AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur The Lying Game !

votez pour le forum sur les top sites

N'hésitez pas à laisser un message pour le forum ici &

Partagez | 
 

 The love is love ....Let me love you [pv. Camille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

« Menteur Novice »



ϟ CÉLÉBRITÉ : Hayden Panettiere
ϟ JOB : Médecin en trauma
ϟ CITATION : Il n'y a pas de coeur conquis pour ceux qui n'essaye pas
ϟ MESSAGE : 41
@PSEUDO : D.Sim


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The love is love ....Let me love you [pv. Camille]   
2017-04-17, 07:30


 
 
The love is love ... Let me love you
Camille ξ Mikaela
 
Quand je suis devenue médecin, je me suis promise de ne pas laisser les émotions jouer sur mon comportement face à un patient, tu parles d'une réussite ! Le tout premier cas dont j'ai du m'occuper, j'étais encore résidente et le dossier n'était que pour moi sans titulaire derrière. Si je fautais, c'était mal barré pour ma carrière et surtout pour la vie du patient. Un petit garçon venait d'arriver aux urgences, il avait perdu connaissance et c'était à moi de trouver d'où et pourquoi. Au bout d'une heure après son arrivée, il s'est levé comme si de rien n'était et une petit discussion plus tard, pouf il repart inconscient. J'étais déjà septique quand à la bizarreté des symptômes et les doutes n'ont fait que grandir par la suite. En effet, il pouvait se réveiller pendant des minutes voir des heures avant de retomber endormi avant même qu'il n'est pas finir se qu'il faisait. J'ai passé les deux semaines les plus longues de ma vie, son état s'empirait et il fallait trouver alors que les examens n'avaient rien révélés. J'en pleurai à l'arrivée au sein du service et ma tristesse pour ce petit bonhomme a bien failli lui coûter la vie. J'étais tellement aveuglée par les sentiments que je n'ai même pas pensé à vérifier le registre des maladies enfantines alors qu'il suggère en fac de s'en référer directement. Bref, depuis j'ai fais la promesse que j'ai réussi à tenir jusqu'à présent, là il m'est carrément difficile de me contenir.  

