AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur
the lying game !

votez pour le forum
sur les top sites

Et si vous postiez un petit mot pour le forum ?
Aussi bien sur PRD que sur Bazzart

Venez participer à
l'intrigue où rôde un tueur

Envie de papoter ?
Rejoignez la ChatBox ou le flood !!

Partagez | 
 

 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

« Menteur Avancé »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Jared Padalecki
ϟ JOB : Barmaid à l'Alliance Dorée/Dealer
ϟ MESSAGE : 1088
@PSEUDO : TAG



0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Ven 9 Juin - 17:46




❝Y'a pas de mal à se faire du bien !❞
Willow & Tyler
Grâce à Riley et ma sœur j'avais de nouvau un boulot. Enfin un job autre que dealer parce que c'est pas vraiment un boulot qu'on peut signaler comme travail officiel. Non j'étais de nouveau barman mais cette fois ci à l'alliance dorée vu que mon ancien lieu de travail avait été brûlé. Avoir Satine et Riley comme patron je dois dire que c'était un peu bizarre mais on s'y faisait ! Puis j'aimais bien ce boulot. Entre ça et serveur y'avait pas photo je préférais largement être derrière le bar ! Aujourd'hui je finissais plus tôt et un autre barman prenait le relais. J'allais pouvoir voir Will avant qu'elle ne parte travailler c'était assez cool !

J'avais donc roulé jusqu'à Midtown et m'étais garé sur le parking de notre immeuble avant de monter à notre appartement. Avant même d'ouvrir la porte j'eu l'impression d'entendre des soupires et quelques petits gémissements. Je m'étais stoppé et avait avancé mon oreille prêt de la porte pour confirmer ce que j'avais entendu. Heureusement que personne ne me voyais d'ailleurs, bonjour l'image de pervers que je devais renvoyer ! Elle était peut-être avec un mec. Faut dire que je ne l'avais pas prévenu que je rentrais plus tôt. Enfin dans tous les cas elle devait être dans sa chambre j'allais donc entrer et aller me poser dans la mienne avec mon pc en essayant de ne pas faire de bruit histoire de pas les déranger. J'appuyais donc discrètement sur la poignée de la porte et la poussais en faisant le moins de bruit possible. Je repoussais lentement la porte une fois entré et avançais jusqu'au salon où j'eu droit à un magnifique spectacle. C'est vrai qu'elle n'avait pas besoin d'homme pour se faire du bien. Willow était sur le canapé en lingerie fine, un plaid au pied du canapé. Et elle était actuellement en train de se faire du bien. Autant dire que je ne m'attendais pas du tout à ça, je m'étais figé sans pouvoir la quitter du regard. C'est que c'était quand même vachement excitant à regarder on va pas dire le contraire ! Ça donnait chaud tout à coup ! Et j'étais censé faire quoi moi maintenant ? Parce que si j'allais dans ma chambre elle allait me voir et je ne pouvais pas non plus rester la à la mater alors qu'elle ne savait pas que j'étais la. "Heuu" je me raclais la gorge "Salut" Nan vraiment il allait falloir que je réfléchisse à un truc à dire dans ce genre de circonstances parce que la j'avais pas été plus créatif que la fois où une serveuse au Ice nous avait surprit sur le point de coucher ensemble sur le bar. D'ailleurs rien que d'y repenser ça m'excitait un peu plus "Te dérange pas pour moi je peux repartir" même si j'avais plutôt envie de l'aider la pour le coup ! "En tout cas ça te va bien" je me repris immédiatement "Les sous-vêtements hein je parle de la lingerie" non parce que "bonjour ça te va bien de te masturber" c'était vraiment chelou ça !
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •







Dernière édition par Tyler S. Hannigan le Mer 29 Nov - 2:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6082-puisqu-on-est-jeune-et-con
avatar

« Menteur Expert »


Love hurts.
ϟ CREDIT : liloo_59+Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Gigi Hadid.
ϟ JOB : Etudiante et interne en chirurgie/Barmaid au Icehouse&Serveuse au Ghost en extra
ϟ MESSAGE : 1399
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Mer 21 Juin - 23:13


Y'a pas de mal à se faire du bien !
— Tyler & Willow

Les examens étaient terminés et les soucis n’avaient fait que s’enchainer. Entre sa traitresse d’ex meilleure amie, l’hypocrisie de son ex petit-ami, Benjamin qui ne tenait impérativement à prendre ses distances avec elle et ce putain de formspring qui laissait entendre à son Maksim qu’elle n’était une vulgaire petite voleuse, c’était assez difficile de garder la tête hors de l’eau. Willow n’avait jamais été vraiment doué quand il était question de gérer ses problèmes. Quand elle ne quittait pas le continent, elle se noyait dans l’alcool et le travail. Ce qui revenait sans nul doute à dire qu’elle passait son temps à fuir ses problèmes. En même temps, elle n’était pas certaine qu’il existe une bonne façon de gérer ce qui lui tombait sur la tête. Quand une nana que tu connais depuis près de treize ans et que tu considères comme ta chaire et ton sang te trahis de la pire des manières ; Quand un homme que tu as aimé si fort ne veut même plus te regarder ; Quand l’homme pour qui tu commençais à ressentir des sentiments décide qu’il ne vaudrait mieux plus qu’il te voit ; Et quand ton patron que tu respectes et affectionne n’a tout simplement plus confiance en toi… Il était difficile de ne pas être dévastée et dévastée, Willow l’était mais elle se refusait de se morfondre sur son propre sort. La belle n’avait jamais été le genre de femme qui se plaignait de ses malheurs, elle avait bien trop de fierté pour ça.
 
Mais une chose était sure, elle avait besoin de décompressé et elle était bien consciente qu’elle ne pouvait pas éternellement se retourner vers l’alcool. Du moins, pas quand elle devait aller assurer un service au Icehouse un peu plus tard dans la soirée. Déjà que Maksim l’avait à l’œil en ce moment et elle voulait réellement qu’il puisse lui refaire confiance un jour. Autrement dit, ce serait contreproductif. Allongée sur le canapé, elle était seule à la maison. Elle était sortie de la douche, n’avait enfilé que ses sous-vêtements et s’était vautrée de tout son long dans le canapé. La Famille Kardashian avait beau faire tous les efforts du monde, leurs problèmes n’arrivaient pas à la hauteur des siens. La blonde tendit les doigts vers la télécommande qu’elle avait laissé sur la table basse et elle avait beau étiré son bras, sa main et ses doigts au maximum qu’elle ne parvenait qu’à atteindre le bas de la télécommande. Ça aurait été plus simple de se redresser et de l’attraper mais ce geste demandait une motivation qu’elle n’avait pas. Et ce qui devait arriver arriva. La télécommande s’était déroder de ses doigts et était tombé par terre et les voix agaçante des Kardashian se transformèrent en gémissement. Sous ses yeux une femme, un homme. Deux corps parfaitement nues, entremêlés de la plus sensuelle des manières. Ensemble, ils dansaient langoureusement. Des baisers sur la chaire d’un cou moite, des bassins qui se balançaient avec férocités. Et sa main avait glissé sous le plaid, sous la dentelle de sa culotte. Bientôt, le plaid était à ses pieds au sol, son dos se cambrait, son bassin ondulaient contre ses doigts. La tête en arrière, les yeux fermés et son corps couvert d’une fine pellicule de sueur. Des gémissements lui échappaient allègrement et elle s’abandonnait à l’expertise de ses doigts tortueux.

