AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur
the lying game !

votez pour le forum
sur les top sites

Et si vous postiez un petit mot pour le forum ?
Aussi bien sur PRD que sur Bazzart

Venez participer à
l'intrigue où rôde un tueur

Envie de papoter ?
Rejoignez la ChatBox ou le flood !!

Partagez | 
 

 it's been so long... ◊ Oxana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

« Menteur Confirmé »



ϟ CREDIT : nightblood
ϟ CÉLÉBRITÉ : Barbara Palvin
ϟ JOB : photographe et membre de la mafia de Phoenix
ϟ HUMEUR : joyeuse
ϟ CITATION : you only live once
ϟ MESSAGE : 537


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


it's been so long... ◊ Oxana    
2017-07-10, 17:34






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Sept années, sept ans que les sœurs Dmitrieva ne s’étaient pas vues, pas parlées. Sept ans de vide dans le cœur de Ivanna. Au début, ça avait été très dure pour la jeune russe qui n’avait alors que 13 ans quand Oxana, sa grande sœur, avait quitté le domaine familial. Pire que d’avoir quitté la maison, Oxana avait quitté la ville de Moscou ainsi que la Russie et surtout, avait laissé la famille Dmitrieva derrière elle, dont Ivanna. La petite Ivanna sept années plus tôt n’avait pas compris pourquoi sa sœur qui pourtant était son roc dans cette famille trop autoritaire, avait quitté Ivanna sans laissé un mot. Elle aurait compris Ivanna pourquoi sa sœur voulait partir, elle savait très bien pourquoi, mais pourquoi ne pas lui en avoir parlé et surtout, pourquoi elle ne l’avait pas amenée avec elle ? La Ivanna d’aujourd’hui ne le savait toujours pas. Au début, ces questions étaient sans cesse présentes dans son esprit, elle n’arrivait pas à s’en défaire. Elle en faisait des cauchemars la nuit où elle voyait le plus souvent sa sœur se faire dévorer par ses parents. D’ailleurs ces derniers avaient complétement supprimé Oxana de leur vie, c’était comme si elle n’existait plus. Lorsqu’Ivanna parlait d’Oxana à ses parents, qu’elle leur demandait où elle était passée, elle recevait une bonne baffe dans la figure. Après le départ de Oxana, Ivanna qui habituellement était une fille sérieuse à l’école et toujours pleine de joie de vivre avait commencé à changer. Ses notes avaient commencé doucement à baisser et elle ne riait plus autant. Elle était malheureuse car son seul phare était parti sans rien dire, laissant l’océan calme d’Ivanna plonger dans le noir et devenir dangereux. Le départ de sa sœur était donc le déclic du changement total de comportement de la jeune russe. Oxana n’était pas pour autant responsable de cela mais elle en était l’élément déclencheur.

Ivanna lorsqu’elle avait quitté il y avait quelques mois la Russie était une toute autre personne que celle qu’Oxana avait laissé derrière elle. Elle avait maintenant un autre mode de vie. Mais en revanche, Ivanna avait retrouvé sa joie de vivre qu’elle avait au départ perdu quand sa grande sœur l’avait quittée. Quand la jeune russe était arrivée à Phoenix, elle ne pensait plus à sa sœur, c’était comme si elle n’existait plus pour elle. Ce n’était pas qu’elle la détestait et qu’elle l’avait rayée de sa vie, mais vue qu’Oxana n’avait plus donné de nouvelles depuis des années, c’était comme si elle était morte aux yeux d’Ivanna. Elle ne savait même pas ce qu’était devenu le bébé qui était à l’origine de la dispute entre sa sœur et ses parents. Il devait avoir 7ans environs et Ivanna ne l’avait jamais vu.

La jeune russe avait quitté Moscou pour ne plus jamais voir ses parents, sur ce chemin-là, elle avait fait le même choix que sa grande sœur, mais ce qu’Ivanna ignorait, c’était qu’elle avait aussi choisi la même destination. Quelques jours auparavant, la nouvelle habitante de la ville de Phoenix avait arpenté les rues à la recherche d’une galerie qui voudrait bien exposer ses photos qu’elle avait prise quand elle vivait encore en Russie. D’ailleurs, il devait y avoir une photo de Oxana là-dedans, une photographie de cette dernière quand Ivanna, encore enfant avait pris ses premiers clichés vers l’âge de 11 ans. En fait, après plusieurs refus, Ivanna s’était retrouvée dans une adorable galerie de la ville où elle avait rencontré une femme prénommée June qui gérait la galerie. Celle-ci avait beaucoup aimé ses photographies. Mais cette dernière trouvait qu’Ivanna ressemblait beaucoup à quelqu’un qu’elle connaissait et après quelques échanges, il se trouvait qu’elle connaissait une certaine Oxana Dmitrieva, originaire de Russie qui était une de ses amies. Sur le coup, Ivanna se souvenait d’avoir eu un pincement au cœur atroce et depuis ce moment, elle se sentait nauséeuse de façon permanente. Sa sœur se trouvait ici, à Phoenix et travaillait à l’hôpital, plus précisément à la crèche de l’hôpital. Suite à cette révélation, Ivanna était partie en trombe. Elle était rentrée chez elle et n’avait pas quitté son appartement pendant plusieurs journées se demandant ce qu’elle pouvait bien prendre comme décision.

La jeune fille de 13 ans avait envie de courir à l’hôpital pour sauter dans les bras de sa sœur et de l’enlacer jusqu’à la fin de sa vie. Mais la Ivanna de 20 ans était plus sceptique, elle était tiraillée entre son cœur et sa raison. D’un côté elle voulait foncer, mais de l’autre elle se demandait à quoi bon. En effet, elle se disait que si sa sœur avait voulu la revoir, elle l’aurait contactée, lui aurait au moins donné des nouvelles d’elle et pourquoi pas même, lui aurait proposé de vivre avec elle aux Etats-Unis, loin de leurs parents si toxiques. Mais Oxana ne l’avait jamais fait. Ivanna au fond d’elle, même si elle avait refoulé ce sentiment ces dernières années se sentait abandonnée. Mais d’un autre côté, les deux femmes vivaient maintenant dans la même ville et June qui connaissait son nom, n’allait peut-être pas tarder de parler à Oxana de Ivanna, cette femme bizarre qui s’était enfouie quand June avait prononcé le nom d’Oxana. Il fallait que la jeune russe agisse. Elle ne voulait pas quitter Phoenix, c’était chez elle maintenant et elle avait même une colocataire, sa vie était ici maintenant. C’était sur cette réflexion qu’Ivanna avait décidé d’agir et de prendre son courage à deux main pour aller rendre visite à sa sœur perdue.

