes affaires illégales mais il faisait partit des seuls à être au courant et à qui je pouvais faire confiance. Hors de question que je demande à Trish ou à Priska de me rejoindre. Tiph était une miss boulette même si je l'aimais bien et ça me faisait déjà suffisamment bizarre de bosser avec elle plutôt qu'avec son père quand à mes employés ben ils étaient déjà au courant du pétrin de cette nuit. Non pour moi c'était clairement Benji qui pouvait m'aider. C'était d'ailleurs ce qu'il avait toujours fait pour moi, on s'était rencontré alors qu'il m'aidait vu qu'il avait été mon avocat avant de devenir mon ami. Bien sûr ça allait dans les deux sens mais c'est vrai que faisant un boulot illégal l'aide que je pouvais lui demander était plus dangereuse que celle que je pouvais lui apporter. Il faut bien l'avouer. Et pour ça je lui en était très reconnaissant. Je savais que je pouvais compter sur lui. Et il me le prouva une fois de plus ce soir en venant sans hésiter. Après l'attente le temps du trajet je le vis enfin devant moi et ce fut déjà un soulagement. Je le pris à part pour lui expliquer la situation parce que le pauvre devait être dans le flou étant donné que je n'avais rien pu dire au téléphone.

Je savais que ce que je lui demandais n'était pas évident et que peut-être qu'il n'aurait pas d'endroit sous le coude à me proposer mais il fallait bien tenter le coup. Si, ce que je peux te proposer c’est de nous rendre dans un garage que je fais louer en temps normal mais là je n’ai pas de locataire. Malheureusement, c’est à mon nom. je fronçais les sourcils. Aller dans un endroit à son nom ça ne me plaisait pas. C'était le faire prendre encore plus de risque pour moi et le mettre en danger. Mais comme tu dis, on s’enferme dedans et on attend le lever du soleil. Je me massais le front en réfléchissant. Mon cerveau fonctionnait à fond à l'heure la, ça bouillonnait pour chercher la meilleure des solutions "C'est vrai que de s'enfermer avec me semble plus prudent. Je peux demander à mes gars de rester dans les environs et si des flics arrivent vers le garage on détruit le tableau comme ça pas de preuve." Ça me ferait chier mais je préférais repousser une livraison et rendre un client mécontent que de risquer d'envoyer Benji en taule. "Bon ceci dit normalement avec les précautions qu'on a pris ils ne nous on pas repéré, ne nous cherche pas et ne se doute de rien donc normalement on devrait pas avoir de problème mais je préfère continuer à prendre un maximum de précautions" y'en avait jamais assez. Dans ce métier la paranoïa était une bonne chose. Mon garage se trouve vers l’Ouest, il faudrait qu’on passe par là bas. je suivais son doigt du regard pour voir la ruelle qu'il m'indiquait. Tant que ça n'était pas la rue des flics c'était parfait Normalement, il n’y a pas de flics. Par contre, il faudrait qu’on y aille que tous les deux et que tes gars passent par le côté des flics pour éviter le moindre soupçon. Qu’est ce que t’en penses ? J'hochais la tête "On va faire ça, trois de mes gars vont continuer cette route et nous rejoindrons après, le quatrième va prendre ma bagnole et passer devant nous pour vérifier qu'il n'y ai aucun flic sur le chemin, je resterais au téléphone avec lui le temps du trajet comme ça on aura le temps de faire demi tour avant s'il en aperçoit. Si tout se passe bien on arrive à ton garage, on attend à l'intérieur avec le tableau et eux se mettent aux entrées de la rue pour surveiller." Normalement de cette façon ça ne pouvait pas mal se passer "Ça me parait être un bon plan" je me permis enfin de sourire et lui tapotais l'épaule "Merci mon pote !" Bon je disais pote mais il allait de soit que c'était bien plus que juste un pote ! "Tu peux approcher ta voiture de ce trottoir qu'on puisse charger le tableau plus discrètement, et faudrait aussi baisser les sièges arrières si tu peux"

©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


    Can't live without her
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM


Vidéo by Lisaatx:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t2821-i-know-you-re-obsseded-with-me
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3756
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2017-10-29, 11:26




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Quoiqu’il arrive, je serais toujours là pour Maksim. Il était mon meilleur ami depuis plusieurs années maintenant et je ferais n’importe quoi pour lui, quitte à me mouiller dans des affaires illégales comme maintenant. Il m’avait appelé au secours alors il était évident que j’accourais immédiatement, dans la limite du possible avec mes fils. Quand j’arrivais, Maksim avait l’air assez stressé et assez speed. Je compris très vite la situation quand il me l’expliqua en quelques mots. Il fallait qu’on arrive à planquer son tableau sans que les policiers le trouvent. Je réfléchissais assez rapidement pour trouver la meilleure solution mais ce n’était pas facile. Je ne connaissais pas d’endroit où on pouvait le planquer sans que ce soit à moi. Je lui fis part d’un garage que je possédais, que je louais dès que je pouvais pour me faire une rentrée d’argent supplémentaire. Là, il n’y avait personne donc c’était une solution plausible pour cacher le tableau jusqu’au lendemain matin. Ce qu’on avait à faire c’était de s’enfermer dedans jusqu’à l’aube et après, le livrer à son client. Et tout ça ne sera qu’un vieux souvenir dont on parlera en rigolant. Mais pour le moment, il fallait qu’on se détende et qu’on arrive jusqu’à ce garage. Maksim proposa en complément de faire surveiller le garage quand on sera dedans et dès qu’un flic approche, on le détruit, comme ça il n’y aurait pas de preuve. Bon, ça ferait quand même chier de détruire le tableau parce que sinon, on faisait tout ça pour rien et Maksim n’empocherait pas d’argent et aurait un client mécontent. On va tout faire pour ne pas le détruire ! Là, on avait un plan en béton. Si on se faisait prendre, on n’avait vraiment pas de chance. Maksim m’annonça que les policiers en le cherchaient pas vraiment, ils se trouvaient juste là au mauvais moment et au mauvais endroit. Il suffisait juste de les contourner et de faire comme si de rien était. Oh… Bah ça va ! Il ne faut surtout pas faire parler de nous, en fait. Je lui précisai où se trouvait mon garage et lui donnai la direction à prendre. Maksim me fit part de son plan avec ses employés et les routes à prendre pour chacun. Tout cela me semblait être une bonne idée. On avait un plan d’enfer et si on se faisait choper, on n’avait vraiment pas de chance. Oui, tout semble parfait. Cela peut paraitre parfait mais il pouvait toujours y avoir une faille quelque part. Je ne l’espérais pas mais il fallait tout de même rester sur ses gardes. Maksim me remercia, il n’avait pas à le faire, j’étais son ami et c’était le rôle d’un ami, non ? C’est normal. Il me donna alors les dernières instructions concernant ma voiture. Je partis la rejoindre, me mettre derrière le volant et l’approcher le plus possible de Maksim. Je serrai le frein à main puis je baissai les sièges afin de mettre le tableau à plat pour que personne ne puisse le distinguer. C’est bon, vous pouvez approcher avec la marchandise. Je laissais les employés de Maksim mettre le tableau dans ma voiture. C’était eux qui avaient l’habitude, pas moi. Dès que ce fut fait, je fermai le coffre et demandai à Maksim : C’est parti ? J’attendis son top départ afin de démarrer et de suivre la route comme on avait choisi quelques minutes plus tôt.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