Elle ne savait pas bien comment est-ce qu’elle en était arrivée là mais maintenant qu’elle était si proche du paroxysme, elle aurait bien aimé continuer. Mais cette chance s’envolait au même moment où elle réalisait qu’elle n’était pas seule. Un raclement de gorge et ses mouvements se figeaient en même temps que ses yeux océans s’ouvraient. Face à elle, nul autre que son colocataire. Alors qu’il la saluait, ses yeux déjà rose de plaisir virait pourpre d’humiliation. La belle blonde restée figée, bouche bée. Et le beau brun commençait à baragouiné des conneries plus grosses les unes que les autres et elle se demandait s’il était aussi gêné qu’elle. Il lui disait de ne pas se déranger pour lui, qu’il pouvait bien repartir. Qu’en tout cas, ça lui allait bien. « Oh mon dieu ! », et il s’empressait d’ajouter qu’il parlait de ses sous-vêtements, de sa lingerie. Et en cet instant, elle semblait se rendre compte qu’elle avait toujours sa main dans sa culotte, ses doigts dans son… « Oh mon dieu !! », et vivement, elle les retira de son antre qui palpitait sous le manque, sous la frustration. Elle avait été si proche… tout comme ce jour où Tyler et elle avaient été si proche. Ce jour qu’elle prétendait avoir oublié… Doucement, elle se redressa légèrement et elle avait beau cherché, elle ne savait pas où caché ses doigts moites. Au-delà d’être horriblement gênée, Willow était véritablement frustrée. Elle soupira longuement, sans se donner la peine de cacher ses attributs de la vue de son colocataire. Ce n’était pas la première fois qu’il les voyait et quelques part, ça lui plaisait qu’il la regarde. « C’est ce que je porte tous le temps… », en même temps elle réalisait que Tyler ne pouvait pas le savoir puisqu’à Halloween, elle ne portait pas de soutien-gorge. « Enfin, la dernière fois, c’était l’exception à la rè…. », la belle se tut en se rendant compte de ce qu’elle venait de dire. Elle venait en autre de lui avouer qu’elle se souvenait parfaitement bien de ce soirée-là. A son tour, elle baragouinait n’importe quoi. « T’es en avance… », la rougeur de ses joues atteignaient la naissance de sa poitrine voluptueuse et elle ne savait plus où se mettre alors, elle se prit la tête entre les mains en soupirant longuement. « Mon dieu… », Secouant la tête désespérément…



© SEAWOLF.

• ───────────────────────────────────── •



   
   
Don't doubt me babe,You make me wanna change. Break my bed, don't make me wanna stay, I can't. Bite me babe, you make me love the pain. Break my bed, don't make me wanna stay,I can't— Flume&ToveLo- Say it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Avancé »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Jared Padalecki
ϟ JOB : Barmaid à l'Alliance Dorée/Dealer
ϟ MESSAGE : 1088
@PSEUDO : TAG



Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Lun 21 Aoû - 1:19




❝Y'a pas de mal à se faire du bien !❞
Willow & Tyler
Je n'aurais jamais pensé qu'un jour en rentrant du boulot je retrouverais Willow comme ça. Je veux dire que ça m'avait tellement fait bizarre que je n'avais même pas tilté pour le porno à la télé. Faut dire que la vue de Will en train de se caresser était très agréable ! Plaisir coupable ! J'étais assez embarrassé pour elle et culpabilisais donc forcément un peu de continuer à la regarder mais en même temps j'avais beaucoup de mal à la lâcher du regard. Qu'auriez vous fait à ma place ? C'était une situation délicate, je ne savais pas vraiment comment réagir, est ce que je devais filer dans ma chambre ? Est ce que l'interrompre avait été une bonne idée ? Vu sa tête peut-être pas parce qu'elle avait viré au rouge tomate la ! Face à Trish je ne me serais même pas posé la question je serais rentré et aurait fait ce que j'avais à faire sans m'en soucier et quand elle m'aurait aperçu elle m'aurait dit de la rejoindre mais Willow c'était pas Trish. C'était quelqu'un de facilement embarrassée et plus coincée que libérée. Bien qu'une fois qu'on avait franchis un cap elle se libérait beaucoup plus. Cap que j'avais déjà franchis une fois avec elle mais comme elle ne s'en rappelait pas et bien on était retourné au point de départ et la gêne était revenue à sa place.

Par contre pour ce qui était de ma façon de l'aborder j'avais eu envie de m’applaudir en me foutant de ma gueule. « Oh mon dieu ! » ouai alors la c'était la grosse bourde de lui dire que ça lui allait bien alors que vu la situation l'interprétation serait forcément sexuelle alors que je parlais juste de ses sous-vêtements. Chose que je précisai d'ailleurs le plus rapidement possible. Ce à quoi elle ajouta un deuxième « Oh mon dieu !! » Je baissais les yeux sur sa main qu'elle retirait de sa culotte et me pinçais les lèvres. Alors qu'elle se redressait sur le canapé j'avais pour ma part toujours autant de mal à détacher mon regard de son corps. Ben oui merde j'étais un mec, je ne faisais pas exception ! Et puis étant donné qu'il ne me fallait pas grand chose pour commencer à bander... Je tirais d'ailleurs machinalement et rapidement sur mon pantalon pour le décoller de mon sexe ou au moins qu'il m'appuie mon dessus. J'avais même essayé de le faire discrètement mais la dessus j'étais pas convaincu. « C’est ce que je porte tous le temps… » Je levais les yeux pour les fixer dans le vide en me perdant dans mes pensées pour essayer de me rappeler si je l'avais déjà vu avec ces sous-vêtements. « Enfin, la dernière fois, c’était l’exception à la rè…. » Je reposais mon regard sur elle en haussant un sourcil. Elle s'était interrompu tout à coup et je compris rapidement qu'elle m'avait joué du pipo en me faisant croire qu'elle ne se rappelait pas de ce qu'il c'était passé entre nous. La ma gêne s'envola directement, elle m'avait baladé sans remord ! « T’es en avance… » Un léger rire m'échappé et je secouais la tête "Ah non non non change pas de sujet" je prenais une chaise et la soulevais pour la poser juste devant elle et m'asseoir dessus puis j'appuyais mes coudes sur mes genoux et joignais mes mains alors que les siennes lui cachait honteusement le visage "Qu'est ce que tu disais sur la dernière fois ?" Je la regardais attendant une réponse que je comptais bien avoir "Non parce que la dernière fois que je t'en ai parlé tu avais tout oublié comme par magie" je me disais aussi qu'elle était pas si bourrée que ça pour avoir tout oublié. "Alors je t'écoute, à moins que tu veuilles que je t'aide en commençant à raconter ce qu'il s'est passé, peut-être que ça te rafraîchira la mémoire" chose dont elle n'avait pas besoin visiblement vu qu'elle se rappelait qu'elle n'avait de soutif et que je le savais, ce qui voulait dire qu'elle se rappelait très bien que j'avais pu aller assez loin pour le constater. J'aimais pas vraiment être mené en bateau mais je n'étais pas non plus énervé loin de la, en revanche elle n'allait pas y couper cette fois ci.

