AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur
the lying game !

votez pour le forum
sur les top sites

Et si vous postiez un petit mot pour le forum ?
Aussi bien sur PRD que sur Bazzart

Venez participer à
l'intrigue pour les 100 ans du lycée !

Envie de papoter ?
Rejoignez la ChatBox ou le flood !!

Remporter un max de points grâce au
concours, que le meilleur gagne !

Partagez | 
 

 La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Kaley Cuoco
ϟ JOB : Enchaine les petits boulots
ϟ HUMEUR : Vengeresse
ϟ CITATION : Je ne te déteste pas vraiment, mais si tu brûlais et que j'avais de l'eau... je crois que je la boirais
ϟ MESSAGE : 1783
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2017-08-24, 23:01


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Lorsque Tess termina son service, le jour pointait le bout de son nez. Toujours à enchaîner les petits boulots et à répondre présente quand on avait besoin de quelqu'un, elle bossait depuis une semaine dans une brasserie-bar-tabac qui fermait à six heures du matin. Autant dire qu'avec de tels horaires, ils récupéraient tous les gens qui voulaient continuer de faire la fête alors que tout avait déjà fermé depuis un moment, également des fêtards qui étaient à court de clopes et vénéraient de pouvoir venir en acheter après minuit. Généralement, ça se vidait vers trois heures du matin et on voyait quelques nouveaux clients vers cinq heures du matin ou un peu avant la fermeture, généralement des gens qui partaient au travail et passaient boire un café rapidement. Tess avait l'habitude des horaires... nocturnes. Des horaires à la con, tout court, il faut dire ce qui est. Mais là, ça commençait un peu à la faire chier d'être totalement en décalé. Elle commençait à bosser aux heures où ses potes lui proposaient de sortie et quand elle finissait, eux pionçaient déjà ou ceux qui étaient encore réveillés n'étaient plus franchement en état. Quant à l'après-midi, c'était à son tour de dormir donc elle était un peu coupée de sa vie sociale en bossant là-bas. De toute manière, elle n'était là que pour trois semaines.  

Tess dit au revoir à son patron avant de rejoindre traverser le parc en vue de rejoindre l'arrêt de bus qui se trouvait de l'autre côté. Elle aurait pu prendre sa voiture mais pour se garer c'était un peu la misère, alors elle préférait prendre le bus. Mais arrivée dans le parc, elle prit quelques minutes pour s'asseoir sur un banc, son bus ne serait là que dans vingt minutes et elle préférait attendre ici qu'à l'arrêt, c'était plus sympa comme cadre. La jeune femme sortit son téléphone de sa poche pour checker les réseaux sociaux et sans s'en rendre compte, elle ferma les yeux et le sommeil l'emporta en quelques secondes, assise sur ce banc du parc encore vide qui ne tarderait pas à se remplir de parents ou de nounous avec leurs marmots en ce samedi matin. Et en effet... Ce fut des murmures plein de jugements désapprobateurs qui la réveillèrent ainsi que des cris d'enfants. Tess sursauta et fit tomber son téléphone par terre.

« Merde ! »

D'office, elle le rattrapa, au moins on ne lui avait pas piqué. Elle jeta un oeil à l'heure sur son écran. Il était presque dix heures. Quand elle releva la tête, elle vit des mamans la regarder de haut. Elle connaissait ces regards, ceux des gens qui vous jugent au premier regard et vous cataloguent immédiatement "sale gosse", de "délinquant" ou de "jeune débauché" sans avoir la moindre  idée de votre vie. Alors forcément, une nana blonde d'une vingtaine d'année qui pionce sur un banc, c'était forcément une fêtarde invétérée qui avait trop bu la veille et s'était endormie comme une merde.

« Vous voulez ma photo ? »

Elles détournèrent immédiatement les yeux non sans chuchoter entre elles. Tess grogna et se releva, prête à se carapater et aller se mettre au chaud dans son lit mais elle cru entendre son prénom et se tourna par réflexe.


• ───────────────────────────────────── •


Soyez vous-mêmes, les autres sont déjà pris
Je voudrais seulement faire quelque chose que j'aime. Je ne sais pas ce que j'aime, c'est mon problème. Qu'est-ce que je vais faire de ma vie ? Moi j'ai envie de rien, j'ai juste envie d'être bien.
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t5561-tess-une-vie-ne-vaut-rien-mais-rien-ne-vaut-une-vie
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3799
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2017-08-27, 21:03


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Ce matin, je me fis réveiller par les pleurs voire les cris de Mathéo. Il avait fait un cauchemar avec des dragons qui le poursuivaient. Cet enfant avait une imagination débordante mais elle lui causait bien trop de troubles au niveau du sommeil. Il allait peut être falloir que je trouve une solution. Il faudrait d’ailleurs que je fasse un FaceTime avec sa mère pour lui en toucher deux mots et savoir ce qu’elle pensait de tout ça. En parlant de ça, je ne savais pas trop quand elle revenait à Phoenix. Elle était venue passer quelques jours cet été mais c’était bien trop court pour les jumeaux. Elle était vite repartie pour l’Europe afin de continuer ses études et rendre ses projets. Je n’avais pas manqué de lui dire ce que je pensais de tout ça mais elle avait l’air de plus penser à soi qu’à la vie de ses enfants. Je ne savais pas ce qui lui passait par la tête mais elle était devenue bien trop égoïste et ça me saoulait vraiment. Heureusement que je pouvais compter sur Jelena avec les jumeaux ! Elle m’était d’un grand secours. Cette fois ci, pour le cauchemar, je ne voulais pas l’embêter et je me chargeais de calmer Mathéo en m’assurant que Hugo dorme toujours à poings fermés.

Après avoir réussi à calmer Mathéo et à le faire se rendormir, je ne pus fermer l’oeil de nouveau. Je décidais alors de me faire un petit déjeuner très « healthy » que j’ingurgitais en prenant mon temps. Voyant que tout le monde dormait encore à la villa, je laissais un mot à Jelena pour lui dire que j’étais parti faire un footing, que je la laissais gérer le réveil des jumeaux. Je m’étais alors changé, optant pour un short assez fluide ainsi qu’un débardeur blanc uni. Je partis de la villa en courant et je rejoignis le parc pour être à l’air frais, en dessous des arbres, et être plus tranquille pour ne pas avoir le bruit des voitures dans les oreilles. Je courus pendant trente bonnes minutes lorsque je vis Tess, un peu débraillée et des grosses cernes sous les yeux se lever du banc en colère. Elle ne m’avait pas vu. Je ralentis le rythme, marchant au lieu de courant et je l’interpellai. Elle se retourna et me fit face. Elle ne devait pas s’attendre à me voir là. Excuse moi de te dire ça mais t’as une sale tête, ça va ? Avec Tess, nous essayions de construire une nouvelle amitié après avoir tourné la page sur notre passé. Je restais assez naturel avec elle même si c’était compliqué d’oublier ce qui s’était passé entre nous. Tu veux boire un coup ou quelque chose ? Je t’avoue que je suis desséché. Courir m’avait donné soif donc se poser au petit snack du parc pour boire un coup ne serait pas de refus.

