AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur
the lying game !

votez pour le forum
sur les top sites

Et si vous postiez un petit mot pour le forum ?
Aussi bien sur PRD que sur Bazzart

Venez participer à
l'intrigue où rôde un tueur

Envie de papoter ?
Rejoignez la ChatBox ou le flood !!

Partagez | 
 

 Wake-me up when december ends [Satine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

I'm a bitch, I'm a tease, I'm a goddess on my knees.


Who I am ?
ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Phoebe Tonkin
ϟ JOB : Au chômage ✄ Paparazzi pendant 5 ans ✄ A bossé 4 mois pour un trafiquant d'armes
ϟ HUMEUR : Enervée
ϟ CITATION : Chantons pour les bienséants les délices de l'indécence
ϟ MESSAGE : 7951
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Wake-me up when december ends [Satine]   
Mar 5 Jan 2016 - 1:35


Wake-me up when december ends
Trish & Satine

2015 avait vraiment été une année pourrie. Noël avait été pourri. Enfin, pas si pourri que ça dans l'ensemble mais gâchée par l'ombre d'une Satine dans le coma qui planait au-dessus d'eux en les empêchant de profiter pleinement de cette fête. Woody était déprimé de savoir sa soeur dans le coma, sans savoir si elle allait se réveillée... et elle ne comprenait que trop bien ce qu'il pouvait ressentir pour l'avoir vécu avec Maksim. Mais celui de Satine durait depuis plusieurs mois, plusieurs mois au cours desquels elle voyait son meilleur ami se décomposer de jour en jour. Et elle, elle était là pour lui, en essayant de lui remonter le moral et de le faire rire alors qu'elle-même avait seulement envie d'aller se jeter sous les roues d'un camion. L'année s'était terminée et Satine ne s'était toujours pas réveillée... Fort heureusement, l'année suivante avait mieux commencé. Satine s'était réveillée il y'a quelques jours, et il y avait enfin une bonne nouvelle. Une bonne nouvelle nécessaire et mérité. Trish en avait marre d'enchaîner les mauvaises surprises ces derniers temps. Elle avait besoin de repos, c'était évident, mais dès qu'elle avait pu lui rendre visite, elle l'avait fait. Trish resta figée de longues heures devant l'hôpital, sans bouger... Cet hôpital qu'elle détestait, où il n'arrivait que des malheurs, où l'enfant à qui elle avait donné la vie attendait en couveuse d'être sevrée de toutes les drogues dont elle était dépendante. La jeune femme prit une grande inspiration et entra dans l'hôpital malgré son irrépressible envie de s'enfuir à toute jambe, elle avait besoin de voir Satine. Elle se rendit donc dans la chambre que lui indiqua la secrétaire puis elle frappa doucement à la porte et entra.

« Salut ma belle » elle fit quelques pas jusqu'au lit et posa un ours en peluche et une boîte de chocolat sur la table « Je savais pas trop quoi t'apporter » une fois les mains libres, elle serra Satine dans ses bras « Alors, comment tu te sens ? »

La question de routine que l'on posait toujours aux gens à l'hôpital. Dire qu'elle engueulait les gens qui lui posaient cette même question chaque fois qu'elle se retrouvait ici ... enfin bref ! Elle se doutait que les choses devaient être étranges pour Satine. Après tout elle venait de manquer un peu plus de deux mois de sa vie. Trish avait passé l'un de ces mois enfermée chez Maksim et l'autre à faire n'importe quoi et son amie lui manquait.


