AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur The Lying Game !

votez pour le forum sur les top sites

N'hésitez pas à laisser un message pour le forum ici &

Postez des photos de vos personnages au Summer Time

Partagez | 
 

 it's been so long... ◊ Oxana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

« Menteur Novice »



ϟ CREDIT : Ecstatic ruby/tearsflight
ϟ CÉLÉBRITÉ : Barbara Palvin
ϟ JOB : Photographe et membre de la mafia à mes heures perdues
ϟ HUMEUR : joyeuse
ϟ CITATION : you only live once
ϟ MESSAGE : 232


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


it's been so long... ◊ Oxana    
2017-07-10, 17:34






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Sept années, sept ans que les sœurs Dmitrieva ne s’étaient pas vues, pas parlées. Sept ans de vide dans le cœur de Ivanna. Au début, ça avait été très dure pour la jeune russe qui n’avait alors que 13 ans quand Oxana, sa grande sœur, avait quitté le domaine familial. Pire que d’avoir quitté la maison, Oxana avait quitté la ville de Moscou ainsi que la Russie et surtout, avait laissé la famille Dmitrieva derrière elle, dont Ivanna. La petite Ivanna sept années plus tôt n’avait pas compris pourquoi sa sœur qui pourtant était son roc dans cette famille trop autoritaire, avait quitté Ivanna sans laissé un mot. Elle aurait compris Ivanna pourquoi sa sœur voulait partir, elle savait très bien pourquoi, mais pourquoi ne pas lui en avoir parlé et surtout, pourquoi elle ne l’avait pas amenée avec elle ? La Ivanna d’aujourd’hui ne le savait toujours pas. Au début, ces questions étaient sans cesse présentes dans son esprit, elle n’arrivait pas à s’en défaire. Elle en faisait des cauchemars la nuit où elle voyait le plus souvent sa sœur se faire dévorer par ses parents. D’ailleurs ces derniers avaient complétement supprimé Oxana de leur vie, c’était comme si elle n’existait plus. Lorsqu’Ivanna parlait d’Oxana à ses parents, qu’elle leur demandait où elle était passée, elle recevait une bonne baffe dans la figure. Après le départ de Oxana, Ivanna qui habituellement était une fille sérieuse à l’école et toujours pleine de joie de vivre avait commencé à changer. Ses notes avaient commencé doucement à baisser et elle ne riait plus autant. Elle était malheureuse car son seul phare était parti sans rien dire, laissant l’océan calme d’Ivanna plonger dans le noir et devenir dangereux. Le départ de sa sœur était donc le déclic du changement total de comportement de la jeune russe. Oxana n’était pas pour autant responsable de cela mais elle en était l’élément déclencheur.

Ivanna lorsqu’elle avait quitté il y avait quelques mois la Russie était une toute autre personne que celle qu’Oxana avait laissé derrière elle. Elle avait maintenant un autre mode de vie. Mais en revanche, Ivanna avait retrouvé sa joie de vivre qu’elle avait au départ perdu quand sa grande sœur l’avait quittée. Quand la jeune russe était arrivée à Phoenix, elle ne pensait plus à sa sœur, c’était comme si elle n’existait plus pour elle. Ce n’était pas qu’elle la détestait et qu’elle l’avait rayée de sa vie, mais vue qu’Oxana n’avait plus donné de nouvelles depuis des années, c’était comme si elle était morte aux yeux d’Ivanna. Elle ne savait même pas ce qu’était devenu le bébé qui était à l’origine de la dispute entre sa sœur et ses parents. Il devait avoir 7ans environs et Ivanna ne l’avait jamais vu.