En voyant que Mikaela souffre je prends la décision qu'il est temps de la ramener vers sa chambre, essayant de l'aider comme je le pouvais pour soulager la douleur. Quand elle balaye ma main je comprends que je ne fais pas autant de bien que je l'espérais d'où l'importance de reprendre le chemin de sa chambre. Au contact de sa main dans la mienne et surtout en voyant les larmes sur son visage, je me penche à nouveau vers elle avec la folle envie de la consoler comme je pourrai si bien le faire mais... Je parviens à me contenir et lui essuie les yeux en lui caressant les joues. Mikaela, tu ne peux pas me décevoir si tu as mal ! Nous allons rentrer et voir d'où cela peut venir, je suis certaine que tu y parviendra quand ton corps sera prêt. Je me redresse pour prendre place derrière elle et pousser le siège roulant quand je me surprends à m'arrêter net et regarder la porte d'entrée. Nous allons rentrer et t'installer dans ton lit mais avant... Pourquoi mon corps ne m'indique pas ce qu'il a l'intention de faire ? Mes lèvres collées aux siennes avec la pensée qu'on aura pas une chance d'échanger à nouveau un baiser avant très longtemps. Je la regarde et souris, même avec ses yeux remplis de larmes et rouges, elle est superbe. Je finis tout de même par reprendre place et nous avancer vers le couloir, le trajet se fait dans un silence non lourd, un silence paisible pour ma part. Une fois que nous sommes arrivées dans sa chambre, j'avance la chaise le plus près du lit possible et prends soin de fermer la porte derrière moi. Je sais que je lui fais mal et cette pensée me donne envie de me mettre des claques ! Tant bien que mal Mikaela s'installe dans son lit, je mets celui-ci à ma hauteur et en position couchée pour ausculter sa jambe. Une enflure s'est formée juste en dessous de la hanche, c'est douloureux je peux le voir sur son visage. Je reviens... Je sors alors de la chambre et file en direction de la pharmacie fermée sous clé dans le bureau et y attrape un flacon de morphine et une seringue avant de revenir auprès d'elle. La dose n'est pas trop grande, juste de quoi l'aider à baiser un peu la douleur sans pour autant la mettre dans les vapes, je fais alors l'injection directement dans le fessier pour un effet plus rapide. Je patiente alors quelque minute dans le silence tentant à multiple reprise de voir si la zone est encore douloureuse, quand je vois sur son visage que la morphine se met à agir. Je n'hésite pas et commence un léger massage du début de la cuisse qui remonte jusqu'à la hanche, sa peau sous mes doigts me donne des frissons intenses. En m'approchant du bassin je m'aperçois que le hanche est déplacée. C'est pas vrai ! Il n'a pas vérifié ce con ! Pardon. Je me tourne vers la patiente gênée de m'être énervée au nom du chirurgien. Le responsable de l'opération n'a pas vérifié l'état du bassin correctement, la hanche est légèrement déplacé voilà ce qui fait mal. Il va falloir opérer à nouveau mais cela ne comporte pas de risque, un bon chirurgien y parviendra sans problème, même moi je pourrai y parvenir ! Je lui prends sa main dans la mienne comme pour la rassurer en la regardant dans les yeux. Mikaela, je serai là avant, pendant et après l'opération quitte à camper ici s'il le faut mais je m'assurerai que ce soit fait correctement cette fois, je ne te laisserai pas tomber, pas cette fois ! Je ne peux la laisser partir seule dans la salle d'opération, je m'en veux peut-être dans un sens, si j'avais été là pour vérifier ! Il doit y avoir une bonne explication pour que le chirurgien n'est pas vu ce déplacement. Quoi qu'il en soit, je serai là pour elle ! Je n'ai pas pour habitude de lâcher mes patients mais avec Mikaela c'est vraiment différent, ce que je ressens pour elle dépasse largement ce lien qui munie à elle, je crois vraiment être tombée amoureuse.






There is no more difficulty than an uncertain love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Novice »



ϟ CREDIT : Avatar : ChantalCh Gif : uc
ϟ CÉLÉBRITÉ : Connie Britton
ϟ JOB : Artiste
ϟ HUMEUR : Malgré la douleur de sa blessure , les cauchemars du choc post traumatique elle est heureuse
ϟ CITATION : Quand on veut on peut
ϟ MESSAGE : 357
@PSEUDO : ChantalCH


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The love is love ....Let me love you [pv. Camille]   
2017-04-18, 19:34







Let me love you

Camille&Mikaela


J'avais peur de ce qui allait pouvoir arrivé avec ma jambe quand je m'étais tenue debout j'avais super mal. Cela faisait vraiment mal debout et maintenant allonger aussi c'était douloureux je ne comprenait plus rien. C'était vraiment différent de la sensation que j'avais normalement lorsque je marchais normalement. C'était différent de ce que je pouvais être normalement une fois debout.

C'est vraiment douloureux cela peut importe le mouvement que je faisait maintenant je le sentais j'avais du déplacer quelque chose en essayant tant bien que mal de marcher tout a l'heure. Je regarda alors Camille qui me poussait maintenant sur ma chaise roulante et qui me surpris quand elle s'arrêta brusquement a quelques mètres de la portes. Le contacte de ses lèves contre les miennes était vraiment quelque chose qui me faisais grand bien a chaque fois. Je profita a 100% des secondes qui s'écoulait présentement avant de revoir les couloirs blanc de l'hôpital , de ressentir l'odeur de l'eau de javel et surtout de voir ces infirmières , ces médecins , ces gens malade, etc par tout. Pourquoi fallait-il que je reste la aussi longtemps. Maintenant j'avais tellement peur de devoir être réopérer a cause de la douleur que j'avais.

C'était vraiment quelque chose qui me faisait peur de devoir me faire réopéré je détestait me faire opérer et surtout j'avais hâte de pouvoir bouger normalement et pouvoir sortir de cette chambre. Mes soeurs venait tous les jours , mais je ne pouvait pas demander a ce qu'elle reste ici aussi longtemps que comme si nous étions a la maison. Puisque nous vivions tous ensemble a la maison donc j'étais toujours avec elle.