Emi Burton @Tess A. Summers

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Kaley Cuoco
ϟ JOB : Enchaine les petits boulots
ϟ HUMEUR : Vengeresse
ϟ CITATION : Je ne te déteste pas vraiment, mais si tu brûlais et que j'avais de l'eau... je crois que je la boirais
ϟ MESSAGE : 1783
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2017-08-30, 14:34


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Pour s'endormir bêtement sur un banc du parc, Tess devait être plus fatiguée que ce qu'elle pensait. Heureusement, elle n'était pas tombée sur des gens louches qui en auraient profité pour lui faire les poches ou pire. Même son portable était intact alors qu'il était dans sa main. En même temps.. si quelqu'un avait essayé de lui subtilisé son téléphone, elle se serait réveillée normalement. Quoi qu'il en soit, maintenant elle était réveillée, pas de super humeur et elle avait très envie d'une douche et de retrouver son lit. Mais c'était sans compter de tomber sur Benjamin, ou qu'il tombe sur elle puisqu'il était le premier des deux à avoir repérer l'autre. Tess se retourna surprise et il lui fallut quelques secondes avant de réagir. Au final, c'était un léger rire qui sortit de sa bouche.

« J'ai pas vu ma tronche dans un miroir, mais je veux bien te croire » elle passa sa main dans ses cheveux que le vent avait quelque peu emmêlés « Un peu crevée - apparemment, ça se voit - mais ça va, et toi ? T'es debout tôt dis-donc »

A en juger par sa tenue et l'absence de poussette, Tess en conclut rapidement qu'il devait faire un jogging ou un truc du genre. Ce n'était pas sur elle qu'il fallait compter pour faire ça le matin... autant, elle n'avait rien contre aller courir un peu en soirée, mais le matin, très peu pour elle. Tess regarda rapidement son reflet dans l'écran de son téléphone, elle se payait de sacrées cernes. Manifestement, les siestes impromptues en pleine nature n'étaient pas des plus réparatrices.

« Bah en fait je pensais plutôt rentrer mais... » au même instant, son ventre émit un gargouillis « mais pourquoi pas, moi j'ai un creux donc on peut passer dans un snack ou un café »

C'était dans un café qu'ils s'étaient recroisés par hasard pour la première fois et Tess n'avait pas été tendre avec Benjamin. Elle s'en voulait un peu mais c'était trop facile de faire comme si de rien n'était à ce moment-là. Même quand elle lui avait elle-même donné rendez-vous, elle avait réussi à lui balancer des piques. Ce n'était pas faute de vouloir faire des efforts mais elle avait la rancune tenace à ce niveau. Malgré ça, sa complicité avec Benjamin lui manquait. Autrefois, ils étaient tellement proches et il avait tellement compté.. elle aimerait retrouver cela mais les choses ne pourraient probablement jamais être comme avant, ils avaient grandit. Alors à défaut de sortir faire la fête jusqu'à pas d'heure... un thé et un bout de tarte suffirait à leur faire passer un peu de temps ensemble.


• ───────────────────────────────────── •


Soyez vous-mêmes, les autres sont déjà pris
Je voudrais seulement faire quelque chose que j'aime. Je ne sais pas ce que j'aime, c'est mon problème. Qu'est-ce que je vais faire de ma vie ? Moi j'ai envie de rien, j'ai juste envie d'être bien.
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t5561-tess-une-vie-ne-vaut-rien-mais-rien-ne-vaut-une-vie
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3799
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2017-09-18, 21:42


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Alors que je faisais mon jogging tranquillement, j’avais pu voir Tess allongée sur le banc puis se redresser tandis qu’elle se faisait alpaguer par des personnes. Enfin, c’était ce que je voyais de loin. Je profitais de cette occasion pour aller la voir et surtout savoir comment elle allait. C’était bizarre de la voir assise par là, en plein milieu de la matinée. Il y avait quelque chose qui se tramait. Je m’étais rapproché d’elle et elle avait une sacré tête. Elle pourrait faire peur à voir. Elle avait le maquillage qui avait coulé, des cernes immenses sous les yeux et une mine assez grise. Elle n’était pas dans son assiette. En tout cas, je ne pus m’empêcher de lui dire qu’elle avait une sale tête, en ajoutant si ça allait. Apparemment, elle était très crevée mais ça avait l’air d’aller. Elle avait toujours ce ton un peu humoristique qui tournait à la dérision par moment. Ouais, ça se voit. T’as un nouveau travail ? C’était peut être la raison de sa tête et le fait de la trouver là à cette heure-ci dans le parc. D’ailleurs, elle me fit remarquer que j’étais levé tôt. Ouais, j’étais réveillé tôt et au lieu de perdre mon temps, j’ai préféré aller courir un peu, ça ne fait pas de mal. Le sport, c’était la santé. Vu comment j’avais fait souffrir mon corps à l’adolescence, j’avais bien besoin du sport. Je me sentais en pleine santé après une bonne séance de jogging.

Ce serait bête que notre entrevue s’arrête là alors je lui proposais d’aller boire un coup quelque part. Elle, elle voulait plutôt rentrer mais son ventre avait l’air plutôt de vouloir manger quelque chose. Comme tu veux, je comprendrais si tu veux rentrer vu la mine que t’as. Mais elle eut gain de cause et on se rendit au café du parc. C’était l’heure du petit déjeuner alors il vendait une formule pour cet encas de la journée. Personnellement, j’optais plus pour de l’eau gazeuse à grand format vu la soif que j’avais. Tess prendrait ce qu’elle souhaitait et je sortis mon portefeuille pour payer l’addition en même temps que la serveuse apporta notre commande. Je décidais alors d’entamer la conversation avec mon amie. Bon, alors, t’as trouvé le job de tes rêves ? Dis je en rigolant un peu. Je la taquinais. Je savais bien qu’elle ne ferait pas ce genre de job toute sa vie vu comment ça la crevait.

