AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur The Lying Game !

votez pour le forum sur les top sites

N'hésitez pas à laisser un message pour le forum ici &

Postez des photos de vos personnages au Summer Time

Partagez | 
 

 Everything is upside down - Misha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Troian Bellisario ♥
ϟ JOB : Photographe
ϟ HUMEUR : Bonne
ϟ CITATION : 'Everything will be okay in the end. If it's not okay, it's not the end.'
ϟ MESSAGE : 18507


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Everything is upside down - Misha   
2017-07-12, 20:35


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
   


 Énervée. C'était l'état d'esprit de June à ce moment précis. Elle ne savait même pas vraiment pourquoi. En même temps, à partir du moment ou ça concernait Misha, elle ne comprenait pas grand chose. Depuis six mois maintenant, elle couchait avec cette femme alors qu'elle se pensait hétérosexuelle depuis une bonne paires d'années maintenant. Et même encore aujourd'hui, elle n'avait pas cette impression d'être lesbienne ou d'être attirée par les femmes. Non, c'était juste Misha, l’hypnotisante Misha. Et ce soir encore, elles s'étaient engueulées. Une sorte de crise de jalousie de la part de Misha, qui avait poussé June à lui poser des questions. Elle avait de cette façon appris qu'elle s'envoyait en l'air tous les soirs avec son colocataire, meilleur ami et père de son futur enfant. Elle s'en serait bien passé d'ailleurs.

Hier encore, elles avaient passé de bons moments ensembles. Misha était venue lui rendre visite à la galerie, et le soir, elle avait même dormi à la maison. Ça leur arrivait de temps en temps, et ça faisait toujours bizarre à June. Alors elle faisait en sorte de la ramener à la maison lorsque Blake et son neveu n'était pas là, le plus souvent. Blake sortait souvent avec Heather, ou Ted alors elle ne dormait pas à la maison de temps en temps. C'était l'occasion pour Misha donc de rester chez June. Le reste du temps... C'était chez Alekseï quand ce dernier n'était pas là. Mais ça aussi, c'était étrange, elle ne s'y sentait pas bien, elle était mal à l'aise. Bientôt, elles allaient devoir louer des motels pour se retrouver toutes les deux, comme dans les vieilles séries. Ce soir encore, la jolie blonde devait dormir dans la maison de June, elle y avait d'ailleurs laissé son coussin de grossesse, et June n'en aurait aucune utilité.

Alors, à la fin de leur conversation sms, qui avait débuté parce que June avait pensé que Misha pouvait être jalouse, la blonde, après l'avoir traité de menteuse, l'avait tenue informée qu'elle comptait passer chercher son coussin ce soir. Elle ne pouvait pas dormir sans, June le savait très bien. Mais elle n'y avait plus pensé. Elle n'avait pas envie de la voir ce soir, pas du tout même. Alors elle lui avait dit que Blake devrait pouvoir lui donner quand elle sonnerait chez les jeunes femmes. June, quant à elle, s'en irait en attendant qu'elle ne passe. Elle était trop énervée contre elle pour avoir ne serait-ce que la capacité à la voir sans encore plus se mettre en colère. Alors lui parler, lui donner son coussin contre lequel elle aurait du dormir dans son lit ce soir.. Non. Partir était une meilleure solution, sa soeur pourrait certainement la tenir informée du départ de la blonde.

Elle avait prévu de se balader dans le centre ville, et peut-être même d'aller travailler encore à la galerie, même si depuis son agression il y a deux ans, elle n'aimait pas tellement se balader seule par la bas, encore moins la nuit. Sauf qu'alors qu'elle venait d'ouvrir sa voiture avec le bip à distance, elle vit un ventre de femme enceinte s'approcher dangereusement de sa maison - et donc d'elle. Elle n'eut pas besoin de lever le regard pour savoir de qui il s'agissait. Tomber sur elle alors qu'elle partait pour la fuir, c'était vraiment la faute à pas de chance... Alors, elle continua sa démarche, traversant son allée. Elle allait forcément devoir la croiser, mais elle essayait de se convaincre qu'elle n'était pas là. Pourtant, elle sentait son coeur s'emballer rien qu'à l'idée de sa présence à ses côtés, à l'idée de la frôler et de sentir sa peau toucher la sienne. Heureusement, la nuit commençait à tomber. Elle était presque arrivée au bout de son allée. Misha était presque arrivée à l'entrée de son allée. C'était le moment ou elles allaient se croiser. Devoir se parler. Ou pas.

   
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •


There's nothing ordinary about this life
Can you take me in your arms ? To tell me everything's fine... However, I have only one wish, it is to cry as I miss you.  ▬ Do you still love me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

« Menteur Confirmé »


Pretty girls are cursed.✌
ϟ CREDIT : CelticAddiction+ tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Erin Heatherton
ϟ JOB : Sans emploi
ϟ HUMEUR : Enceinte de 6 mois...
ϟ MESSAGE : 765
@PSEUDO : Mehza.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
2017-07-14, 20:31


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
   
L’honnêteté. Cela lui semblait pourtant être un concept pourtant simple. Peut-être n’était-ce que le fruit de son imagination, le poison toxique de la paranoïa que la jeune sœur Dmitrieva avait instillée dans son esprit encore fragile. Misha était à la jonction de deux chemins. Le merveilleux chemin de la confiance aveugle et celui du doute, de la trahison et de la souffrance qui s’en suivait. Jour et nuit, àa lui trottait encore et encore dans la tête et à chaque fois, elle choisissait d’ignorer les propos d’Ivanna parce qu’elle n’imaginait pas une seule seconde que son meilleur ami puisse lui cacher une chose aussi importante. Aussi important que l’existence d’un frère qu’elle aurait eu. D’un frère, de sa famille. Non, son meilleur ami tenait bien trop à elle pour ne serait-ce que penser à faire une chose aussi cruel. Oui, Misha trouvait sincèrement que c’était cruel de la priver ainsi de son histoire, de sa famille, de sa vie. Frustrée. C’était pratiquement physique comme souffrance de ne pas être capable de démêler le vrai du faux, d’être tiraillée, écartelée même entre ces deux chemins chaque jour que dieu faisait. Et Alekseï venait en plus lui présenter sa confidente excentrique qui sortait d’à peu près nulle part pour être la marraine de leur fils. C’était assez difficile pour la belle de concevoir qu’Alekseï puisse être proche avec une autre fille qu’elle mais de là à la choisir pour faire partie de la vie de son enfant. C’était plus que la goutte qui faisait déborder le vase. Et avec le recul, à présent qu’elle approchait du domicile de la belle brune qui occupait son lit  et qui lui apportait son soutien et son amitié depuis quelques mois déjà, elle se rendait compte qu’elle était peut être allée trop loin.

Ca n’avait pas été prémédité, à vrai dire, les raisons qui l’avaient amené à agir aussi durement envers la belle brune lui échappaient. Elle blâmait son esprit préoccupé. Elle blâmait Ivanna, elle blâmait Alekseï, elle blâmait Heather, elle blâmait Lou et même June au final. Si elle ne l’avait pas poussé à bout, elle s’engouffrerait dans cette allée qui conduisait à la maison qu’elle partageait avec sa sœur et son neveu pour passer une nuit entre ses cuisses et au creux de ses bras. Misha en voulait à la terre entière et ça, au moins, ce n’était pas un sentiment nouveau pour elle. Ca faisait six mois, six mois qu’elle vivait dans le corps d’une femme, dans la vie d’une femme qu’elle ne connaissait pas. Elle était un imposteur, une fraude, une putain de blague. Parce qu’elle se disait que si elle avait eu un frère, elle aurait été capable de se souvenir de lui comme elle s’était souvenue d’Alekseï et de Lou. Elle en voulait au monde entier et elle virait paranoïaque. Elle était rendue à un point qu’elle ne supportait pas savoir qu’on lui mente et June lui avait menti avec tant d’aisance, encore une fois. Elle lui disait qu’elle s’en fichait, qu’elle acceptait de la partager avec son meilleur ami, qu’elle acceptait ce fils qu’elle-même savait ne pas trop vouloir alors que ce n’était qu’un tissu de mensonge. Mensonge, comme quand elle lui avait dit qu’elle ne serait surement pas là quand elle arriverait. La belle s’était arrêtée et l’avait fait de sorte à lui barrer le passage. Ses yeux vert bouteille la scrutait et aucune expression ne semblait lisible sur son si beau visage. Elle était comme une statut, une poupée de porcelaine. Si froide, si effrayante et pourtant si belle et si fragile. June ne portait qu’un simple débardeur rose et un petit short en jeans. Le tout laissait très peu de place à l’imagination. Son débardeur descendait si bas qu’elle pouvait voir aisément qu’elle ne portait pas de soutient gorge et son short dévoilait ses belle gambettes qui ne semblait plus en finir. Misha connaissait ce corps par cœur et jamais encore elle n’avait la belle dévoilée autant de chair d’un coup alors qu’elles n’étaient pas dans l’intimité de leur rencontre chaleureuse. Le pire, c’était de savoir que ce n’était pas pour ses beaux yeux. L’expression sur le visage de la belle lui faisait bien comprendre qu’elle semblait être bien loin quand elle arriverait ce soir. Et ça, ça l’enrageait. Ca faisait remonter cette colère sourde qui bouillonnait encore au creux de son estomac quelques heures plus tôt. Elle se mordait la joue pour ne pas ouvrir l’accès aux mots cinglants qui se frayaient un chemin hors de sa bouche. Parce qu’elle voyait que la brune était déjà bien remontée, parce qu’elle n’avait aucun droit sur cette ravissante femme au bout du compte. « je crois que t’as oublié de t’habiller. », mais c’était sorti et elle soupira longuement en levant les mains au ciel et essaya de prendre les mains de June dans les siennes. « C’est pas ce que je voulais dire… », Elle était tellement belle là comme ça, tellement sexy. Et savoir que ça n’avait jamais été pour elle l’emmerdait au plus haut point mais elle voulait désamorcer la situation en même et elle ne savait pas trop bien quoi dire ou faire. « Ça me rend malade de savoir que c’est pas pour moi. », elle relâcha sa main, elle avait l’impression de perdre les pédales. « C’est pas ce que je voulais dire non plus...», elle n’en loupait pas une…