La jeune russe avait quitté Moscou pour ne plus jamais voir ses parents, sur ce chemin-là, elle avait fait le même choix que sa grande sœur, mais ce qu’Ivanna ignorait, c’était qu’elle avait aussi choisi la même destination. Quelques jours auparavant, la nouvelle habitante de la ville de Phoenix avait arpenté les rues à la recherche d’une galerie qui voudrait bien exposer ses photos qu’elle avait prise quand elle vivait encore en Russie. D’ailleurs, il devait y avoir une photo de Oxana là-dedans, une photographie de cette dernière quand Ivanna, encore enfant avait pris ses premiers clichés vers l’âge de 11 ans. En fait, après plusieurs refus, Ivanna s’était retrouvée dans une adorable galerie de la ville où elle avait rencontré une femme prénommée June qui gérait la galerie. Celle-ci avait beaucoup aimé ses photographies. Mais cette dernière trouvait qu’Ivanna ressemblait beaucoup à quelqu’un qu’elle connaissait et après quelques échanges, il se trouvait qu’elle connaissait une certaine Oxana Dmitrieva, originaire de Russie qui était une de ses amies. Sur le coup, Ivanna se souvenait d’avoir eu un pincement au cœur atroce et depuis ce moment, elle se sentait nauséeuse de façon permanente. Sa sœur se trouvait ici, à Phoenix et travaillait à l’hôpital, plus précisément à la crèche de l’hôpital. Suite à cette révélation, Ivanna était partie en trombe. Elle était rentrée chez elle et n’avait pas quitté son appartement pendant plusieurs journées se demandant ce qu’elle pouvait bien prendre comme décision.

La jeune fille de 13 ans avait envie de courir à l’hôpital pour sauter dans les bras de sa sœur et de l’enlacer jusqu’à la fin de sa vie. Mais la Ivanna de 20 ans était plus sceptique, elle était tiraillée entre son cœur et sa raison. D’un côté elle voulait foncer, mais de l’autre elle se demandait à quoi bon. En effet, elle se disait que si sa sœur avait voulu la revoir, elle l’aurait contactée, lui aurait au moins donné des nouvelles d’elle et pourquoi pas même, lui aurait proposé de vivre avec elle aux Etats-Unis, loin de leurs parents si toxiques. Mais Oxana ne l’avait jamais fait. Ivanna au fond d’elle, même si elle avait refoulé ce sentiment ces dernières années se sentait abandonnée. Mais d’un autre côté, les deux femmes vivaient maintenant dans la même ville et June qui connaissait son nom, n’allait peut-être pas tarder de parler à Oxana de Ivanna, cette femme bizarre qui s’était enfouie quand June avait prononcé le nom d’Oxana. Il fallait que la jeune russe agisse. Elle ne voulait pas quitter Phoenix, c’était chez elle maintenant et elle avait même une colocataire, sa vie était ici maintenant. C’était sur cette réflexion qu’Ivanna avait décidé d’agir et de prendre son courage à deux main pour aller rendre visite à sa sœur perdue.

Et voilà, elle arpentait les couloirs de l’hôpital de Phoenix à la recherche du service où travaillait sa sœur. Elle tremblait et avait des sueurs froides. Elle finissait même par se demander si elle allait arriver au but, si son corps n’allait pas lâcher entre temps. C’était la première fois de sa vie qu’elle se sentait comme ça, aussi mal. Pourtant c’était une femme qui n’avait peur de rien. Elle trempait dans la mafia et n’avait jamais reculé devant une mission car elle ne craignait rien du tout. Mais là c’était différent et elle se détestait de se sentir aussi faible. C’était comme si elle était à nouveau la petite Ivanna faible qui pleurait le départ de sa sœur chaque soir avant d’aller dormir. Elle respira un grand coup pour tenter de faire passer son stresse mais rien n’y faisait. Elle regardait ses pieds en marchant puis elle arriva à un croisement de deux couloirs, elle leva la tête et vit une grande brune de dos, tenant la main d’un enfant. Le cœur de Ivanna se sera encore plus fort que la dernière fois et c’était comme si pendant une seconde elle était morte : elle n’entendait plus rien, ne voyait quasiment plus et son cœur n’avait plus l’air de repartir, c’était comme s’il allait rester bloqué sur ce pincement pour l’éternité. Au moins elle était au bon endroit si elle faisait un arrêt cardiaque. La grande brune n’était que de dos mais Ivanna était sûre que c’était sa sœur, elle en était persuadée. La jeune russe devait être restée un long moment bloquée dans cette position puisque l’enfant qui tenait la main de Oxana montra Ivanna du doigt. Cette dernière recula d’un pas par reflexe, elle était sur le point de partir en courant et de ne plus jamais revenir. Elle voulait s’enterrer à tout jamais ou bien même sauter dans le premier avion même s’il allait à Moscou. Tout ce dont elle était sûre en partant, rester vivre à Phoenix et vouloir revoir sa sœur, lui paraissait totalement ridicule durant ce bref instant. La grande brune avait fini par se retourner et c’était là qu’Ivanna vit le visage de sa grande sœur. Elle était toujours aussi jolie mais avait un visage beaucoup plus adulte que dans ses souvenirs. « Oxana ». C’était tout ce qu’Ivanna réussit à dire sur l’instant. Elle avait un regard ébahit, comme si ce n’était qu’un rêve qui se déroulait devant elle, et non quelque chose de réel. Mais c’était bien réel, c’était bien sa grande sœur, sept ans après leurs derniers moments passés ensembles qui se trouvait quelques pas devant elle.