Emi Burton @Tess A. Summers

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Kaley Cuoco
ϟ JOB : Enchaine les petits boulots
ϟ HUMEUR : Vengeresse
ϟ CITATION : Je ne te déteste pas vraiment, mais si tu brûlais et que j'avais de l'eau... je crois que je la boirais
ϟ MESSAGE : 1783
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2017-10-19, 19:12


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Depuis des années, Tess enchaînait les petits boulots, par conséquent elle était capable de faire pas mal de choses et son CV était plutôt bien garni. Ce système lui convenait parfaitement, au moins, à changer régulièrement, elle évitait de s'ennuyer dans son boulot. Elle admirait les gens qui bossaient dans la même boite depuis dix ans, en ce qui la concernait, faire toujours la même chose, tous les jours, pendant des années... elle finirait probablement par déprimer sévère. Sans compter qu'au moins, quand elle ne pouvait pas supporter ses collègues, elle savait que ce serait de courte durée et qu'elle n'avait qu'à prendre son mal en patience.

« Ouaip ça fait une semaine en gros que j'y bosse » dit-elle en hochant la tête

Elle en avait encore pour quelques temps et elle n'avait clairement pas l'énergie de faire un jogging comme Benjamin.

« Ouais, je suppose que t'as raison » dit-elle en riant légèrement « moi pour le coup je me serais fait une bête de petit dej' et je l'aurais mangé au lit ! »

Il arrivait parfois à Tess d'aller courir même si c'était occasionnel. En revanche, elle était plutôt du soir, le matin, elle préférait prendre le temps de se réveiller, boire son café, au calme, devant la télé par exemple, en pyjama, les cheveux attachés en vrac. Oui, c'était plutôt ça un matin pour Tess. Même si avec son job actuel, son matin... c'était plutôt en plein milieu de l'après-midi. Au moins, quand elle se réveillait, ses parents étaient déjà au travail donc elle n'était pas réveillée par le bruit. D'ailleurs, puisqu'elle avait décidé de rester à Phoenix, elle allait se trouver un appartement dans le coin. En revenant de New-York, elle était bien sûr retournée chez ses parents pour les soutenir après le décès de sa grand-mère. Maintenant, il était temps de reprendre son envol, mais pas aussi loin cette fois-ci.

« Nan nan, je commence à avoir faim et je crois qu'un triple espresso me fera pas de mal ! »

Un café avant de dormir ? Ouais, c'était con mais c'était bon. Et comme ça, elle n'allait pas s'endormir dans le bus. Puis il fallait bien du café pour accompagner un petit déjeuner !

« Absolument ! C'est le job de ma vie ! » s'exclama-t-elle avec une grosse dose d'ironie « Il faut s'habituer aux horaires quoi, puis c'est tellement bien payé ! »

Là aussi c'était ironique. Bon, elle avait déjà été plus mal payée que ça sur certains petits boulots, c'était correct comme salaire mais pas de quoi vivre dans le grand luxe. Heureusement pour elle, Tess n'était pas une grosse dépensière, à part dans la bouffe où elle ne se privait clairement pas.


• ───────────────────────────────────── •


Soyez vous-mêmes, les autres sont déjà pris
Je voudrais seulement faire quelque chose que j'aime. Je ne sais pas ce que j'aime, c'est mon problème. Qu'est-ce que je vais faire de ma vie ? Moi j'ai envie de rien, j'ai juste envie d'être bien.
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t5561-tess-une-vie-ne-vaut-rien-mais-rien-ne-vaut-une-vie
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3799
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2017-11-07, 19:05


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Tess avait un nouveau travail et ça n’avait pas l’air d’être un super travail vu les cernes qu’elle avait en dessous des yeux et le fait que je l’avais retrouvée allonger sur ce banc. Apparemment, ça faisait une semaine qu’elle y travaillait. Et t’en as pour combien de temps ? Ca devait sûrement être un contrat à durée déterminée. Elle ne pouvait pas faire ça toute sa vie. Si c’était le cas, il fallait qu’elle trouve son rythme rapidement, elle ne pouvait pas vivre ainsi. Pour ma part, si je me trouvais dans ce parc à cette heure là, c’était parce que je m’étais levé tôt et au lieu de perdre mon temps, j’avais préféré me rendre au parc pour courir un peu et me dépenser. Tess n’aurait pas fait la même chose si elle avait été dans mon cas, elle aurait préféré manger un petit déjeuner au lit. Après, chacun est différent mais je ne regrette pas de m’être bougé un peu. Et puis, on s’est croisés comme ça. Je lui fis un clin d’oeil. On ne se voyait pas très souvent tous les deux et c’était l’occasion de passer un peu de temps ensemble. En effet, je lui avais proposé qu’on aille prendre un petit déjeuner dans le bar du coin, vers le parc. Malgré la fatigue qui s’emparait d’elle, elle accepta ma proposition. Bon bah, c’est parti ! Allons y ! Nous commencions à partir en direction du bar et sur le chemin, je lui demandais en rigolant si elle avait trouvé le job de ses rêves. Elle me répondit de la même façon. Le plus compliqué avait l’air d’être les horaires et le salaire. Ce n’était donc pas un travail pour le long terme pour Tess. Ca a l’air de faire rêver ! Dis je en rigolant. Nous arrivions rapidement à l’endroit pour déjeuner. Nous nous installions en terrasse. Il faisait encore chaud à Phoenix vu les températures torrides qu’on avait encore à cette période là. Je commandais à la serveuse deux pains au chocolat et un café pour ma part et Tess donna à son tour sa commande. La serveuse repartit avec nos demandes puis j’enquillais sur une autre question. Bon, alors, la vie à Phoenix se passe bien ? Tu comptes rester par ici ? La dernière fois qu’on s’était vus, elle n’était pas sûre de rester bien longtemps par là, c’était juste une visite de courtoisie en quelque sorte, du moins, ce que je pensais. Si elle enchainait les petits boulots, cela voulait peut être dire qu’elle allait rester par ici. J’espérais vraiment qu’elle resterait par ici ! Tess était une personne très spéciale pour moi vu notre passé.

Emi Burton @Tess A. Summers

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Kaley Cuoco
ϟ JOB : Enchaine les petits boulots
ϟ HUMEUR : Vengeresse
ϟ CITATION : Je ne te déteste pas vraiment, mais si tu brûlais et que j'avais de l'eau... je crois que je la boirais
ϟ MESSAGE : 1783
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2017-11-18, 01:44


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Tess avait rarement gardé le même boulot plus de trois mois. C'était souvent des CDD de plus ou moins un mois, parfois des remplacements, parfois un besoin de petits jeunes pour rattraper le boulot en retard. Mais du coup, la plupart du temps, ça ne durait pas assez pour qu'elle se prenne la tête avec des collègues casse-pieds. Si ça suffisait, c'est qu'elle avait affaire à des gros cons, et dans ce cas, heureusement qu'elle ne restait pas bien longtemps, ce qui ne l'empêchait pas d'exprimer sa façon de penser.