Je regarda Camille pour lui montrer que je ne supportait plus la douleur j'en était encore sur le bord des larmes et j'avais du mal a ne pas du tout pleurer présentement. J'avais envie de me réfugier dans ses bras et ne plus bouger. Camille fini par sortir de la chambre et de revenir avec une seringue et un flacon. Je ne savais pas du tout ce que c'était mais une fois qu'elle fini de m'injecter le produit et que cela commença a faire effet je me sentie tout de suite mieux et je m'endormait même aussi.

Elle fini par faire quelque manipulation , mais j'étais complètement dans les vapes. J'avais du mal a ne pas m'endormir , mais je devais attendre de savoir ce qu'il y avait avec ma jambe avant de pouvoir m'endormir pour essayer de me sentir mieux.

- Et cette opération sera fait quand ? Car je me remet encore de la première. J'ai encore les plaies qui peuvent en témoigné.

Dis-je a moitié dans les vapes. Je voulais vraiment faire cela le plus rapidement possible. C'était vraiment difficile pour moi de bien comprendre les choses. Tout ce jargon médicale je n'y comprenais rien. Je regarda Camille , elle était si belle quand elle était inquiète et elle l'était encore plus quand elle s'inquiétait a propos de moi. J'étais vraiment dingue de cette femme. Le dernier baisé que nous avions échanger avant d'entrer était si merveilleux. J'allais me souvenir de ses premiers baisé échanger longtemps. C'est ce qui me faisait garder espoirs sur ma situation que tout allait bien aller maintenant qu'elle était là.

Je fini donc par lui dire avant de m'endormir pour être sur de bien comprendre ce qui allait se passé maintenant j'aimais mieux qu'on en parle une fois que l'effet du médicament qu'elle venait de me donner se serait estompé un peu.

-Est-ce que nous pouvons en parler plus tard j'aimerais dormir un peu ?

Dit-elle a la jeune femme avant de lui serrer la main j'aimerais tellement qu'elle reste avec moi . Je me sentait plus en sécurité quand elle était avec moi. Je me sentait différente avec elle.

         

made by © Winter Soldier





   
She is everything
she is my north, my south, my est and west , I thank I love her for ever...She's my evrything..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Novice »



ϟ CÉLÉBRITÉ : Hayden Panettiere
ϟ JOB : Médecin en trauma
ϟ CITATION : Il n'y a pas de coeur conquis pour ceux qui n'essaye pas
ϟ MESSAGE : 41
@PSEUDO : D.Sim


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The love is love ....Let me love you [pv. Camille]   
2017-04-18, 22:06


 
 
The love is love ... Let me love you
Camille ξ Mikaela
 
Voir Mikaela souffrir ne me réjouis pas, j'ai comme un malaise dans le fond de mon estomac, une boule se forme à chaque respiration sous sa douleur. C'est comme voir son bébé malade sans pouvoir y faire grand-chose, j'ai l'impression que je lui suis inutile sur le coup ! Peut-être que la solution se trouvera à l'intérieur, l'envie de rentrer ? Non, si on le pouvait, je resterai ici jusqu'à la tombée de la nuit, être rien que nous deux, n'être qu'avec elle. Je ne peux penser qu'à moi, elle a terriblement mal et je n'aime pas la voir larme donc sans attendre il nous faut repartir pour que je puisse voir. Je ne peux supporter plus longtemps de la voir dans cet état, je cours alors dans une pharmacie du bureau pour prendre de quoi la soulager, un peu de morphine l'aidera. L'injection faite, je peux enfin voir d'où vient cette douleur, la colère monte alors quand je m'aperçois que le chirurgien n'a pas vérifié la hanche ! Bon, soit, il lui faudra de nouveau une opération et cette fois, j'y serai !  