Like A Boss



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : JoMo
ϟ JOB : officiellement Patron de The Icehouse
ϟ MESSAGE : 4344
@PSEUDO : TAG


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2017-11-15, 12:44




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
J'essayais d'être clair et concis dans mes explications pour que Benji évite de s'y perdre parce que bon, la situation n'était pas vraiment évidente et je lui en demandais également beaucoup. Je le savais bien. Mais je ne pouvais pas demander ça à n'importe qui. Il était quasiment le seul à qui je pouvais demander un tel service mais je prendrais toutes les précautions nécessaires pour qu'il ne soit en rien mouillé à l'affaire si jamais ça tournait pas aussi bien qu'on le voulait. Hors de question qu'il paye pour m'avoir aider, non ça c'était pas envisageable. Mon cerveau fonctionnait à deux cent à l'heure la pour le coup. Je cherchais la meilleure solution, la plus rapide et la plus efficace en essayant de prendre en compte toutes les possibilités ainsi que les éléments extérieur. Alors autant dire que vu à quel point mon cerveau chauffait si c'était possible de la fumée me sortirait par les oreilles. On va tout faire pour ne pas le détruire ! Ah ben c'est sûr que c'était mieux,ça m'éviterait de le refaire et vu le temps que j'avais passé dessus ça m’arrangerait "Oui mais si on a pas le choix je préfère ça plutôt que de se faire prendre" parce que sans preuve ils ne pouvaient rien faire et ça Benji, en tant qu'avocat, je savais bien. Mais normalement ça devrait le faire, étant donné que les flics ne nous cherchaient pas il ne devrait pas y avoir de problème. Fallait juste ne pas attirer l'attention et avoir l'air trop suspect Oh… Bah ça va ! Il ne faut surtout pas faire parler de nous, en fait J'hochais la tête "C'est exactement ça !" Niveau trajet tout se dessinait aussi plutôt bien, on devrait réussir à se démerder par trop mal avec cette organisation Oui, tout semble parfait Bon cool ! Si Benji approuvait ce que j'avais dit c'est que ça devait être pas mal. De toute façon moi j'étais habitué à devoir faire face à ce genre de situation imprévu mais un point de vue extérieur était toujours mieux, ça permettait parfois de voir des détails importants qu'on ne voyait plus. C’est normal Oui c'était normal entre amis de se filer des coups de mains mais ça n'était pas vraiment un service classique que je lui demandais la non plus. Alors un merci n'était clairement pas de trop ! Maintenant il était tant de bouger, je laissais donc Benji aller chercher sa voiture pour l'approcher au maximum C’est bon, vous pouvez approcher avec la marchandise J'ouvrais le coffre et surveillais de loin les flics pendant que deux de mes employés chargeaient le tableau par l'arrière de la voiture. Les sièges étant baissés ça passait sans trop de problème. Une fois le coffre refermé par Benji je tournais la tête vers lui C’est parti ? je souris cette fois ci me détendant enfin un peu "Allons y !" Ça se présentait plutôt bien alors autant être confiant. J'expliquais tout de même la marche à suivre à mes employés avant et passait mes clés de bagnole à l'un d'eux qui était chargé de passer devant nous pour vérifier que la voix était libre. Je montais ensuite dans la bagnole de Benji et prenait mon portable pour appeler l'employé qui était à ma bagnole histoire de rester en contact avec lui tout le long et de savoir tout ce qu'il se passait. Finalement le trajet se déroula sans encombre. les flics étaient vraiment ici parce qu'il y avait une boite pas loin et qu'il y avait trop de gens bourrés qui en sortaient. Mais sur la route par laquelle on passait c'était assez dégagé. Une fois arrivé au garage je laissais Benji l'ouvrir alors que mes autres employés nous rejoignaient. Ceux qui avaient continué les route vers les flics. Je les laissais décharger le tableau et aller le poser dans le garage puis leur donnais les nouvelles instructions autrement dit se poster dans la rue pour surveiller. Quand à moi j'allais rester avec Benji dans le garage. Je le laissais le fermer et m'approchais du tableau en posant mes mains sur ma taille "Tu le trouves comment ?" bon on avait réussis le plus gros maintenant on avait plus qu'à attendre le matin et ensuite je libérerais Benji.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


    Can't live without her
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM


Vidéo by Lisaatx:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t2821-i-know-you-re-obsseded-with-me
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3756
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2018-01-02, 10:13