« J'en ai pour trois semaines, enfin.. plus que deux maintenant du coup »

Et c'était bien assez parce qu'elle se voyait mal tenir ce genre d'horaires indéfiniment. Mais comment faisaient les gens dont c'était le métier toute l'année, hein ? Ils de dopaient ? ... pas impossible. Mais Tess avait déjà donné dans les cachetons et elle préférait s'en tenir le plus loin possible.

« C'est vrai, Phoenix est petite finalement » dit-elle avec un bref sourire

Quelle était la probabilité pour que, dans une ville d'environ mille-trois-cent mètres carrés, ils se croisent à la même heure, dans le même parc, en ayant deux rythmes de vie totalement différents ? Certains appelleraient ça le destin. Tess allait s'en tenir au mot : hasard, même si la coïncidence était grosse. Ils se dirigèrent tous deux vers un bar en continuant de papoter.

« Et quel rêve magnifique ! » renchérit-elle en rigolant « Ça va que le patron est assez sympa quoi. De toute façon, j'vais pas faire ça toute ma vie »

Installés à une table, Benjamin passa commande pendant que Tess hésitait encore. A cette heure, ils ne faisaient que des petits déjeuners, elle allait devoir s'en contenter. Commander des pains au chocolat.. si c'était pas les origines françaises qui parlaient ça ! De son côté, Tess demanda également un café mais accompagnée d'une assiette de bacon et d'oeufs brouillés La serveuse partie, Tess s'installa un peu mieux dans le fond de sa chaise.

« Ouais, ça se passe. Quand je suis revenue... je savais pas trop pour combien de temps j'allais rester, une semaine, deux mois... mais... j'crois que j'vais rester oui, m'y réinstaller. Je met un peu de côté pour un appartement »

Parce qu'elle ne comptait pas rester chez ses parents jusqu'à ses trente ans ! Même si les Summers n'avaient rien contre avoir leur fille près d'eux, elle était restée si loin pendant si longtemps. Trouver un appartement n'était pas très simple dans sa situation, quand on a un C.V qui fait quinze kilomètres de long mais pas de boulot fixe, ça ne donne pas vraiment confiance, même si Tess était adorable.

« J'ai même pas eu le temps de te demander la dernière fois mais... et toi, ta vie ? Être papa, tout ça... c'est pas trop compliqué ? Surtout avec un boulot prenant comme le tiens »

Tess savait que ses jumeaux avaient quelques années maintenant, ce n'était pas particulièrement récent mais elle n'avait pas parlé de ça avec lui. Il faut dire que la première fois, à part lui en foutre plein la gueule et lever les yeux au ciel à chaque fois que le nom de leur mère était évoqué...


• ───────────────────────────────────── •


Soyez vous-mêmes, les autres sont déjà pris
Je voudrais seulement faire quelque chose que j'aime. Je ne sais pas ce que j'aime, c'est mon problème. Qu'est-ce que je vais faire de ma vie ? Moi j'ai envie de rien, j'ai juste envie d'être bien.
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t5561-tess-une-vie-ne-vaut-rien-mais-rien-ne-vaut-une-vie
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3799
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2017-11-24, 08:08


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Tess avait l’air fatiguée et ce travail l’usait. Je ne savais pas ce qu’il en serait pour elle d’ici quelques jours voire quelques semaines. Ca ne pouvait pas être un travail définitif. Il fallait qu’elle trouve autre chose sinon elle y laisserait sa santé ou bien, il faudrait qu’elle prenne un tout autre rythme de vie. Elle me fit part qu’il ne lui restait que deux semaines maintenant. Bon ben, tu n’as plus qu’à patienter tranquillement, c’est bientôt la fin ! Elle avait du courage d’enchainer les petits boulots. Je ne pourrais pas le faire ! Il fallait s’habituer rapidement à la nouvelle entreprise, aux nouvelles compétences à décupler, à l’équipe et encore tout plein de choses… N’empêche, c’était dingue de se croiser dans le parc, comme ça, alors que la ville était très grande. C’était le destin ! Je ne savais pas s’il fallait y croire ou non mais si on avait besoin d’un peu d’optimisme dans la vie, pourquoi pas ? C’est peut être le destin ? Dis je avec un petit sourire narquois sur les lèvres. Je ne savais pas si elle y croyait. Tess était quelqu’un de très terre à terre. Je décidai maintenant de la titiller sur son travail en lui disant que ça devait faire rêver de faire ce qu’elle faisait. Elle répondit ironiquement et m’avoua que le patron était sympas mais qu’elle ne ferait pas ça toute sa vie. Je l’espérais pour elle. Il fallait qu’elle trouve sa voie et le job qui lui convenait. Elle ne pouvait pas enchainer ces jobs de merde constamment. Elle y laisserait des poils. Je veux bien te croire. J’espère que tu trouveras un job qui te plaira et qui durera. C’était tout ce que je pouvais lui souhaiter. D’ailleurs, quelque chose me turlupinait, il fallait que je lui pose la question après avoir commandé le petit déjeuner. Combien de temps allait elle rester et si elle comptait s’installer définitivement à Phoenix ? Sa réponse me convint parfaitement puisqu’elle comptait se prendre un appartement après avoir mis de côté et rester ici. J’avais envie de sauter de joie et même de la prendre dans mes bras. Au lieu de ça, j’eus un grand sourire sur les lèvres. Je ne voulais pas qu’elle croit des choses non plus. On réapprenait à se connaitre et il ne fallait pas brusquer les choses entre nous. C’était bien trop rapide sinon. Franchement, je suis content que tu restes ici. On vient à peine de se retrouver et te dire au revoir, ça aurait été… compliqué. Tess avait été très importante dans ma vie. Elle était une femme que je n’oublierai jamais et que je voulais à mes côtés tout au long de ma vie. J’avais dû mal à mettre des mots sur les choses devant Tess mais c’était aussi pour qu’elle ne se braque pas ou qu’elle se fiche de moi. Pendant que le serveur prépare notre assiette, Tess me demanda comment ça se passait au quotidien avec mes enfants, mon travail prenant… Je haussais les épaules. Je fais comme je peux. J’ai eu une période très compliquée quand Elliott est partie mais j’ai pris une gouvernante, Jelena, qui vit avec nous. Et elle me soulage énormément au niveau de la garde des garçons et de l’entretien de la maison. Je peux plus me focaliser sur le travail comme ça. Mais je t’avoue que c’est de la gymnastique tout ça et c’est difficile par moment. Je ne voulais pas trop m’apitoyer sur mon sort non plus. Parler de ma vie ou bien de mon passé était difficile avec Tess vu qu’elle m’en voulait avec mon histoire amoureuse avec Elliott. Je ne voulais pas remuer le couteau dans la plaie. Le serveur arriva ensuite avec notre petit déjeuner. Je le remerciai et regardai nos plats. Et bien bon appétit ! Essaye de pas dormir dans ton assiette. Dis je en rigolant. C’était pour la taquiner un peu.