   
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •



I drive fast, radio blares, have to touch myself to pretend you're there. Your hands were on my hips, your name is on my lips. Over over again, like my only prayer. I've got a burning desire. ⠇LDR-Burning Desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Troian Bellisario ♥
ϟ JOB : Photographe
ϟ HUMEUR : Bonne
ϟ CITATION : 'Everything will be okay in the end. If it's not okay, it's not the end.'
ϟ MESSAGE : 18507


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
2017-07-15, 10:41


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
   

Sortir à cette heure là n'enchantait pas June. Elle adorait sortir, mais pour aller au restaurant, en boite, dans un pub, le tout avec des amis. Mais pas seule, pas en étant aussi peu habillée.. voilà deux ans qu'elle avait été agressée et pourtant ça la hantait toujours autant. Et encore, par rapport à d'autres, elle pouvait s'estimer "chanceuse". Mais ce soir, elle avait prit sur elle. Au pire, elle resterait dans sa voiture enfermée a quelques rues de la.

June, un peu perdue dans ses pensées, avait vu une femme enceinte arriver près de son allée, elle connaissait très bien son identité, elle savait qui et pourquoi une femme venait lui rendre visite à cette heure là. Elle avait décidé de l'ignorer, après tout, si elle sortait, c'était pour l'éviter alors elle n'allait certainement pas s'arrêter pour lui parler. Sauf que la fameuse blindé, Misha, en avait décidé autrement. Elle lui barra le chemin, et avec son ventre ce ne fut pas difficile pour la blonde de prendre plus de place que la frêle June... La brune ne la regardait pas, ne voulant pas croiser son regard, pas voir ses yeux qui l'a détaillait sans ménagement. June était sortie rapidement de chez elle, restant habillée comme elle l'avait été toute la journée, en short et en débardeur. Il faisait bien trop chaud en ce moment à Phœnix pour oser porter autre chose. Les températures avoisinaient les quarante deux ou quarante trois, et June était ravie d'avoir une piscine dans la maison qu'elle partageait avec sa sœur et son neveu pour se rafraîchir. Ce n'était vraiment pas du luxe.

Et puis, June avait bien du se rendre à l'évidence, la jolie blonde en face d'elle ne comptait pas la laisser passer. Mais elle n'avait aucune envie de lui parler ce soir. Encore une fois, elle semblait ne pas vraiment avoir le choix. Alors, elle leva enfin les yeux vers elle, non sans la tuer du regard bien qu'elle devait avouer qu'elle adorait sa tenue de ce soir. Misha ouvrît enfin la bouche, après l'avoir regardé de haut en bas. Qu'est ce qu'elle avait ? June n'était pas à poil non plus, et puis il faisait trop chaud pour qu'elle sorte en pantalon. Au moins, sa tenue était légère. Ce que Misha prononça eût l'effet d'une bombe chez June. Est-ce qu'elle était sérieuse ? Oublier de s'habiller ? Sérieusement. June n'en revenait pas. Elle avait un short et un débardeur, c'était pas vulgaire. Elle fusilla à nouveau la blonde du regard. Jamais on ne lui avait fait une telle remarque, jamais June avait été du genre provocante sur ses tenues. Jamais son père ou sa mère ne lui avaient fait des remarques sur ça, et s'ils l'avaient fait, ils auraient été bien mal reçu. Alors que cela vienne de Misha... Misha qui était... elle était quoi au juste ? Un plan cul. Apparemment, rien de plus. Pour qui elle se prenait ? June sentit la colère monter davantage en elle. "T'es sérieuse ? Tu te prends pour qui ?" Misha se reprit quelques secondes plus tard, après avoir soupiré, se rendant certainement compte de ce qu'elle venait de lui balancer, argumentant que ce n'était pas ce qu'elle voulait dire. Elle tenta de prendre les mains de June mais celle-ci les retira immédiatement. Il n'était pas question que cette femme qui se permettait de juger sa tenue lui tienne les mains... malgré.. malgré l'effet qu'elle avait sur elle. "C'est dit." Trop tard. Lapsus révélateur, comme on dit. June n'arrivait toujours pas à y croire.

La blonde ne s'arrêtait d'ailleurs pas à cette bourde. Elle la regardait fixement et lui avouait que ça la rendait malade de savoir que ce n'était pas pour elle. Sans qu'elle ne s'en rende compte, cette remarque réussi à faire sourire la jolie brune. Elle adorait quand même l'effet qu'elle pouvait avoir sur cette femme, inconsciemment. Misha était aussi égoïste qu'elle était adorable quand elle le pouvait, aussi chiante qu'attachante. Elle avait juste des difficultés avec certains codes de la société parfois... Misha ajoutait que la encore, ce n'était pas ce qu'elle voulait dire. Décidément, ce soir elle ne contrôlait plus rien. Pour une fois que ce n'était pas elle. June ne savait même pas quoi lui dire. La rendre jalouse, encore une fois ?"Ton coussin doit sûrement t'attendre." La froideur dans les paroles de June ne laissait pas beaucoup de doute sur son état d'esprit. Sa réplique était nulle, elle s'en rendait bien compte. C'était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour que peut-être, Misha la lâche, et s'en aille, vu qu'elle lui barrait toujours le chemin. Ses cheveux volaient un peu dans le vent et quoiqu'en dise l'état d'esprit de June, elle trouvait ça plutôt craquant, les cheveux au vent. Elle remua ses clés de voiture dans sa main pour lui faire comprendre qu'elle allait y aller. Qui sait, peut-être qu'on l'attendait elle aussi. Intérieurement, June pensait qu'elle n'avait plus aucune raison de partir puisqu'elle n'avait pas réussi à échapper à Misha. Elle pourrait tout aussi bien rentrer chez elle mais ça prouverait juste à Misha qu'elle l'évitait complètement. Au cas où elle ne l'aurait pas encore compris...


   
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •


There's nothing ordinary about this life
Can you take me in your arms ? To tell me everything's fine... However, I have only one wish, it is to cry as I miss you.  ▬ Do you still love me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

« Menteur Confirmé »


Pretty girls are cursed.✌
ϟ CREDIT : CelticAddiction+ tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Erin Heatherton
ϟ JOB : Sans emploi
ϟ HUMEUR : Enceinte de 6 mois...
ϟ MESSAGE : 765
@PSEUDO : Mehza.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
2017-07-15, 21:31


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
   
Misha essayait tant bien que mal d’adopter un comportement approprié à ce genre de situation et il était évident qu’elle n’avait aucune idée de comment procéder. Elle essayait de marcher sur des œufs et elle ne finissait que par mettre les deux pieds dans le plat. Elle avait finir par suggérer à la belle brune qu’elle avait oubliée de s’habiller ce soir. Elle n’y avait peut-être pas mis les formes mais la jeune russe n’était absolument pas habituée à voir June sortir de chez elle aussi peu vêtu. Oui, elle avait conscience qu’il faisait chaud mais ce n’était pas une raison de sortir en sous-vêtement en pleine nuit. Misha se rendait compte qu’elle exagérait probablement et c’était la raison pour laquelle elle avait essayé d’attraper les mains de June afin de lui dire que ce n’était pas vraiment ce qu’elle avait voulu dire. Ca l’était, clairement mais ce n’était pas réellement sorti comme elle l’aurait voulu. Mais June ne voulait rien savoir. A peine ses doigts avaient effleurés les siennes qu’elle s’arrachait à son contact en lui demandant si elle était sérieuse et pour qui est-ce qu’elle se prenait. La ravissante blonde ne savait pas bien quoi répondre à cette question ni trop quoi penser en voyant la brune placer autant de distance entre elle. « J’aimerai bien le savoir. », c’était vrai, elle était quoi finalement pour June ? Elle n’était très certainement pas sa copine. Jamais, elle n’avait entendu June s’adresser à elle avant autant de froideur quand elle balaya ses excuses comme si ça avait été une poussière insignifiante sur le sol de sa demeure. Elle lui disait que c’était dit et elle comprenait qu’elle n’en avait rien à faire de ses intentions réelles. Mais Misha ne s’arrêtait pas là, elle lui avouait, presque les dents serrés que ça la rendait malade de la voir s’habiller ainsi pour une autre personne. Que la vue de son corps sublime ainsi dévoilé à la vue de tous lui était insupportable. Que savoir qu’elle n’était pas ainsi vêtu pour elle, qu’elle ne s’était pas aussi bien arrangée pour ses beaux yeux, ça l’énervait. Et encore une fois, elle disait qu’elle n’avait jamais voulu dire des mots qu’elle pensait pourtant. Parce que si June voulait se faire belle, voulait séduire, elle n’avait pas son mot à dire.