Et voilà, elle arpentait les couloirs de l’hôpital de Phoenix à la recherche du service où travaillait sa sœur. Elle tremblait et avait des sueurs froides. Elle finissait même par se demander si elle allait arriver au but, si son corps n’allait pas lâcher entre temps. C’était la première fois de sa vie qu’elle se sentait comme ça, aussi mal. Pourtant c’était une femme qui n’avait peur de rien. Elle trempait dans la mafia et n’avait jamais reculé devant une mission car elle ne craignait rien du tout. Mais là c’était différent et elle se détestait de se sentir aussi faible. C’était comme si elle était à nouveau la petite Ivanna faible qui pleurait le départ de sa sœur chaque soir avant d’aller dormir. Elle respira un grand coup pour tenter de faire passer son stresse mais rien n’y faisait. Elle regardait ses pieds en marchant puis elle arriva à un croisement de deux couloirs, elle leva la tête et vit une grande brune de dos, tenant la main d’un enfant. Le cœur de Ivanna se sera encore plus fort que la dernière fois et c’était comme si pendant une seconde elle était morte : elle n’entendait plus rien, ne voyait quasiment plus et son cœur n’avait plus l’air de repartir, c’était comme s’il allait rester bloqué sur ce pincement pour l’éternité. Au moins elle était au bon endroit si elle faisait un arrêt cardiaque. La grande brune n’était que de dos mais Ivanna était sûre que c’était sa sœur, elle en était persuadée. La jeune russe devait être restée un long moment bloquée dans cette position puisque l’enfant qui tenait la main de Oxana montra Ivanna du doigt. Cette dernière recula d’un pas par reflexe, elle était sur le point de partir en courant et de ne plus jamais revenir. Elle voulait s’enterrer à tout jamais ou bien même sauter dans le premier avion même s’il allait à Moscou. Tout ce dont elle était sûre en partant, rester vivre à Phoenix et vouloir revoir sa sœur, lui paraissait totalement ridicule durant ce bref instant. La grande brune avait fini par se retourner et c’était là qu’Ivanna vit le visage de sa grande sœur. Elle était toujours aussi jolie mais avait un visage beaucoup plus adulte que dans ses souvenirs. « Oxana ». C’était tout ce qu’Ivanna réussit à dire sur l’instant. Elle avait un regard ébahit, comme si ce n’était qu’un rêve qui se déroulait devant elle, et non quelque chose de réel. Mais c’était bien réel, c’était bien sa grande sœur, sept ans après leurs derniers moments passés ensembles qui se trouvait quelques pas devant elle.

by tris

• ───────────────────────────────────── •



I DON'T GIVE A FUCK

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6491-sasha-dmitrieva-tonight-we-are-young
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : pretty young thing + tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Emily Didonato
ϟ JOB : à la crèche de l'hôpital
ϟ HUMEUR : putting back my life together
ϟ CITATION : have courage and be kind
ϟ MESSAGE : 1639
@PSEUDO : Pretty Young Thing


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-07-15, 22:57






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Ces derniers temps, Oxana se demandait si le sort ne s’acharnait pas un peu. Depuis son kidnapping un an et demi plus tôt, elle avait réussi à remonter la pente, petit à petit. Elle n’avait plus peur de sortir seule, elle ne mettait plus cinq verrous sur sa porte, elle ne sursautait pas au moindre bruit. Oxana avait presque une vie normale et son travail à la crèche de l’hôpital lui plaisait beaucoup. Elle adorait les enfants et c’était l’occasion de rendre service aussi, de permettre à des parents de travailler à l’hôpital sans se soucier de la garde de leur enfant. Oxana avait aussi Yago, chez qui elle s’était installée depuis quelques mois. Il était juste adorable, attentionné, bref un vrai prince charmant. Ils filaient le parfait amour tous les deux depuis les vacances qu’ils avaient passé en France l’été dernier.

Jusque-là, tout allait bien. Mais voilà qu’elle apprenait que son amie Misha était enceinte d’Alekseï, son ex. Elle avait l’impression que l’histoire se répétait, sauf que cette fois ce n’était pas elle qui était enceinte mais son amie, et cette fois, c’était Alekseï qui voulait garder cet enfant, pas Misha. C’était sans doute le plus dur à accepter pour Oxana. Tout ça faisait remonter des souvenirs douloureux à la surface. Le pire avait sûrement été l’article de The Lying Game sur le sujet, faisant le parallèle entre Misha et Oxana. Maintenant, tout le monde était au courant que la jeune Russe était tombée enceinte à 17 ans d’Aleks et qu’elle avait fait une fausse couche. Avant ça, peu de gens étaient au courant, même pas Yago. C’était d’autant plus difficile de voir le regard de ses amis, de ses collègues, de connaissances. Yago n’avait rien dit, il l’avait écoutée et prise dans ses bras quand elle lui avait raconté son histoire, mais elle savait qu’il avait été blessé qu’elle ne lui en parle pas avant et qu’il l’apprenne par un blog.

Le deuxième coup dur qui avait suivi, sûrement plus dur celui-là, était une opportunité de travail qu’avait eu Yago. Le genre qui ne se refuse pas. Ça aurait dû être une bonne nouvelle sauf que ce travail était à New-York… Du coup, il avait dû déménager à l’autre bout du pays avec son husky Zeus. Ça faisait quelques semaines à présent mais c’était toujours aussi perturbant et déprimant. Elle avait du mal à vivre seule de nouveau. Elle s’était habituée à la présence rassurante de Yago avec elle, de s’endormir dans ses bras et de se réveiller à ses côtés le matin. Pour l’instant, elle vivait encore dans la villa de Yago, là où elle s’était installée quelques mois plus tôt. C’était immense, avec un grand jardin et une piscine. C’était presque trop, elle avait été impressionnée la première fois qu’elle était venue ici. Elle ne savait pas encore si elle comptait rester ici ou si elle se prendrait un appartement maintenant que Yago n’était plus là mais elle s’était accordée un certain temps pour décider de ce qu’elle ferait.

Ce n’était pas étonnant que ces derniers temps, Oxana soit distraite et qu’elle ait la tête ailleurs. Ses collègues l’avaient remarqué mais n’avait rien dit, connaissant la situation. Ce n’était jamais facile à gérer les relations longue distance. Même si elle pouvait l’appeler, lui envoyer des messages, ce n’était pas pareil. Elle était mélancolique ce matin, ça se lisait sur son visage. Les enfants sont assez empathiques et ils pouvaient le ressentir, même sans le comprendre. Passer du temps avec eux était un bon moyen de se changer les idées. Les voir sourire, rire et s’émerveiller devant peu de choses avait de quoi lui redonner le sourire. Un des enfants de la crèche avait oublié son doudou dans le sac de sa maman, une infirmière qui travaillait à l’hôpital. Oxana l’avait accompagné pour récupérer le fameux doudou. On sait combien les enfants y sont attachés et ne peuvent s’en séparer quand ils sont petits et elle voulait éviter des crises toute la journée.

Alors qu’elle tenait la main du petit garçon, qui avait retrouvé son doudou, dans les couloirs de l’hôpital pour retourner à la crèche, ce dernier tendit le doigt à l’autre bout du couloir. Oxana se baissa vers lui pour lui demander ce qu’il avait avant de suivre du regard la direction qu’il montrait de son doigt. L’espace de quelques secondes, elle resta tétanisée face à la jeune femme qui se tenait à l’autre bout du couloir. Non, elle devait confondre, ça ne pouvait pas être Ivanna. Un océan les séparait, elle vivait encore à Moscou. Mais lorsqu’elle prononça son prénom, le doute n’avait plus sa place. Oxana s’était redressée lentement, une main contre sa bouche. Elle n’en revenait pas. Elle sentait les larmes lui monter aux yeux. Ça faisait des années qu’elle n’avait pas vu sa petite sœur. Elle n’avait pas eu le moindre contact avec le reste de sa famille depuis qu’elle avait fugué sept ans plus tôt. Oxana n’arrivait pas à bouger et avait la gorge serrée. Il lui fallut quelques secondes avant qu’elle ne puisse prononcer le moindre mot. « Qu’est-ce que…. Comment… ? Je… je ne pensais pas te revoir un jour… » L’aînée Dmitrieva ne put s’empêcher de lâcher la main du petit garçon pour venir prendre sa sœur dans ses bras.