© Pando

• ───────────────────────────────────── •





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6082-puisqu-on-est-jeune-et-con
avatar

« Menteur Expert »


Love hurts.
ϟ CREDIT : liloo_59+Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Gigi Hadid.
ϟ JOB : Etudiante et interne en chirurgie/Barmaid au Icehouse&Serveuse au Ghost en extra
ϟ MESSAGE : 1399
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Ven 25 Aoû - 2:57


Y'a pas de mal à se faire du bien !
— Tyler & Willow

J’en loupais pas une et en me prenant le visage entre les mains, je me disais que j’avais encore manqué une bonne occasion de me taire. Et comme la situation n’était déjà pas terriblement gênante, je trouvais le moyen de faire savoir à mon colocataire et ami qu’après des mois à faire comme si je n’avais plus aucun souvenir de notre petite escapade du soir d’Halloween, que j’avais menti. Je n’étais pas vraiment fière d’avoir menti, clairement, ça avait été lâche de ma part. Mais ça avait été plus fort que moi, j’avais été tout simplement incapable d’assumer. C’était peut-être stupide et j’avais probablement passé l’âge mais je n’étais pas super à l’aise quand il était question d’avoir des rapports sexuels hors relation amoureuse. Et ce, encore moins quand j’étais amené à vivre chaque jour que dieu faisait chez cette personne, qu’il était mon ami et que j’étais de ce fait censé mener une relation tout ce qu’il y avait de plus platonique avec. Le soir d’Halloween, j’avais un peu trop picolé et je m’étais laissé laisser emporter par la situation. Ce serait mentir que de dire que Tyler ne m’attirait pas. Il était beau et bordel ce qu’il était bien foutu. Et ces cheveux… Toute la femme en ce bas monde rêverait d’y perdre ses doigts mais il était mon colocataire et je n’étais pas censé coucher avec lui. Et il n’était pas censé me surprendre devant un porno en train de me masturber ! Ça me gênait mais en même temps, j’étais curieuse… Curieuse de savoir si comme ce soir d’Halloween, alors que nous dansions si près l’un de l’autre, l’un contre l’autre… Si ce soir aussi, il se sentait à l’étroit dans son pantalon. Et je rougissais d’avantage mais un peu plus ou moins, ça ne faisait plus aucune différence au point où j’en étais.

Et comme je m’y attendais, mes aveux n’étaient pas tombés dans l’oreille d’un sourd et après s’être bien foutu de ma gueule, le brun m’avait fait savoir clairement, qu’il ne comptait pas me laisser changer de sujet. Il avait pris une chaise avec autant d’aisance que ses bras à la musculature plutôt impressionnante lui permettaient. Et moi, je ne perdais pas une miette de cette petite démonstration de force. Oui, tout était bon pour me distraire maintenant que je sentais l’étau se refermer autour de moi. Tyler s’installa devant moi, se pencha en avant, ses mains sur ses genoux et moi, j’osais toujours pas retirer mes mains de mon visage même si je l’observais à travers mes doigts encore légèrement moite. Et soudain, j’étais paranoïaque. Je me demandais s’il pouvait à cette distance sentir l’odeur de mon excitation et je n’eus pas besoin d’y penser à deux fois avant de me dégager finalement le visage. Reposant moi, mes mains liés sur mes cuisses dénudées. Pour autant, il ne fallait pas me demander de soutenir son regard, j’en étais incapable alors qu’il me demandait ce que j’avais dit sur la dernière moi. Il me rappelait que j’avais fait semblant d’oublier pendant tout ce temps et je savais vraiment plus où me mettre. « Je ne vois pas de quoi tu parles… », bon, niveau crédibilité, on repassera. Je soupirais alors longuement, décidant qu’il était grand temps de faire tomber le masque et je relevais enfin les yeux vers les siens, soutenant son regard. Je levais les mains en signe de soumission, oubliant ce qui m’avait amené à les baisser et les garder près de moi au départ. Et en fond sonore, le porno. « Vas-y, raconte-moi ! Parce que je ne me souviens pas du tout ne pas avoir porté de soutif, ce soir-là. Je ne me souviens pas avoir détruit ta si belle chemise. », Bon, c’était des aveux quand même. Je me redressais légèrement, m’asseyant sur le canapé, adoptant l’exacte même position que lui. « Je sais pas ce qui m’a pris de mentir ! Surtout va pas croire que c’était parce que je pense que ta… », je m’arrêtais une seconde, cherchant le mot adéquat et ne trouvant pas, j’optais pour « prestation n’était pas satisfaisante, loin de là ! Je savais juste pas comment gérer. On vit quand même ensemble et je voulais pas que tu penses que c’est chelou ou que je te matte et kiffe dans mon coin à chaque fois que tu te balade torse nue… », bon, c’était vraiment pas ça, non plus. J’étais ridicule, j’en avais conscience et je ne faisais que m’enfoncer et rougir d’avantage. J’avais pris une de ses mains dans les miennes. « Je suis désolée », et je les relâchais aussitôt, parce que je me rappelais enfin pourquoi est-ce que j’avais éloigné mes mains à la base. « Oh merde, désolé, désolé !! », ce soir, je mettais les pieds dans chaque putain de plat ! Et ce putain de porno de merde en putain de fond sonore!!!




© SEAWOLF.

• ───────────────────────────────────── •



   
   
Don't doubt me babe,You make me wanna change. Break my bed, don't make me wanna stay, I can't. Bite me babe, you make me love the pain. Break my bed, don't make me wanna stay,I can't— Flume&ToveLo- Say it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Avancé »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Jared Padalecki
ϟ JOB : Barmaid à l'Alliance Dorée/Dealer
ϟ MESSAGE : 1088
@PSEUDO : TAG



Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Mar 29 Aoû - 2:11




❝Y'a pas de mal à se faire du bien !❞
Willow & Tyler
Oh je me rappelais très bien de cette soirée oui. Cette soirée d'Halloween où je l'avais finalement rejoins. Je me rappelais très bien de sa tenue aussi, très excitante ! Et par dessus tout je me rappellerais toujours de ce qu'on avait fait une fois les clients partis. Ou plutôt ce qu'on avait faillit faire puisqu'on nous avait interrompu, ce qui avait rendu ce moment très gênant un peu comme maintenant pour Willow au final. Mais bon, malgré ça et toute la frustration qu'il y avait eu avec je ne regrettais pas ce qu'il c'était passé. Et ça m'avait fait chier qu'elle ne se souvienne de rien, je savais qu'elle ne tenait pas particulièrement l'alcool mais à ce point la je ne pensais pas. Et jusqu'à aujourd'hui j'ai donc crus que j'étais le seul à me souvenir de ce moment particulièrement chaud et intense qu'on avait partagé. Elle venait de faire une gaffe et de ce fait j'avais bien compris qu'elle m'avait mené en bateau. Et moi je m'étais fait avoir comme une fillette qui croit au père noël. En même temps comment j'aurais pu soupçonné ça ? Je ne voyais pas pour quelle raison elle m'aurait menti la dessus. La honte ? En tout cas maintenant que je savais qu'elle m'avait menti, qu'elle soit devant un porno et la culotte mouillée ou pas, je comptais bien avoir des explications.