Emi Burton @Tess A. Summers

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Kaley Cuoco
ϟ JOB : Enchaine les petits boulots
ϟ HUMEUR : Vengeresse
ϟ CITATION : Je ne te déteste pas vraiment, mais si tu brûlais et que j'avais de l'eau... je crois que je la boirais
ϟ MESSAGE : 1783
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2018-01-15, 01:38


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Même si Tess avait plutôt tendance à aimer profiter d’une bonne grasse matinée, elle avait l’habitude d’avoir des nuits très … aléatoires. Au final, son corps y était habitué mais ça ne l’empêchait pas d’être crevée quand elle avait passé une nuit à bosser. Cela dit, ce rythme était toujours moins difficile à soutenir que celui d’une boîte de nuit où elle avait déjà été barmaid. La nuit, le rythme était plus rapide à servir les innombrables clients qui revenaient à la charge régulièrement. En comparaison avec certains boulots qu’elle avait fait, celui-ci ne se classait pas dans les pires, c’était juste fatiguant.

« Ouaip, bientôt ! Mais honnêtement, même si c’est crevant, ça reste cool, j’ai des bons collègues et un bon patron donc... »

Tess haussa les épaules. Elle ne se plaignait pas de son sort et puis elle savait qu’elle n’allait pas faire ça pendant les quinze ans à venir. Elle ignorait ce qu’elle ferait mais elle savait ce qu’elle ne ferait pas. Ce rythme de vie instable n’était pas fait pour tout le monde. Souvent, c’était typiquement un truc d’étudiants qui cherchaient des petits boulots pour payer leurs études ou bien de chômeurs qui prenaient ce qu’on leur proposait parce qu’ils n’avaient pas vraiment le choix s’ils ne voulaient pas se retrouver à la rue. Pour Tess c’était à moitié ça et à moitié un choix. Elle ne se voyait pas bosser vingt ans dans la même entreprise, jour après jour, avec toujours les mêmes têtes, se forcer pendant deux décennies à sourire et dire bonjour à des têtes de cons qu’elle ne pouvait pas saquer.

« Peut-être oui, après tout, le simple fait qu’on ait tous les deux quitté cette ville pour y revenir, ça pousserait à y croire »

Tess esquissa un bref sourire. Elle ne croyait pas vraiment au destin avec un grand D. Mais… elle accepter que ce n’était pas totalement le fruit du hasard. Comme une certaine force supérieure, un machin-chose surnaturel qui voulait les réunir ? Pas franchement dans une Happy End vu ce que ce fameux destin leur avait infligé plus jeunes. Croire au destin, c’était quand même un coup à devenir totalement dingue. Quoi qu’il en soit, quelque part, il y aurait toujours quelque chose entre Tess et Benjamin, même en étant chacun sur un continent différent.

« Mouais, en même temps faudrait déjà que j’en cherche vraiment un de job qui me plait. Je fais pas partie de ces gens qui rêvent d’un travail précis, je sais absolument pas ce que je veux faire de ma vie donc à partir de là, je sais pas quoi chercher alors enchainer les jobs ça m’arrange bien en attendant. »

Et dire que certains gamins savaient dès leur plus jeune âge ce qu’ils voulaient faire. Maîtresse, pompier, avocat, … Tess n’avait jamais trop su. Elle s’était inscrite à l’université mais elle n’avait même pas terminé ses études. Sa période coeur brisé par Benjamin y était pour quelque chose, mais même quand elle avait repris des études à New York, elle n’était pas allée jusqu’au bout.

« Compliqué, ouais... » sans compter qu’ils n’avaient pas eu de vrai "au revoir" la première fois… Leur relation était compliquée… à la fois ils étaient comme de vieux amis qui ne s’étaient jamais quitté et à la fois, ils étaient comme deux parfaits étrangers entre qui il y avait une distance « Je pense que j’vais me trouver une colocation, et puis j’te tiendrai au courant. En attendant, mes parents sont contents que je sois encore à la maison  !»

Après autant d’années loin d’eux, ils étaient ravis que Tess soit de retour et surtout, qu’elle ne compte pas repartir de sitôt. Elle avait certes de mauvais souvenir à Phoenix, mais elle en avait aussi de très bon. C’était sa ville de naissance après tout, en vivant à New York, elle ne s’était pas rendue compte que Phoenix lui avait manquée. Par principe, Tess avait demandé à Benjamin comment se passait sa vie de famille, mais elle n’était pas certaine de vouloir connaître la réponse. Pour autant, elle écouta en hochant la tête non sans ressentir un pincement en apprenant que sa gouvernante vivait chez lui. Est-ce que leur relation était purement professionnelle ? Elle s’occupait de ses enfants, ça devait forcément jouer au niveau personnel. C’était une maman de remplacement.

« Hm je vois, tant que tu t’en sors c’est l’essentiel »

Les enfants, c’était vraiment un truc que Tess ne se voyait pas gérer. Faire du baby-sitting à quinze ans pour se faire de l’argent de poche oui, avoir des enfants à s’occuper tout le temps, c’était une autre paire de manches. Le serveur arriva enfin et à la simple vue de son assiette, le ventre de Tess se mit à gargouiller.