by tris

• ───────────────────────────────────── •


two arms around you
Running away from, all the love I never knew. Only to fall, into the arms of someone true. How I never noticed, I've been searching for so long, waiting to find someone to make me feel this strong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forum-canada.com/t3028-oxana-don-t-think-about-you-all-the-time-but-when-i-do-i-wondy-why-finie/
avatar

« Menteur Confirmé »



ϟ CREDIT : nightblood
ϟ CÉLÉBRITÉ : Barbara Palvin
ϟ JOB : photographe et membre de la mafia de Phoenix
ϟ HUMEUR : joyeuse
ϟ CITATION : you only live once
ϟ MESSAGE : 537


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-07-22, 20:38






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Et voilà, c’était en train de se dérouler. Ivanna avait retrouvé sa grande sœur qu’elle n’avait pas vu et avec qui elle n’avait pas eu le moindre contact pendant près de sept ans. Elles se tenaient à quelques mètres d’écart l’une de l’autre et les deux femmes étaient paralysées. A la vue d’Ivanna, Oxana avait mis une main devant sa bouche, signe d’étonnement et n’avait pas bougé durant quelques secondes qui semblaient durer une éternité à ce moment précis. La plus jeune des deux sœurs non plus ne pouvait pas bouger. Elle était pétrifiée et aurait pu rester pendant des heures dans la position dans laquelle elle se trouvait. La jeune Dmitrieva avait finalement décidé de ne pas prendre ses jambes à son cou et de partir loin d’ici, elle avait choisi de faire face à la situation inattendue qui se déroulait devant elle mais malgré ce courage, elle ne trouvait pas la force en elle de bouger. Puis d’un coup, Oxana finit par se mettre en marche, elle avait lâché la main de l’enfant pour se diriger d’une démarche un peu titubante vers sa petite sœur. Elle tendait ses bras devant elle et Ivanna sentie qu’elle était à nouveau capable de bouger. Sa sœur voulait l’enlacer, elle le voyait bien, mais la jeune russe n’en avait pas envie. Une boule de colère enfouie durant toutes ces années bouillait dans son estomac et la réaction de sa grande sœur ne calmait pas Ivanna. Elle remarqua à la phrase de sa grande sœur que cette dernière n’avait pas du tout à l’idée de contacter Ivanna, elle pensait ne jamais la revoir, c’est-à-dire qu’Oxana n’avait pas prévu de renouer contacte avec sa petite sœur. Cette révélation fit à la jeune brune le ressenti d’une petite épine dans le cœur. Mais tant pis, il fallait pour Ivanna qu’elle se reprenne en main et qu’elle ne s’effondre pas dans cette situation qui pourtant l’affectait énormément. Elle prit une grande inspiration juste avant que sa sœur ne la prenne dans ses bras. Ivanna respira le parfum de sa sœur, son odeur corporelle qui était identique à celle de ses souvenirs. Elle se sentait bercée par ce mélange d’odeurs et elle fit l’espace d’une demie seconde un voyage dans le temps en Russie à l’époque où les deux sœurs étaient réunies et unies comme les doigts de la main. Mais pour autant, les bras de la jolie brune restèrent le long de son corps, elle ne se sentait pas prête à rendre la marque d’affection de sa sœur. Elle avait tellement de questions sans réponses, tellement de choses à dire mais en même temps rien à exprimer. Ivanna recula en baissant dans un premier temps la tête puis elle prit une dose de courage et regarda sa sœur dans les yeux. Elle avait le même magnifique regard que dans ses souvenirs et un visage toujours aussi doux qui reflétait sa personnalité. « Pourquoi ? » Malgré toutes les questions qu’elle se posait, notamment sur le bébé que sa sœur portait quelques années plus tôt, c’était le seul mot qui sortit de sa bouche. En fait, c’était la question qui ne cessait de revenir dans son esprit et la question à laquelle elle n’avait jamais trouvé de réponse. Pourquoi elle l’avait abandonnée du jour au lendemain sans laisser aucune nouvelle ? C’était ça en fait sa question complète mais elle n’arrivait pas à la formuler à ce moment-là. Et puis elle n’avait pas envie d’en dire plus, c’était maintenant l’heure pour sa sœur de s’expliquer, l’échéance ne pouvait être décalée. C’était ce jour-ci qu’Ivanna voulait renter chez elle avec des explications et qu’elle voulait commencer une nouvelle histoire avec sa sœur. Même si Ivanna lui en voulait, elle ne voulait pas la condamner, elle ne voulait pas la laisser sortir une deuxième fois de sa vie. Elle avait beau en vouloir à Oxana, elle l’aimait par-dessus tout. Il fallait que les deux sœurs s’expliquent afin qu’elles puissent fonder une nouvelle relation. En revanche, si Oxana ne jouait pas le jeu, si elle refusait de tout lui raconter, Ivanna ne savait pas encore si elle allait pouvoir lui pardonner. Il fallait vraiment qu’elle ait des réponses et elle n’allait pas partir de cet hôpital tant qu’elle n’aura pas obtenu ce qu’elle était venue chercher.


by tris

• ───────────────────────────────────── •



I DON'T GIVE A FUCK

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6491-sasha-dmitrieva-tonight-we-are-young
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : pretty young thing + tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Emily Didonato
ϟ JOB : à la crèche de l'hôpital
ϟ HUMEUR : putting back my life together
ϟ CITATION : have courage and be kind
ϟ MESSAGE : 1639
@PSEUDO : Pretty Young Thing


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-08-01, 21:02






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Pour Oxana, aujourd’hui était une journée comme une autre. Une journée normale à l’hôpital. Enfin normale… une nouvelle normalité qu’elle tentait d’apprivoiser. Elle avait été habituée à vivre seule mais on s’habitue tout aussi vite à vivre avec quelqu’un. On s’habitue à ne plus diner seule, à partager son lit, ses affaires, bref partager sa vie. Le départ de Yago avait été difficile. Ils avaient le téléphone ou skype, c’est sûr mais ce n’était pas la même chose que d’avoir la personne réellement à côté d’elle. Heureusement, Oxana avait de quoi s’occuper avec son travail, son chien Bosco et entretenir la villa parce que l’air de rien, c’était du boulot.

Elle se donnait un peu plus dans son travail, restant parfois plus tard que nécessaire pour rendre service à certains employés de l’hôpital. De toute façon, ça lui faisait plaisir d’aider les gens et de s’occuper de ces petits bouts de chou. Oxana avait été habituée puisqu’elle était l’ainée de 4 enfants et que plus jeune, elle avait toujours aidé sa mère à s’occuper de ses frères et sœurs. Elle était toujours patiente et douce avec les enfants qui lui rendaient bien. La plupart l’adorait et l’hôpital semblait être satisfait de son travail, bien qu’elle soit distraite ces derniers temps. Les derniers événements avaient pas mal basculé sa vie et il lui fallait un peu de temps pour s’y faire.

Oxana avait quitté la crèche l’espace que de quelques instants pour accompagner un petit garçon de quatre ans qui avait oublié son doudou dans le sac de sa maman infirmière. Les enfants sont attachés à leur doudou et passer la journée sans allait relever d’un enfer, donc autant prendre cinq minutes pour aller le récupérer. La jeune femme n’aurait jamais cru qu’elle croiserait sa petite sœur dans ce couloir. Cela faisait des années qu’elle ne l’avait pas vue. Elle était à Moscou normalement, il n’y avait aucune raison qu’elle se retrouve à Phoenix. C’était un choc pour Oxana. Ses frères et sœurs lui avaient manqué tous les jours mais elle ne pouvait pas retourner en Russie.