Sans attendre plus longtemps je prenais une chaise pour m'installer juste devant elle et une fois assis son regard évita le mien pour se perdre ailleurs. Quand à ses mains elles dégagèrent enfin son visage pour se poser sur ses cuisses « Je ne vois pas de quoi tu parles… » je soupirais légèrement en levant les yeux au ciel "Will, quand on s'est grillée toute seule faut arrêter de nier parce que sinon on s'enfonce encore plus" oui parce que la non seulement elle était grillée mais en plus ça n'était pas moi qui l'avait découvert c'était elle qui avait fait la gaffe et l'avait dit donc le nier juste après rendait ça tout simplement ridicule. Elle venait de me prouver qu'elle s'en rappelait en m'en parlant donc c'était foutu maintenant il fallait cracher le morceau ! Elle releva enfin les yeux sur moi et je ne la lâchais pas du regard. Les mains en l'air elle finit enfin par passer à table « Vas-y, raconte-moi ! Parce que je ne me souviens pas du tout ne pas avoir porté de soutif, ce soir-là. Je ne me souviens pas avoir détruit ta si belle chemise. » J’esquissais un très léger sourire en me rappelant de cette chemise qui avait effectivement finit en mauvais état puisque je ne pouvais plus du tout la fermer. Elle avouait enfin. Quand elle s'assis de la même façon que moi en face de moi, c'est à dire jambes écartée et coude sur les genoux je ne pus m'empêcher de jeter un regard entre ses jambes. Ben faut dire qu'en culotte les jambes écartées ça attirait forcément l’œil ! « Je sais pas ce qui m’a pris de mentir ! Surtout va pas croire que c’était parce que je pense que ta… » Je relevais les yeux sur elle et arquais un sourcil. Ma quoi ? Ma bite ? « prestation n’était pas satisfaisante, loin de là ! Je savais juste pas comment gérer. On vit quand même ensemble et je voulais pas que tu penses que c’est chelou ou que je te matte et kiffe dans mon coin à chaque fois que tu te balade torse nue… » J'haussais aussi mon deuxième sourcils et soufflait finalement du nez un coup sous l'amusement de sa dernière phrase "Tu te prends beaucoup la tête pour rien toi" Non sérieusement c'était grave la de se poser autant de questions futiles ! Elle prit ma main et je baissais mes yeux sur les siennes « Je suis désolée » mais elle la relâcha aussi tôt et j'avais bien compris pourquoi « Oh merde, désolé, désolé !! » C'était impossible d'être énervé contre elle. Même de rester agacé à cause d'un mensonge c'était mission impossible, en tout cas pour moi. La j'avais été obligé de rire "Okay c'est bon calme toi" je repris ses mains "C'est pas la fin du monde d'acc ? Pis arrête de croire que je vais te juger sur tout ce que tu fais, on est adulte on fait ce qu'on veut et on a pas de compte à rendre. On peut vivre ensemble et coucher ensemble sans qu'il y ai de malaise. En tout cas moi si ça te fait plaisir de me regarder torse nu je m'en fiche bien, c'est même plutôt flatteur" je souris du coin des lèvres "D'ailleurs tu mates vraiment ?" je la voyais d'ici en train de rougir encore plus face à cette question, c'était obligé la connaissant. Je baissais un instant les yeux sur sa poitrine soutenue par une très jolie lingerie "En tout cas moi quand tu te balade en petite tenue j'apprécie, je plaide coupable"

© Pando

• ───────────────────────────────────── •





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6082-puisqu-on-est-jeune-et-con
avatar

« Menteur Expert »


Love hurts.
ϟ CREDIT : liloo_59+Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Gigi Hadid.
ϟ JOB : Etudiante et interne en chirurgie/Barmaid au Icehouse&Serveuse au Ghost en extra
ϟ MESSAGE : 1399
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Mar 3 Oct - 19:16


Y'a pas de mal à se faire du bien !
— Tyler & Willow

Ça, c'était bien un mec. Je lui faisais part de ma détresse et il ne trouvait rien de mieux à répondre que je me prenais la tête pour rien. Et comme si ce n'était pas suffisant, pour couronner le tout, il semblait bien trop amuser par la situation à mon goût. Et son regard qui n'avait de cesse de me déshabiller comme ce fameux soir où tout avait manqué de déraper entre nous. Comme si je n'étais pas déjà suffisamment dévêtue. Je n'avais pas de problème avec mon anatomie. En tant que femme de science et jeune fille qui avait grandi sans beaucoup d'intimité en foyer, ce n'était pas un sujet de gêne pour moi. Mais il ne me regardait pas comme je pouvais voir une personne nue sans avoir d'arrière pensée et ça, c'était bien ce qui me troublait. Il aimait ce qu'il voyait et moi, je ne pouvais m'empêcher d'être flattée et encore moins d'empêcher le rouge qui me montait au joues. Et comme à mon habitude, je mettais les deux pieds dans le plats en lui prenant les mains dans les miennes. Ces meme mains qui s'étaient égaré au creux de mon entrecuisse pour me procurer du plaisir avant qu'il ne débarque de nul part et vienne tout interrompre. J'étais gênée, je me foutais la honte toute seule et j'étais étonnement frustrée. Avec tout ça, j'étais restée en plan dans l'ascension de mon plaisir. J'avais relâché ses mains en m'excusant encore et encore. J'avais conscience d'être ridicule mais je ne voulais pas qu'il m'en veuille pour quoi que ce soit et surtout pas parce que je lui avais menti pendant tout ce temps.

Sous mes yeux, il s'esclaffait et j'avais vraiment envie de lui en coller une. Bordel, j'étais au bord du précipice de la honte. Un pas de plus, et j'en mourrais,putain. Et lui, il rigolait et il me demandait de me calmer. "Tyler...", j'essayais de le réprimander en l'appelant par son prénom et en lui faisant les gros yeux mais il y semblait juste insensible. Quoi? Je ne faisais donc pas peur du tout? Oui, c'était une réelle question. À la place, il reprit mes mains dans les siennes et moi, je me figeais, les yeux écarquillés. Il me disait que ce n'était pas la fin du monde, que je devais arrêter de croire qu'il risquait de me juger à chaque tournant. Je voulais protester ou reprendre mes mains des siennes mais il continuait de parler et moi, je décidais d'écouter ce qu'il avait à me dire. Au moins, quand je fermais ma gueule, je me foutais pas pieds dans le plats. Il me disait qu'on était des adultes qui faisaient ce qu'ils voulaient et qu'on pouvait vouloir coucher ensemble même si on vivait dans le même appartement. Qu'en tout cas, ce n'était pas lui que ca dérangeait. Pour ça, je voulais bien le croire mais ce n'était pas mon cas. "Je suis pas comme ça. Quand je couche avec quelqu'un, je m'y attache... et non, je ne te mate pas!!", je changeais vite de sujet en rendant compte de ce qu'il me dis en parallèle. "Bon, peut-être que si mais je suis sûre que tout être humain ferait la même chose si tu te baladais torse nue devant eux! Je veux dire... t'es pas moche, quoi!", j'étais vraiment pas douée et je m'empourprais d'avantage quand Tyler m'avoua après avoir furtivement balayer de son regard ma poitrine qu'il appréciait bien de se rincer l'œil sur moi. Je relâchais ses mains pour lui coller une des miennes devant ses yeux. "Merci de me prévenir, je vais aller m'acheter une burka, c'est pas la fête au village!", je retrouvais ma légèreté et je riais à mon tour avant de retirer doucement ma main. Je me levais de ma place, m'installer en travers de ses genoux et passait un bras autour de sa nuque pour me maintenir en place et pour plus de confort. Je déplaçais quelques mèches de ses cheveux hors de sa vue délicatement pour y plonger mon regard. "Écoutes, je suis désolée de t'avoir menti. Je n'ai pas honte de ce qu'on a... pas fait. C'est juste que je ne savais pas comment gérer l'après. Je ne suis pas comme la plupart des filles. J'ai le coeur entre les cuisses et je voulais nous éviter une situation désagréable ou embarrassante. Je tiens beaucoup à nous. Notre colocation et notre amitié. Je voulais pas gâché ça.", comme j'avais gâché mon amitié avec Benjamin en couchant avec lui ou ma colocation avec Derek. Dans la vie, on essaie d'apprendre de ses erreurs. Je fis une tentative pour lui sourire. "Tu comprends?", j'espérais réellement qu'il comprenne pourquoi est-ce que j'avais honteusement menti.



