AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur The Lying Game !

votez pour le forum sur les top sites

N'hésitez pas à laisser un message pour le forum ici &

Postez des photos de vos personnages au Summer Time

Partagez | 
 

 666 » Maybe I like this game a little too much † TETINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : CECE
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3520
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


666 » Maybe I like this game a little too much † TETINE   
2017-03-20, 05:30




❝Maybe I like this game a little too much❞
SATINE & TED

L'instant précis où mes yeux s'ouvrent, un sourire étire joyeusement mes lèvres. Les souvenirs de la veille me prennent d'assaut et je ne peux qu'être amusée et fière.
Sur mon visage se glisse une expression digne d'un enfant dont le plan machiavélique a été un succès, le nez froncé et une satisfaction visible.
Je baille, m'étire et fonce dans la douche. Un petit rire m'échappant doucement.
J'aimais jouer. Cela faisait entièrement partie de ma personnalité et ceux qui me côtoyaient le savaient parfaitement. J'aimais charmer, draguer, séduire et parfois je me perdais dans le jeu, m'amusant de celui qui avait le malheur d'être ma proie.

La robe est noire, le décolleté généreux et je suis en trop bonne compagnie. N'est-ce pas toujours le cas ?
Je ris, je bois et je grignote quand l'envie m'en vient. Puis, face à Ted, je suis la même. Toujours. Taquine et souriante.
Au fil de la soirée, sa présence semble avoir un effet complètement différent que lorsque je le croise à la machine à café dans notre cuisine. La taquinerie prend une autre tournure, un autre sens, éveil un jeu possiblement dangereux, mais qu'aucun de nous deux ne semble éviter ou ne pas vouloir.
Alors on joue. Ou plus particulièrement, je me joue de lui. Je lui lance des regards un peu trop langoureux, laisse échapper volontairement des sous-entendus aguicheurs, deviens un peu trop tactile et presse ma poitrine contre lui à la moindre occasion.
Et quand la soirée arrive à son terme, la partie s'intensifie.
J'en viens à l'interrompre pendant qu'il discute avec quelqu'un l'espace de quelques minutes, m'approche de lui dans son dos, me penche à son oreille en gémissant son prénom avant de lui dire que j'ai envie de rentrer.
Le perturber alors qu'il papote simplement dessine un sourire malicieux sur mon visage. Et quand il se retourne pour me regarder, je fais une petite moue sexy - légèrement exagérée parce que pourquoi pas ?


J'enfile une nuisette noire, sèche mes cheveux, mon regard fixant la glace sans vraiment la voir, les images de la soirée tournant en boucle dans ma tête.
J'avais eu des principes concernant ma relation avec Ted. C'était mon ami et mon colocataire. Il fallait donc que l'on soit en bon terme. Et j'avais longtemps pensé qu'il était nécessaire que l'on garde une relation loin des coucheries. Pourtant, plus je passais du temps avec lui, moins cela semblait possible. Les hésitations et les interrogations c'étaient envolés.
J'évite de trop réfléchir, prends les choses comme elles viennent. Les relations compliqués n'ont jamais été mon fort, je tends toujours vers le simple et me défais des prises de tête dès que possible. Alors pourquoi faire de cette simple relation quelque chose de compliqué ?

Je quitte ma chambre pour la cuisine, je vais avoir besoin de bon petit déjeuner après la soirée que j'ai passée.

• ───────────────────────────────────── •



Look at me standing here on my own again, up straight in the sunshine no need to run and hide ✞ And you are folded on the bed where I rest my head there's nothing I can see, darkness becomes me


Dernière édition par Satine Hannigan Hudson le 2017-07-13, 04:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Menteur Expert »



ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Chris Wood
ϟ JOB : Youtubeur
ϟ HUMEUR : Insupportable
ϟ MESSAGE : 1605
@PSEUDO : TAG



Re: 666 » Maybe I like this game a little too much † TETINE   
2017-03-20, 18:32




❝666 » Maybe I like this game a little too much❞
Satine & Ted
Je me réveillais dans un léger sursaut. Pourquoi mon coussin était sur ma tête ? Je l'attrapais pour le mettre à côté de moi. J'avais l'impression d'être encore à moitié dans mon rêve et même si les souvenirs de celui ci s'effaçaient un peu plus chaque seconde je me rappelais que j'avais rêvé de Satine. Et juste après je me rappelais pourquoi.