Oxana n’avait pu s’empêcher de lâcher la main du petit garçon et prendre sa sœur dans ses bras. Ça faisait tellement plaisir de pouvoir la serrer dans ses bras, d’avoir sa présence pour de vrai avec elle. Ça faisait trop longtemps. Évidemment, toujours aussi incapable de contrôler ses émotions, des larmes coulaient déjà sur ses joues. Oxana cherchait à comprendre comment Ivanna était arrivée ici, c’était tellement inattendu.

Les questions d’Oxana n’allaient pas être satisfaites tout de suite parce que sa sœur en avait beaucoup elle aussi, même si une seule franchit ses lèvres : pourquoi ? Cela devait résumer toutes ses questions. Oxy essuya ses larmes d’un revers de main, attrapant la main du petit garçon qui s’était rapproché. Elle préférait éviter de le laisser seul dans les couloirs. « Je… je n’avais pas le choix et… je… j’avais honte, je ne savais pas si… »


by tris

• ───────────────────────────────────── •


two arms around you
Running away from, all the love I never knew. Only to fall, into the arms of someone true. How I never noticed, I've been searching for so long, waiting to find someone to make me feel this strong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forum-canada.com/t3028-oxana-don-t-think-about-you-all-the-time-but-when-i-do-i-wondy-why-finie/
avatar

« Menteur Confirmé »



ϟ CREDIT : nightblood
ϟ CÉLÉBRITÉ : Barbara Palvin
ϟ JOB : photographe et membre de la mafia de Phoenix
ϟ HUMEUR : joyeuse
ϟ CITATION : you only live once
ϟ MESSAGE : 537


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-08-09, 12:08






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Ce petit garçon qui tenait la main d’Oxana, était-ce son fils ? Ivanna ne savait pas du tout, elle ne savait pas ce qu’était devenu cet enfant, elle n’avait jamais eu de nouvelle de ce petit être qui était sa nièce ou son filleul. Tout en sachant qu’Oxana travaillait dans cette crèche, il était fort probable que ce ne soit pas son fils, mais un enfant de la crèche. De plus, il paraissait bien trop jeune. Mais la plus jeune des deux sœurs voyait en ce petit garçon l’enfant qu’elle était il y a de ça quelques années maintenant et qui tenait la main de sa grande sœur qui avait été présente pour elle. Comment pouvait-elle donner autant d’amour et de présence à des enfants qui n’étaient même pas de sa famille alors qu’elle avait abandonné ses frangins ? Ivanna sentait une pointe d’amertume et de jalousie vis-à-vis de ce gosse qui pourtant n’avait rien demandé et qui se retrouvait spectateur d’une drôle de situation.

Ivanna se sentait alors comme prisonnière des bras de sa sœur qui l’entouraient. Elle restait statique et ne rendit pas l’étreinte à sa sœur. Elle avait envie de discuter, de comprendre pourquoi elle était partie mais surtout pourquoi elle n’avait jamais donné de nouvelles. Les câlins et le mélodrame pouvaient attendre. La jeune brune ressentait à nouveau la force qui faisait d’elle une jeune femme sûre et sans craintes. Elle n’allait pas pleurer. Elle allait remettre sa carapace de sureté et elle allait la garder tant que les choses ne seraient pas mises au clair. Ivanna avait soif d’explications et tant qu’elle n’en aurait pas, elle ne pourrait pas pardonner Oxana. Elle savait qu’elle pouvait être très dure, et même parfois froide contrairement à sa sœur, qui dans ses souvenirs, était une adolescente émotive. Ivanna par ses jobs dans la mafia et par ce qu’elle avait vécu était devenue une personne qui avait une vraie joie de vivre mais qui pour autant pouvait être très têtue et rancunière quand elle le voulait. Et là, elle voulait l’être. Elle ne voulait pas faciliter les choses pour sa sœur car Ivanna avait le sentiment que celle-ci devait lui rendre des comptes.

Alors qu’Oxana avait lâché Ivanna, elle vit les larmes sur le visage de sa grande sœur. Elle resta de marbre, elle avait même envie de lever les yeux au ciel mais se retenu. Elle ne voulait pas non plus être malpolie ou méchante. Elle avait sa façon de réagir face à cet évènement, et Oxana avait la sienne. En plus, elle était mal placée pour la juger. Encore quelques minutes auparavant, Ivanna avait envie de s’effondrer, de pleurer, de prendre ses jambes à son cou. Mais maintenant qu’elle s’était reprise en main, elle allait pouvoir faire face à la situation comme elle l’aurait fait si ce n’était pas sa sœur qu’elle aimait tant en face d’elle. Honte ? Pas le choix ? Ivanna haussa les sourcils à l’entente de ces mots. Bien sûr qu’elle pouvait avoir honte d’avoir abandonné tout le monde avec des parents aussi cons, mais pas le choix ? Ça elle n’y croyait pas. Qu’est ce qui l’aurait empêchée d’écrire une lettre à sa petite sœur pour au moins lui dire qu’elle allait bien, pour lui dire ce qu’était devenu le bébé ? « Si quoi ? Non mais Oxana tu te fous de moi ? Après toutes ces années c’est ça ton explication ? Une phrase que tu n’arrives même pas à formuler ? » Ivanna regarda sa sœur dans les yeux et soupira « Et puis me fais pas croire que tu n’avais pas le choix, bien sûr que si tu l’avais mais t’as préféré me laisser seule avec cette famille de tarés ». Elle essayait de garder son sang-froid mais c’était dur, toute la colère qu’elle avait enfoui ces dernières années avait envie de remonter et elle ne savait pas si elle pourrait la stopper.



by tris

• ───────────────────────────────────── •



I DON'T GIVE A FUCK

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6491-sasha-dmitrieva-tonight-we-are-young
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : pretty young thing + tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Emily Didonato
ϟ JOB : à la crèche de l'hôpital
ϟ HUMEUR : putting back my life together
ϟ CITATION : have courage and be kind
ϟ MESSAGE : 1639
@PSEUDO : Pretty Young Thing


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-08-24, 20:33






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Oxana se disait qu’en ce moment, c’était comme si tout dans sa vie devait changer. Tous les éléments qu’elle pensait stables, acquis, étaient en train de partir en vrille. Alekseï avait mis enceinte son amie Misha, Yago avait dû partir à New-York pour son travail… Elle se retrouvait seule avec son labrador Bosco dans une villa beaucoup trop grande pour elle. Elle s’y perdrait presque mais elle n’avait pas le cœur pour l’instant de chercher un autre endroit. En plus, c’était une façon de rester proche de Yago. Heureusement pour elle, il n’y avait pas mieux que son travail et les enfants pour lui occuper l’esprit. Les petits demandent beaucoup d’attention et elle n’avait pas une minute pour elle jusqu’à ce qu’elle ait fini.

Elle ne se doutait pas que de nouveaux événements allaient chambouler sa vie encore une fois et qu’elle aurait de quoi penser et torturer son esprit pour les jours, les semaines à venir. Elle n’aurait jamais cru revoir sa sœur sept ans plus tard, ici à Phoenix, dans l’hôpital où elle travaillait. À croire qu’à chaque fois qu’un Russe voulait la retrouver, c’était grâce à son travail. Quand Alekseï avait débarqué à Phoenix, c’était au Icehouse, le bar où elle travaillait à l’époque. Comme avec Aleks, c’était un choc pour Oxana de se retrouver face à face avec Ivanna.