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Pour Maksim, je ferais n’importe quoi. Il était mon meilleur ami et mon allié dans la vie de tous les jours. Aussi bien lui que moi pouvions compter sur l’autre. Si j’avais le moindre souci, je pouvais l’appeler, lui également, comme cette fois ci. J’étais prêt à foncer droit devant pour l’aider à se sortir de ce merdier. Nous allions tout faire pour ne pas détruire son tableau qui avait dû lui prendre un temps fou et lui ramener un maximum d’argent. Evidemment, si nous nous faisions pincer, nous le détruirions. Le but de cette opération n’était pas de finir en prison. Il fallait donc détruire toutes les preuves si nous nous faisions arrêter. Oui, c’est sûr. Je ne veux pas finir en prison. Ca la foutrait mal pour un avocat. En plus de ça, j’avais une famille derrière moi et je ne pouvais pas laisser mes jumeaux pour une connerie aussi bidon. C’est pourquoi, nous revalidions ensemble la marche à suivre. Tout avait l’air parfait pour ne pas se faire prendre. Il était temps pour nous d’y aller. Après avoir mis ma voiture en break, j’informais aux employés de Maksim qu’ils pouvaient charger la marchandise. Dès que ce fut fait, je mis une couverture sur le tableau pour ne pas le voir au loin et je refermais le coffre. Il était donc temps pour nous d’y aller. Comme convenu, la première voiture passa devant nous tandis que Maksim restait au téléphone avec son gars pour voir s’il n’y avait pas de flics sur la route. Le trajet se passa sans encombre. Nous n’étions pas suivis et nous arrivions à bon port sans la moindre trace de policiers. Bon, il ne cherchait pas Maksim, c’était déjà ça. C’était sûrement dû à une boite de nuit non loin d’ici. En arrivant devant mon garage, j’ouvris celui ci tandis que les employés de mon meilleur ami s’occupèrent du tableau qu’ils déchargèrent et mirent dans le garage. Enfin, tout le monde se mit à son poste et moi, je fermais le garage derrière nous. Maksim et moi nous nous trouvions seuls dans le garage en attendant que l’aube se lève et que les flics disparaissent afin de livrer la marchandise au client. Nous n’avions qu’à patienter quelques heures, rien de plus. Cela nous permettait de discuter un peu et de se retrouver que tous les deux le temps d’un instant. Maksim me demanda alors comment je trouvais son tableau. Je m’approchais de celui ci et le regardais attentivement. Il avait vraiment un don dans l’art. Il avait bien raison d’en faire son « métier ». Il est superbe, très bien fait ! C’était dommage qu’il ne mettait pas à profit son talent pour se faire un nom dans le milieu. Du moins, je parlais d’une façon légale et non pas le marché qu’il faisait actuellement. Tu ne voudrais pas faire des tableaux mais d’une façon plus « légale » ? Genre te créer une galerie ou autre avec tes propres créations ? Ca pouvait être une idée. En plus, il avait une fille et il était peut être temps pour lui de diminuer ses conneries illégales. Après, c’était lui que ça regardait. Moi, je ne pouvais que le conseiller.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

Like A Boss



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : JoMo
ϟ JOB : officiellement Patron de The Icehouse
ϟ MESSAGE : 4344
@PSEUDO : TAG


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2018-01-24, 00:05




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Benji pouvait bien m'appeler en pleine nuit parce qu'il avait besoin d'aide et je me déplacerais sans hésitation mais aujourd'hui c'était moi qui avait besoin de lui. C'était d'ailleurs sans surprise qu'il avait accepté de m'aider, après tout sur qui on peut compter si on ne peut pas compter sur son meilleur ami ? Je savais pourtant que je le mettais dans une situation compliqué, lui qui était avocat je lui demandais de l'aide pour faire quelque chose d'illégale ou en tout cas m'aider à cacher quelque chose d'illégale. Je lui en était d'autant plus reconnaissant et s'il venait à y avoir embrouille il allait de soit que je prendrais tout pour moi, hors de question qu'il ai des problèmes par ma faute. Mais bon normalement j'avais pris suffisamment de précautions pour nous éviter tout problème sauf qu'on ne pouvait jamais tout prévoir donc jusqu'à ce que ça soit réglé on ne pouvait pas savoir si tout allait bien se passer. En tout cas c'était bien partis pour alors restons positif même si je ne pouvais pas m'empêcher d'être un peu parano. Mais il fallait bien l'être un minimum de toute façon, ma paranoïa m'avait permis de m'éviter pas mal de merdes, mieux valait-il prendre trop de précautions que pas assez. Je n'aimais pas laisser de place au hasard, j'aimais bien garder le contrôle, que quelque chose m'échappe je n'aimais pas ça, c'est pourquoi cette situation me posait problème. Et une fois de plus heureusement que Benji avait répondu présent parce que je ne voyais pas vers qui me tourner d'autre pour ça.

Une fois le tableau recouvert dans la voiture de Benji on prit la route et tout se passa sans encombre ce qui était déjà une bonne grosse partie de fait. Maintenant les chances qu'ils viennent chercher un tableau dans ce garage étaient minimes. Sans compter qu'ils n'étaient pas à la recherche du tableau mais seulement en train de contrôler l'alcoolémie des gens. Donc s'ils ne connaissaient pas son existence tout devait bien se passer. Et si ça devait, par le plus malheureux des hasard, mal se passer, j'avais mes hommes qui surveillaient la rue en étant de par et d'autre de celle ci et qui pourraient donc me prévenir si des flics se dirigeaient par ici. Je vous l'avais dis, jamais trop prudent. Mais bon maintenant on était tous les deux dans le garage que Benji avait gentiment mis à ma disposition et il nous restait quelques heures à tuer. Heureusement on se connaissait assez pour que ces heures ne soient pas longues et pesantes, il n'y avait aucun malaise à rester enfermé seulement avec lui. J'étais curieux d'avoir son avis sur mon tableau. Ben quoi ça n'était pas tous les jours que je pouvais exposer mes œuvres aux yeux des gens pour avoir des avis. Trish les voyais souvent parce qu'elle vivait quasiment chez moi et Priska connaissait mes affaires mais n'était pas souvent dans mon atelier caché à regarder ce que je faisais donc la ouais j'étais curieux de savoir. Il est superbe, très bien fait ! un sourire de fierté étendis mes lèvres. Ça faisait toujours plaisir à entendre. Après selon les goûts et les couleurs il pouvait plaire ou ne pas plaire, le principal étant qu'il ressemble à s'y méprendre à l'original. Et la dessus j'avais dû faire des contrefaçon de plein de styles différents donc certains que je ne trouvaient pas forcément ouffissimes. Mais dans tous les cas je respectais le travail de chacun des peintres dont je reproduisais les peinture. Forcément, puisqu'en faisant ça j'étais obligé de prendre conscience du travail qu'il y avait derrière pour en arriver au résultat. Tu ne voudrais pas faire des tableaux mais d’une façon plus « légale » ? Genre te créer une galerie ou autre avec tes propres créations ? je soupirais légèrement. Pas parce que ça question m'énervait ou quoi que ce soit du genre mais plutôt par réflexion "Tu en connais beaucoup toi des artistes qui arrivent à être reconnu de leur vivant et à gagner leur vie ?" personnellement à par Picasso j'en avais pas des masses en tête. La plus part étaient pauvres toute leur vie et n'étaient reconnu qu'une fois mort. Les gens mettent du temps à apprécier des peintures à leur juste valeur. Je croisais les bras en regardant ma peinture puis tournais finalement la tête vers mon meilleur ami "Je crois que j'ai pris goût au luxe et au confort, la contrefaçon ça rapporte beaucoup et j'ai envie de pouvoir gâter ma fille" j'haussais les épaules et riais légèrement en me rendant compte de ce que je disais "Appel moi Papa Gâteau si tu veux c'est peut-être bien ce que je suis" je voulais que Melody grandisse dans le confort. "Tu vois j'ai pu offrir une vie décente à Priska seulement quand j'ai commencé ce boulot en m'installant ici, avant ça c'était vraiment pas du luxe, on se démerdait comme on pouvait et je veux pas de ça à nouveau, je veux pouvoir m'occuper correctement de Melody dès le début" oui parce que j'avais déjà dû être un père en plus d'un frère pour Priska vu qu'on s'était barré très tôt. Ensuite Trish était tombée enceinte une première fois et avait fait une fausse couche, chose qui m'avait bouleversé plus que je ne l'aurais cru et que j'avais enfouis au plus profond de moi. Maintenant j'avais Melody, la petite fille la plus parfaite de mon monde et je voulais le meilleur pour elle. Et on vivait dans un monde ou l'argent permettait quand même de vivre relativement mieux quoi qu'on en dise.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