J'allais répondre à sa question quand je vis qu'elle était fatiguée, j'y ai peut-être été un peu fort sur la dose finalement. Je lui souris en lui faisant signe de tête pour lui répondre qu'on en parlera plus tard. Sa main dans la mienne, je la regarde s'endormir avec joie, elle paraît si bien vu ainsi, tellement belle. Une fois qu'elle fut vraiment au pays des rêves, je retire délicatement ma main et attrape ma veste sur le siège avant de revenir à elle. Je ne peux m'empêcher de sourire quand en la voyant de toute beauté, je me penche et lui offre un baisé sur son front lui caressant le front d'une mèche de cheveux. Tout va bien se passer, j'y veillerai. Après quoi je sorti de la chambre en direction du bureau du chef, il nous faut une discussion sur la prochaine opération qui doit avoir lieu au plus vite. Une bonne demi heure passe avant que je ne sorte satisfaite d'avoir obtenu ce que je souhaitais. Je regarde ma montre et je sais qu'elle va encore dormir pour un bout de temps, je décide alors de passer par la maison pour partager le repas avec Sophia avant de revenir.  

Les quelques heures passées avec ma fille m'ont fait le plus grand bien, c'est donc dans la bonne humeur et le sourire que je regagne l'hôpital. J'ai évidemment quelques patients à voir avant de m'assurer que Mikaela se porte bien, j'ai recommandé que l'on lui donne de la morphine en perfusion, c'est moins fort et ça l'aidera un peu. Mon tour sera vite fait finalement, quand j'ouvre la porte de sa chambre, je la retrouve exactement comme je l'a laissée, endormie. Je prends soin de fermer la porte de la chambre, aucune infirmière ne passera sachant que je suis là et je pense qu'il est un peu tard pour des visites. Je dépose ma veste en jean sur l'une des chaises avant de m'avancer vers le fauteuil qui trône juste à côte du lit, je m'installe alors que je la contemple dormir. Le temps fil à une vitesse, le soleil se couche à son tour, un rapide sms à la nounou pour ne pas qu'elle s'inquiète et pour la prévenir qu'il sera tard à mon retour. Je fini par m'endormir à mon tour dans le fauteuil, la tête sur le bord du lit, ma main sur la sienne et l'autre sur sa jambe. Je suis peut-être ici pour toute la nuit mais je m'en moque, l'une des choses qui m'importe maintenant c'est qu'elle se sente mieux et pour ça, je dois bien sûr attendre de voir son état.  





There is no more difficulty than an uncertain love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Novice »



ϟ CREDIT : Avatar : ChantalCh Gif : uc
ϟ CÉLÉBRITÉ : Connie Britton
ϟ JOB : Artiste
ϟ HUMEUR : Malgré la douleur de sa blessure , les cauchemars du choc post traumatique elle est heureuse
ϟ CITATION : Quand on veut on peut
ϟ MESSAGE : 357
@PSEUDO : ChantalCH


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The love is love ....Let me love you [pv. Camille]   
2017-04-19, 23:55







Let me love you

Camille&Mikaela


Je fini par m'endormir pendant que Camille était près de moi c'était vraiment un moment génial parce que j'aimerais tellement qu'elle s'allonge près de moi. Mais je sais qu'elle ne pourra pas le faire. je dormi une bonne partie de la journée , mais ma soeur passa me voir avec une surprise pour moi de la part de mes enfants j'étais si heureuse d'avoir deux filles parfaite comme elle. C'était vraiment un rêve pour moi maintenant , je sentait que maintenant elle était amoureuse de moi autant que je pouvait l'être et je pouvait aussi sentir que je pouvait lui faire confiance.

j'étais allonger dans mon lit avec la perfusion  morphine qui faisait que je n'avais plus mal et cela était vraiment génial. J'avais passé une peux  de temps avec mes filles. C'était vraiment géniale de pouvoir passer du temps avec elles , elles me manque vraiment beaucoup. Comme toutes la famille. Puis après le souper je me suis encore endormie a cause de la morphine. Les visites étant fini je ne pensait plus avoir de visite aujourd'hui.  