Pas quand elle était enceinte de son meilleur ami, pas quand elle avait craché à June la fréquence de leurs rapports sexuels. Elle voyait bien que June avait envie de se barrer, d’ailleurs elle semblait tellement pressée à agiter ses clés de voiture sous son nez que Misha ne pouvait s’empêcher de s’imaginer qu’elle avait un rendez-vous. Avec un garçon ou une fille, peu lui importait. Ça lui cassait les pieds tous pareils. Et Misha ne savait pas pourquoi est-ce que June souriait mais ça ne pouvait présager rien de bon. Et elle finit par lui rappeler que son coussin devait surement l’attendre et avant même qu’elle eut le temps d’y réfléchir, elle s’entendait dire. « Et toi, qui est-ce qui t’attend ? Un jeune femme, un jeune homme ? T’as l’air bien pressée d’aller séduire le premier venu dans tes sous-vêtements ! », elle avait envie de s’en coller une parce que clairement, elle n’en loupait pas une. Mais elle ne voyait pas pourquoi est-ce qu’elle prendrait des gants avec June quand elle, elle ne se donnait pas cette peine.


   
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •



I drive fast, radio blares, have to touch myself to pretend you're there. Your hands were on my hips, your name is on my lips. Over over again, like my only prayer. I've got a burning desire. ⠇LDR-Burning Desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Troian Bellisario ♥
ϟ JOB : Photographe
ϟ HUMEUR : Bonne
ϟ CITATION : 'Everything will be okay in the end. If it's not okay, it's not the end.'
ϟ MESSAGE : 18507


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
2017-07-16, 08:41


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
 
Vraiment, June ne comprenait pas pour qui Misha se prenait ce soir. Elle débarquait chez elle après qu'elles se soient engueulées pour récupérer un coussin, et en plus, venait lui donner des leçons sur les façons de s'habiller pour sortir ? Pire, elle se permettait d'émettre un jugement sur sa tenue et ça, ce n'était vraiment pas passé chez la jolie brune. Elle ne voyait pas en quoi ça la regardait. Et pour une fois, elle n'avait pas mit cette tenue pour provoquer Misha. Elle ne comptait vraiment pas la voir ce soir, c'était juste la faute à pas de chance. Elle était sortie au mauvais moment. Et Misha était arrivée au mauvais moment aussi. Et maintenant, elle était obligé de lui faire face, et même si elle ne voulait pas lui parler, Misha l'avait provoqué et mise en rogne, et sur ça, June avait été obligé de répliquer tout en lui demandant pour qui elle se prenait. Elle n'était rien pour June. Son amie ? Son amie et plus si affinités, c'était certain. Mais ça devait s'arrêter là. Et de ce fait, elle n'avait aucun droit sur elle. Misha avait repliqué qu'elle aimerait bien le savoir. June ne put s'empêcher de chuchoter. « Moi aussi.. » Tout restait compliqué et flou dans la tête de la jolie brune. Elle ne savait toujours pas si elle devait se considérer comme bi ou pas. Très certainement que oui. Ou bien était-ce juste Misha. Elle tentait de ne pas se poser toutes ses questions, celles qui venaient la hanter avant de dormir le soir. La blonde avait tenté de prendre ses mains dans les siennes, et June les avait immédiatement retiré. Pas question de sortir les violons et de faire dans le pathos, June ne se ferait pas avoir par le pouvoir hypnotisant de Misha ce soir. Pas question. Cette dernière avait ensuite ajouté que ce n'était pas ce qu'elle voulait dire, mais c'était trop tard. C'était dit, et June n'en avait que faire de ses pseudos excuses. Elle n'avait pas voulu le dire, mais c'était sorti, c'était un lapsus révélateur. Elle le pensait forcément. Misha avait ensuite avoué que ça la rendait malade de la voir habillée ainsi sans que ça ne soit pour elle. June avait sourit, bien malgré elle. Elle trouvait ça presque mignon, de voir Misha lui avouer ça. Quand June s'habillait, c'était généralement plus pour elle que pour les autres. Forcément, quand elle était en couple, c'était d'autant plus important. Mais actuellement ce n'était pas le cas, et même si elle faisait en sorte de plaire à Misha quand elle venait la voir, elle ne pensait pas qu'à ça quand elle s'habillait le matin.

June ne put s'empêcher de balancer à Misha que son coussin devait l'attendre. Elle concevait bien que c'était ridicule de lui dire ça, rien n'était pressée, à part si la blonde comptait aller se coucher rapidement. Mais cela ne semblait pas être dans ses intentions. Et puis, d'abord, elle devrait sûrement coucher avec Alekseï, comme elle l'avait informée qu'ils faisaient l'amour tous les soirs. June préférait chasser cette image de son esprit. Misha répliqua que June semblait bien presser d'aller séduire le premier venu dans ses sous-vêtements, tout en l'interrogeant sur qui l'attendait. La jolie brune serra les dents. Quelle mouche avait piqué la blonde pour être aussi méchante dans ses propos ce soir ? Elle devrait le savoir, June, Misha avait toujours été comme ça, presque sans filtre.  « Ravie d'apprendre que tu penses que je drague le premier venu dès que j'en ai l'occasion. Vraiment, Misha, ravie de savoir que tu penses ça de moi. Et qui m'attends, ça ne te regarde pas... je crois. » June était toujours aussi froide et même si elle gardait la tête haute, elle ne savait pas tellement à quoi s'attendre. Misha était toujours en travers de la route, et en plus, elle avait presque une tête de plus qu'elle. Elle ne faisait pour l'instant pas vraiment le poids face à la jolie blonde. Si Misha pensait que quelqu'un l'attendait, ça lui ferait quoi ? Elle était possessive, ça c'était certain. Mais June ne lui appartiendrait jamais, tout comme Misha n'appartiendrait jamais à June. Toutes les deux le savaient que leur relation était vouée à l'échec mais elles s'étaient attachées. « Si tu veux bien me laisser passer...»


 
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •


There's nothing ordinary about this life
Can you take me in your arms ? To tell me everything's fine... However, I have only one wish, it is to cry as I miss you.  ▬ Do you still love me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

« Menteur Confirmé »


Pretty girls are cursed.✌
ϟ CREDIT : CelticAddiction+ tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Erin Heatherton
ϟ JOB : Sans emploi
ϟ HUMEUR : Enceinte de 6 mois...
ϟ MESSAGE : 765
@PSEUDO : Mehza.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
2017-07-18, 00:17


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
   
Quand June lui avait demandé pour qui est-ce qu’elle se prenait, prise de court, elle lui avait simplement répondu, qu’elle aurait bien aimé le savoir. Parce qu’après tout, elle ne savait pas vraiment ce qu’elle était pour cette ravissante jeune femme. Elle n’était très certainement pas sa petite-amie, elle n’était pas juste son amie et n’était pas qu’une amante non plus. Leur relation ne portait aucune étiquette et de ce fait, les lignes qui définissaient leur relation restaient floues. Au-delà de ça, c’était plutôt une relation qui lui convenait. L’unique genre de relation qu’elle pouvait offrir à la brune de toute manière. Comment pourrait-elle lui offrir plus de sa personne quand elle attendait le petit garçon de son meilleur ami, avec qui elle couchait et vivait. D’ailleurs, sa relation avec Alekseï non plus n’était pas très conventionnelle. Enfin, du moins, c’était ce qu’elle croyait en tout cas. Elle n’avait pas la moindre idée de ce qui pouvait être conventionnelle ou pas mais le genre de relation qu’elle vivait avec June ou Alekseï n’était pas le genre qui faisait la une des magazines people ou qui passait le plus souvent à la télévision. De ce fait, elle se doutait que ce n’était pas chose commune. Et si June lui avouait qu’elle aussi aimerait savoir où est-ce qu’elle se tenait l’une par rapport à l’autre, Misha n’était vraiment pas en mesure de l’éclairer. « Ca n’a pas d’importance.. », ça n’en avait pas pour elle mais elle savait que ça en aurait pour June. Parce qu’elles n’étaient pas faites de la même trempe, qu’elles n’attendaient pas les mêmes choses de la vie, -si seulement elle avait une petite idée de ce qu’elle attendait, déjà- et que Misha ne pourrait jamais totalement combler les besoins de June. La distance que la brune mettait entre elles était insupportable. Ce n’était pas la première fois qu’elle essayait mais c’était bien la première fois qu’elle lui semblait aussi crédible. Jamais June ne lui avait semblé aussi dur, aussi froide, aussi cassante mais elle supposait qu’elle l’avait bien cherché.