    Can't live without her
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM


Vidéo by Lisaatx:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t2821-i-know-you-re-obsseded-with-me
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3756
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2018-02-06, 07:52




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Nous avions réussi à passer sans encombre dans les rues de Phoenix. Les flics n’ont même pas sourcillé et ils avaient continué leur petit train train d’arrêter les voitures. Nous avions eu la bonne idée de passer par des petites rues qui nous menèrent jusqu’à mon garage. Nous avions donc pris le tableau avec nous, à l’intérieur, et nous nous étions enfermés à l’intérieur. Nous n’avions plus qu’à attendre le levé du jour pour repartir chacun chez soi et que Maksim continue ses petites affaires. En attendant, nous avions quelques heures devant nous pour parler, rattraper un peu le temps perdu. Mon meilleur ami me demanda ce que je pensais de son tableau. Je ne m’y connaissais pas vraiment en oeuvre d’art mais en tout cas, il était super bien fait. Je ne voyais pas vraiment de trucs qui m’interpellaient ou quoi donc pour moi, c’était très beau. Maksim avait l’air ravi d’entendre cela. Si ça pouvait lui faire plaisir, je n’hésiterai pas à le lui redire. Il avait l’air passionné par la peinture et puis, il était très doué dans ce domaine-là. C’est donc tout naturellement que je lui demandais s’il ne voulait pas faire cela d’une manière un peu plus « légale ». En effet, à tout moment il pouvait se faire prendre par les flics et finir en prison pour commercialiser de la contre façon. S’il gardait ses créations pour lui, il n’y aurait pas vraiment de problème mais là, il les vendait à un prix assez élevé, ce qui était complètement illégale. Evidemment, je ferais tout pour lui éviter la prison, je ne le laisserai jamais dans la merde, comme ce soir par exemple. Maksim me demanda si je connaissais beaucoup d’artistes peintres qui rencontraient le succès de leur vivant. A vrai dire, je n’avais que des grands noms en tête du style Picasso ou Léonard de Vinci. Pas vraiment… Après, je ne connais vraiment rien à l’art, c’est toi le pro’ ! Pourtant, j’espérais qu’un jour ou l’autre Maksim soit reconnu pour ses créations, il le méritait. Il avait un talent énorme et il l’exploitait pour les autres. J’aimerais bien qu’il puisse en vivre mais Maksim Svetlanov n’était pas une personne connue dans le monde entier malheureusement. Par contre, son discours se tenait. La contre façon rapportait énormément et il avait une vie très confortable. Tout cela lui permettait de gâter sa fille. Je me mis à rire avec lui parce que, ouais, on dirait un vrai Papa Gâteau. Oh oui, t’es un Papa Gâteau mais c’est normal aussi, je ferais n’importe quoi pour mes fils aussi. Quand on avait des enfants, on changeait d’objectifs dans la vie. Ils passaient en priorité et on serait prêt à tuer pour eux. On voulait les combler de bonheur et qu’ils ne manquent de rien. Maksim m’expliqua rapidement sa vie financière d’avant et ce n’était pas la même chose qu’aujourd’hui, à Phoenix. Il n’avait pas pu combler Priska comme il le voulait quand elle était plus jeune donc il ne voulait pas faire la même chose avec Melody. Je comprends. Là, je suis sûr que Melody ne manque de rien. Elle doit être la petite fille la plus heureuse du monde avec toi. Je voyais bien comment mon meilleur ami se comportait avec sa fille. C’était peut être un papa qui travaillait dans l’illégalité mais il ferait n’importe quoi pour elle. Et d’ailleurs, comment ça va avec Trish ? Elle s’occupe de Melody ? Je savais qu’il y avait eu une période compliquée entre la mère et la fille. A la base, ce n’était pas vraiment un bébé voulu pour sa part mais peut être que ça allait mieux désormais. Je l’espérais pour Maksim en tout cas.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

Like A Boss



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : JoMo
ϟ JOB : officiellement Patron de The Icehouse
ϟ MESSAGE : 4344
@PSEUDO : TAG


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2018-02-26, 09:59




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Je m'étais retourné le cerveau dans tous les sens pour trouver une solution et tenter de parer le moindre problème et jusque la ça fonctionnait plutôt bien ! A présent on était dans le garage de Benji à l'abris avec le tableau. Y'avait plus grand risque même si comme on dis, le risque zéro n'existe pas mais la pour le coup on aurait vraiment pas de chance si ça venait à capoter. Bon du coup on avait plus qu'à s'occuper jusqu'au levé du soleil et ça ça n'allait pas être un problème. Après tout je n'étais pas avec un inconnu mais avec mon meilleur ami. J'étais assez fier de mon tableau et c'est pourquoi je l'avais montré à Ben. Après tout je n'avais pas souvent l'occasion de lui montrer le résultat de mon travail alors autant en profiter. Et puis il avait quand même bien le droit de voir pourquoi je l'avais sortis du lit en pleine nuit c'était la moindre des choses non ? Ça n'était pas surprenant qu'il me demande si je ne voulais pas faire ça de manière plus légale après tout il devait s'inquiéter un peu quand même. Mais malheureusement il n'y avait pas de secret, pour bien gagner ma vie il fallait que je fasse croire que ces toiles n'était pas de moi. Personne ne connaissait mon nom dans le monde de l'art, il n'avait aucune importance, aucune valeur. Pour qu'il en ai une il faudrait de nombreuses années et c'était même très optimiste d'espérer pouvoir en vivre de son vivant. On pourrait dire que je choisissais la facilité en faisant dans l'illégale mais comment risquer d'aller en prison à chaque nouveau tableau pouvait être considérer comme "la facilité" c'était un risque constant.