© SEAWOLF.

• ───────────────────────────────────── •



   
   
Don't doubt me babe,You make me wanna change. Break my bed, don't make me wanna stay, I can't. Bite me babe, you make me love the pain. Break my bed, don't make me wanna stay,I can't— Flume&ToveLo- Say it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Avancé »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Jared Padalecki
ϟ JOB : Barmaid à l'Alliance Dorée/Dealer
ϟ MESSAGE : 1088
@PSEUDO : TAG



Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Mar 17 Oct - 1:29




❝Y'a pas de mal à se faire du bien !❞
Willow & Tyler
Willow était fidèle à elle même. maladroite et embarrassé un peu plus à chaque fois qu'elle s'enfonçait. Mais c'était mignon, en tout cas c'était ce qui m'empêchait de vraiment lui en vouloir pour m'avoir caché qu'elle se rappelait très bien de notre presque relation au Icehouse. Autant dire que de savoir qu'elle avait préféré faire comme si elle avait oublié c'était encore plus vexant que de penser qu'elle ai vraiment oublié, et même assez agaçant. Donc si elle n'était pas aussi attachante j'aurais probablement un peu fait la gueule quelques temps. Donc en soit elle devrait dire merci à cette gêne qui l'envahissait mais qui m'attendrissait au final. Même si ça m'amusait aussi. Et comme elle enchaînait encore les gaffes elle m'avait prit les mains avant de se rappeler où elle avait mis les siennes et de devenir encore plus rouge qu'une tomate avec des coups de soleil.

"Tyler..." Ben quoi ? C'était vrai il fallait qu'elle arrête de paniquer comme si elle venait de faire un truc vraiment effroyablement honteux, qu'elle soit gênée je veux bien mais quand même, c'était pas comme si tout ça m'était inconnu ! En la voyant me faire les gros yeux je lui souris. Ah ben non moi il était clairement hors de question que j'ai honte aussi. J'avais été embarrassé de la trouver dans cette situation mais ça s'arrêtait la et elle n'allait pas me faire culpabiliser de lui dire de se calmer alors que c'était clairement ce qu'elle devait faire vu l'état dans lequel elle se mettait pour dix fois rien. Je lui repris même les mains pour toute réponse. "Je suis pas comme ça. Quand je couche avec quelqu'un, je m'y attache... et non, je ne te mate pas!!" Elle s'attachait à toutes les personnes avec qui elle couchait ? Bon ceci dit c'était pas une nympho, mais bon s'attacher un peu ça n'était pas bien grave "De toute façon on se connait déjà, on est déjà attaché l'un à l'autre non ?" Après tout on avait quand même vraiment faillit coucher ensemble au Ice. Cette idée d'attachement m'avait pour le coup plus capté que sa précision sur le fait qu'elle me matait pas, mais elle elle était restée la dessus "Bon, peut-être que si mais je suis sûre que tout être humain ferait la même chose si tu te baladais torse nue devant eux! Je veux dire... t'es pas moche, quoi!" je souris un peu plus "Merci, je suis ravis de le savoir" Ben quoi c'était quand même flatteur ! En revanche quand c'est moi qui lui avouait la regarder quand elle se baladait peu habillée elle me mit une main devant les yeux. Ben tien ! C'était elle qui choisissait de se balader en petite tenue elle devait bien se douter que je la regardais, j'avais pas été faire du voyeurisme dans sa chambre hein "Merci de me prévenir, je vais aller m'acheter une burka, c'est pas la fête au village!" elle rit avant de finalement retirer sa main et je lui souriais "Je préfère ton ptit côté exhibitionniste" c'était la part d'elle qui ne désirait pas tant que ça etre innocente, parce que croyez moi elle en avait une ! Même sur son web elle s'exposait parfois très peu habillée. C'était plus de la naïveté, il aurait fallut qu'elle soit débile pour ne pas se douter une seconde que ça puisse attirer des regards peu pures, mais un part d'elle devait quand même bien aimer ça. Je perdis un peu mon sourire par déstabilisation quand elle vint s'asseoir de côté sur moi. Ça je ne m'y attendais pas vraiment. Elle me dégagea des cheveux du visage et vint plonger son regard dans le mien. A quoi jouait-elle ? Parce que pour quelqu'un qui voulait pas coucher par peur de s'attacher ça n'était pas vraiment l'image qu'elle me renvoyait. Je soutenais son regard en posant ma main sur une de ses cuisses. "Écoutes, je suis désolée de t'avoir menti. Je n'ai pas honte de ce qu'on a... pas fait. C'est juste que je ne savais pas comment gérer l'après. Je ne suis pas comme la plupart des filles." ça toutes les filles disaient ça "J'ai le coeur entre les cuisses" j'haussais un sourcil. Alors j'avais l'habitude de l'expression avec le cerveau mais avec le cœur c'était la première fois que je l'entendais. Alors un coup de queue c'était un coup de baguette magique à la Cupidon pour elle ? "et je voulais nous éviter une situation désagréable ou embarrassante. Je tiens beaucoup à nous. Notre colocation et notre amitié. Je voulais pas gâché ça." l'avoir sur moi et quasiment nue ça n'aidait pas vraiment à se concentrer. "Tu comprends?" oui je comprenais "T'as peur de tomber amoureuse de moi" sauf que le temps qu'elle m'expose ça, ses fesses et sa culotte déjà mouillée contre mon entre jambe et ben.... C'était physique j'y pouvait rien ! Le corps humain faisait son oeuvre et cette position, sa tenue, son corps et la situation faisait que j'avais déjà commencé à bander. Elle allait sûrement s'en rendre compte d'ailleurs. Je caressais légèrement sa cuisse du bout des doigts et baissais les yeux sur ses lèvres "On se connait depuis suffisamment longtemps pour que notre amitié soit plus forte qu'un quelconque sentiment du genre, on peut très bien reprendre nos vies normalement après ça, tout comme on l'a fait après cette soirée au Ice" même si on avait pas été jusqu'au bout de l'acte, vu le point d'excitation qu'on avait atteint, il y avait eu l'attirance et tout le tralala donc au final c'était un peu pareil non ? Et puis après tout c'était vrai qu'on se connaissait depuis longtemps, je l'avais connu gamine ! Même si aujourd'hui c'était bel et bien une femme que je voyais devant moi. Et les formes qui allaient avec. Je me mordais inconsciemment la lèvre en baissant mon regard sur sa poitrine. J'étais un homme et j'étais hétéro, il ne fallait pas sous estimé le pouvoir qu'une femme dénudée pouvait avoir sur nous ! Je relevais les yeux pour à mon tour planter mon regard dans le sien "Tu te poses trop de question, tu devrais faire ce qu'il te plait, ce que t'as envie de faire sur le moment" Oui c'est vrai je la poussais à reprendre ce qu'on avait pas pu finir ensemble mais c'était elle qui c'était installée sur moi après tout "De quoi as tu envie ?" est ce que c'était utile que je lui dise de quoi j'avais envie moi ? Si elle ne l'avait pas encore deviné elle devrait le sentir rapidement.