C'était vraiment génial de pouvoir avoir un peu de temps seule j'avais mon ordinateur avec moi donc je pouvait écouter un peu ce que j'avais enregistrer dernièrement et aussi je pouvais écrire de nouveau. Cette relation avec Camille était vraiment inspirante et elle me donnait tant d'inspiration. Puis je fini par écouter une playliste fait par mes filles et je fini par m'endormir dessus. J'avais encore les écouteurs dans les oreilles quand je m'endormis. Je n'avais pas du tout entendu que quelqu'un était entré dans ma chambre. Sa entrait comme dans un moulin ici et je ne pouvait pas du tout contrôlé qui était dans ma chambre a tout heure. J'étais sur que c'était qu'une infirmièire qui venait pour pour contrôler ma perfusion. Mais je ne pouvait pas me douter que c'était Camille. Mais je fini par me réveiller après un moment et me rendre compte qu'elle c'était endormie près de moi.

Sa main dans la mienne je libéra la main de ma perfusion qui était sous les couvertures et je les passa doucement dans ses cheveux je voulais doucement la réveillé. Je fini par lui dire.


- Bonjour toi

j'avais le sourire aux lèvres j'étais heureuse d'être la avec elle. J'avais hâte aussi de sortir d'ici pour pouvoir vraiment vivre ce que je voulais vivre avec elle c'est a dire une vrai relation amoureuse avec elle. J'avais envie de pouvoir vivre cela a 100%. Je retira mes écouteur de mes oreilles et sourie. Puis je retira une mèche de ses jolies cheveux blond qui cachait son jolie visage.

         

made by © Winter Soldier





   
She is everything
she is my north, my south, my est and west , I thank I love her for ever...She's my evrything..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Novice »



ϟ CÉLÉBRITÉ : Hayden Panettiere
ϟ JOB : Médecin en trauma
ϟ CITATION : Il n'y a pas de coeur conquis pour ceux qui n'essaye pas
ϟ MESSAGE : 41
@PSEUDO : D.Sim


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The love is love ....Let me love you [pv. Camille]   
2017-04-23, 22:19


 
 
The love is love ... Let me love you
Camille ξ Mikaela
 
Le temps me paraît une éternité, le stresse qu'elle puisse encore avoir mal, qu'elle ne se sente pas encore très bien. Je ne peux supporter de la voir dans cette état, voir la souffrance sur son si joli visage et ne rien pouvoir y faire. Cette femme chamboule un tas de truc en moi que je ne peux contrôler, il me faudra pourtant rester le plus professionnelle possible au risque de perdre mon emploi et elle d'avoir des problèmes. Son sommeil ne pourra qu'être réparateur du moins, je l'espère vivement, pendant ce temps, il fallait que je la quitte le cœur serré. Je dois avouer qu'un petit instant avec ma fille avant qu'elle ne doivent aller au lit m'a fait du bien, voir son regard s'illuminer dès que j'entre dans la pièce. Entendre sa petite voix tenter de former des mots, son sourire qui accompagne ses câlins, elle est une fierté et mon amour pour elle est à l'infini.  