Oh oui, t’es un Papa Gâteau mais c’est normal aussi, je ferais n’importe quoi pour mes fils aussi Ouais qui l'eu cru ? J'aurais jamais penser être comme ça un jour. Faut dire qu'avant la naissance de Melody j'étais loin d'envisager d'avoir des enfants encore. Je me disais que je voudrais sûrement en avoir un jour mais je ne me sentais clairement pas prêt à en avoir maintenant. Et voilà que je me retrouvais être un père qui voulait gâter sa fille "Mine de rien l'un comme l'autre on avait pas prévu nos enfants et on se retrouve en vrai papas poules !" même si j'aimais pas l'expression il fallait bien l'admettre. Je savais que j'allais la couver probablement plus que Trish. Ça aurait été un petit garçon je dois bien l'admettre j'aurais eu un comportement différent mais avec une petite fille je voulais la protéger. Justement parce que je savais comment était les hommes. Quand elle sera adolescente elle m'en voudra probablement assez souvent parce qu'il y avait des chances pour que je fasse fuir plusieurs petits copains. Peut-être que je devrais même leur faire passer des épreuves non ? Enfin se comportement au final je l'avais déjà avec ma petite sœur. La chose qui différait ça avait été ma façon de l'élever. En même temps vu l'âge que j'avais je ne pouvais pas avoir le même recule que maintenant en trentenaire. Depuis que j'étais à Phoenix et que je gagnais ma vie comme un roi je rattrapais le coup avec elle. Elle avait longtemps vécu sous ma croupe même en en vivant plus avec moi. Je lui avais même offert une villa pour son anniversaire et encore aujourd'hui elle savait qu'elle pouvait venir me trouver si elle avait un problème d'argent. Pour un quelconque autre problème aussi d'ailleurs après tout même si elle aimait me faire des petits caprices quand elle voulait quelque chose je savais très bien qu'elle ne me voyait pas juste comme une banque. Notre relation était assez spéciale mais on avait dû se débrouiller seuls assez tôt donc ça forgeait des liens quand même. Je comprends. Là, je suis sûr que Melody ne manque de rien. Elle doit être la petite fille la plus heureuse du monde avec toi mon sourire s'élargis, faut dire que ça faisait toujours plaisir à entendre "En tout cas j'espère ! Avec un peu de chance j'arriverais à être un papa aussi bon que toi !" je lui tapotais l'épaule en souriant avant de recouvrir mon tableau. Benji était probablement la personne que je pouvais le mieux prendre comme modèle. Il était un papa idéal Et d’ailleurs, comment ça va avec Trish ? Elle s’occupe de Melody ? Je m'asseyais par terre, adossé contre le mur. C'est sûr que Trish et Melody ça avait été une sacres histoire. "Maintenant tout cas mieux oui, elle s'occupe d'elle même si elle a peur de pas assurer quand je la laisse seule avec Melody mais le principal c'est qu'elle se soit rendu compte qu'elle l'aimait" et pour ça autant dire que j'avais dû sortir les rames ! J'avais bataillé bien comme il faut. Et finalement ça avait été le déclic quand elle avait loupé les premiers pas de sa fille. S'en était suivis une longue période où elle était un peu perdue et ne savait pas vraiment quoi faire mais maintenant elle se comportait enfin comme une maman. Même si elle n'en avait pas toujours l'impression. "Mais comment vont tes deux bambins à toi ? Et avec Tess ça se passe comment ?" Je souriais du coin des lèvres. Je voulais savoir un peu plus en détail ce qu'il se passait entre ces deux la. A vrai dire je trouvais qu'ils iraient bien ensemble. Benji avait bien le droit de retrouver du bonheur auprès d'une femme après tout !
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


    Can't live without her
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM


Vidéo by Lisaatx:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t2821-i-know-you-re-obsseded-with-me
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3756
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2018-03-26, 06:27