by tris

• ───────────────────────────────────── •



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6491-sasha-dmitrieva-tonight-we-are-young
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : pretty young thing + tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Emily Didonato
ϟ JOB : à la crèche de l'hôpital
ϟ HUMEUR : putting back my life together
ϟ CITATION : have courage and be kind
ϟ MESSAGE : 1592
@PSEUDO : Pretty Young Thing


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-07-15, 22:57






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Ces derniers temps, Oxana se demandait si le sort ne s’acharnait pas un peu. Depuis son kidnapping un an et demi plus tôt, elle avait réussi à remonter la pente, petit à petit. Elle n’avait plus peur de sortir seule, elle ne mettait plus cinq verrous sur sa porte, elle ne sursautait pas au moindre bruit. Oxana avait presque une vie normale et son travail à la crèche de l’hôpital lui plaisait beaucoup. Elle adorait les enfants et c’était l’occasion de rendre service aussi, de permettre à des parents de travailler à l’hôpital sans se soucier de la garde de leur enfant. Oxana avait aussi Yago, chez qui elle s’était installée depuis quelques mois. Il était juste adorable, attentionné, bref un vrai prince charmant. Ils filaient le parfait amour tous les deux depuis les vacances qu’ils avaient passé en France l’été dernier.

Jusque-là, tout allait bien. Mais voilà qu’elle apprenait que son amie Misha était enceinte d’Alekseï, son ex. Elle avait l’impression que l’histoire se répétait, sauf que cette fois ce n’était pas elle qui était enceinte mais son amie, et cette fois, c’était Alekseï qui voulait garder cet enfant, pas Misha. C’était sans doute le plus dur à accepter pour Oxana. Tout ça faisait remonter des souvenirs douloureux à la surface. Le pire avait sûrement été l’article de The Lying Game sur le sujet, faisant le parallèle entre Misha et Oxana. Maintenant, tout le monde était au courant que la jeune Russe était tombée enceinte à 17 ans d’Aleks et qu’elle avait fait une fausse couche. Avant ça, peu de gens étaient au courant, même pas Yago. C’était d’autant plus difficile de voir le regard de ses amis, de ses collègues, de connaissances. Yago n’avait rien dit, il l’avait écoutée et prise dans ses bras quand elle lui avait raconté son histoire, mais elle savait qu’il avait été blessé qu’elle ne lui en parle pas avant et qu’il l’apprenne par un blog.

Le deuxième coup dur qui avait suivi, sûrement plus dur celui-là, était une opportunité de travail qu’avait eu Yago. Le genre qui ne se refuse pas. Ça aurait dû être une bonne nouvelle sauf que ce travail était à New-York… Du coup, il avait dû déménager à l’autre bout du pays avec son husky Zeus. Ça faisait quelques semaines à présent mais c’était toujours aussi perturbant et déprimant. Elle avait du mal à vivre seule de nouveau. Elle s’était habituée à la présence rassurante de Yago avec elle, de s’endormir dans ses bras et de se réveiller à ses côtés le matin. Pour l’instant, elle vivait encore dans la villa de Yago, là où elle s’était installée quelques mois plus tôt. C’était immense, avec un grand jardin et une piscine. C’était presque trop, elle avait été impressionnée la première fois qu’elle était venue ici. Elle ne savait pas encore si elle comptait rester ici ou si elle se prendrait un appartement maintenant que Yago n’était plus là mais elle s’était accordée un certain temps pour décider de ce qu’elle ferait.