©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6082-puisqu-on-est-jeune-et-con
avatar

« Menteur Expert »


Love hurts.
ϟ CREDIT : liloo_59+Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Gigi Hadid.
ϟ JOB : Etudiante et interne en chirurgie/Barmaid au Icehouse&Serveuse au Ghost en extra
ϟ MESSAGE : 1399
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Jeu 23 Nov - 4:28


Y'a pas de mal à se faire du bien !
— Tyler & Willow

En travers de ses genoux, je m’étais installée et au fond de ses yeux, j’avais planté mon regard. Je ne savais pas pourquoi est-ce que j’avais ressenti le besoin d’aller me percher sur ses cuisses mais cette proximité qui aurait dû me paraitre gênante était au contraire, plutôt réconfortante. J’aimais sentir la chaleur de son corps autour du mien.  J’aimais sentir ma peau se couvrir de doux frisson en sentant sa main une de mes cuisses. Le monde s’était comme figé autour de nous. Tyler n’était pas décidé à me ménager et c’était le moins qu’on puisse dire. J’avais besoin qu’il comprenne pourquoi est-ce que j’avais fait semblant d’oublier ce qu’il s’était presque passé entre nous. Besoin qu’il le comprenne et qu’il ne m’en veuille pas. Et la tâche qui ne paraissait au départ pas des plus aisées semblait pourtant porté ses fruits. Le beau brun ne laissait transparaitre sur son si joli visage aucune trace d’une quelconque rancune à mon égard. Il  en arrivait même à une conclusion plutôt grossière qui parvenait plus ou moins à résumer la situation. Ses mots avaient eu le don de me faire rougir d’embarras mais surtout de honte. Et supporter son regard était devenu une tâche herculesque à mesure que je sentais sa virilité se presser contre mes fesses. « Ce ne serait pas difficile de tomber amoureux de toi… », je lui disais presque machinalement alors qu’une seule question tournait en boucle dans ma tête. C’est à cause de moi ? C’est à cause de moi qu’il a une putain d’érection ?! En boucle. Inconsciemment, j’avais resserrées mes cuisses. M’obligeant malencontreusement à presser mon cul un peu plus contre son membre en éveil. Et bordel, je faisais mine de rien parce que bordel, ma culotte semblait d’un coup d’autant plus humide. Mon comportement contrastait avec mes mots et je ne savais pas si je regrettais ma décision d’être venue me percher là ou si je voulais m’envoyer un bouquet de remerciement.  A l’aide de mes doigts, je m’étais hissée au bord du précipice et maintenant, j’avais l’impression qu’il était le seul qui pourrait m’en faire descendre. Et d’un coup, j’avais chaud putain, tellement chaud.

Alors que j’avais pris la sage décision d’éviter tout gestes brusques afin de ne pas éveiller d’autant plus sa… bête. C’est raide, non pas raide, droite comme un piquet que je l’écoutais m’expliquer ou plutôt réfuter mes excuses. Il commençait par me dire qu’on se connaissait depuis suffisamment longtemps pour que notre amitié qu’il qualifiait de forte ne souffre d’une relation sexuelle ou amoureuse, je n'étais pas trop sûre.J'étais plutôt distraite. Il avait déjà établi que de tout manière, ils tenaient déjà l’un à l’autre et que de ce fait, coucher ensemble n’y changerait rien. Il pensait qu’on pourrait reprendre normalement nos vies après ça et qu’on l’avait d’ailleurs déjà fait après l’épisode au Icehouse. Ouais, ça se tenait… Non, ça n’avait rien à voir. Je n’en savais plus rien. J’étais pendue à ses lèvres et cette proximité n’avait plus rien de réconfortant. Bordel, c’était le danger, la tentation. Je m’humectais les lèvres et je n’avais pu m’empêcher de loucher vers les siennes en même temps. Je me rappelais encore de ses lèvres sur les miennes mais les souvenirs s’estompaient à mesure que je les fixais. Me pousser vers la curiosité, vers la faute. Et j’étais cette brebis qui buvait les paroles de son prédateur. Il était le loup, j’étais l’agneau. La sirène, et moi le marin. « C’est parce que j’ai fait semblant d’oublier… Parce que d’un coup, c’était comme si rien ne s’était passé. », Mais je n’avais rien oublié et lui non plus et pourtant, il n’y avait rien de changé entre nous. Mis à part ce désir qui n’avait pas réellement était aussi présent avant. Pas de cette manière en tout cas. Je me gardais pourtant bien de le dire car ce serait... contreproductif?

Sa virilité plus pressante. Ma volonté vacillait. Je l’avais observé courir de son regard ma poitrine, mes lèvres. Mes doigts, celle de ma main autour de sa nuque, s’était perdu dans sa chevelure, agrippant une poignée plus fermement à mesure que la tension grimpait entre nos deux corps. Il me disait que je me posais trop de question. Il me conseillait de faire ce qu’il me plaît, ce dont j’ai envie sur le moment et bordel, j’avais envie de lui et l’embrasser, là, tout de suite, ça me plairais ! Je voyais où est-ce qu’il voulait en venir et moi, je n’avais juste pas envie de résister. A quoi bon ? « Ty… », je soufflais et ma raison rendait son dernier souffle... Il me demandait de quoi est-ce que j’avais envie et je bondissais de nouveau sur mes pieds nus, mon regard vacillant sur son membre proéminent avant de les forcer à supporter son regard.  Debout entre lui et le canapé. « Je t’ai dit que je ne voulais pas qu’on couche ensemble, Tyler. Je t’ai dit je n’étais pas ce genre de fille ! » Mais je me réinstallais sur ses genoux mais cette fois, à califourchon.  Je renversais la tête en arrière en sentant son sexe contre le mien. Putain, j'étais peut(être ce genre de fille...? « Je t’ai dit… Je t’ai dit… », je lui faisais de nouveau face, mes deux mains allant se perdre dans ses cheveux. « J’aime tellement faire ça… », et comme ça, j’avais plongé sur ses lèvres. Je mordillais sa lèvre inférieure, ma langue impatiemment, demandant accès à la sienne. Ça n’avait rien de doux, rien de langoureux. Non, c’était brutale, pressé, avide. Mes hanches ondulaient, cherchant un rythme... Et les bonnes volontés étaient passées par la fenêtre.