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Maksim et moi étions coincés dans mon garage pendant encore quelques heures. Nous avions le temps de discuter, prendre des nouvelles de l’un et de l’autre, de nos proches et de parler de la pluie et du beau temps. Maksim venait de me montrer son tableau et je trouvais dommage qu’il ne pouvait pas en vivre à son nom. Il avait un talent de fou. Il peignait à la perfection. Cependant, il n’avait pas la renommée que pouvaient avoir les peintres décédés il y a de nombreuses années. C’était vraiment dommage pour lui et il ne pouvait pas mettre à profit ses talents pour son nom. En attendant, il gagnait bien sa vie et c’était ce qui l’importait, tant mieux pour lui. Je ne lui exposais que mon point de vue et il en faisait ce qu’il voulait. Nous étions venus à parler de nos enfants et plus particulièrement de Melody. Je n’en revenais pas de comment était Maksim avec elle. Il était un vrai papa poule avec sa fille ! En effet, il était aux petits soins pour elle, il la choyait, la gâtait et mourrait pour elle alors qu’à la base, il n’avait pas voulu d’elle. La grossesse de Trish avait été accidentelle et au final, il assurait comme papa. C’est vrai qu’il se retrouvait dans la même situation que moi. Moi aussi je n’avais pas voulu de mes jumeaux à la base et la grossesse avec Hoda avait été accidentelle. Nous nous étions demandés si nous devions garder nos enfants et au final, je l’avais convaincue de poursuivre la grossesse. Et maintenant, je ne le regrettais absolument pas. Hugo et Mathéo m’avaient tellement apporté depuis qu’ils étaient là. Ces deux petits bonhommes étaient mon bonheur au quotidien et je faisais au mieux pour les combler. Personne n’aurait parié sur moi au départ. Aussi bien Maksim que moi pouvions être fiers des pères que nous étions. C’est vrai, on assure ! Personne ne nous le dit assez donc autant s’auto complimenter. En tout cas, je ne me faisais pas de soucis pour Melody qui devait être une petite fille comblée avec son papa. En plus de ça, Maksim gagnait bien sa vie donc ils devaient lui offrir tout ce qu’elle avait envie et ce qu’elle avait besoin. Elle était encore petite pour demander des choses exorbitantes mais quand même. Et là, mon meilleur ami me dit une chose qui me faisait énormément plaisir : il voulait être un papa comme moi je l’étais. Je ne pensais pas que j’étais un modèle pour quelqu’un alors l’entendre dire que je pouvais être son modèle d’un point de vue paternel, cela me touchait énormément. Oh, tu sais, je ne suis pas parfait et je pourrais être encore meilleur… Après tout, toute la journée, les jumeaux étaient avec leur gouvernante Jelena. Je travaillais énormément et j’avais beaucoup moins de temps pour eux. Je pourrais travailler moins et être plus présent mais je ne le pouvais pas pour répondre aux demandes de mes clients. Mon portefeuille clientèle était très important et je ne pouvais pas faire moins. Déjà, j’essayais de déléguer pas mal de mes affaires à mon collaborateur mais ce n’était pas facile de léguer le bébé non plus, il fallait aussi être présent et être en soutien quand on connaissait le passé du client… A terme, ça irait mieux ! Bref, juste après, je demandais à Maksim si ça allait mieux avec Trish, si elle assumait correctement son rôle de mère. Maksim avait connu des mois difficiles avec la mère de sa fille et j’espérais pour lui que ça allait mieux à l’heure d’aujourd’hui. Apparemment, selon ses dires, elle faisait du mieux qu’elle pouvait, elle faisait des efforts et apprenait à être une maman. Une chose était sûre c’était qu’elle aimait sa fille et ça, c’était le principal. Je suis content pour toi ! Ca viendra avec le temps pour le rôle d’être une bonne maman. Mais c’est cool que tout se passe bien et qu’elle a eu ce déclic. Je ne souhaitais que ça pour mon meilleur ami ! Ils devenaient de vrais parents responsables et c’était bien pour le bonheur de Melody. Après avoir discuté de ça, Maksim me demanda comment allaient Mathéo et Hugo mais il me parla de Tess aussi. Je lui avais parlé de son retour et comme quoi je ramais avec elle mais je n’avais pas été plus en profondeur sur le sujet. Et bien les jumeaux vont bien. Ils font fureur à leur école et ils font les chefs de bande. Tant que ça va pas plus loin ça me fait rire ! Je marquais une courte pause pour m’asseoir au sol, contre le mur du garage. Concernant Tess, pas grand chose à dire. On se voit de temps en temps pour boire ou manger un coup, prendre des nouvelles, parler de tout et de rien mais rien de plus. On apprenait à se connaitre de nouveau. On était deux étrangers donc on y allait tranquillement. Avec elle, je ne préférais pas brusquer la chose.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

Like A Boss



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : JoMo
ϟ JOB : officiellement Patron de The Icehouse
ϟ MESSAGE : 4344
@PSEUDO : TAG


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2018-05-12, 02:55




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Benji m'étais venu en aide et normalement maintenant on était à l'abris. Franchement à moi de n'avoir vraiment pas de chance y'avait pas de raison que ça se passe mal. On avait fait le plus gros. Je savais qu'en le faisant prendre part à ça je l'exposais au risque c'est pour ça que j'étais très minutieux. Je le mettais dans une position délicate. C'est sûr que si je faisais tout ça de façon légale ça réglerais le problème mais je ne gagnerais probablement pas un kopeck. On savait bien quel était le succès des artistes inconnus. Il n'y en avait pas. Et très peu devenaient connu avant leur mort, le seul qui l'ai vraiment été dans les grands noms de la peinture c'était Picasso. Et puis même je ne créais pas des œuvres propres à mois, je faisais de la reproduction. Même si un soit peindre quelqu'un plutôt qu'un tableau je savais faire aussi. J'avais déjà dessiné Trish et pour son anniversaire je lui avait déjà offert une toile d'elle. Donc même si le Icehouse marchait bien malgré une période à creux suite aux meurtres, faire de la contrefaçon était un moyen pour moi de très bien gagner ma vie et de pouvoir répondre aux besoins de ma fille. Si je m'étais lancé la dedans pour ma sœur maintenant elle n'était plus la seule dont je devais m'occuper et elle commençait à bien se gérer elle même. Non maintenant il fallait que je m'occupe de Melody et de sa maman, parce que Trish ne travaillait plus. Depuis qu'elle avait arrêté d'être paparazzi pour moi elle avait eu un ou peut-être deux jobs mais elle n'avait pas réussis à les garder.