Et la leçon, elle semblait bien incapable de la tirer. Misha ne savait pas quel attitude adopté mais elle savait qu’elle n’était pas sur la bonne voie au vu des réactions de la belle brune. A chaque fois qu’elle ouvrait la bouche, sous ses yeux, elle pouvait voir June s’éloigner un peu plus d’elle. Mais ça la rendait malade qu’elle lui ait d’abord dit qu’elle ne serait pas à la maison ce soir alors qu’à la base, elles devaient passer la nuit entière ensemble. Ça lui foutait la rage de la voir apprêter de manière aussi désirable alors qu’elle ne pensait pas clairement pas lui faire profiter de la vue, ce soir. Et elle ne put qu’exploser en le voyant aussi pressé de la fuir. Sa langue, cruelle, ne se déliant que pour empirer son cas. Quand June lui avait savoir que son coussin l’attendait à l’intérieur, elle lui avait demandé qui pouvait bien l’attendre elle, parce qu’elle semblait bien pressé d’aller retrouver cette femme ou cet homme pour le/laquel(le) elle portait ce short trop court et ce débardeur bien trop moulant. La jeune amnésique n’en loupait clairement pas une et June ne tardait pas à démarrer au quart de tour. Lui disant qu’elle était ravie d’apprendre qu’elle pensait qu’elle était le genre de nana à draguer le premier venu à chaque fois qu’elle en avait l’occasion. Qu’elle était ravie de savoir à quel point est-ce qu’elle pensait si peu d’elle. Et elle termina sa tirade transpirant de sarcasme pour lui dire que cela ne la regardait pas de savoir qui pouvait bien l’attendre. Du moins, elle croyait que ça ne la regardait pas. Misha ne savait pas quoi dire, elle ne savait pas non plus si ça la regardait mais elle savait que c’était loin de lui plaire. June lui demanda ensuite si elle voulait bien la laisser passer, mettant fin au silence qui s’était installé après ses reproches. Et Misha n’était pas prêt à s’effacer aussi facilement, vraiment. Alors au lieu de s’écarter du passage, elle franchi les quelques pas qui la séparait de la belle brune. Il n’y avait que la rondeur de son ventre qui les séparait encore. « Tu ne peux pas sortir comme ça. », son ton était autoritaire. La belle blonde leva alors sa main, descendant ses doigts vers le décolleté de la belle brune qui ne porta pas de soutient gorge. « Tu lui donnerais envie de faire ça… », elle saisit son téton qu’elle savait rose entre son index et son pouce. Pas doucement, ni trop brutalement, juste comme il fallait, comme elle savait qu’elle aimait. Sa deuxième main remontait alors de ses cuisses, vers son cul où elle glissait aisément sa main sous les tissus pour lui agripper le cul. « Ca… », Elle retira sa main ensuite pour caresser par-dessous son short cette fois, l’organe qu’elle avait négligé. « Ça aussi… », puis d’un coup, elle la relâcha, rompant tout contact. Et elle était toujours très sérieuse quand elle reprit la parole. « C’est ça que tu veux ? », en tout cas, c’était ce qu’elle voulait. Cette démonstration l’avait mis en appétit.


   
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •



I drive fast, radio blares, have to touch myself to pretend you're there. Your hands were on my hips, your name is on my lips. Over over again, like my only prayer. I've got a burning desire. ⠇LDR-Burning Desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Troian Bellisario ♥
ϟ JOB : Photographe
ϟ HUMEUR : Bonne
ϟ CITATION : 'Everything will be okay in the end. If it's not okay, it's not the end.'
ϟ MESSAGE : 18507


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
2017-07-18, 12:11


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
 
Savoir ce que Misha était pour June et ce que June était pour Misha était un sujet qui importait vraiment la brune. Pourtant, elle ne savait pas, et ne pensait pas qu'elle le saurait un jour. Une chose était certaine, jamais Misha ne se donnerait qu'à elle et elle seule. Quant à June... elle n'imaginait pas que ça soit le cas non plus. La blonde trouvait que ça n'avait pas d'importance. Pour elle, sûrement... Mais June n'ouvrit pas la bouche pour autant. Si elle voulait se faire croire ça, c'était son problème. Pour la jeune photographe ça avait de l'importance et elle comptait bien un jour rentrer dans une case, avec ou sans elle...

Le regard dur, June n'avait aucune pitié pour Misha et son ventre de femme enceinte. Elle ne comptait pas le perdre, ce regard. Sa voix était cassante également, et elle lui avait balancé que son coussin l'attendait. Misha avait répliqué qu'elle devait aussi être attendue, qu'elle semblait pressée d'aller séduire le premier venu dans ses sous-vêtements. Il n'en avait pas fallut plus pour que June s'énerve à nouveau. D'abord tout à l'heure, quand Misha lui avait sorti qu'elle avait oublié de s'habiller, et puis là, encore. Comme si la jolie blonde était venue pour la blesser. June était contrariée, elles ne devaient pas se croiser et voilà qu'elles se retrouvaient à s'engueuler à nouveau. Alors, la brune se trouvait ravie que Misha pense ça d'elle. Qu'elle n'était qu'une vulgaire femme qui comptait se faire sauter par la première personne qu'elle croiserait. Parce que ce n'était pas le cas, et que Misha devrait le savoir. Elle la connaissait, au moins un peu. Pourtant là, elle venait de lui prouver le contraire. Comme si elle faisait exprès. Comme si elle la provoquait encore et encore. June avait quand même terminé par cracher que ça ne regardait pas Misha de savoir qui l'attendait. C'était surtout que personne ne l'attendait. Elle ne savait même pas ou elle comptait aller en sortant de chez elle. Et voilà qu'elle se retrouvait à faire croire à la blonde que peut-être, quelqu'un l'attendait quelque part ? C'était du n'importe quoi.

Un silence s'était installé mais rapidement, June le brisa. Cela la mettait bien trop mal à l'aise pour qu'elle le laisse flotter dans l'air ambiant. Du coup, elle demandait à Misha si elle voulait bien la laisser passer, se doutant d'avance de sa réponse. Misha ne la lâcherait pas. Comme une araignée s'acharne sur sa proie, sans jamais la laisser partir de sa toile. Misha avait attiré June dans ses filets et ne comptait pas la laisser filer. La brune avait prit conscience de cela il y a quelques semaines, mais pour l'instant, ça ne la dérangeait pas. Misha lui répondit, avec un ton autoritaire qu'elle ne pouvait pas sortir comme ça. June la regarda avec un air dédaigneux, la voilà qui recommençait...  « Arrête... » Mais June ne s'attendait à aucun moment à la suite. La blonde s'était rapprochée d'elle, au moins autant que son gros ventre lui permettait, et avait glissé sa main dans son décolleté. En dessous de son débardeur, et avait bien vite trouvé son téton qu'elle saisissait entre ses doigts, argumentant qu'elle donnerait envie à la personne qui l'attendait de lui faire ça. June était stoïque, elle ne s'attendait tellement pas à ça qu'elle ne savait absolument pas comment réagir. Elle regardait autour d'elle, il faisait nuit certes, mais la photographe n'avait pas forcément envie que ses voisins la voit comme ça. Elle eut un frisson quand elle sentit les doigts de Misha sur sa peau, sur son téton, alors que sa deuxième main était venue s'aventurer dans son short pour se poser sur ses fesses. June était à sa merci. Complètement. Elle la regardait profondément, avait presque envie de la supplier de faire plus que ça. Alors quand sa main passa devant pour caresser son intimité... June soupira. Misha stoppa tout net. La brune ressentait presque un manque, puis se reprit. Elle ne pouvait pas se faire avoir aussi facilement et rapidement. La blonde lui demanda ensuite si c'était ce qu'elle voulait. « Peut-être que oui... » Elle restait mystérieuse et malgré sa bonne volonté, elle avait un peu perdue de son air froid et supérieur. « Tu sais, tu peux pas m'acheter avec du sexe, Misha. » Elle se mordit la langue. Ce serait bien trop facile. Même si ça avait parfois marché par le passé... Elles avaient plusieurs fois réglées leurs légers conflits comme cela et même si les réconciliations sur l'oreiller étaient souvent les meilleures, elles ne pouvaient pas tout résoudre. « D'ailleurs, je pense qu'Alekseï doit t'attendre pour ça..., non ? » Elle se montrait presque jalouse.


 
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •


There's nothing ordinary about this life
Can you take me in your arms ? To tell me everything's fine... However, I have only one wish, it is to cry as I miss you.  ▬ Do you still love me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

« Menteur Confirmé »


Pretty girls are cursed.✌
ϟ CREDIT : CelticAddiction+ tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Erin Heatherton
ϟ JOB : Sans emploi
ϟ HUMEUR : Enceinte de 6 mois...
ϟ MESSAGE : 765
@PSEUDO : Mehza.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
2017-07-19, 23:41


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
   
Ses doigts picotaient encore de manière plaisante, là où ils avaient effleuré la peau délicate de la belle brune. Misha était presque surprise que June l’ait laissé aller jusqu’au de sa démonstration. C’est dire qu’elle se donnait tellement De mal pour mettre de la distance entre elles, autant au verbalement que physiquement. Et elle n’avait pu s’empêcher de sourire malicieusement en l’entendant soupirer et en voyant son corps la trahir plus que June ne voulait le permettre, ça au moins, elle en était certaine. Misha avait certes cessé tout contact avec la brune et s’était très légèrement reculé pour lui demander ce qu’elle voulait. Mais comment ça aurait pu être quelque chose qu’elle souhaitait quand son corps choisissait de lui répondre avec autant de fougue. La belle blonde s’était humecté les lèvres alors qu’elle s’imaginait déjà entre les cuisses de son amante, qu’elle devinait déjà moite. Le corps de June était merveilleux, tellement sensible à ses caresses. Et savoir qu’elle était la première fois à lui apporter un plaisir qu’aucune autre ne lui avait offert avant elle ne lui donnait que plus envie de l’entendre jouir, encore et encore son prénom, le sien, seulement le sien. Et elle avait baissé les armes une seconde, deux secondes. Deux secondes de trop. Car quand June lui répondit enfin, son sourire tomba au sol en même temps qu’elle tombait de haut. « Peut-être bien que oui… », Articulait-elle sans pour autant y mettre de la voix. Comme si ce simple exercice l’aiderait à comprendre. Misha avait demandé à June si elle voulait se faire tripoter par la personne qu’elle allait voir parce que selon elle, si elle allait le rencontrer dans cette tenue, ça ne pourrait que finir de cette manière et elle lui avait dit ‘peut-être bien que oui’. Et un pas de plus fut fait en arrière, remettant soigneusement entre elles cette distance que June avait instaurée.