On connait Oxana, elle est sensible et elle ne sait pas cacher ses émotions. Rien d’étonnant donc qu’elle ne se retienne pas de la prendre dans ses bras et pleurer. Elle était comme ça. Comment réagir autrement dans une situation comme celle-là ? Visiblement, Ivanna n’avait pas le même point de vue. Enfin, ça semblait la perturber elle aussi, mais elle ne pleurait pas ou ne lui tombait pas non plus dans les bras. Elle avait l’air plus froide et distante mais Oxana ne pouvait pas lui en vouloir. Elle n’avait pas dû comprendre son départ, les circonstances, tout ça.

Ce n’était pas l’explication que lui fournissait sa sœur qui allait l’aider. Oxana bredouillait quelques explications vagues, sans finir ses phrases. Cela semblait énerver sa petite sœur. Elle lui reprochait de se foutre d’elle, qu’elle n’avait pas d’explication. Elle lui reprochait de l’avoir laissée seule quand elle avait quitté la Russie. Oxana savait que sa sœur lui en voudrait mais elle ne pensait pas à ce point. Ivanna était presque agressive et la jeune femme en resta silencieuse quelques secondes.

Oxana finit par se reprendre. Elle se mordit la lèvre, cherchant ses mots. « C’était déjà assez difficile pour moi de me retrouver toute seule dans un autre pays, je n’allais pas t’imposer ça. Je n’avais pas d’autres choix que de partir mais je n’allais pas en plus t’imposer ma situation, mes problèmes ». Elle avait déjà galéré toute seule à 17 ans, pourquoi aurait-elle fait vivre ça à sa sœur ? Ivanna avait pu continuer sa vie dans sa maison, avec ses frères et sœurs, ses parents, ses amis. Bref avoir une vie normale. Elle restait sa grande sœur, son rôle était aussi de la protéger et c’est ce qu’elle avait fait.


by tris

• ───────────────────────────────────── •


two arms around you
Running away from, all the love I never knew. Only to fall, into the arms of someone true. How I never noticed, I've been searching for so long, waiting to find someone to make me feel this strong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forum-canada.com/t3028-oxana-don-t-think-about-you-all-the-time-but-when-i-do-i-wondy-why-finie/
avatar

« Menteur Confirmé »



ϟ CREDIT : nightblood
ϟ CÉLÉBRITÉ : Barbara Palvin
ϟ JOB : photographe et membre de la mafia de Phoenix
ϟ HUMEUR : joyeuse
ϟ CITATION : you only live once
ϟ MESSAGE : 537


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-08-31, 15:12






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Sa sœur ne pouvait pas savoir vue qu’elles ne s’étaient pas parlées depuis des années, mais Ivanna avait totalement changé. Enfin Oxana ne voulait pas savoir, c’était plutôt comme ça qu’Ivanna l’interprétait. La plus jeune des sœurs était surtout en colère parce qu’Oxana ne lui avait jamais donné le choix de la suivre ou non. Elle l’avait juste laissée derrière elle, comme ça, comme si elle n’avait jamais existé et ce manque de nouvelles venant de sa grande sœur lui donnait l’impression qu’au final, Ivanna n’avait jamais été importante pour l’aînée ou du moins, pas aussi importante qu’elle aurait pu le penser. Ivanna était jeune quand les deux sœurs avaient vécu ensemble, elle s’était même demandée si elle n’avait pas embellie leur relation, si au final ce n’était qu’une relation banale entre sœurs ce qui expliquerait pourquoi Oxana avait pu laisser Ivanna derrière elle aussi facilement.

Durant les années d’absences de sa sœur Ivanna avait fugué, elle avait connu la rue, la prison, la drogue, les camés, le vol, la mendicité. Et ça, Oxana était bien loin de se l’imaginer. En même temps, Ivanna ne pouvait pas la blâmer pour ça. Leurs parents étaient riches, très riches même alors Oxana avait dû imaginer qu’Ivanna avait continué ses études, qu’elle était allée aux fêtes du lycée avec ses amis et peut-être un petit copain et qu’aujourd’hui elle était diplômée. Mais rien de cela n’était la réalité, Ivanna avait choisi un tout autre chemin pour sa vie. Alors Ivanna rit jaune lorsqu’Oxana lui expliqua qu’elle ne pouvait pas à l’époque lui imposer sa situation car indirectement, elle lui avait imposé sa situation, elle l’avait privée de sa bulle d’air dans sa famille qui était beaucoup trop étouffante pour elle. Bien sûr que cela aurait été difficile à l’époque, elles étaient jeunes mais si Oxana s’en était sortie, elles auraient très bien réussi à deux.

A la place de cela, Ivanna était devenue une délinquante, et pas une petite. Au début elle volait juste, elle revendait juste à des copains puis s’en est suivi de véritables trafics de drogues, des kidnappings, des coups, du sang, de la violence. La jeune Dmitrieva n’en était pas devenue pour autant une brute sans cœur, non, elle était toujours une femme joyeuse qui adorait s’amuser, qui aimait la vie. Mais elle avait développé un côté sombre qu’elle ne pouvait contenir, ou plutôt, qu’elle ne voulait pas contenir. Elle aimait traîner dans des affaires louches, bosser pour la mafia car elle ressentait par ses actes un sentiment immense de liberté. Elle faisait ce qu’elle voulait et personne ne pouvait la juger. Enfin, ses parents connaissaient son côté sombre et bien évidemment la jugeait. Mais à l’époque, elle n’en avait rien à foutre d’eux et encore aujourd’hui d’ailleurs. Mais là c’était différent. Elle se trouvait en face d’Oxana et même malgré ce qui s’était passé, Ivanna n’avait pas envie de la décevoir. Alors, si elle savait toute cette histoire, tout ce qui la définissait aujourd’hui, est-ce qu’elle l’accepterait encore ? « Mais tu m’as pas demandée ce que j’en pensais moi ! Tu sais pas ce que j’ai vécu là-bas, en Russie, avec eux, tu ne sais pas. Tes problèmes on aurait pu les gérer toutes les deux, mais ça tu n’y as même pas pensé, hein ? » Ivanna regarda autour d’elle et tous ces enfants qui passaient alors elle ne put s’empêcher de balancer cette phrase « Et ton gosse, il est devenu quoi ? ». Elle avait lâché ça comme ça, on aurait presque dit de la jalousie dans sa voix et Ivanna le regretta immédiatement, mais c’était sorti de sa bouche et elle ne pouvait plus faire machine arrière.




by tris

• ───────────────────────────────────── •



I DON'T GIVE A FUCK

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6491-sasha-dmitrieva-tonight-we-are-young
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : pretty young thing + tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Emily Didonato
ϟ JOB : à la crèche de l'hôpital
ϟ HUMEUR : putting back my life together
ϟ CITATION : have courage and be kind
ϟ MESSAGE : 1639
@PSEUDO : Pretty Young Thing


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-09-06, 14:22






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Oxana était totalement perturbée et déboussolée. Elle ne s’était pas attendue à se retrouver nez à nez avec sa petite sœur au milieu du couloir de l’hôpital. Elle n’aurait pas cru la revoir un jour pour être honnête. Elle pensait que, tout comme leurs parents, elle avait dû la rayer de sa vie, incitée par l’influence parentale. Oxana ne s’était pas fait d’illusion sur la situation suite à son départ. Ses parents avaient dû refuser d’en parler, le sujet avait dû devenir tabou au sein de la famille. Ses frères et sœurs étaient plus jeunes, elle ne pourrait pas leur en vouloir de partager le point de vue de leurs parents. Elle-même avait honte de la situation. Elle avait été imprudente et naïve, elle s’était laissée berner et avait cru vivre une grande histoire d’amour. Elle avait vite déchantée quand son test de grossesse s’était révélé positif.