C’est vrai, on assure ! Au final on s'était tous les deux retrouvé dans des situations similaires mais avec quelques années d'intervalle. Quand j'avais décidé de garder Melody je m'en étais posé des questions et surtout j'avais peur d'être un très mauvais père. En plus de ça ça faisait bien longtemps que je n'avais plus d'image paternelle et même quand j'en avais eu une on ne pouvait pas dire que ça avait été un exemple à prendre. Benji avait été l'exemple et finalement je m'en sortais plutôt bien, tout comme il avait réussis à le faire avec les jumeaux comme un warrior. Oh, tu sais, je ne suis pas parfait et je pourrais être encore meilleur… je souriais et lui tapotait l'épaule "Soit pas modeste mon ami" mais c'était Benji. Il n'était pas du genre à se venter ou alors c'était sur le ton de la plaisanterie. N'importe qui serait bien obligé d'admettre qu'il avait été et était encore aujourd'hui un très bon père. D'ailleurs peut-être que sans lui j'aurais moins bien géré avec ma fille. On en était venu à parler de Trish, ce qui n'était pas vraiment étonnant étant donné qu'on parlait de Melody et que Trish, contrairement à moi, n'avait pas voulu de Melody à la naissance. Et suite à ça s'était enchaîné une suite d'épreuve pour la faire avancer à petit pas. Ça avait pris du temps mais j'avais réussis. Je suis content pour toi ! Ca viendra avec le temps pour le rôle d’être une bonne maman. Mais c’est cool que tout se passe bien et qu’elle a eu ce déclic c'est clair que si elle avait toujours pas eu le déclic ça m'aurait bien fait chier. Le coup du c'est elle ou moi elle me l'avait fait sauf que je ne voulais qu'aucune des deux ne sorte de ma vie "Oui et puis je suis sûr qu'elle s'en sortira mieux qu'elle le pense. Elle a peur pour sa fille de pas pouvoir bien s'occuper d'elle si je la laisse seule avec et l'inquiétude c'est un sentiment maternel donc c'est sur la bonne voix" Trish n'était pas du genre à s'inquiéter pour grand monde, enfant ou pas alors qu'elle s'inquiète pour Melody c'était bien la preuve que c'était son côté maman qui parlait. Je me serais plutôt inquiété si elle n'avait pas eu cette peur de mal faire. Et bien les jumeaux vont bien. Ils font fureur à leur école et ils font les chefs de bande. Tant que ça va pas plus loin ça me fait rire ! je riais en imaginant les deux en mini racaille "J'ai toujours si que ça serait des durs à cuir !" Plus des suivis que des suiveurs, ils feraient leur chemin ces deux ptits bouts la ! Concernant Tess, pas grand chose à dire. On se voit de temps en temps pour boire ou manger un coup, prendre des nouvelles, parler de tout et de rien mais rien de plus Je tournais la tête vers lui maintenant qu'il s'était assis "Elle te plait non ? Alors qu'est ce que tu attends ? Fait lui comprendre, attend pas d'être dans la friendzone" S'il voulait plus avec elle c'était pas la bonne solution de faire ami ami. Et puis dans la mesure où elle avait peut-être envie de plus elle aussi il ne fallait pas trop traîner parce qu'au bout d'un moment elle allait finir par se lasser. "A moins que tu aies d'autres femmes en vue ?" peut-être qu'il hésitait. Il avait une jolie baby-sitter et la mère de ses enfants avait probablement toujours une place dans son cœur. Malgré le fait qu'elle soit insupportable. Après oui le plus important était qu'il soit heureux avec la personne avec qui il se mettait mais ça ne tenait qu'à moi d'avoir une préférence et celle ci allait pour la blonde qui était revenu dans sa vie comme un cheveux sur la soupe.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


    Can't live without her
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM


Vidéo by Lisaatx:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t2821-i-know-you-re-obsseded-with-me
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3756
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2018-05-25, 10:11




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Maksim et moi avions connu des situations similaires concernant nos enfants. Déjà, que ce soit lui et moi, nous n’avions pas voulu de ces bébés. La grossesse avait été imprévue. Cependant, je ne pouvais pas permettre à Hoda d’avorter. Il y avait des petits bouts de nous dans son ventre. C’était un meurtre. Même si je ne m’étais pas senti d’assumer mon rôle de père tout de suite, comme Maksim, il avait fallu que je me mette un coup de pied au derrière pour apprendre. Et voilà ce que ça donnait aujourd’hui. J’avais deux petits mecs en parfaite santé et plutôt bien éduqués. Il y avait juste le problème de la mère mais ça, c’était encore un autre souci. Je ne voulais pas m’étendre là dessus car rien que d’en parler, ça me mettait hors de moi. Maksim m’avait avoué qu’il aimerait être un aussi bon père que moi. Je ne pensais pas mériter ce genre de compliments. Je pourrais encore faire mieux sur plusieurs points, notamment sur le fait d’être un peu plus présent pour Hugo et Mathéo. Le travail me prenait beaucoup de mon temps et la plupart du temps, ils le passaient avec Jelena, leur gouvernante. Si j’arrivais à réduire un peu plus le travail - même si je l’avais déjà fait un peu -, je pourrais passer encore plus de temps avec eux. Mais je n’y arrivais pas, c’était mon cabinet, mon bébé aussi, je ne voulais pas le laisser aux mains de quelqu’un d’autre. Peut être mon frère quand on sera réconcilié mais dans plusieurs années… Lorsque Maksim me dit ne pas être modeste, je haussais les épaules. Je ne me voyais pas comme lui il me voyait. Bon, c’est vrai qu’il y avait pire comme train de vie pour les jumeaux, je leur offrais tout ce qu’ils souhaitaient et ils ne manquaient de rien. Par la suite, nous en étions venus à parler de Trish. Elle avait eu ce déclic et il ne manquait plus qu’elle arrive à être une bonne mère et tout se passera bien. Maksim en avait connu des épreuves avec Trish mais au final, c’était en bonne voie pour que tout soit réglé. Elle commençait à prendre peu à peu l’instinct maternel et c’était ça qui marquait un nouveau tournent dans la relation mère / fille. Tant mieux que ça continue ainsi et je suis sûr qu’elle y arrivera très bien toute seule à force. Maksim ne pouvait pas rester continuellement au côté de Trish à cause de son travail et de ses activités. Elle allait devoir s’occuper de Melody toute seule. Quand elle serait vraiment toute seule avec sa fille, c’est là où elle arrivera à prendre des décisions et s’en occuper comme elle le sent. D’ailleurs, Maksim prit des nouveaux de son filleul et de son frère. Je lui avouais qu’ils faisaient les petits caïds au sein de l’école et que c’était plutôt drôle à voir tant que ça ne dépassait pas les bornes. Maksim avait été persuadé qu’ils seraient des durs à cuir. J’étais bien content qu’ils ne se laissent pas marcher sur les pieds et qu’ils arrivaient à faire leur petit bout de chemin tout seul. Oui, je suis vraiment fier d’eux. Quel père n’était pas fier de ses enfants après tout ? Mon père en voulait toujours plus pour être réellement fier de mon frère et moi. Cette course à la réussite nous avait valu d’être continuellement en compétition Bastian et moi. Je ne voulais pas de ça pour mes fils, ils feraient comme ils veulent et mon rôle sera de les guider jusqu’à leur réussite personnelle. En attendant, Maksim me demanda des nouvelles sur ma relation avec Tess. Je lui répondis en toute franchise que pour l’instant ça n’allait pas plus loin entre nous deux. Nous avions du mal à nous ouvrir réellement l’un à l’autre. Maksim me demanda ce que j’attendais pour passer à la vitesse supérieure pour éviter la friendzone justement. Je me mis à rire légèrement. Bien sûr qu’elle me plait, elle m’a toujours plu… Je ne veux pas brusquer les choses. Elle vient tout juste de passer à autre chose sur notre passé. Je ne veux pas risquer de la perdre de nouveau. J’avais galéré pour qu’elle réussisse de nouveau à me parler et à prendre ne serait ce qu’un verre avec moi. Maksim me demanda alors si je n’avais pas d’autres femmes en vue. Je haussais les épaules, je ne m’étais pas vraiment questionné à ce sujet. Je n’ai pas vraiment réfléchi. Je côtoie des femmes très jolies mais pour l’instant je ne cherche pas à aller plus loin avec aucunes d’elles. Les femmes étaient bien trop compliquées et ma vie l’était aussi pour que je me pose réellement avec quelqu’un. J’attendais que ça me tombe dessus en quelque sorte. Et toi alors ? T’es devenu exclusif avec Trish ? Est ce que le grand Dom Juan de Phoenix était exclusif à la mère de sa fille ? Cela m’étonnerait vu comment il aimait les femmes et leur chair mais je pouvais me tromper.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