Son regard émeraude plongeait dans les yeux chocolat de la brune alors qu’elle lui disait qu’elle ne pouvait l’acheter avec du sexe. Et Misha ne comprenait pas ce qu’elle voulait dire par là et sur son visage, son incompréhension était clairement visible. Mais il n’y avait que ça qu’elle laissait paraitre. Jamais, même amnésique Misha laisserait voir à une tiers personne qu’il avait le pouvoir de la blesser. Misha ne comprenait pas pourquoi est-ce que les choses ne suivaient pas leurs cours normales. Pourquoi est-ce que June ne lui cédait pas, pourquoi est-ce qu’elle n’était pas déjà dans la chambre de la brune, sous les draps prête à oublier tous les conneries qui avaient été dit ce soir. Enfin, si… June avait été plutôt clair sur le sujet. Ce qu’elle voulait, c’était cette personne qu’elle était si pressée d’aller rejoindre. Et putain, ça la rendait malade. June ouvrit une nouvelle fois la bouche, lui disant que d’ailleurs, Alekseï devait l’attendre pour ça ? Ça ? Elle devait probablement parler du sexe. Et incapable de dire quoi que ce soit, elle contourna June pour aller vers l’entrée de la maison, là où son oreiller l’attendait. Et elle se demandait pourquoi est-ce que June n’avait pas simplement fait ça au lieu de lui dessiner toute les positions sexuelles qu’elle comptait essayer avec son rencard. Et ça la rongeait, putain, ça la rongeait vraiment. Alors elle se retourna, sorti son porte-monnaie, le vida entièrement et balança les billets dans la direction de June. « Pardon, j’aurais dû me douter qu’ici, en Amérique, il n’y avait qu’un seul moyen d’acheter quelqu’un. », elle rangea son porte-monnaie vide dans son sac à main. Elle ne savait pas pourquoi est-ce qu’elle venait de faire ce qu’elle venait de faire mais elle l’avait fait. « Vas-y, vas le voir, qu’il te caresse comme t’as envie d’être caressée. », ça lui foutait les boules, clairement. « Putain, j’arrive pas à le croire que tu oses me dire que oui… », elle secoua la tête, dépassée. « Ouais, t’as raison, je suis attendue. », et elle se fichait d’aller récupérer son coussin, cette fois. Elle contourna de nouveau June pour rebrousser simplement chemin. « J’espère qu’il te fera venir aussi fort que j’arrive à te faire jouir. », elle ne s’était pas retourné pour la regarder quand elle balança ces quelques mots.



   
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •



I drive fast, radio blares, have to touch myself to pretend you're there. Your hands were on my hips, your name is on my lips. Over over again, like my only prayer. I've got a burning desire. ⠇LDR-Burning Desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Troian Bellisario ♥
ϟ JOB : Photographe
ϟ HUMEUR : Bonne
ϟ CITATION : 'Everything will be okay in the end. If it's not okay, it's not the end.'
ϟ MESSAGE : 18507


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
2017-07-20, 07:08


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
 
Misha semblait jalouse et possessive, et pour la première fois, elle le montrait bien fort. June l'avait deviné par ses commentaires sur son blog, par sa froideur. Mais la brune avait été bien pire et depuis qu'elle l'avait vu, elle n'avait cessé de mettre de la distance entre elles. Misha était venue la toucher, la caresser, là, en plein milieu de la nuit et de son allée. C'était du jamais vu, de l'inédit, et malgré toute la distance que June aurait voulu mettre, elle vit son corps et s'entendait répondre aux caresses de la blonde. Elle tenta quand même de se retenir, elle ne voulait pas que Misha cede, gagne encore une fois la bataille ce soir.... en y réfléchissant, June ne savait même pas vraiment pourquoi elle lui faisait tant la tête ce soir. Parce qu'elle couchait avec Alekseï tous les soirs ? Parce qu'elle s'était montré jalouse ? Une chose est sûre, après ces mots de tout à l'heure, elle lui en voulait encore plus. Parce qu'elle lui avait fait savoir qu'elle était trop peu habillée, et qu'elle pensait -ou laissait penser- que June couchait avec le premier venu. Pour ca, la photographe lui en voulait et c'est pourquoi, au lieu de réfuter toute présence masculine dans le lieu où elle comptait se rendre, elle laissa croire que se faire toucher de cette manière par lui était ce qu'elle voulait. Et la, June put clairement voir que Misha lui en voulait. Elle avait fait un pas en arrière, imposant à nouveau une distance. Sauf que d'habitude, c'était June qui la mettait. Pas elle.

Ensuite, June avait clairement dit à Misha qu'elle ne pourrait pas l'acheter avec du sexe. Ça avait marché, de nombreuses fois, mais la... la June ne voulait pas lui céder aussi facilement. C'était ridicule parce qu'elle en avait envie maintenant. Elle vit l'incompréhension sur le regard de Misha. Mais pourquoi? Parce qu'elle ne comprenait pas pourquoi June n'avait pas cédé ou était-ce autre chose encore ? June ajouta toujours aussi calmement que de toute façon, Alekseï devait l'attendre pour sa dose de sexe. Misha avait une libido déchaînée quand elle n'était pas enceinte, alors en ce moment c'était encore pire. Monsieur devait être ravi.  Et la blonde ne sembla même pas comprendre que ce n'était que la jalousie qui l'avait poussé à lui balancer ça. Non, elle l'avait plutôt contourné en se dirigeant vers la porte d'entrée. Ce qu'elle aurait dû faire depuis le début, et tout se serait bien déroulée. June aurait fait un tour en voiture et serait revenue. Misha aurait récupéré son coussin et tout serait rentré dans l'ordre. Ou presque. Et alors que June la suivait du regard, elle vit Misha se retourner pour lui balancer de l'argent... mais qu'est ce qu'elle faisait encore ? Si elle cherchait à faire comprendre à June qu'elle achetait quelques heures de sexe avec elle avec son argent c'était une très mauvaise idée. « Misha..  » est ce que l'appeler par un de ses surnoms l'aurait calmé ? Une fois ou deux, June l'avait appelé Babe et ca avait bien fait rire la blonde. C'était un surnom affectueux mais ce soir il n'avait pas vraiment sa place. La blonde lui donnait ensuite l'ordre d'aller le voir pour qu'il la caresse. Misha avait tout interprété et c'était assez fou de la voir dans cet état là. Elle reprit la parole avant que June n'ait eu le temps de faire quoique ce soit en lui disant qu'elle n'y croyait pas, que June puisse lui dire oui. Mais elle ne l'avait jamais clairement dit. Elle avait laissé planer le doute, et Misha aurait dû comprendre que c'était non... et il était probablement trop tard pour lui dire. Et en plus, elle ne voyait pas le problème. misha voyait bien quelqu'un d'autre elle. Jamais June n'avait vu Misha dans un tel état. Et tout ça pour quoi? Pour elle. Pour elle parce qu'elle la voulait. June n'arrivait pas à croire que Misha puisse montrer autant de vulnérabilité d'un coup. Et malgré toute la colère qu'elle avait contre elle, elle avait juste envie de la prendre dans ses bras et lui dire que tout irait bien. June était trop gentille. Et puis, si elle perdait Misha elle perdait plus qu'un plan cul. Parce que c'était elle qui avait été la quand sa pseudo meilleure amie l'avait complètement lâchée. Et depuis qu'elle n'était plus là, June perdait complètement pied sans Tiphanie. Elle était presque son rempart sur lequel elle pouvait s'appuyer quand elle en avait besoin. Mais elle l'avait laissée au pire moment. C'était pas faute d'avoir essayé de lui parler, elle se heurtait à un mur. Pourtant, elle avait tellement besoin d'elle en ce moment. June se sentait terriblement seule. Elle n'avait plus de meilleure amie, son meilleur ami était parti à New York la laissant seule avec une galerie à gérer. Vraiment, elle n'était pas bien dans sa vie et c'est sûrement ce qui la poussa à prendre la main de Misha quand elle passa près d'elle, argumentant qu'elle avait raison et qu'on l'attendait, mais aussi et surtout qu'elle espérait que cet inconnu arrive à la faire jouir comme Misha le faisait. La brune soupira. June avait perdu le regard de la blonde. « Tu peux pas partir. » June avait prit le même ton autoritaire que Misha quelques instants plus tôt. « Tu peux pas dormir sans ton coussin... » c'était sorti comme si sa vie en dépendait. Avec une voix qui laissait clairement penser que June s'inquiétait pour elle. « Et puis... » d'un coup, sans prévenir et sans que ça soit prémédité, June embrassa rapidement Misha. C'était plus fort qu'elle, elle avait besoin de la calmer. Elle s'éloignait rapidement, surprise par son geste.« Tu veux pas aller dans ma voiture ? » elles seraient plus tranquilles.