© SEAWOLF.

• ───────────────────────────────────── •



   
   
Don't doubt me babe,You make me wanna change. Break my bed, don't make me wanna stay, I can't. Bite me babe, you make me love the pain. Break my bed, don't make me wanna stay,I can't— Flume&ToveLo- Say it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Avancé »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Jared Padalecki
ϟ JOB : Barmaid à l'Alliance Dorée/Dealer
ϟ MESSAGE : 1088
@PSEUDO : TAG



Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Mar 28 Nov - 23:53




❝Y'a pas de mal à se faire du bien !❞
Willow & Tyler
Disons que je ne m'attendais vraiment pas à ce qui Will vienne s'installer sur moi. Pas après avoir été aussi gênée que je l vois se faire du bien non pas la, et du coup ça m'avait un peu déstabilisé sur le moment. Surtout que bon, à la voir comme ça, parler de sexe et de ce qui avait faillit se passer entre nous ça donnait forcément déjà un peu chaud alors si en plus elle venait se poser presque fesses contre mon sexe comme ça... Elle m'expliquait ce qui lui faisait peur par rapport au fait de coucher avec moi et au lieu d'être clair elle partait dans une longue tirade pour m'expliquer qu'elle tenait à notre amitié tout ça. Bon au final j'avais quand même compris ce qu'elle voulait dire, elle flippait de tomber amoureuse de moi. C'est vrai que ça serait pas l'idéal comme situation. Pour ne pas me surprendre elle avait viré au rouge quand je l'avais formulé à voix haute. « Ce ne serait pas difficile de tomber amoureux de toi… » Alors la c'était moi qui ne savait plus quoi dire. Je souris en baissant la tête puis riait d'un simple souffle du nez en me grattant la tête "Ben écoute peut-être je sais pas, je suis pas amoureux de moi" enfin ça va elle n'allait pas tomber amoureuse de moi. On se connaissait depuis trop longtemps, si elle avait dû tomber amoureuse ça aurait déjà été le cas donc ça n'était pas de coucher ensemble qui allait changer ça. En tout cas moi ça me paraissait peu probable.

Ça devenait de plus en plus compliquer de rester concentrer sur ce qu'elle me disait alors que ses fesses se pressaient contre mon sexe en érection dans mon pantalon. Mes pensées se tournaient très souvent vers l'idée de la position dans laquelle on était. « C’est parce que j’ai fait semblant d’oublier… Parce que d’un coup, c’était comme si rien ne s’était passé. » Mes doigts se glissaient le long de sa cuisse pour se faufiler doucement entre le tissus de sa culotte et sa hanche sans pour autant descendre du côté de ses fesses ou de son intimité "Mais t'as rien oublié et ça t'as pas empêcher de garder la même relation avec moi" je savais que de mon côté ça ne poserait pas de problème et que je continuerais à agir de la même façon tout simplement parce que c'était ce qu'il c'était produit avec Trish ou d'autres amis. Le tout c'était qu'elle elle se conduise de la même façon qu'elle l'avait fait ses derniers mois. Bon sans me faire croire qu'elle avait oublié, de toute façon ça ne fonctionnerait pas deux fois. Certaines choses comme le fait qu'elle agrippe mes cheveux me faisait sentir que malgré ses réticences elle semblait plutôt partante. De mon côté autant dire que plus ça allait plus je l'étais. Mon visage était de plus en plus proche de ça et oui je l'incitais fortement à faire ce dont elle en avait envie parce qu'elle avait l'air d'en avoir aussi envie que moi. Tout comme la dernière fois « Ty… » je pensais qu'on allait s'embrasser, j'étais même pas loin de prendre les devant mais elle se releva d'un coup sans prévenir et me ramena sur terre en un rien de temps « Je t’ai dit que je ne voulais pas qu’on couche ensemble, Tyler. Je t’ai dit je n’étais pas ce genre de fille ! » j'haussais les sourcils et levais les mains prêt à capituler mais je n'avais pas le temps de parler qu'elle se remettait de nouveau sur moi mais cette fois ci à califourchon. Le lâchais un léger soupire en sentant son sexe s'appuyer contre le mien malgré les couches de vêtement encore présentes « Je t’ai dit… Je t’ai dit… » j'étais suspendu à ses lèvres, l'excitation faisant battre mon cœur en accélérée alors que ma respiration lente essayait de l'obliger à garder son calme. Seulement ses mains s'enfouissant dans mes cheveux et ses ongles me faisant frissonner me rendait la tâche plus difficile « J’aime tellement faire ça… » Sans attendre ses lèvres vinrent enfin se presser contre les miennes et ses mouvements de bassin m'arrachèrent un soupire de plaisir. Plus besoin de se retenir ! Alors que mes mains étaient toujours en l'air depuis tout à l'heure mes bras se refermèrent sur elle pour la serrer contre moi tout en prolongeant fougueusement le baiser. Je sortais sa poitrine sa poitrine de son soutif en lui caressant puis détachais mes lèvres des siennes pour la redresser. Ma langue vint titiller un de ses tétons et je lui embrassais tout en défaisant mon pantalon et en sortant mon sexe, coincé beaucoup trop longtemps à l'étroit dans mon boxer. Je remontais mes mains sur ses fesses en les passant cette fois ci sous sa culotte et glissais finalement un doigt jusqu'à son bouton de plaisir pour exercer une légère pression dessus, constatant au passage qu'elle était brûlante et plus humide que ce que j'aurais pensé.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6082-puisqu-on-est-jeune-et-con
avatar

« Menteur Expert »


Love hurts.
ϟ CREDIT : liloo_59+Tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Gigi Hadid.
ϟ JOB : Etudiante et interne en chirurgie/Barmaid au Icehouse&Serveuse au Ghost en extra
ϟ MESSAGE : 1399
@PSEUDO : Mehza/Pilgrim.


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Mer 29 Nov - 2:43


Y'a pas de mal à se faire du bien !
— Tyler & Willow

Je n’avais su résister. Je n’étais que l’instrument de mon désir. Faible mortelle, qui ne répondait qu’à ses besoins primitifs. J’avais beau eu lui dire que je ne voulais pas coucher avec lui, beau lui dire que j’avais peur des conséquences que notre possible relation charnelle vienne à gâcher notre amitié, j’avais tout de même fini assise de nouveau sur lui, mes longues gambettes de part et d’autre des siennes.  Le fait était qu’à cet instant précis, j’en avais autant à cirer des répercutions que de ma première culotte. Il m’avait demandé ce dont j’avais envie et à ce moment précis, c’était de lui dont j’avais envie. Je n’avais jamais été le genre de fille qui se laissait aller à ses pulsions de cette manière, jamais. Ce que j’avais pu faire sous l’influence de l’alcool n’était pas prise en compte aujourd’hui puisque je n’avais pas bu. Mes baisers et mes caresses étaient offert avec autant de lucidité que mon esprit embrumé d’envie pouvait  rassembler. Si j’étais ivre aujourd’hui, ce n’était que par le désir que je ressentais pour cette homme. Un désir que j’avais enfouie trop longtemps, bien trop longtemps. La dernière fois, nous avions été à deux doigts de coucher ensemble et cette fois, je comptais bien aller au bout des choses. Advienne que pourra mais il était hors de question que je revive la frustration que j’avais ressentie le soir d’Halloween sur le comptoir du Icehouse. Hors de question.