Ce n’était pas étonnant que ces derniers temps, Oxana soit distraite et qu’elle ait la tête ailleurs. Ses collègues l’avaient remarqué mais n’avait rien dit, connaissant la situation. Ce n’était jamais facile à gérer les relations longue distance. Même si elle pouvait l’appeler, lui envoyer des messages, ce n’était pas pareil. Elle était mélancolique ce matin, ça se lisait sur son visage. Les enfants sont assez empathiques et ils pouvaient le ressentir, même sans le comprendre. Passer du temps avec eux était un bon moyen de se changer les idées. Les voir sourire, rire et s’émerveiller devant peu de choses avait de quoi lui redonner le sourire. Un des enfants de la crèche avait oublié son doudou dans le sac de sa maman, une infirmière qui travaillait à l’hôpital. Oxana l’avait accompagné pour récupérer le fameux doudou. On sait combien les enfants y sont attachés et ne peuvent s’en séparer quand ils sont petits et elle voulait éviter des crises toute la journée.

Alors qu’elle tenait la main du petit garçon, qui avait retrouvé son doudou, dans les couloirs de l’hôpital pour retourner à la crèche, ce dernier tendit le doigt à l’autre bout du couloir. Oxana se baissa vers lui pour lui demander ce qu’il avait avant de suivre du regard la direction qu’il montrait de son doigt. L’espace de quelques secondes, elle resta tétanisée face à la jeune femme qui se tenait à l’autre bout du couloir. Non, elle devait confondre, ça ne pouvait pas être Ivanna. Un océan les séparait, elle vivait encore à Moscou. Mais lorsqu’elle prononça son prénom, le doute n’avait plus sa place. Oxana s’était redressée lentement, une main contre sa bouche. Elle n’en revenait pas. Elle sentait les larmes lui monter aux yeux. Ça faisait des années qu’elle n’avait pas vu sa petite sœur. Elle n’avait pas eu le moindre contact avec le reste de sa famille depuis qu’elle avait fugué sept ans plus tôt. Oxana n’arrivait pas à bouger et avait la gorge serrée. Il lui fallut quelques secondes avant qu’elle ne puisse prononcer le moindre mot. « Qu’est-ce que…. Comment… ? Je… je ne pensais pas te revoir un jour… » L’aînée Dmitrieva ne put s’empêcher de lâcher la main du petit garçon pour venir prendre sa sœur dans ses bras.


by tris

• ───────────────────────────────────── •


i was so much younger yesterday
You know just how to make my heart beat faster. Emotional earthquake. Bring on disaster. You had me, hey you got me weak on my knees. Yes something inside me has changed. I was so much younger yesterday...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forum-canada.com/t3028-oxana-don-t-think-about-you-all-the-time-but-when-i-do-i-wondy-why-finie/
avatar

« Menteur Novice »



ϟ CREDIT : Ecstatic ruby/tearsflight
ϟ CÉLÉBRITÉ : Barbara Palvin
ϟ JOB : Photographe et membre de la mafia à mes heures perdues
ϟ HUMEUR : joyeuse
ϟ CITATION : you only live once
ϟ MESSAGE : 232