« A toi aussi ! Je promet rien » dit-elle en riant « mais toi, promet moi que si ça arrive et que  j’me retrouve avec des œufs brouillés dans les cheveux, tu me préviendras et tu m’empêcheras de sortir comme ça, j’veux pas me faire picorer la tête par des pigeons ! » Tess ne se fit pas prier pour commencer à manger. « Putain j’ai l’impression de pas avoir mangé depuis trois jours »


• ───────────────────────────────────── •


Soyez vous-mêmes, les autres sont déjà pris
Je voudrais seulement faire quelque chose que j'aime. Je ne sais pas ce que j'aime, c'est mon problème. Qu'est-ce que je vais faire de ma vie ? Moi j'ai envie de rien, j'ai juste envie d'être bien.
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t5561-tess-une-vie-ne-vaut-rien-mais-rien-ne-vaut-une-vie
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3799
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2018-01-21, 10:56


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Tess avait une sale tête, elle était fatiguée à cause de son travail. J’essayais de la rebooster un peu et de la motiver en lui disant que c’était bientôt la fin. Au final, elle me fit part que c’était un boulot cool avec des collègues et un patron sympas. Ca devait être surtout le rythme qui n’était pas facile. Seuls les horaires sont chiants en fait. Elle n’arrivait pas à tout avoir en même temps : un travail intéressant qui n’est pas trop crevant mais bien payé avec des collègues et un patron sympathiques, sur du long terme. Elle finira par trouver ce travail qui lui plairait, j’en étais persuadé. Finalement, Tess et moi, nous nous retrouvions toujours. C’était peut être le destin ? Personnellement, j’étais un homme très terre à terre mais tous les points nous ramenaient à nous retrouver et c’était peut être ça, le destin. Tess était comme moi, elle n’y croyait pas vraiment mais au final, tout portait à croire que c’était le destin qui nous ramenait l’un vers l’autre. Ouais, c’est ça. C’est bizarre… Pourtant, Phoenix était une ville de plus d’un million d’habitants donc pour pouvoir se retrouver, il en fallait ! Puis, Tess m’avoua qu’elle ne savait pas trop quoi faire de sa vie, qu’enchainer les boulots lui allait bien parce que, comme ça, elle voyait différents trucs et elle n’était pas posée dans un seul travail qui pourrait l’ennuyer. Si c’est ce que tu veux, fais donc. Après, j’espère que tu trouveras ce que tu veux parce que tu peux pas vivre indéfiniment comme ça. Ce n’était pas une situation stable et elle le savait très bien. Si elle voulait acheter un bien, se poser avec un homme voire plus, ça ne pourrait pas marcher si elle enchainait les contrats à durée déterminée. Elle finit par m’avouer tout de même qu’elle restait à Phoenix. Je lui avouais que ça me faisait plaisir qu’elle reste ici vu qu’on venait à peine de se retrouver. Je m’ouvrais un peu à elle mais j’avais l’impression d’avoir un mur de glace face à moi. Dès que je faisais un pas en avant, elle en faisait trois en arrière. Je ne pouvais pas lui demander de se comporter comme si on ne s’était jamais quittés mais les efforts étaient très minces venant de sa part. A force, je n’aurais plus la force de me battre. Pour l’instant, je serrais les dents et je hochais la tête tout simplement. Elle m’informa qu’elle chercherait une colocation et m’informera de la suite. Ok pas de soucis. Et puis, tu dois être coucounée par tes parents. Avoir son enfant à la maison pendant une durée indéterminée devait faire plaisir aux parents. Cela leur rappelait de bons souvenirs. Ils voudront tout faire pour faire plaisir à leur progéniture. D’ailleurs, en parlant de ça, Tess m’avait demandé comment ça se passait avec les jumeaux et le travail. Je lui expliquai rapidement comment je faisais et elle finit par me dire que tant que je m’en sortais, c’était l’essentiel. Je hochais la tête pour approuver ce qu’elle disait. Elle voulait en savoir mais pas trop, du coup, on changea rapidement de sujet. Je lui souhaitais un bon appétit lorsque nos plats arrivèrent tout en lui disant qu’il ne fallait pas qu’elle dorme dans son assiettes. Ses remarques me firent rire. Je prendrais une photo avant et promis, je te réveille après ! Elle dévora son assiette tandis que moi, je pris plus mon temps. Je vois ça ! Une seule assiette va te suffire ? Je riais légèrement. Il valait mieux ça qu’une femme qui ne mange rien du tout.

Emi Burton @Tess A. Summers

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Kaley Cuoco
ϟ JOB : Enchaine les petits boulots
ϟ HUMEUR : Vengeresse
ϟ CITATION : Je ne te déteste pas vraiment, mais si tu brûlais et que j'avais de l'eau... je crois que je la boirais
ϟ MESSAGE : 1783
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2018-02-19, 17:58


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Tess passait beaucoup de temps à consulter les offres d'emploi, souvent pour des CDD, des contrats assez courts. Même si c'était sympa de changer souvent de jobs et que ça enrichissait son CV, être à l’affût des offres c'était assez chiant. Mais si elle voulait se trouver un appartement, il fallait bien  avoir de quoi payer le loyer et même si Tess n'était pas dépensière, son compte en banque n'allait pas se remplir tout seul. De toute façon, viendrait bien un moment où Tess allait vouloir arrêter de changer de boulot tout le temps et pouvoir se poser avec des horaires corrects et un salaire descent.

« Nan, c'est sûr. Pour l'instant ça me convient mais je sais que j'vais finir par en avoir marre à un moment »

Peut-être le jour où elle aurait un copain avec qui elle voudrait se poser. Pour l'heure, se mettre en couple et fonder une famille n'était pas franchement dans ses projets mais ça arriverait sûrement d'ici quelques années. A ce moment, peut-être qu'avoir un vrai boulot avec les mêmes horaires tous les jours lui semblerait plus important. Tess esquissa un sourire.

« Ouais, ils sont contents que je sois de retour, je suis partie longtemps et quelques visites à New York ça vaut pas de m'avoir avec eux tous les jours »

Même si les années les plus "importantes" de sa vie étaient passées et qu'ils n'avaient pas pu y assister de près. Lorsqu'elle vivait chez sa tante, ses parents venaient le plus souvent possible mais Phoenix et New-York ce n'était pas la porte à côté, même par avion. La raison qui l'avait faite revenir à New-York n'était pas la plus gaie mais aujourd'hui, ils restaient heureux que Tess soit revenue et plus encore qu'elle ait décidé de ne pas rentrer à New York. Quand le serveur arriva avec leurs commandes, Tess ne se fit pas prier pour commencer à manger.

« Saleté ! » dit-elle en riant « T'as suffisamment de photos ridicules de moi de quand on était gosses ! »

Avec toutes les soirées qu'ils avaient enchaînées quand ils avaient quinze ans, des photos-dossiers l'un sur l'autre, ils en avaient probablement un paquet. Tess ne savait pas si Benjamin les avait gardé. De son côté, elle avait essayé de se débarrasser de tout mais elle en avait été incapable, à croire qu'elle était trop sentimentale finalement.