 
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •


There's nothing ordinary about this life
Can you take me in your arms ? To tell me everything's fine... However, I have only one wish, it is to cry as I miss you.  ▬ Do you still love me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

« Menteur Confirmé »


Pretty girls are cursed.✌
ϟ CREDIT : CelticAddiction+ tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Erin Heatherton
ϟ JOB : Sans emploi
ϟ HUMEUR : Enceinte de 6 mois...
ϟ MESSAGE : 765
@PSEUDO : Mehza.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
2017-07-22, 00:15


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
   
La scène se rejouait encore et encore dans sa tête alors qu’elle n’avait qu’une hâte, foutre le camp d’ici et laisser enfin, June allait rejoindre son nouvel amant. Celui ou celle par qui elle se languissait tant de se faire caresser ce soir. Quand June lui avait dit qu’on ne l’achetait pas avec du sexe, elle n’avait pas compris où est-ce qu’elle voulait en venir. Tout ce qu’elle comprenait c’était que si elle tenait tant à être achetée, elle ne connaissait d’autre moyen que l’argent quand il était question de monnayer du sexe. Et c’était sur elle qu’elle revoyait pleuvoir des billets de tous les couleurs. C’était sur son corps nu, son corps ruisselant de sueur et ses yeux de larmes invisibles. Ce n’était pas pourtant pas une expérience qu’elle se souvenait avoir vécu dans cette vie, pas une expérience qu’on lui contait avoir vécu dans une autre. Misha avait entendu des tonnes d’histoires sur la fille qu’elle avait un jour été et il ne semblait pas avoir été le genre de fille qui couchait contre une somme, aussi généreuse soit-elle. Et ce désespoir, cette terreur qu’elle ressentait alors qu’elle revivait l’espace d’un instant dans le corps de cette femme abusée et meurtri, elle comprenait qu’en aucun cas, elle avait été consentante. La main de June dans la sienne la ramenait à la réalité et y revenir était un tel soulagement qu’elle ne tenta pas une seule fois de se défaire de ce contact qu’elle ne désirait pourtant pas. Pas quand June n’avait qu’une hâte, aller prendre son pied avec une personne qui n’était pas elle. La brune lui disait qu’elle ne pouvait pas partir. Son ton était autoritaire, comme le sien l’avait été quand elle lui avait dit ces mêmes mots un peu plus tôt. « Pourquoi ? Tu veux que je me joigne à la partie ? », Dans son ton de voix, son ironie n’allait pas sans passer inaperçu mais son bref trouble, non. La jolie photographe s’empressait de lui dire qu’elle ne pouvait pas dormir son coussin et elle comprenait que c’était la raison pour laquelle, elle avait choisi de la retenir. « Comme si ça t’intéresse… », Pourtant sa voix lui prouvait bien le contraire. C’était presque comme si elle était inquiète.

Si Misha s’était arrêté, elle n’avait pas l’effort de se retourné pour lui faire face. De nouveau, elle voyait les billets voler sur son corps moite et elle était bien incapable de comprendre ces images. Etait-ce un souvenir ? Non, elle était Misha Rutkowski, psychologue, pas une vulgaire prostituée. Misha resserra imperceptiblement la main de June pour se raccrocher à la réalité. En cet instant, elle était son point d’encrage. La belle arqua un sourcil quand June reprit la parole mais elle n’arriva jamais au bout de ses mots, à la place, ses lèvres avaient fondu sur les siennes. Ça avait été bref, trop bref. Et encore une fois, elle ne l’avait ni repousser ni encourager. Quand June prit l’initiative de s’éloigner, Misha, elle, ne relâcha toujours pas sa main. Elle n’avait pas envie qu’elle parte, pas envie qu’elle aille voir une autre personne. Pas envie de la partager. Mais June avait été plutôt clair, elle était pressée pourtant… elle était toujours là. Elle la retenait, lui disait qu’elle ne pouvait pas partir sans son coussin si ça voulait dire qu’elle ne pourrait pas dormir cette nuit. Comme si de toute manière, elle pourrait avoir une nuit tranquille alors qu’elle savait que la brune s’abandonnait dans les bras d’un autre. Alors Misha ne comprenait pas pourquoi June l’embrassait et encore moins pourquoi est-ce qu’elle lui proposait d’aller dans sa voiture. « Je ne te comprend pas June. », elle enfin, elle se pivota légèrement pour lui faire face, sa main toujours étroitement liée à la sienne. « D’abord, tu me dis que tu veux parti, que tu es attendue, ensuite que t’as envie que ce type te donne du plaisir et ensuite, tu me retiens, m’embrasse et me demande de monter dans ta voiture ? », cette fille représentait un casse-tête pour elle mais au moins, ça l’empêchait de repenser à ces images de billets qui glissaient sur la peau pâle de cette femme. Elle attira June à elle à l’aide sa main qu’elle tenait déjà. Sa main libre, l’agrippant par la nuque. Le mélange parfait encore la douceur et la brutalité. Son regard tourmenté se plongeait au fond du sien, leurs visages à quelques centimètres à peine. « Je ne partage pas, June. Alors vas-t-en ou reste. », C’était dit. La balle était dans son camp.


   
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •



I drive fast, radio blares, have to touch myself to pretend you're there. Your hands were on my hips, your name is on my lips. Over over again, like my only prayer. I've got a burning desire. ⠇LDR-Burning Desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Troian Bellisario ♥
ϟ JOB : Photographe
ϟ HUMEUR : Bonne
ϟ CITATION : 'Everything will be okay in the end. If it's not okay, it's not the end.'
ϟ MESSAGE : 18507


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
2017-07-22, 12:43


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
 

Misha avait beau ne pas la regarder, June sentait l'emprise de sa main sur la sienne se resserrer un peu plus à chaque seconde. La brune lui avait prit la main et l'avait ensuite informée qu'elle ne pouvait pas partir. Tout comme Misha l'avait fait précédemment. La blonde lui avait demandé avec pleins d'ironie dans ses paroles pourquoi, si elle voulait qu'elle se joigne à la partie. June aurait eu envie de lui répondre oui, juste pour voir sa réaction, mais elle se retint. "Non, pas vraiment." À la place, elle argumenta qu'elle ne pouvait pas dormir sans son coussin. Donc, elle devait le récupérer avant de partir, c'était tout à fait logique. Et june lui avait dit ça comme si c'était quelque chose d'extrêmement important, comme si sa vie en dépendait presque. Elle s'inquiétait à sa manière pour la blonde qui agissait différent de d'habitude. Elle lui faisait une crise de jalousie, et... ben June ne s'y attendait pas vraiment. Bon d'accord, elle l'avait un peu provoquée par ses paroles plus tôt. Mais quand même... "Évidemment que ça m'intéresse."

June n'avait pas lâché la main de Misha, et la blonde non plus. La brune avait ouvert la bouche pour lui dire à nouveau quelque chose, mais elle n'avait pas terminé. À la place, comme pour faire taire autant elle que Misha, elle avait doucement posé ses lèvres sur celles de la blonde avec qui elle partageait de nombreuses nuits. Ça avait été très rapide parce que June se rendit vite compte de ce qu'elle faisait. Elles étaient en train de s'engueuler, June venait de lui balancer qu'elle ne pouvait pas l'acheter avec du sexe, et pourtant, la brune venait de l'embrasser parce qu'elle en avait envie. Et elle savait très bien qu'avec Misha ca allait généralement plus loin qu'un baiser. June s'était éloignée après l'avoir embrassée, respectant la distance qu'elle avait imposée depuis le début. Elle n'avait pas lâchée pour autant la main de Misha et étonnamment, la blonde non plus. Comme si ces mains l'une dans l'autre représentaient leur relation si complexe. Comme si c'était leur attachement mutuel en dépendait.

June lui avait proposé de venir dans sa voiture, pour être plus tranquille, et moins à la vue de tous. Il était tard, mais sa rue se trouvait être plutôt passante. De plus, elle n'aimait pas traîner dans la nuit noire. Mais Misha ouvrit la bouche pour lui dire qu'elle ne la comprenait pas. Ah... et bien June non plus ne se comprenait pas vraiment. Elle ne savait pas ce qu'elle voulait avec Misha. Enfin, si ce n'était qu'avec elle... June était complètement perdue dans sa vie en général. Sans Tiphanie, sans Yago. Elle s'était habituée à l'absence de Tiphanie parce que cela faisait plusieurs mois qu'elle ne lui parlait plus, sans vraiment qu'elle ne comprenne sa décision. Mais Yago... ça avait été soudain et elle se retrouvait terriblement seule dans la galerie aussi, et débordée de travail. Misha lui résuma ses derniers faits et gestes et June pouvait aisément comprendre qu'elle se sente perdue. "Je voulais juste parler dans ma voiture, pour être plus tranquille tu vois..." mais aussitôt, Misha l'avait attiré à elle en posant une main sur sa nuque. Leurs visages étaient si proches, June pouvait sentir son odeur, plonger ses lèvres dans son cou... leurs mains se tenaient toujours. Et la... Misha lui posa un ultimatum. Elle ne voulait pas partager. Elle ne voulait pas LA partager. Elle lui demandait donc de s'en aller ou de rester. June sentir son cœur s'emballer très rapidement, alors que ses yeux étaient toujours plongés dans ceux de la blonde. Elle voulait que June lui soir exclusive ? Alors qu'elle couchait avec Alekseï tous les soirs ? C'était une blague? June prit le temps de réfléchir, posa une main sur sa joue. "Misha.. tu me veux pour toi toute seule ?" Elle voulait être sure de l'avoir bien comprise, qu'il n'y ait pas de mal-entendu. "Mais... Je t'appartiens pas... et toi... toi tu as ton meilleur ami, tous les soirs dans ton lit..." Ce n'était pas un reproche, c'était une constatation. Ça avait toujours été comme ça depuis leur début de leur relation. Dans sa voix, on pouvait ressentir de l'incompréhension et de l'émotion. June était déboussolée. Elle ne s'attendait pas à ce que Misha lui dise cela. Et la, June se disait qu'elle allait perdre Misha et que c'était bien la dernière chose dont elle avait envie. Elle ne pouvait pas. "Je bouge pas d'ici." Elle n'irait pas rejoindre son amant imaginaire...