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-07-22, 20:38






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Et voilà, c’était en train de se dérouler. Ivanna avait retrouvé sa grande sœur qu’elle n’avait pas vu et avec qui elle n’avait pas eu le moindre contact pendant près de sept ans. Elles se tenaient à quelques mètres d’écart l’une de l’autre et les deux femmes étaient paralysées. A la vue d’Ivanna, Oxana avait mis une main devant sa bouche, signe d’étonnement et n’avait pas bougé durant quelques secondes qui semblaient durer une éternité à ce moment précis. La plus jeune des deux sœurs non plus ne pouvait pas bouger. Elle était pétrifiée et aurait pu rester pendant des heures dans la position dans laquelle elle se trouvait. La jeune Dmitrieva avait finalement décidé de ne pas prendre ses jambes à son cou et de partir loin d’ici, elle avait choisi de faire face à la situation inattendue qui se déroulait devant elle mais malgré ce courage, elle ne trouvait pas la force en elle de bouger. Puis d’un coup, Oxana finit par se mettre en marche, elle avait lâché la main de l’enfant pour se diriger d’une démarche un peu titubante vers sa petite sœur. Elle tendait ses bras devant elle et Ivanna sentie qu’elle était à nouveau capable de bouger. Sa sœur voulait l’enlacer, elle le voyait bien, mais la jeune russe n’en avait pas envie. Une boule de colère enfouie durant toutes ces années bouillait dans son estomac et la réaction de sa grande sœur ne calmait pas Ivanna. Elle remarqua à la phrase de sa grande sœur que cette dernière n’avait pas du tout à l’idée de contacter Ivanna, elle pensait ne jamais la revoir, c’est-à-dire qu’Oxana n’avait pas prévu de renouer contacte avec sa petite sœur. Cette révélation fit à la jeune brune le ressenti d’une petite épine dans le cœur. Mais tant pis, il fallait pour Ivanna qu’elle se reprenne en main et qu’elle ne s’effondre pas dans cette situation qui pourtant l’affectait énormément. Elle prit une grande inspiration juste avant que sa sœur ne la prenne dans ses bras. Ivanna respira le parfum de sa sœur, son odeur corporelle qui était identique à celle de ses souvenirs. Elle se sentait bercée par ce mélange d’odeurs et elle fit l’espace d’une demie seconde un voyage dans le temps en Russie à l’époque où les deux sœurs étaient réunies et unies comme les doigts de la main. Mais pour autant, les bras de la jolie brune restèrent le long de son corps, elle ne se sentait pas prête à rendre la marque d’affection de sa sœur. Elle avait tellement de questions sans réponses, tellement de choses à dire mais en même temps rien à exprimer. Ivanna recula en baissant dans un premier temps la tête puis elle prit une dose de courage et regarda sa sœur dans les yeux. Elle avait le même magnifique regard que dans ses souvenirs et un visage toujours aussi doux qui reflétait sa personnalité. « Pourquoi ? » Malgré toutes les questions qu’elle se posait, notamment sur le bébé que sa sœur portait quelques années plus tôt, c’était le seul mot qui sortit de sa bouche. En fait, c’était la question qui ne cessait de revenir dans son esprit et la question à laquelle elle n’avait jamais trouvé de réponse. Pourquoi elle l’avait abandonnée du jour au lendemain sans laisser aucune nouvelle ? C’était ça en fait sa question complète mais elle n’arrivait pas à la formuler à ce moment-là. Et puis elle n’avait pas envie d’en dire plus, c’était maintenant l’heure pour sa sœur de s’expliquer, l’échéance ne pouvait être décalée. C’était ce jour-ci qu’Ivanna voulait renter chez elle avec des explications et qu’elle voulait commencer une nouvelle histoire avec sa sœur. Même si Ivanna lui en voulait, elle ne voulait pas la condamner, elle ne voulait pas la laisser sortir une deuxième fois de sa vie. Elle avait beau en vouloir à Oxana, elle l’aimait par-dessus tout. Il fallait que les deux sœurs s’expliquent afin qu’elles puissent fonder une nouvelle relation. En revanche, si Oxana ne jouait pas le jeu, si elle refusait de tout lui raconter, Ivanna ne savait pas encore si elle allait pouvoir lui pardonner. Il fallait vraiment qu’elle ait des réponses et elle n’allait pas partir de cet hôpital tant qu’elle n’aura pas obtenu ce qu’elle était venue chercher.


by tris

• ───────────────────────────────────── •



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6491-sasha-dmitrieva-tonight-we-are-young

Contenu sponsorisé





Re: it's been so long... ◊ Oxana    


Revenir en haut Aller en bas
 

it's been so long... ◊ Oxana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: West Phoenix :: Valley Hospital
-