Ce bal avait prit une tournure que je n'aurais pas imaginé. Je pensais juste danser, m'amuser, dire des conneries et me goinfrer mais je ne m'étais pas du tout attendu à ce que Satine se mette à flirter avec moi. Mais ça ne me déplaisait pas, loin de là ! Je dirais même, au contraire ! Avait-elle bu ? Moi oui en tout cas. Pas beaucoup mais il m'en fallait peu pour être dans un état second. Je n'en étais pas au point de ne plus me rendre compte de ce que je faisais, après tout je n'avais pas finit mon verre. Mais j'étais bien quoi ! Je ne repoussais pas Satine. Je n'en avais pas envie. A l'instant la seule chose dont j'avais envie c'était d'aller plus loin avec elle. Faut dire qu'elle faisait tout pour. Mes yeux s'étaient perdus dans son décolleté un bon nombre de fois vu qu'elle n'arrêtait pas de presser sa poitrine contre son torse d'ailleurs je crois bien que je lui avais dit qu'elle avait une poitrine d'enfer. Ça m'avait échappé, comme tout le reste en fait. Et puis quand elle s'éloignait j'étais un peu déçu mais elle ne partait pas bien longtemps. Ce petit jeu durais et puis elle finit par me demander de rentrer alors que j'étais en pleine discussion. Discussion qui était passé au second rang dès que je m'étais tourné vers elle. Oh ben oui moi j'étais carrément partant pour rentrer maintenant avec elle, j'étais même plus que chaud ! Un grand sourire avait étiré mes lèvres et j'avais rapidement fait appelé un taxi qu'on avait attendu devant la salle de bal. Mais le petit jeu ne s'était pas arrêté ici.

Je baissais ma tête en soulevant un peu la couette pour regarder en dessous et finalement la relâcher en soupirant. Ben oui évidemment, la ça aurait été curieux que je me réveille sans avoir la trique. Je me lève, notant comme tous les matins qu'il fait bien plus chaud sous la couette, et me rend dans la salle de bain pour passer sous la douche... froide. Ah ben oui, il faut ce qu'il faut ! Même si je ne doutais pas de la capacité de Satine à me faire déformer mon pantalon encore une fois si elle le voulait. J'enfilais un boxer puis ouvrait ma porte. En entendant du bruit je me mis à sourire. Elle était réveillée. Elle s'était beaucoup amusée hier soir donc à mon tour ! Je prenant pas la peine d'enfiler quoi que ce soit de plus je sortais de ma chambre pour la rejoindre dans la cuisine "Salut" lui dis-je tout naturellement avant d'ouvrir un placard pour en sortir un bol et des céréales "La sirène du bal a-t-elle bien dormis ?" ouai ça lui allait bien sirène. Après tout Satine était une créature un peu trop envoûtante ! Enfin envoûtante et.. frustrante ? Je passais sur le chemin pour aller au frigo je m'arrêtais derrière elle et me penchais pour lui coller un bisou sur la joue. Puis je reprenais mon chemin et revenais devant mon bol avec la brique de lait pour le remplir.
© Pando

• ───────────────────────────────────── •


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t4307-kamoulox
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : CECE
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3520
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: 666 » Maybe I like this game a little too much † TETINE   
2017-07-14, 16:02




❝Maybe I like this game a little too much❞
SATINE & TED

La pièce était lumineuse, silencieuse et vide. La porte du frigo en main, je m'attardai à contempler ce qu'il contenait, mon esprit se perdant dans les souvenirs de la veille. Le temps filait sans moi, m'oubliant dans sa course.
Le froid du réfrigérateur me ramena brusquement à l'instant présent. La brume des images de la veille disparurent et je me retrouvai face aux étagères fournies. J'attrapai un jus de fruit, de quoi me faire une omelette et m'attelai à la préparation de mon petit déjeuner.
La contemplation de la cuisson de mon repas n'était pas aussi captivante que l'on pouvait s'imaginer et mon esprit, qui attendait la moindre occasion, s'amusa à réanimer les images du bal. Chaque détail se manifestait devant mes yeux comme si j'y étais à nouveau. Je me laissai happée.