 
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •


There's nothing ordinary about this life
Can you take me in your arms ? To tell me everything's fine... However, I have only one wish, it is to cry as I miss you.  ▬ Do you still love me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

« Menteur Confirmé »


Pretty girls are cursed.✌
ϟ CREDIT : CelticAddiction+ tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Erin Heatherton
ϟ JOB : Sans emploi
ϟ HUMEUR : Enceinte de 6 mois...
ϟ MESSAGE : 765
@PSEUDO : Mehza.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
Hier à 00:52


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
   
Non, elle ne voyait pas plus où est-ce que la belle brune voulait en venir en l’invitant dans sa voiture. Pour parler tranquillement, apparemment. Pour quel raison au juste ? La jeune femme n’avait eu de cesse de lui répéter qu’elle était attendue et lui avait clairement dit qu’elle ne désirait pas qu’elle se joigne à elle et ce si tristement célèbre amant qui l’attendait, elle ne savait où. Non qu’elle ait manifesté un certain désir à se joindre à June et sa nouvelle conquête pour faire des galipettes en comité. Alors non, clairement, elle ne voyait aucune raison d’aller dans sa voiture pour discuter si c’était pour la foutre dehors dans la minute parce qu’elle allait être en retard pour son putain de rencard. Si elle montait dans cette voiture, elle voulait que June sache que ça signifiait qu’elle n’irait nulle part. Parce que ce soir, c’était ce type ou elle et non les deux. Misha avait attiré la brune à elle, une de ses mains se glissant sous la chevelure de la belle pour lui maintenir la nuque, la forçant à la regarder alors que son autre main n’avait toujours pas lâché la sienne. C’était étrange ce mélange de violence et de douceur. A l’image de la passion qui les réunissait. La belle ne put s’empêcher de frémir en sentant la main de la brune contre sa joue, la caressant avec douceur. La maintenant dans cette réalité. June lui demanda alors si elle la voulait pour elle seule. C’était une question plutôt simple et la réponse l’était tout autant. « Je te l’ai dit. Je ne partage pas. », Elle savait qu’elle n’avait aucun droit de demander à June d’être à elle, à elle seule. Pas quand elle lui avait dit qu’elle ne pourrait jamais être à elle. Qu’elle sera éternellement obligée de la partager. Pas quand elle était enceinte d’un homme qu’elle aimait de tout son être et qu’avec qui elle ne s’imaginait pas ne plus coucher. Le sexe faisait tout simplement parti de leur relation, il avait d’ailleurs été le premier homme avec qui elle avait couché, merde. Mais ce qui la liait à Alekseï était foncièrement différent de ce qu’elle partageait avec la belle brune. Leur relation au-delà d’être non-conventionnelle était une relation qu’ils étaient seuls à pouvoir comprendre, pourtant, ils ne savaient l’expliquer. Ils étaient un lot et June le savait. Misha ne le lui avait jamais caché que si elle la voulait, elle devra accepter sa relation avec Alekseï. Et c’était ce qu’elle avait fait.

Mais Misha, elle, était bien incapable d’en faire de même. L’idée d’imaginer la douce brune dans les bras d’un autre la révulsait. La voix de June était une douce mélodie à ses oreilles, son souffle sur sa peau, l’objet de d’agréables frissons. Mais ses mots, la ramenait durement sur terre. Elle lui disait qu’elle ne lui appartenait pas et que de toute manière, elle non plus, parce qu’elle avait son meilleur ami tous les soirs dans son lit. « Pas tous soirs visiblement puisqu’on devait dormir ensemble ce soir… », C’était presque la réplique d’une pauvre gamine boudeuse à qui on disait qu’elle ne pourrait manger le dessert qu’après avoir terminé ses légumes. La belle blonde relâcha June, s’écartant d’elle et cette fois, elle lâcha sa main. Elle l’avait sa réponse. « J’en ai conscience, d’accord ? Je sais que c’est injuste de t’imposer quelque chose que je ne veux pas que tu fasses. Mais tu as raison, tu ne m’appartiens pas. », les derniers mots, elle les avait presque cracher. Elle s’était déjà retournée, prête à repartir encore une fois quand June finit par dire qu’elle ne bougeait pas d’ici. « Tu ne m’appartiens pas, June. Tu l’as dit. Casses-toi, va le voir ton mec. », elle lui avait dit qu’elle ne partageait pas et June lui avait dit qu’elle ne lui appartenait pas. Misha n'allait pas rester là, l'accompagner à sa voiture et lui souhaiter un bon orgasme. Non, vraiment pas, non. Elle avait fait comprendre à June qu'elle ne supportais pas l'idée de l'imaginer dans les bras d'une autre personne. Parce que l'idée même lui filait la nausée. Misha lui avait dit qu'elle ne la partagerait pas et June lui avait dit en autre, qu'elle n'avait pas voix au chapitre. Il n’y avait pas grand-chose à comprendre. Elle lui avait dit de rester ou de partir et pourtant, elle lui disait qu’elle ne bougeait pas de là. Misha se retourna de nouveau pour lui faire face une fois au bout de l’allée. « Attend, tu as dit que tu restais ? », presque incrédule, elle lui demandait confirmation. Qu'est-ce que ça pouvait bien vouloir dire?


   
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •



I drive fast, radio blares, have to touch myself to pretend you're there. Your hands were on my hips, your name is on my lips. Over over again, like my only prayer. I've got a burning desire. ⠇LDR-Burning Desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Troian Bellisario ♥
ϟ JOB : Photographe
ϟ HUMEUR : Bonne
ϟ CITATION : 'Everything will be okay in the end. If it's not okay, it's not the end.'
ϟ MESSAGE : 18507


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
Hier à 07:21


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
 
 Sa voiture était un endroit qui lui était familier, un endroit sécurisé, ou rien ne pouvait -normalement- lui arriver. C'est en partie pour cette raison que June avait invité Misha à s'y rendre, sans penser à son amant imaginaire. Mais la blonde elle, ne l'avait pas oublié et essayait de comprendre pourquoi June souhaitait qu'elle vienne dans sa voiture. Clairement, June lui fit comprendre que ce n'était pas pour qu'elle se joigne à elle et son amant pour une nuit de folie. Non, June ne faisait pas dans ce genre de plan, et d'ailleurs elle n'aimait pas vraiment partager ses conquêtes. Lui tenant toujours la main, Misha l'avait, de son autre main attrapé par la nuque. Brutalement. June n'avait d'autre choix que de regarder devant elle, que de regarder Misha qui... lui demandait l'exclusivité. June n'y croyait pas, elle ne pensait pas en arriver à ce stade avec la blonde. Alors pour être bien sûre d'avoir compris, alors qu'elle avait posé une main sur sa joue,  elle reformula pour savoir si c'était qu'elle la voulait que pour elle.

Misha lui confirma à sa manière : elle ne partageait pas. Ça voulait tout dire... sauf que June se sentait davantage perdue. Elle ne voulait pas partager June, mais June, elle devait accepter que Misha aille voir ailleurs avec son meilleur ami, tous les soirs ? C'était pas logique et injuste. June prit doucement la parole pour lui signifier qu'elle ne lui appartenait pas, tout comme elle puisqu'elle dormait tous les soirs dans les bras de son meilleur ami. Si voir June dans les bras d'un autre embêtait Misha, celle-ci devrait pouvoir comprendre ce que June ressentait en l'imaginant tous les soirs dans les bras d'Alekseï... ça lui donnait presque envie de vomir. La blonde répliqua que ce n'était pas le cas tous les soirs puisqu'elles devaient dormir ensembles, ce soir. C'est vrai que ce cas de figure se présentait assez régulièrement et qu'alekseï se retrouvait de temps en temps seul dans son grand lit alors que celui de June était rempli. Et à cette pensée, June eut un sourire. "Misha..." Mais celle ci ne devait plus l'écouter. Elle avait lâché sa main, s'était écartée d'elle, imposant à nouveau une distance. Elle confiait ensuite qu'elle avait bien conscience que c'était injuste qu'elle lui impose ça. Mais qu'elle ne lui appartenait pas, comme elle venait de lui dire. Et June avait pu sentir dans ses paroles de la rage, de la colère. Clairement, elle n'était pas d'accord pour partager June. Mais elle n'était pas un vulgaire morceau de viande qu'on coupait en deux pour que chacun en ait. Elle était June, et si elle avait envie d'aller voir un homme pour la satisfaire, elle y allait sans demander la permission à Misha. C'était clair et net. Pourtant, celle-ci lui avait posé un ultimatum, c'était soit elle partait, soit elle restait. Et misha s'était déjà retournée. Comme si elle connaissait deja la réponse de June. Mais la brune du la surprendre : elle disait ne pas bouger d'ici. Non, elle ne s'en irait pas, laissant Misha seule. Encore une fois, elle avait gagné. Elle avait l'ascendant sur elle. Bon, il faut dire que comme personne ne l'attendait, le choix avait été vite fait. Misha ne devait pas l'avoir bien entendue puisqu'elle reprit la parole pour lui rappeler que June ne lui appartenait pas, et donc qu'elle aille voir son mec.