Lorsque je franchi à nouveau la porte de la chambre, Mikaela dort encore, je m'installe dans le fauteuil à ses côtés pour finir par la rejoindre au pays des rêves. Une main fini par se balader dans mes cheveux se qui me réveille, un sourire aux lèvres pour répondre au sien, je suis contente de voir qu'elle à l'air mieux. Hey, tu te sens mieux ? Je m'étire vite fait venant lui caresser le bras pour descendre reprendre sa main dans la mienne, un œil vers la fenêtre et je m'aperçois que le soleil commence par se lever, une fine lumière orangée vient éclairer son visage et j'en souris d'avantage. Tu sais que c'est un crime d'être aussi belle au réveil. Je n'en pense pas moins, soudain je me mets à imaginer à quoi elle pourrait ressembler après une nuit passée avec elle, une nuit où je pourrai enfin la serrer dans mes bras et ne pas la quitter. J'en viens à la réalité de cet instant, dans cette chambre qui frôle le lugubre, c'est tellement sinistre de devoir se réveiller dans un tel décor, je n'avais jamais vu ça d'une telle manière. Mon envie de l'embrasser ne cesse d'augmenter, avant de lui sauter dessus encore une fois et parce que quelqu'un pourrait entrée et nous voir, je décide d'aller nous chercher un petit déjeuner et du café. Je reviens. Je lui fais un clin d'œil et sortir en direction de la cafétéria qui par chance, est ouverte.  C'est les bras chargés que je refais surface, je dépose le tout sur une table et l'approche du lit en prenant une chaise pour m'y installer. Personne ne viendra nous déranger. Je venais en effet d'en faire la demande au infirmière et comme il était encore trop tôt pour une visite, je m'approche alors doucement de son visage quand son parfum me borde. Je dépose mes lèvres sur les siennes et Dieu qu'elles sont douces et sucrées, si le choix m'était donné, jamais je ne les quitterai. Bonjour, finis-je par lui dire en souriant, ce baiser venait de me mettre de bonne humeur. Il ne faut pas tarder pour manger, tu devras être à jeun d'au moins 3 h avant ton opération programmée pour cet après midi. J'en avais en effet conclu avec la direction la veille, une rapide étude de son dossier nous a permis de programmer celle-ci et de conclure qu'elle sera en état. Tu devrais être sur pied d'ici 2 semaines. C'était bien entendu une façon de parler, je sais qu'il lui faudra peut-être plus de temps pour reprendre une totale liberté de ses mouvements mais au moins, elle ne sera plus obligée de rester enfermée ici ! Si les résultats sont bon, au bout de 1 semaine, tu pourra rentrer chez toi avec une aide médicale à domicile.  





There is no more difficulty than an uncertain love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Novice »



ϟ CREDIT : Avatar : ChantalCh Gif : uc
ϟ CÉLÉBRITÉ : Connie Britton
ϟ JOB : Artiste
ϟ HUMEUR : Malgré la douleur de sa blessure , les cauchemars du choc post traumatique elle est heureuse
ϟ CITATION : Quand on veut on peut
ϟ MESSAGE : 357
@PSEUDO : ChantalCH


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: The love is love ....Let me love you [pv. Camille]   
2017-04-25, 04:01







Let me love you

Camille&Mikaela


Je caressait doucement les cheveux de Camille et cela était un moment que j'avais envie de profité tout le temps. J'avais envie en fait qu'elle vienne s'installer près de moi. J'avais envie de me blottir dans ses bras de l'embrasser et pouvoir laissé aller mes émotions alors qu'elle est avec moi. Mais je ne pouvais pas vraiment présentement ,car elle est mon médecin. Je la regarda en continuant a jouer avec ses cheveux.

J'aimerais aussi pouvoir la voir alors que j'avais meilleure mine. Cela faisait plusieurs jour que je n'avais pas prit de vrai bain que je me lavais simplement a l'éponge avec l'aide d'une aide soignante. Je détestait ne pas pouvoir faire mes choses seule ce n'était pas du tout dans mes habitudes de dépendre des gens pour pouvoir faire quelque chose.

- Je me sens mieux ce matin , ma hanche est beaucoup moins douloureuse comme cela.

Finis-je par dire a Camille qui me souriait je fini donc par sourire moi aussi. Je ne pouvait pas résister a lui sourire. Elle était magnifique quand elle souriait. Je savais qu'elle avait des enfants. Je me demandait bien pourquoi elle tenait absolument a être ici alors qu'elle pouvait être avec elle. Mais je ne disais rien , car j'adorais l'avoir au près de moi lorsque je me réveillait. J'aimais être avec elle cela m’apaisait et j'avais moins peur que quelque chose de grave arrive quand elle était près de moi.

Puis Camille fini par dire que c'était un crime d'être aussi belle au réveille. J'étais loin d'être belle j'avais une tête a faire peur. J'avais des cerne sous les yeux qui c'était en fait transformer en poche et j'avais aussi une salle tronche a cause de la médication qui m’assommait complètement. Je fini donc par dire.