Chaque regard qui s'attarde sur mon décolleté fait naître en moi une délicate satisfaction et une indéniable chaleur dans le creux de mon ventre.
Ce n'est qu'un jeu, un moyen de me divertir. L'écho dans ma tête se répète encore et encore, à chaque sourire qu'il m'adresse, à chaque fois que ses yeux semblent s'éterniser sur les courbes de mon corps.
Il n'est pas insensible à mes tentatives de distraction ce qui est d'autant plus satisfaisant pour mon ego et dessine un sourire sur mes lèvres colorées.
Il n'hésite pas quand je lui murmure que je veux rentrer. Le sous-entendu se faufile entre mes mots, danse sur mon visage, se glisse sur ma bouche. Je l'observe attentivement appeler un taxi, mon regard s'attardant par moment sur ses lèvres pour rejoindre ses yeux. Nos regards s'accrochant, mon ventre se noue de nouveau et je souris. Puis, je m'approche de lui, profite qu'il informe son interlocuteur de notre localisation pour me coller à lui, échanger un dernier regard avant de me nicher dans son cou. Mon souffle dansant contre sa peau, ma bouche l'effleurant à son tour jusqu'à atteindre son oreille pour y murmurer une nouvelle fois son prénom.


Bien au delà du jeu de séduction et du plaisir que j'éprouve à le voir si réceptif à mes avances, mon esprit ou tout du moins quelque chose bien au fond, ne peut s'empêcher de se questionner sur mes motivations. On avait - mon esprit et moi - décidé de se comporter convenablement pour une fois. Ne pas tout faire foirer à cause de cette partie de moi (totalement dominante) qui couchait avec qui bon lui semblait parce que la personne en question n'allait pas quitter les lieux après les ébats. C'est ça qui est dangereux au final. Vivre avec lui après. Parce que c'est amusant pour l'instant. Le taquiner, le chercher, lui agiter ma poitrine sous le nez. Pourtant, l'idée d'aller plus loin avec Ted s'accompagnait d'une horde de problèmes possibles. Ce qui n'est pas excitant du tout.

Un bruit me sortit de mes pensées et lorsque j'en cherchai l'origine, je me retrouvai nez à nez avec mon fameux colocataire vêtu que d'un simple boxer. L'hésitation exista l'espace d'une fraction de seconde avant que je le contemplai de haut en bas. Il était bien bâti, c'était indéniable. Pourtant, malgré le nombre de fois que j'avais eu la chance de le détailler de la sorte, j'étais toujours agréablement surprise de ce qu'il cachait sous ses vêtements. Il devait l'avoir fait exprès, pas qu'il n'apparaissait jamais dans cette tenue dans les pièces que l'on partageait, mais quelque chose me disait que les événements de la veille l'avait poussé à parader de la sorte.  

» Humm hey, lançai-je en revenant à mon omelette que je déposai dans une assiette.
Je ris discrètement en l'entendant me surnommer la sirène du bal et me demander si j'avais bien dormi. Seule après nos petits jeux ? Ça n'avait pas été la nuit la plus paisible de mon existence même si j'étais fière de moi. J'avais été à la hauteur de ma réputation après tout. Ou pas vraiment mais qu'importe.
Il s'approcha et se pencha sur moi, baisant ma joue par surprise. Je ne sursautai pas, même je ne m'y étais pas attendu. Je n'étais pas une adolescente surprise et émue par un simple baiser. Pourtant, j'appréciai le geste. M’empêchai à temps de sourire.
» Je n'ai jamais aussi bien dormi, ça doit être cette délicieuse soirée, elle m'a bercée dans un sommeil des plus doux. Et toi ? me tournai-je vers lui. Pas trop DURE cette nuit livré à toi-même ?
Je le fixai en l'interrogeant, mangeant avec un sourire amusé.

• ───────────────────────────────────── •



Look at me standing here on my own again, up straight in the sunshine no need to run and hide ✞ And you are folded on the bed where I rest my head there's nothing I can see, darkness becomes me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Re: 666 » Maybe I like this game a little too much † TETINE   


Revenir en haut Aller en bas
 

666 » Maybe I like this game a little too much † TETINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: West Phoenix :: Maisons
-