Elle était incorrigible, elle entendait que ce qu'elle voulait entendre, alors que June ne comptait pas partir. Mais d'un coup, la blonde lui fit face, lui demandant confirmation sur ce qu'elle venait de dire. June lui sourit. "J'ai dis que j'allais nulle part, Mimi. Ce soir, je reste avec toi..." June ne pouvait pas lui promettre l'exclusivité. Parce que ce serait égoïste de la part de Misha de l'exiger, et parce que June avait aussi besoin... de la rendre jalouse. June fit le chemin jusqu'à Misha pour la rejoindre. Sa voiture se trouvait juste en face. "Je voudrais pas que tu fasses des cauchemars cette nuit..." en l'imaginant dans les bras d'un autre. June aimait se jouer d'elle.

 
code by black arrow


Tenue

Désolée c'est pas terrible, j'ai rp du téléphone pour répondre

• ───────────────────────────────────── •


There's nothing ordinary about this life
Can you take me in your arms ? To tell me everything's fine... However, I have only one wish, it is to cry as I miss you.  ▬ Do you still love me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

« Menteur Confirmé »


Pretty girls are cursed.✌
ϟ CREDIT : CelticAddiction+ tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Erin Heatherton
ϟ JOB : Sans emploi
ϟ HUMEUR : Enceinte de 6 mois...
ϟ MESSAGE : 765
@PSEUDO : Mehza.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
Hier à 20:24


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
   
Elle ne lui appartenait. Et jamais elle n’aurait pensé que ça pourrait lui poser problème. Quelques mois à peine de cela, Misha lui disait clairement qu’elle ne pourrait jamais être sienne et que ce n’était que de cette manière qu’elle pourrait faire partie de la vie de la jeune femme. Elle lui avait dit qu’elle ne pourrait jamais lui offrir ce qu’elle attendait d’elle. Car elle savait que June était le genre de femme qui rêvait du genre de relation qu’on pouvait lire dans les bouquins et dans les films à l’eau de rose. C’était dans sa nature. Misha ne comprenait peut être pas grand-chose aux relations humaines, elle n’avait besoin d’être Einstein pour savoir que June n’était pas faîte pour le genre de relation qu’elle était capable de lui offrir. Pas quand elle vivait avec un homme qui aurait à jamais une place importante dans sa vie et qu’elle attendait en plus de ça, son enfant. Et quand June avait pris la décision d’accepter malgré le peu qu’elle pouvait lui offrir, elle avait véritablement été surprise. Mais elle n’était pas assez altruiste pour pousser la belle brune à l’oublier et accepter ce qu’elle méritait dans la vie, jamais moins. Non, elle n’était le genre de personne qui se foutait dans la trajectoire d’une balle, pas le genre qui pouvait se sacrifier pour le bonheur d’autrui. Enfin… peut-être que si. Après tout, elle était actuellement à son sixième mois de grossesse. Une grossesse qu’elle n’avait pas désirée et qu’elle était encore loin d’accepter. Même si parfois, elle se surprenait à parler à ce petit ver de terre qui avait élu temporairement domicile au creux de son ventre. A caresser plus de fois qu’elle ne pouvait compter son gros ventre arrondi. Ca ne voulait rien dire, bien sûre. Mais elle allait mettre un petit être au monde d’ici trois mois, ça, c’était réel. Elle ne savait pas encore ce qu’elle allait faire, si elle pourrait être la mère de cet enfant. Dans tous les cas, elle savait qu’il allait arriver et qu’il allait faire partie de sa vie et que neuf mois n’étaient pas suffisants pour qu’elle se fasse à l’idée.

Mais aujourd’hui, le problème qui se posait était à cause de son incapacité à elle de partager la belle brune avec un autre. Elle n’avait aucun droit de demander à June de ne coucher qu’avec elle aujourd’hui alors qu’elle lui avait dit qu’elle, de son côté ne pourrait jamais le faire. Pourtant, elle l’avait fait et naïve avait-elle été de croire que June lui offrirait ce qu’elle attendait d’elle. Elle avait presque envie de rendre l’entier contenue de son estomac rien qu’à l’idée d’imaginer des mains qui n’étaient pas les siennes caresser le sublime corps de cette magnifique créature. Une langue qui n’était pas la sienne lui offrir le plaisir dont elle avait le secret. Et si aujourd’hui, elle acceptait qu’elle n’avait pas son mot à dire, elle ne comptait pas non plus sauter de joie à ce propos. Ca l’énervait, vraiment. Quel besoin avait-elle-même d’aller voir ailleurs quand elle était là ? Etait, là. Parce qu’elle était bel et bien sur le point de se casser cette fois-ci jusqu’à ce que les mots de June lui reviennent enfin en tête. Elle avait dit qu’elle ne bougeait pas d’ici et elle s’était retournée au bout de l’allée pour savoir ce qu’elle avait bien voulu dire par là. Quand elle venait clairement de l’envoyer promener en lui disant qu’elle était une femme libre. Un sourire se dessinait sur les lèvres si gourmandes de cette magnifique femme et elle lui disait qu’elle n’allait nulle part ce soir, qu’elle restait avec elle. Et c’était au tour de Misha de lui sourire un peu plus à mesure que la brune réduisait la distance qui s’était installé entre elles. Une fois à sa hauteur, Misha mit derrière elle les derniers pas qui la séparaient de sa belle brune. La sienne. Elle lui disait qu’elle ne voulait pas qu’elle fasse des cauchemars cette nuit et la belle avait presque envie de rire. Des cauchemars, elle en ferait quand même. Ses nuits en étaient hantés mais June tendait un rameau d’olivier et Misha ne voulait que la saisir. Sa main se glissait sous son débardeur, caressant tendrement presque la douceur de sa peau. « Dors avec moi,alors. », sa deuxième main glissait de nouveau derrière sa nuque avec douceur cette fois. « Et pitié! Laisse-moi t'enlever tes sous-vêtement! », ses propos étaient taquins cette fois. La dureté de ses mots envolée. Et comme ça, au milieu de la nuit, au centre de cette rue, au risque d’être vu par tous, elle l’embrassa. Son baiser était passionné, pressant. Ses lèvres, le salut d’un nécessiteux errant dans un désert sans fin, depuis bien trop longtemps.



   
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •



I drive fast, radio blares, have to touch myself to pretend you're there. Your hands were on my hips, your name is on my lips. Over over again, like my only prayer. I've got a burning desire. ⠇LDR-Burning Desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Troian Bellisario ♥
ϟ JOB : Photographe
ϟ HUMEUR : Bonne
ϟ CITATION : 'Everything will be okay in the end. If it's not okay, it's not the end.'
ϟ MESSAGE : 18507


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Everything is upside down - Misha   
Hier à 21:51


Everything is upside down
But she said, where'd you wanna go? How much you wanna risk? I'm not looking for somebody, with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss, just something I can turn to, somebody I can kiss.
 
 Jamais June n'aurait pensé avoir ce genre de relation avec quelqu'un. Encore moins avec une femme... elle qui s'était toujours revendiquée  comme hétérosexuelle, depuis qu'elle avait été en mesure de comprendre ce que ça voulait dire... Avec Misha, tout était assez étrange. Ça avait commencé par une baiser, un canapé qu'elles avaient partagées pour découvrir le plaisir charnel, et les voilà en train de s'engueuler en plein milieu de la rue parce qu'elles n'étaient pas d'accord. June avait du se rendre à l'évidence, Misha était plus qu'un plan cul. Parce qu'on ne faisait pas des sorties comme c'était le cas pour elle avec la personne qu'on appelle pour tirer un coup. Et surtout, qu'on y était pas autant attachée et qu'on avait pas peur de perdre. Misha était plus que cela et June savait que c'était aussi le cas pour la blonde. Sinon, elle ne l'aurait pas appelé quand aleksei ne s'était pas pointée à l'hôpital. Et plus June pensait à cette relation, plus elle en avait peur bien malgré elle. Parce que bientôt, un bebe allait arriver et tout serait différent... june n'aurait plus sa place dans cette équation -deja que ce n'était pas vraiment le cas- et elle avait peur que Misha l'oublie.

En attendant, Misha avait fait part à June de sa volonté : elle n'aimait pas partager. Il fallait donc comprendre qu'elle ne voulait pas partager June avec quelqu'un d'autre. Et ça, la brune l'avait bien compris après qu'elle lui ai fait une crise de jalousie en apprenant qu'elle était attendue par un jeune homme ce soir. Évidemment, ce n'était pas le cas mais la jolie photographe s'était bien gardée de lui dire. Et si June lui avait fait savoir qu'elle ne lui appartenait pas, elle avait quand même répondu favorablement à son ultimatum. À savoir, soit elle partait rejoindre son amant imaginaire, soit elle restait ici, avec Misha. Et forcément, pour la brune le choix avait été rapide. Entre avoir la belle blonde à ses côtés pour toute la nuit, et errer dans les rues de Phoenix juste pour faire croire à Misha qu'elle voyait quelqu'un, le choix avait vite été fait.

Alors, la blonde ne l'avait pas compris tout de suite et était d'abord partie vers sa voiture, prête à rentrer chez elle. Puis elle s'était retournée et June lui avait répété que ce soir, elle restait bel et bien avec elle. Elle n'irait nul part.  Et June lui avait sourit en se rapprochant d'elle, la blonde fit d'ailleurs de même. Ce fut elle qui reprit contact avec June la première, l'embrassant avec passion puis glissant doucement et tendrement sa main sous son débardeur. Elle lui demandait de dormir avec elle, ce soir. "T'es folle de moi. Mais c'est d'accord." June lui souriait, passant sa main sur la sienne. Ce contact la faisait frémir mais lui faisait tellement de bien. La deuxième main de Misha retrouva sa nuque comme précédemment, et sa bouche la suppliait de la laisser retirer ses sous vêtements ce soir. June eut un sourire coquin à cette idée. A nouveau, c'était par le sexe que Misha l'achetait dans cette réconciliation. "Impossible... j'en porte pas." C'était faux. Enfin, à moitié, june avait un tanga sous son short quand même, mais elle voulait juste tester la réaction de la blonde. Elle indiqua de sa main libre sa voiture. "Dans la voiture. On sera plus tranquilles que chez moi." Chez elle, il y avait sa sœur et son neveu et June était toujours genee à cette idée.

 
code by black arrow


Tenue

• ───────────────────────────────────── •


There's nothing ordinary about this life
Can you take me in your arms ? To tell me everything's fine... However, I have only one wish, it is to cry as I miss you.  ▬ Do you still love me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé





Re: Everything is upside down - Misha   


Revenir en haut Aller en bas
 

Everything is upside down - Misha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: West Phoenix :: Maisons
-