- Cela serait plutôt toi qui est coupable d'être aussi belle au réveille. Ce n'est pas le cas de moi j'ai l'aire d'un vieux déchet comme cela.

C'était l'un de mes grand défaut de ne pas vraiment aimé mon apparence physique et encore moins depuis que j'avais été opérer. J'avais cette cicatrice que je n'aimait pas du tout et j'avais aussi beaucoup de contusion. Bref je n'étais pas la plus belle des deux. J'avais présentement terriblement envie de l'embrasser , mais je devais me retenir pour elle. Alors elle me dit qu'elle allait revenir donc je fini par dire.

- Ou est-ce que tu vas ?

pendant qu'elle était partie a la cafétéria j'avais demander a une aide soignante de m'aider a aller au toilette j'avais aussi brosser mes cheveux qui était en bataille , j'avais fait un peu un brin de toilette et brosser mes dents. Donc j'avais tout fait pour que je ne sois pas du tout déranger avant le diner. A part s'il y avait quelque chose. L'aide soignante que j'avais aujourd'hui était génial. Elle était super gentille et faisait tout pour que je n'ai pas mal et que tout se passe bien.

Une fois cela terminer j'étais alors assise dans mon fauteuil qui était un fauteuil que l'ergothérapeute avait recommander pour moi. Je vie alors revenir Camille et je me mit a sourire de nouveau. J'étais un peu épuisé d'avoir tout fait mes soins rapidement ce matin , mais cela allait valoir la peine. Je sourit donc a Camille qui vient s'assoir près de moi. Et a mon plus grand étonnement m'embrassa.

La douceur de ses lèvres contre les miennes m'avait terriblement manqué et je savoura chaque secondes de se baisé et fini par lui dire alors qu'elle me dit de nouveau Bonjour.

- Bonjour , alors qu'à tu trouver de bon je meurt de faim.

Depuis mon arriver ici disons que je n'avais pas aussi bien dormit et que je n'avais pas été aussi en forme que présentement. La présence de Camille me redonnait des forces. C'était très bien j'avais par contre hâte de sortir d'ici. Je détestais être enfermer longtemps. J'avais peur pour l'opération de cette après-midi. J'arrêtta donc de manger et je fini par dire.

- Elle me fait peur cette opération j'ai peur de ne plus pouvoir marcher seule et sans douleur après. J'ai peut de rester prit dans se fauteuil roulant et dépendre toute ma vie des autres.

Elle pouvait voir dans ma voix que c'était réelle la peur et que je ne faisais pas cela que pour me rendre intéressante que j'avais vraiment besoin d'être rassurer sur ce qui allait se passé maintenant. Et Camille était la meilleure personne pour le faire. Et me faire par aussi de ce qui allait arriver après. Je fini donc par dire.

- J'en ai tellement assez d'être prise ici , j'ai tellement hâte d'être a la maison de pouvoir passé plus de temps avec mes filles. D'ailleurs tu ne devrait pas être avec ta famille ?


Je ne savais pas si elle avait des enfants vraiment , si oui combien , mais mon coeur de maman me disait que oui elle en avait des enfants je ne voulais pas privé un enfant de sa mère. J'allais peut-être un jour la voir qui sais... Mais bon pour le moment mes filles a moi me manquait. Je prit alors leur photo qui était sur ma table de nuit près de moi et sourit en les voyant , mais j'avais aussi envie de verser une larmes. Je ne voulais pas me montrer si vulnérable. Mais je n'étais pas vraiment dans mon assiette aujourd'hui. Tout ce qui m'arrivait me déprimait et cela même si la plus belle chose qui pouvait arriver dans ma vie était arriver ...c'est a dire de trouver l'amour , car oui j'avais trouver l'amour avec cette jeune femme.          

made by © Winter Soldier





   
She is everything
she is my north, my south, my est and west , I thank I love her for ever...She's my evrything..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Re: The love is love ....Let me love you [pv. Camille]   


Revenir en haut Aller en bas
 

The love is love ....Let me love you [pv. Camille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: West Phoenix :: Valley Hospital
-