« Oh ça va, je suis pas un ventre sur pattes non plus, j'ai juste faim et mon estomac est en décalé avec l'heure » Tess esquissa un sourire avant de boire quelques gorgées d'eau « et au pire j'te piquerai discrètement un bout de pain au chocolat pour le dessert ! »


• ───────────────────────────────────── •


Soyez vous-mêmes, les autres sont déjà pris
Je voudrais seulement faire quelque chose que j'aime. Je ne sais pas ce que j'aime, c'est mon problème. Qu'est-ce que je vais faire de ma vie ? Moi j'ai envie de rien, j'ai juste envie d'être bien.
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t5561-tess-une-vie-ne-vaut-rien-mais-rien-ne-vaut-une-vie
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3799
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2018-03-26, 06:28


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Tess enchainait les petits boulots et ça ne pouvait pas être une situation qui perdure à vie. Elle était fatiguée, elle changeait continuellement de train de vie, elle n’avait pas de vie stable… Il était peut être temps pour elle de chercher un emploi à durée indéterminée surtout si elle restait en ville plus longtemps que prévu. Apparemment, la situation lui convenait pour le moment. Elle pouvait voir différentes choses jusqu’à trouver réellement sa voie. C’était un choix de vie que je ne pourrais pas faire personnellement. Elle aussi ne pourrait pas le faire sur du long terme comme elle me disait si bien. Je veux bien te croire, surtout si tu veux te poser. Si elle voulait avoir un appartement, entamer une relation avec quelqu’un, faire des activités de loisirs à côté, il lui fallait un travail stable. Du coup, Tess venait de m’annoncer qu’elle restait à Phoenix définitivement, qu’elle ne retournerait pas à New York. C’était vraiment une bonne nouvelle ! Je venais tout juste de la retrouver et nous entamions une relation un peu moins conflictuelle donc je ne voulais pas qu’elle parte aussi vite alors qu’on reconstruisait quelque chose. Cependant, elle voulait se trouver un appartement et quitter la maison de ses parents même si ça lui faisait plaisir de les retrouver. C’est vrai que ça changeait de se voir tous les jours par rapport à deux ou trois fois par an. C’est ses parents qui devaient être contents ! Ah oui, c’est sûr ! Ca fait pas bizarre d’être à nouveau chez ses parents ? Je parlais du fait par rapport à être seule dans un appartement, libre de faire ce qu’elle voulait, de manger ce qu’elle voulait à l’heure qu’elle voulait… Beaucoup avait du mal à revenir habiter chez ses parents. Après, elle n’avait pas bien le choix donc elle ne pouvait pas trop faire la difficile, ce que je pouvais comprendre aussi. En tout cas, il était temps pour nous de prendre notre petit déjeuner. Si elle s’endormait en mangeant, il était certain que je ferais une photo d’elle et que je la garderai bien précieusement comme toutes celles que j’ai pu garder de quand on était enfants. On en avait fait des bêtises et à l’époque, on avait pu prendre quelques photos. J’avais essayé de les garder et j’avais tous mes souvenirs avec Tess dans une boite que je gardais avec moi précieusement. C’est vrai que j’en ai des belles ! J’ai des sacrés dossiers sur nous deux ! Si quelqu’un ouvre ma boite, notre réputation est finie. Je rigolais légèrement. Les pires années de ma vie en terme de décadence étaient en compagnie de Tess et pourtant, je n’en gardais que de bons souvenirs, je voulais en garder que de bons souvenirs. Je voulais oublier ma dépendance à l’alcool, à l’époque… Heureusement, j’avais pu m’en sortir maintenant. Je reprenais peu à peu quelques alcools mais pas les alcools forts, je resterai fragile à vie, je pense. Bref, on était en train de manger notre petit déjeuner et Tess dévorait son assiette tandis que je prenais plus mon temps. J’étais impressionné par sa vitesse de descente. Elle se justifia en disant qu’elle était décalée par rapport à moi. Ouais, ouais, trouve des excuses ! Je la taquinais, bien évidemment. C’était bien qu’elle mange autant, cela voulait dire qu’elle était en bonne santé. Elle voulait même me piquer un bout de mon pain au chocolat. Et oh, tu gardes ton assiette et moi la mienne. Le footing du matin m’avait ouvert l’appétit donc le pain au chocolat était le bienvenue même si je ne mangerai pas autant qu’elle. D’ailleurs, je gobais mon dernier bout de mon pain au chocolat, il ne me restait plus que ma boisson à finir.

Emi Burton @Tess A. Summers

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Kaley Cuoco
ϟ JOB : Enchaine les petits boulots
ϟ HUMEUR : Vengeresse
ϟ CITATION : Je ne te déteste pas vraiment, mais si tu brûlais et que j'avais de l'eau... je crois que je la boirais
ϟ MESSAGE : 1783
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2018-05-12, 19:10


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Tess n'avait jamais réussi à se fixer sur un emploi. Est-ce que c'était parce qu'elle ne pouvait pas faire autrement ? Est-ce que c'était un choix ? Peut-être entre les deux, pas vraiment un choix mais une situation qui lui convenait très bien. Le problème c'était qu'elle se contentait de petits boulots moyennement payés et surtout sans diplôme. Elle avait terminé le lycée avec un diplôme, pas de souci avec ça, elle avait même réussi à reprendre des études mais elle était loin d'avoir un master en gestion-marketing ou un doctorat en ingénierie. Elle avait une simple licence en sciences humaines qu'elle avait péniblement décroche et qui ne lui servait pas à grand chose. Même si une part d'elle voulait un bon boulot fixe qui paye bien, l'autre part craignait toujours de se lasser et de donner sa démission du jour au lendemain en agissant sur un coup de tête. Tess esquissa un sourire.

« Disons qu'à mon âge, va peut-être falloir y penser »

A vingt-sept ans, enchaîner les petits boulots comme une étudiante qui cherche à mettre de côté pour payer ses études, c'était un peu la loose. Mais en même temps, tant qu'elle ne savait pas précisément ce qu'elle voulait faire de sa vie, c'était une bonne alternative. Au moins, elle touchait à plein de domaines et qui sait, peut-être qu'un jour elle allait trouver LE job qu'elle pourrait garder indéfiniment. Elle n'aurait jamais le salaire d'avocat de Benjamin mais elle n'avait qu'elle à s'occuper donc c'était gérable. Ce qui comptait pour l'instant c'était de se trouver un appart, soit seule soit en coloc' mais quitter la maison de papa et maman.