Ce que lui reprochait Ivanna, c’était de ne pas lui en avoir parlé, de l’avoir tenue à l’écart et de ne pas l’avoir emmenée avec elle. C’est vrai qu’Oxana savait déjà à l’époque qu’Ivanna avait du mal avec l’autorité parentale et la vie sérieuse et austère qu’ils leur imposaient. Mais elle n’avait que 15 ans à l’époque, Oxana n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle allait pouvoir faire ou vers qui se tourner. Elle ne voulait pas entraîner sa sœur dans une telle situation chaotique et devoir tirer un trait sur le reste de sa famille, ses amis et sa vie à Moscou.

Ce n’était pas une décision facile qu’elle avait prise et elle ne pouvait pas le nier. Mais à l’époque, Oxana était au pied du mur et c’était la seule solution qu’elle avait trouvée. Oxana comprenait que Ivanna lui en veuille, même si c’était difficile à entendre. La jeune femme n’avait pas la moindre idée de ce qui s’était passé au cours de ces dernières années. Elle était à mille lieux de se douter que sa sœur était devenue une délinquante qui avait travaillé pour la mafia. La dernière image qu’elle avait d’elle était celle d’une ado de 15 ans, douce et réservée. Elles se ressemblaient beaucoup à l’époque.

Oxana avait perdu ses moyens mais elle essayait de prendre sur elle, de se calmer pour répondre à Ivanna qui ne se satisferait pas de quelques bégaiements. Elle lui expliqua pourquoi elle ne lui avait pas parlé de son départ et pourquoi elle ne lui avait pas demandé de venir avec elle quelques années auparavant. Ivanna lui reprochait de ne même pas lui avoir demandé ce qu’elle en pensait, elle lui reprochait de ne pas se rendre compte de ce qu’elle avait vécu en Russie après son départ. Elle pensait qu’elles auraient pu gérer ses problèmes toutes les deux. Oxana grimaça légèrement. « Non, je n’ai aucune idée de ce que tu as vécu là-bas Ivanna mais je t’assure, ça ne pouvait pas être pire… » Les débuts d’Oxana aux Etats-Unis avaient été difficiles. Elle s’était vite retrouvée à court d’argent, elle avait failli finir à la rue avant de finir dans un foyer d’accueil. Ça n’avait rien eu d’un rêve idyllique, et même le foyer d’accueil n’avait pas été facile, elle cohabitait avec des prostituées, des femmes battues et des junkies. Bref, pour rien au monde elle n’aurait souhaité faire vivre ça à sa sœur.

Ivanna semblait toujours en colère et elle lui demanda ce qu’était devenu son gosse. Tout le corps d’Oxana se tendit et elle accusa le coup. Elle ne dit rien l’espace de quelques secondes avant de se baisser pour être au niveau du petit garçon qui lui tenait encore la main. « Écoute chaton, on va retourner avec les autres enfants et promis je viendrai jouer avec toi après, d’accord ? » Elle aurait dû faire ça depuis le début. Même s’il ne devait pas comprendre ce qui se passait, il pouvait ressentir la tension entre les deux sœurs et elle ne voulait pas l’effrayer. Elle fit signe à Ivanna de les suivre alors qu’elle ramenait l’enfant à la crèche avec les autres. Elle prévint sa collègue qu’elle devait s’absenter un peu et promis de ne pas être longue. Connaissant Oxana et vu la tête qu’elle faisait, sa collègue ne chercha pas à en savoir plus et se doutait que c’était important pour qu’elle demande à s’absenter. La jeune femme se tourna vers sa sœur. « On devrait continuer notre conversation autour d’un café à la cafeteria. Ça sera mieux qu’un couloir… » Oxana voulait lui montrer qu’elle ne cherchait pas à se défiler.

Le café de l’hôpital était loin d’être le meilleur mais au moins elles seraient assises et pourraient discuter plus tranquillement. Oxana joua un peu avec le gobelet de son café, toujours aussi mal à l’aise. Ce n’était pas un sujet facile pour elle, ça ne faisait que ressasser de mauvais souvenirs. « Quand je suis arrivée à Phoenix, j’étais enceinte de trois mois. Ce n’était pas facile. Je ne parlais pas très bien anglais, je n’avais plus d’argent et personne ne voulait m’employer… J’étais inquiète, stressée… Et vu comment les choses s’étaient finies avec Alekseï… Disons que je n’avais pas vraiment le moral. J’ai fini dans un foyer d’accueil, ça allait un peu mieux. Sauf que… je… j’ai perdu le bébé… » Raconter tout ça n’était pas facile pour elle. Oxana n’osait pas lever les yeux et croiser le regard de sa sœur. Elle se mordait l’intérieur des joues pour se retenir de pleurer. 7 ans plus tard, c’était toujours une blessure à vif.


by tris

• ───────────────────────────────────── •


two arms around you
Running away from, all the love I never knew. Only to fall, into the arms of someone true. How I never noticed, I've been searching for so long, waiting to find someone to make me feel this strong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forum-canada.com/t3028-oxana-don-t-think-about-you-all-the-time-but-when-i-do-i-wondy-why-finie/
avatar

« Menteur Confirmé »



ϟ CREDIT : nightblood
ϟ CÉLÉBRITÉ : Barbara Palvin
ϟ JOB : photographe et membre de la mafia de Phoenix
ϟ HUMEUR : joyeuse
ϟ CITATION : you only live once
ϟ MESSAGE : 537


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-09-07, 11:35






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Ce n’était même pas Oxana à l’époque qui lui avait dit qu’elle était enceinte. Ivanna quand tout ça s’était déroulé n’avait que treize ans et Oxana dix-sept. La jeune Dmitrieva avait senti à l’époque que quelque chose n’allait pas. En effet, elle avait souvent entendu ses parents se disputer et le nom de l’aînée revenait systématiquement dans les disputes. Les portes étaient toujours fermées à cette époque et seuls quelques bruits en sortaient comme des pleurs et des mots plus hauts que les autres. Mais Ivanna était jugée trop jeune à l’époque pour se mêler de ce qui ne la regardait pas soit disant. Ça avait déjà peut-être commencé là son changement radical de comportement, elle ne savait plus trop. Puis du jour au lendemain, il n’y avait plus d’Oxana dans la maison. Au début il n’y avait pas eu des explications sauf des trucs vagues comme quoi elle allait faire sa vie ailleurs quelque chose comme ça. Mais Ivanna ne s’était pas contentée à l’époque de cette version de l’histoire. Alors dans un premier temps, elle avait demandé à ses parents ce qui s’était passé, où était passée Oxana mais à force de questionnement, ses parents l’avaient punie. Soit ils la baffaient, soit elle devait rester dans sa chambre seule pendant des heures. Suite à ce genre de comportement de ses parents, la jeune Russe avait quitté souvent le foyer familial pour trainer dans la rue avec des personnes peu fiables et elle n’allait plus à l’école. Et c’était dans la rue avec les bruits qui courraient qu’elle avait appris que sa sœur était tombée enceinte de Alekseï, ce même homme qui dirigeait la mafia Russe à l’époque et aujourd’hui encore. Alors Ivanna un soir était rentrée chez elle et avait dit à ses parents combien ils la dégoûtaient que c’était de leur faute si Oxana était partie parce qu’ils l’avaient réprimandée à cause du bébé qu’elle portait. Ce soir-là, Ivanna avait eu droit aux pires visages de ses parents, ça avait été une nuit horrible qu’elle avait préféré oublier. Et depuis ça elle n’avait plus jamais mentionné le nom de sa sœur devant ses parents, de toute façon elle était partie, et n’était jamais revenue et Ivanna s’était donc dit que sa sœur ne méritait pas qu’elle la défende autant auprès de leurs parents.