Brutale, pressé, avide, étaient nos baisers, nos caresses. Quand les lèvres de Tyler quittèrent les miennes pour s’emparer goulument de mon sein, je n’avais pu m’empêcher de gémir. Trop fort, peut-être mais ça n’avait qu’été à la hauteur de ma surprise, de mon plaisir. J’avais baissé les yeux, le regardant prendre mon téton entre ses lèvres, ses dents pour mieux me conforter de sa langue et je n’en étais que plus excitée. Mes mains avaient quitté ses cheveux seulement pour le débarrasser de sa veste et de son t-shirt alors que lui-même détachait les boutons de son jeans et baissait son boxer afin de libérer son membre. Son sexe si dur pressait contre la dentelle humide de ma culotte et je prenais conscience que c’était la première fois que je le voyais. Que la dernière fois qu’on avait frôlé une situation similaire, je n’avais fait que le toucher. Mon souffle s’enrayait et mon cœur loupais quelques battement et je pantelais, j’haletais. Sa main s’était glissée dans ma lingerie, d’une main j’agrippais son épaule, y plantant mes ongles et de l’autre, je me frayais un passage pour l’entourer autour de son membre. Il était tellement imposant au creux de ma petite main et alors qu’il me caressait, que le caressait, j’ondulais mes hanches en l’imaginant en moi. « Tyler… », Tortueux étaient ses doigts sur mon sexe et je n’étais pas certaine d’avoir la patience de l’attendre encore longtemps. « Une…Capote… ? », je soufflais, gémissais alors que dos se arquait, mon sexe pressé contre sa main qui elle-même pressait sur la mienne qui pressait sur son sexe à lui. « Main…tenant… », J’avais tellement chaud, trop chaud...





© SEAWOLF.

• ───────────────────────────────────── •



   
   
Don't doubt me babe,You make me wanna change. Break my bed, don't make me wanna stay, I can't. Bite me babe, you make me love the pain. Break my bed, don't make me wanna stay,I can't— Flume&ToveLo- Say it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Avancé »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Jared Padalecki
ϟ JOB : Barmaid à l'Alliance Dorée/Dealer
ϟ MESSAGE : 1088
@PSEUDO : TAG



Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   
Ven 8 Déc - 11:57




❝Y'a pas de mal à se faire du bien !❞
Willow & Tyler
Ça y est on franchissait la limite. Du moins la première, celle qu'on avait déjà franchis une fois au Icehouse. Celle qui marquait le moment où nous savions l'un comme l'autre qu'on voulait coucher ensemble, où on ne se cachait plus derrière une excuse, où on assumait pleinement cette envie et qu'on la vivait. L'excitation était déjà omni présente depuis un petit moment vu la situation mais elle était montée en flèche quand on avait commencé à s'embrasser et se serrer l'un contre l'autre. Mon emprise sur elle se renforçait, j'avais envie de sentir la chaleur de sa peau contre la mienne mais les habits faisaient encore obstacle. Impatient j'avais dégagé sa poitrine de son soutient gorge pour venir m'y perdre, lui dévorant avec passion. J'avais envie d'elle, de son corps entier, je n'étais même pas sûr de réussir encore à réfléchir correctement, trop perturbé par les sensations que me procurait Willow à chaque touché.

Ses gémissements et petits bruits de plaisir ne faisait que me chauffer encore plus si bien que j'avais l'impression de m'être transformé en radiateur. Je vous l'accorde l'image n'est pas vraiment glamour mais j'étais presque sûr que la chaleur de mon corps se ressentait même sans le toucher. Je n'en étais pas encore au point d'être fiévreux mais j'étais sur ce chemin ! La blondinette se chargea sans plus attendre de me débarrasser de ma veste et de mon tee-shirt alors que moi c'était de la pression de mon pantalon que je délivrais mon sexe en le sortant. Mes mains sous sa culotte l'une d'elle avait glissé entre ses jambes pour venir titiller son point sensible et accentué son désir déjà bien présent vu l'humidité de son intimité. En sentant ses ongles se planter dans mon autre je me crispais l'espace d'une seconde, agrippant à ce même moment plus fermement l'une de ses fesses de ma deuxième main. Quand à sa deuxième main à elle elle était descendue s'occuper de mon membre, s'en emparant pour me caresser. Entre-ouvrant la bouche je prenais une longue inspiration en fermant les yeux sous le plaisir que me procurait ses doigts « Tyler… » inconsciemment je me mordais la lèvre sous la satisfaction d'entendre mon nom soupiré de cette façon « Une…Capote… ? » ses mots me firent revenir à la réalité presque trop brutalement et je rouvris les yeux. L'excitation n'étant pas redescendu pour autant ça rendait ce moment un peu frustrant. J'aurais voulu ne plus attendre et m'introduire en elle pour sentir ses parois presser mon sexe... « Main…tenant… » je serrais les dents et malgré moi retirais mes mains de sa culotte. Je passais mon bras dans son dos, la serrant contre moi et la gardant contre moi en me levant. Je passais mes mains sous ses cuisses pour la redresser un peu contre moi et calais une main sous ses fesses avant de me diriger vers ma chambre. Vu le poil plume qu'elle était la porter n'étais clairement pas un frein.  Toujours sans la lâcher je la laissais s'agripper d'elle même à mon cou quand je me baissais pour ouvrir mon tiroir et y prendre une capote. "Tien" je me redressais et lui tendais, à elle de s'en charger, elle savait comment ça fonctionnait. Et évidemment que je préférais sentir ses doigts se glisser le long de mon sexe. La laissant s'en charger je ne détachais pas mon regard d'elle, de son visage, de ses lèvres, de ses yeux. J'approchais mon visage si prêt du sien que je pouvais sentir son souffle chaud contre ma peau. Je glissais mes mains le long de ses cuisses jusqu'à ses fesses pour les lui agripper en me passant la langue sur les lèvres. Je penchais ma tête sur le côté pour approcher mes lèvres de son oreille et simplement murmurer "J'ai envie que tu me sentes au plus profond de toi" je frôlais doucement son oreille sans la toucher puis sans prévenir je la lâchais sur le lit. Celui ci étant assez haut son instant de surprise fut bref, le but n'étais pas de la faire flipper non plus. J'en profitais pour lui retirer rapidement sa culotte puis m'accroupir pour venir agiter vigoureusement ma langue contre son intimité, m'attardant un peu plus sur son petit bouton de plaisir. Mes lèvres remontèrent le long de son corps, y déposant des baisers tout en grimpant sur le lit. Je mordillais son cou tout en frottant mon membre contre son sexe, voulant faire monter un maximum l'excitation même si, je le savais, je n'allais plus tenir longtemps avant de pénétrer en elle.
©️ Pando

• ───────────────────────────────────── •





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t6082-puisqu-on-est-jeune-et-con

Contenu sponsorisé





Re: 0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]   


Revenir en haut Aller en bas
 

0369 > Y'a pas de mal à se faire du bien ! /Willow [HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: Midtown :: Appartement, Loft, Duplex
-