« Si, clairement ! » lâcha-t-elle « Bah déjà parce que ça fait un bail que je les ai pas vus... enfin, ils venaient me voir de temps en temps à New-York, mais le temps d'un week-end, c'est pas la même chose que de se voir tous les jours. J'ai quitté la maison pendant neuf ans donc... des fois ils me traitent encore un peu comme si j'avais dix-sept ans, d'un autre côté c'est pas totalement désagréable mais... Il est temps que je reprenne mon indépendance »

A New-York, elle avait longtemps vécu chez sa tante mais c'était différent, puis elle s'était pris un appartement toute seule, un petit studio qui lui convenait. Donc forcément, passer de cette vie seule à gérer le quotidien, loyer, courses, repas, vaisselle, courrier, ... à être de retour chez les parents qui s'occupent de tout, c'était assez bizarre oui. Le plus gênant, en revanche, c'était de ne pas pouvoir inviter des gens chez elle et faire gaffe à ne pas faire de bruit quand ses parents étaient couchés.

« Parce qu'on a encore une "réputation" ? » demanda-t-elle avec un bref sourire

A l'époque ils avaient déjà complètement niquer leur réputation de bons élèves quand ils avaient commencé à faire des conneries. Maintenant, Benjamin était un avocat plutôt reconnu donc il avait plus à perdre que Tess que beaucoup de gens avaient certainement oubliée. La blonde engloutit son assiette assez rapidement en essuyant les moqueries de Benjamin.

« Oui môsieur, moi c'est pas mon p'tit dej' ça, c'est mon dîner ! » Tess lui offrit un léger sourire « Alors mange rapidement »

Tess profita du passage d'une serveuse pour demander un café, un déca, histoire de pouvoir quand même dormir en rentrant chez elle mais en profitant quand même du gout du café. La jeune femme releva la tête vers Benjamin, ne sachant pas trop quoi lui dire. Ils avaient tellement perdu leur complicité. Avant ils n'avaient pas besoin de se parler, maintenant les silences paraissaient gênants.

« Ça me manque un peu tout ça, quand on était ados » enfin sauf la partie alcoolisme, toxicomanie et coeur brisé


• ───────────────────────────────────── •


Soyez vous-mêmes, les autres sont déjà pris
Je voudrais seulement faire quelque chose que j'aime. Je ne sais pas ce que j'aime, c'est mon problème. Qu'est-ce que je vais faire de ma vie ? Moi j'ai envie de rien, j'ai juste envie d'être bien.
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t5561-tess-une-vie-ne-vaut-rien-mais-rien-ne-vaut-une-vie
avatar

Admin ϟ Life is a game



ϟ CREDIT : Sweet Disaster (avatar) + tumblr (profil)
ϟ CÉLÉBRITÉ : Marlon Teixeira.
ϟ JOB : Avocat.
ϟ HUMEUR : Correcte.
ϟ CITATION : Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde
ϟ MESSAGE : 3799
@PSEUDO : Boucle d'or.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   
2018-05-25, 10:11


La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi
Benjess

Tess m’avait informé qu’elle enchainait les petits boulots et qu’elle n’arrivait pas à se poser pour le moment. Elle avait mon âge à un an près donc il était temps pour elle de commencer à réfléchir à un emploi durable si elle voulait avoir son petit train de vie. Ce n’était pas une vie d’enchainer les petits jobs. Elle ne pouvait pas se projeter sur du long terme, il fallait vraiment qu’elle trouve sa voie. Si tu veux, je peux parler de toi à deux / trois connaissances pour te trouver un job. Grâce à mon cabinet, j’avais des connaissances dans le milieu professionnel notamment certains chefs d’entreprise. Si je pouvais, je me ferais une joie de l’aider. Et puis, ce n’était pas grand chose de parler de son profil à quelques personnes de mon réseau, ça ne me coûtait rien à part trois minutes de mon temps. C’était elle après qui devra se vendre à la personne. N’empêche, ça ne devait pas être facile pour elle de revenir chez ses parents après tant d’années. Je ne pourrais pas venir vivre de nouveau avec mes parents. Je n’aurais pas cette liberté, je me sentirais étouffer et puis vu mes parents, je serais vite soûlé par leur comportement. Après, les parents de Tess n’étaient pas les mêmes que les miens. Ils étaient bien plus cools. Je comprends… Je ne sais pas comment tu fais, perso’ je pourrais pas. Après c’est bien pour mettre de l’argent de côté et de prendre le temps de trouver quelque chose de convenable. Au moins, elle ne se précipite pas pour se dépêcher de prendre un appartement et vivre dans un taudis. Là, elle prend le temps qu’il faut en mettant son argent de côté qu’elle gagne dans ses petits jobs pour bien se lancer dans la vie active. Nous en étions venus à parler de nos souvenirs d’adolescents et des photos que nous avions en notre possession. Personnellement, ça ruinerait ma réputation si ces photos venaient à sortir publiquement. Pour Tess, cela pourrait la freiner dans ses recherches de travail. Bien sur que oui ! Moi avec mon cabinet et toi dans ta recherche de travail. Aussi bien toi que moi, on ne serait pas crédible d’un point de vue professionnel. Il ne fallait pas se dégrader comme ça… En tout cas, en dehors des responsabilités du travail, Tess mangeait comme un ogre. Elle prenait encore et encore à manger et voulait même manger mon assiette. Elle m’informa qu’il s’agissait de son dîner contrairement à moi où c’était mon petit déjeuner. Il faut vraiment que t’es un bon train de vie toi ! T’es complètement déréglée. Je terminais rapidement mon eau gazeuse ainsi que mon pain au chocolat. Tess intercepta la serveuse pour prendre un déca et personnellement, je prendrai un café en plus. Un silence s’immisca entre nous… Tess le brisa en m’avouant que ça lui manquait notre période d’adolescence. Je baissais les yeux quelques secondes puis les remontais pour plonger mon regard dans le sien. A moi aussi… On avait passé vraiment de super moments. Et puis, notre complicité me manque aussi. C’était dit, elle devait le savoir. Elle me manquait. Ma Tess me manquait. On avait vécu tellement de choses tous les deux. J’aimerais tellement retrouver mon amie d’antan.

Emi Burton @Tess A. Summers

• ───────────────────────────────────── •


   
   
Hugo & Mathéo ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t488-quel-beau-goss-eh-oui-c-est-moi-benjamin-m-gauthier

Contenu sponsorisé





Re: La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]   


Revenir en haut Aller en bas
 

La nostalgie c'est l'envie d'on ne sait quoi [Benji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: Midtown :: Encanto Park
-