Quand Oxana avoua qu’elle n’avait aucune idée de ce que sa petite sœur avait pu vivre, elle ajouta que ça n’aurait pas pu être pire que ce qu’elle avait vécu. Ivanna haussa les sourcils à ce moment-là car elle n’en était pas si sûre. Enfin avec le temps elle s’y était faite de vivre dans les rues de Moscou avec des gens infréquentables ainsi que de gagner de l’argent de manière malhonnête mais au début ça n’avait pas été facile pour elle. Elle venait d’une famille de riches elle avait toujours vécu dans l’abondance et du jour au lendemain, elle devait voler pour s’habiller, manger et puis elle avait aussi dealé, tabassé par la suite « Si tu le dis, moi j’en suis pas sûre ». Elle ne criait plus cette fois, elle parlait sur un ton calme et presque absent. Elle laissait le bénéfice du doute à sa sœur. Ok Ivanna avait vécu de sacrés choses dans la rue et avec ses géniteurs mais elle n’avait pas un bébé dans le ventre ou à la main d’ailleurs, c’était déjà ça de moins que sa grande sœur.

Ivanna regrettait ce qu’elle venait de dire sur l’enfant de sa sœur. Elle n’aurait pas dû dire ça comme ça, elle ne savait même pas si cet enfant était encore en vie ou même si Oxana s’en était occupée seule ou avec le mec qui l’avait mise enceinte. Elle ne savait rien de tout ça, elle aurait pu alors aborder le sujet d’une manière plus diplomatique. Mais là elle parlait avec ses tripes, avec son cœur et tout ce qu’elle avait contenu toutes ces années sortait enfin. Elle voyait sur le visage de sa sœur que quelque chose n’allait pas, que c’était un sujet sensible et Ivanna regretta alors d’autant plus. Sa grande sœur dit quelque chose au petit qu’elle tenait toujours par la main. Elle l’emmenait revoir les autres enfants, elle avait raison, c’était mieux pour lui il n’avait rien à voir avec cette histoire. Ivanna les suivit regardant ses pieds en marchant. Cette situation était tout sauf agréable. Elle était tiraillée entre son amour pour sa sœur et son incompréhension vis-à-vis du passé. Une fois le petit arrivé à ce qui semblait être une crèche, Oxana se retourna et lui proposa de continuer leur conversation à la cafétéria. Ivanna acquiesça et suivit une nouvelle fois sa sœur dans ce labyrinthe de murs blancs et de petits chiffres devant chaque porte.

Les deux sœurs prirent chacune un café puis elles s’asseyaient au tour d’une table. Oxana trifouillait son gobelet, elle semblait anxieuse. Ivanna quant à elle attendait la suite. Elle ne voulait rien dire elle attendait que sa sœur lui donne un peu plus d’explications sur ce qui s’était passé ces dernières années et notamment sur ce qui lui était arrivée après son départ de Moscou. Ivanna la regardait pendant qu’elle parlait. Elle comprenait qu’elle et Alekseï n’étaient pas restés ensemble, que quelque chose s’était passé, mais quoi, elle n’en savait rien. Oxana restait très vague, c’était comme si elle n’avait toujours pas digéré cette histoire. Elle lui expliqua qu’elle avait vécu dans un foyer d’accueil et enfin… qu’elle avait perdu le bébé. Quoi ? Comment ? Qu’est ce qui leur était arrivé ? Tout pleins de questions arrivaient dans la tête de la jolie brune qui sur le moment ne se rendait pas compte de la gravité de la situation « Alekseï t’as abandonnée alors que t’étais enceinte de lui ? Et comment ça t’as perdu le bébé, qu’est ce qui lui est arrivé ? ». Puis elle regarda sa sœur et vu la douleur dans ses yeux, elle voyait bien qu’elle se retenait de pleurer. Alors Ivanna posa sa main sur celle de sa sœur et la regarda cette fois non avec de la colère ou de l’incompréhension, mais de la compassion « Je suis désolée pour ta perte Oxana » Elle l’était vraiment, c’était sincère et la jeune Russe laissa doucement sa carapace s’enlever afin d’être présente pour sa sœur qui semblait encore beaucoup trop touchée par cette période de sa vie.





by tris

• ───────────────────────────────────── •



I DON'T GIVE A FUCK

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6491-sasha-dmitrieva-tonight-we-are-young
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : pretty young thing + tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Emily Didonato
ϟ JOB : à la crèche de l'hôpital
ϟ HUMEUR : putting back my life together
ϟ CITATION : have courage and be kind
ϟ MESSAGE : 1639
@PSEUDO : Pretty Young Thing


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-09-11, 15:30






it's been so long...

everybody hurts sometimes

Oxana n’était pas préparée à faire face à sa sœur. Elle ne savait pas quoi lui dire ni comment réagir. Bien sûr, elle était heureuse de revoir sa sœur, elle lui avait manquée après toutes ces années. Mais elle ne savait pas comment gérer cette hostilité qu’elle avait envers elle. Ivanna lui en voulait, c’est normal. Elle n’avait pas eu de nouvelles depuis 7 ans, du jour au lendemain. Les rôles seraient échangés qu’Oxana lui en voudrait sûrement aussi. Elle avait le droit à des explications, c’était normal après tout.

Le couloir de l’hôpital n’était peut-être pas le meilleur lieu choisi mais c’était ainsi. Oxana sentait que sa petite sœur avait besoin de réponse et qu’elle ne la laisserait pas partir comme ça. La jeune femme essayait tant bien que mal de lui expliquer sa décision, pourquoi elle avait fait le choix à l’époque de ne pas lui en parler. Pour elle, ça semblait presque évident. Ivanna était sa petite sœur, elle avait toujours eu envie de la protéger et ce n’était pas en fuyant avec elle alors qu’elle n’avait 13 ans qu’elle allait la protéger. Au moins à Moscou, elle avait sa famille, ses amis, son école, sa vie. Elle ne serait pas à moitié à la rue alors qu’elle n’était qu’une pré-ado.

Ivanna avait l’air sceptique là-dessus mais elle avait d’autres questions à présent, qui n’était pas directement à propos d’elle. Elle se demandait où était passé le bébé d’Oxana. La question était plutôt directe et sèche, et Ox’ n’avait pas pu cacher son désarroi. S’il y avait bien une chose de son passé qu’elle aurait voulu effacer, qu’elle aurait voulu changer, c’était bien ça. Plutôt que de continuer la discussion dans le couloir, avec le petit garçon qui lui tenait toujours la main, totalement muet, Oxana décida de le ramener avec les autres enfants. Il était bien trop jeune pour assister à pareille discussion. Même s’il ne comprenait sûrement rien, il ressentait la tension, la tristesse et tout ce qui l’entourait. Tentant de le rassurer, Oxana se mit à son niveau, parlant d’une voix douce pour lui dire qu’ils allaient rejoindre les autres.

Ivanna n’avait pas bronché et les avait suivis. Elle non plus ne voulait sans doute pas qu’un petit garçon de deux ans soit pris au milieu de tout ça. Oxana l’avait ramené à la crèche et avait prévenu sa collègue qu’elle prenait une courte pause. Rien qu’à l’expression de son visage, elle ne posa pas de questions. Oxana n’était pas du genre à s’éclipser du travail pour des raisons futiles, elle était même la première à rester plus longtemps s’il fallait. Oxana avait proposé à sa petite sœur de se poser à la cafétéria pour être plus tranquilles.