Like A Boss



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : JoMo
ϟ JOB : officiellement Patron de The Icehouse
ϟ MESSAGE : 4344
@PSEUDO : TAG


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Les risques du métier /Benji   
2018-05-29, 00:03




❝Les risques du métier❞
Benji & Maks
Tant mieux que ça continue ainsi et je suis sûr qu’elle y arrivera très bien toute seule à force j'hochais la tête "Je le pense aussi, en fait elle est la seule à ne pas y être convaincu" mais ça finirait par venir. Je ne me pensais pas du tout à la hauteur pour m'occuper de Melody seul non plus, mais comme j'avais pas eu le choix il avait fallut que je fasse avec. Et au final si j'avais galéré je m'en étais quand même pas trop mal sortis. Rien qu'en se moment elle était seule avec Melody et elle devait un peu flippé qu'il se passe quelque chose mais normalement ça devrait aller, elle faisait ses nuits maintenant. En revanche il faudrait peut-être que je la prévienne que j'allais pas rentrer tout de suite. Avant de ne plus y penser je prenais mon portable et lui envoyais un sms pour lui dire que tout allait bien mais que j'avais un contre-temps et que je n'allais pas rentrer cette nuit. Oui, je suis vraiment fier d’eux je souriais. Il pouvait oui. En tout cas moi j'étais fier de lui !

Le sujet avait dévié sur Tess. Ou plutôt je l'avais fait dévier sur Tess. Après tout je m'intéressais à la vie amoureuse de mon petit Benjamin et j'avais trop peu de nouvelles à mon goût de ce côté la. Oh je ne lui en voulait pas je n'étais pas forcément non plus du genre à donner automatiquement des nouvelles mais du coup comme on était la tous les deux je voulais en prendre ! Bien sûr qu’elle me plait, elle m’a toujours plu… Je ne veux pas brusquer les choses. Elle vient tout juste de passer à autre chose sur notre passé. Je ne veux pas risquer de la perdre de nouveau Je souriais amusé du coin des lèvres "Tu tiens à elle hein ? J'veux dire, t'as pas juste envie de coucher avec elle" de toute façon c'était un comportement qui ne lui ressemblait pas trop. En revanche il serait tout a fait capable de me dire qu'il voulait juste faire ami-ami avec elle alors qu'elle lui plaisait. "En tout cas de la part de quelqu'un qui a réussis à appâter beaucoup de femmes, et c'est pas pour me venter" je riais légèrement "ou peut-être un peu mais bref, tourne pas autour du pot trop longtemps en jouant juste le gentils pote bienveillant, montre lui qu'elle te plait" y'avait rien de pire pour se mettre hors courses que de se montrer trop amical. Les mecs se foutaient eux même dans la friendzone à agir trop souvent comme des bons copains au lieu de faire comprendre que ce qui les intéresses c'est pas juste de l'amitié. Je n’ai pas vraiment réfléchi. Je côtoie des femmes très jolies mais pour l’instant je ne cherche pas à aller plus loin avec aucunes d’elles je penchais la tête en avant, levant les yeux vers lui et haussant les sourcils "Donc soit tu t'es mis à coucher avec des femmes seulement pour un soir soit tu dois être grave en manque mon ami" non parce que la branlette ça allait bien un moment hein. Et toi alors ? T’es devenu exclusif avec Trish ? Heureusement que j'étais pas en train de boire parce que j'aurais probablement manqué de m'étouffer. "Exclusif ? Avec Trish ?" Bon avec qui d'autres en même temps ? Mais je veux dire, Trish, c'était carrément aussi improbable que pour moi. Un rire m'échappé "Jamais de la vie" Je secouais la tête. Même si en soit si je devais me mettre en couple je me verrais pas me mettre avec quelqu'un d'autre qu'elle. Je n'avais absolument pas l'intention de me mettre en couple. Parce qu'en soit c'était ce que ça voulait dire, devenir exclusif c'était devenir un couple. Le seul couple que je pourrais former ça serait un couple libre à la limite. "Pourquoi tout le monde s'évertue à vouloir nous voir en couple ? On était pourtant très bien comme ça et pas du genre à se contenter d'une seule personne" c'est vrai c'était même a peu prêt la seule certitude que tout le monde devait avoir sur nous, le fait qu'on couche avec plein de monde. Alors pourquoi ? "Et puis on est pas amoureux alors à quoi bon ?" Benji c'était un mec fait pour l'amour, mais moi non.
©️ Pando


HS; j'ai fait plus court, je manquais un peu d'inspi pour meubler et j'aime pas faire que répéter ce que j'ai dis dans mes précédents rps xD

• ───────────────────────────────────── •


    Can't live without her
    It was a big big world, but we thought we were bigger Pushing each other to the limits, we were learning quicker By eleven smoking herb and drinking burning liquor Never rich so we were out to make that steady figure ⠇7 YEARS, LUKAS GRAHAM


Vidéo by Lisaatx:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t2821-i-know-you-re-obsseded-with-me

Contenu sponsorisé





Re: Les risques du métier /Benji   


Revenir en haut Aller en bas
 

Les risques du métier /Benji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: Camelback East
-