La jeune femme savait qu’elle ne pouvait pas éviter ses questions, qu’elle serait obligée de lui répondre. Ça n’en restait pas moins difficile. C’était une partie de sa vie qu’Oxana n’évoquait que rarement, le gardant enfoui et essayait d’oublier. Dernièrement, on lui rappelait régulièrement et c’était comme remuer un couteau dans la plaie. Mais Ivanna méritait de savoir. Alors elle lui expliqua, depuis le début, depuis son départ, ce qui s’était passé. Seule, enceinte à 17 ans, dans un pays étranger, ça avait été loin d’être facile. Aujourd’hui, elle avait une vie confortable avec un travail, un chien et de quoi payer un loyer si besoin. Ces derniers mois, elle vivait dans l’immense villa de son petit ami, elle se sentait privilégiée, presque trop. Rien à voir comparé à son arrivée à Phoenix, où elle avait fini dans un foyer. Sauf d’entre temps, elle avait perdu son bébé.

Tout cela amenait à de nouvelles de questions d’Ivanna, qui se demandait si Aleks l’avait laissée, ce qu’était devenu cet enfant. Oxana resta silencieuse quelques secondes. C’était toujours aussi difficile à évoquer. Ivanna posa sa main sur la sienne, réconfortante, et lui dit qu’elle était désolée pour sa perte. Oxana lui fit un faible sourire et prit sa main dans la sienne. « Alekseï… Il ne voulait pas de cet enfant… Il voulait que j’avorte. C’est pour ça que je suis partie… » Reniée par ses parents, rejetée par le père de son futur enfant, elle n’avait plus eu personne vers qui se tourner. « L’ironie veut que finalement, il a eu ce qu’il voulait… J’ai… j’ai fait une fausse couche, quelques mois après mon arrivée…»


by tris

• ───────────────────────────────────── •


two arms around you
Running away from, all the love I never knew. Only to fall, into the arms of someone true. How I never noticed, I've been searching for so long, waiting to find someone to make me feel this strong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forum-canada.com/t3028-oxana-don-t-think-about-you-all-the-time-but-when-i-do-i-wondy-why-finie/
avatar

« Menteur Confirmé »



ϟ CREDIT : nightblood
ϟ CÉLÉBRITÉ : Barbara Palvin
ϟ JOB : photographe et membre de la mafia de Phoenix
ϟ HUMEUR : joyeuse
ϟ CITATION : you only live once
ϟ MESSAGE : 537


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: it's been so long... ◊ Oxana    
2017-09-17, 20:39






it's been so long...

everybody hurts sometimes

C’était bizarre de revoir une personne après tant d’années, une personne qu’Ivanna connaissait si bien quelques années plus tôt et qui aujourd’hui était proche d’une étrangère. En effet la jeune Russe ne savait plus rien de sa sœur, elle ne savait pas si elle avait changé, si elle était en couple, ce qu’elle faisait dans la vie ou même si elle avait un enfant. C’était sa sœur, elles partageaient le même sang et les même souvenirs d’enfances mais plus rien d’autre. Oxana n’avait pas été présente lorsque le meilleur ami de sa petite sœur était mort, elle n’avait pas été là pour l’empêcher de fuguer et elle n’était pas non plus là à son retour de prison. Mais c’était dans les deux sens, Ivanna n’avait pas non plus vécu certains passages de la vie de sa sœur avec elle comme son départ, sa vie dans un foyer ni même sa fausse couche. Et au fond tous ces évènements non partagés créaient un fossé entre les deux sœurs qui ne pourrait peut-être jamais se refermer.

Beaucoup de questions s’enchaînaient dans la tête d’Ivanna alors qu’elle était au milieu de cet hôpital dans lequel elle avait retrouvé sa grande sœur. Tant de questions qu’Ivanna s’était posée durant toutes ces années. Des questions importantes comme de savoir ce qu’était devenu l’enfant mais aussi et surtout pourquoi elle était partie. Mais la jeune Russe se demandait aussi où vivait sa sœur, avec qui, si elle avait un chien, quels loisirs elle pratiquait. C’était un peu bête comme questions sachant tout ce qui s’était passé mais parfois Ivanna se surprenait à imaginer la vie de sa sœur quand la sienne était parfois un peu trop mouvementée. La jeune Dmitrieva ne regrettait pas sa vie, non loin de là, mais avec les souvenirs qu’elle avait de sa sœur elle s’était toujours dit que celle-ci devait mener une petite vie tranquille et bien rangée quelque part dans le monde. Tout l’inverse de la plus jeune des deux sœurs qui vivait au jour le jour sans jamais ressentir le danger qui planait parfois au-dessus de sa tête.

Ivanna avait bien changé au fil de ces années, ah ça oui, mais même si elle en voulait à sa sœur pour tout ce qui s’était passé, maintenant qu’elle était là avec elle, elle ne voulait plus la laisser partir. Et comme toute cette situation était bizarre et délicate, le mieux pour Ivanna était d’essayer de ne pas spécialement parler d’elle, de ce qu’elle avait vécu toutes ces années. Elle aurait pu dire à Oxana qu’elle ne pouvait pas avoir vécu pire puisqu’elle avait vécu dans la rue, avait volé, dealé et tabassé tout en dormant dans la rue le plus souvent la nuit tombée. Mais elle ne l’avait pas fait. Sa sœur n’avait pas à savoir ça, elle n’avait pas à savoir qu’elle faisait partie de la mafia et qu’elle en avait fait partie à Moscou. Pour le moment ça ne la regardait pas, elle ne pouvait encore savoir si elle pouvait lui faire confiance mais si elle ne partageait pas ça avec elle, c’était aussi pour se venger. Se venger du fait que sa sœur n’ait rien voulu partager avec elle toutes ces dernières années.

Comment pouvait-elle savoir que sa sœur avait perdu son bébé et que son copain de l’époque l’avait laissée tomber ? Elle ne pouvait. Alors même si sur le coup Ivanna n’avait pas trop percuté, tout ceci devait quand même avoir été dur à vivre pour sa sœur à l’époque et ça avait toujours l’air de la toucher d’ailleurs. Ça n’avait pas dû être aussi facile pour Oxana qu’Ivanna l’avait imaginée à l’époque. Mais elle ne pouvait pas s’en vouloir d’avoir ressenti toutes ces choses, tout ce manque vis-à-vis de sa sœur durant toutes ces années. Oxana lui expliqua qu’Alekseï, chef de la mafia Russe soit dit en passant, avait voulu qu’elle avorte et que finalement quelques mois plus tard, elle avait perdu le bébé « J’aurai été là à l’époque, que ce soit juste même par lettre pour te réconforter et que tu saches que tu n’étais pas seule… Enfin bref… ». Oui Ivanna était quand même secouée d’entendre ça, elle pensait qu’elle avait un neveu ou une nièce quelque part dans le monde et que sa sœur chérissait un petit être. Mais bon Ivanna souffla ce n’était pas la peine de remuer le couteau dans la plaie et de parler du passé. La Russe avait déjà eu quelques informations et elle en aurait peut-être d’autres une autre fois. Sa sœur avait eu assez d’émotions pour aujourd’hui « Parlons d’autres choses si tu veux bien, et aujourd’hui tu es qui, tu es devenue quoi ? » C’était une question globale pour savoir où sa grande sœur en était dans la vie.






by tris

• ───────────────────────────────────── •



I DON'T GIVE A FUCK

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6491-sasha-dmitrieva-tonight-we-are-young

Contenu sponsorisé





Re: it's been so long... ◊ Oxana    


Revenir en haut Aller en bas
 

it's been so long... ◊ Oxana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: West Phoenix :: Valley Hospital
-