• ───────────────────────────────────── •


LIFE'S LIKE THIS, THAT'S THE WAY ITS IS
« I like you the way you are when we're driving in your car and you're talkin' to me one on one. Somebody else round everyone else watchin' your back like you can't relax »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t3030-trish-attentions-aux-flashs
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3555
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Wake-me up when december ends [Satine]   
Mar 19 Jan 2016 - 14:20




Wake-me up when december ends

La pièce était soi trop lumineuse le matin soi trop sombre le soir. Il y avait toujours quelque chose qui clochait. Je n'étais pas en mesure de pouvoir l'expliquer. Je peinais à m'habituer à cette pièce froide et triste, peinais à avoir les idées claires. J'étais dans un brouillard constant. Parfois, je parvenais à m'en défaire quand j'avais un peu de chance, mais cela ne durait jamais vraiment longtemps.
Les visites avaient été plus nombreuses que je ne l'aurais pensé. C'était agréable, de revoir toutes ses têtes, même si pour moi, cela ne faisait que quelques jours que je ne les avais pas vu.. J'avais de la peine à les comprendre. Non, je les comprenais, ils avaient passé des mois sans moi, en me sachant dans cet hôpital morbide, sans savoir si j'allais me réveiller ou sombrer et les quitter. Pourtant, malgré ma capacité à comprendre, j'avais du mal à me faire à l'idée, que c'était à moi que tout cela était arrivé.
Fatiguée, du matin au soir, le moindre geste, la moindre activité mentale me demandant une énergie dont mon corps n'avait plus l'habitude et m'épuisait d'avantage. Alors je gardais mon énergie pour les quelques gens qui venaient à mon chevet. Je le leur devais bien.

Étendue dans le lit d'hôpital, je végétais, le regard dans le vide, j'attendais, une infirmière, une visite ou le sommeil. Je n'avais que cela à faire après tout.
Le bruit de la porte se fit entendre dans le silence absolue de la pièce et je bougeai pour lui faire face. Ce simple geste, me retourner dans le lit me demandait un effort démesuré. Ça en était ridicule.
Les yeux cherchèrent la porte comme si elle avait changé d'emplacement depuis la dernière fois qu'ils s'étaient attardés à la regarder. Puis, dans le brouillard un visage connu, aimé et la sérénité s'installa doucement. Qu'importe si j'étais fatiguée, si je peinais à réfléchir aussi vite qu'eux, elle ne m'en voudrait pas. Elle avait surement plus à dire que moi. Deux mois dans la vie de Trish, c'était une éternité pour le commun des mortels.
Je la regardai s'approcher. Déposer des présents. C'était le même réflexe chez tout le monde. J'étais sincèrement touchée.
Je lui fis un petit sourire faiblard.
» Hey, lui répondis-je.
J'attrapai l'ours en peluche et le serrai dans mes bras.
» C'est parfait, soufflai-je, le même petit sourire aux lèvres.
Ses bras vinrent entourer mon corps et malgré l'envie de la serrer de toutes mes forces à mon tour, je me contentai de simplement la prendre dans mes bras. Une étreinte un peu trop étroite aurait demandé bien trop d'effort et je n'avais aucunement envie de m'évanouir dans les bras de ma petite Trish.
Sa question était inévitable. Que pouvions bien demander à une amie qui sortait de deux mois de coma et qui était prisonnière de son lit d'hôpital ? Les options étaient bien réduites.
» Je vais bien, crevée, mais je m'en sors, terminai-je avec un sourire un peu plus grand. Je posai ma main sur la sienne et la serrai légèrement. Je ne vais qu'aller mieux, la rassurai-je. Et toi alors ? Comment vas-tu ? Qu'est-ce que tu as à me raconter ? Je t'avoue être très curieuse, ajoutai-je avec un petit sourie malicieux.  



• ───────────────────────────────────── •




Been travelling these wide roads for so long. My heart's been far from you, 10,000 miles gone. Oh, I wanna come near and give you every part of me but there is blood on my hands and my lips are unclean †


Dernière édition par Satine Hannigan Hudson le Mer 24 Fév 2016 - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm a bitch, I'm a tease, I'm a goddess on my knees.


Who I am ?
ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Phoebe Tonkin
ϟ JOB : Au chômage ✄ Paparazzi pendant 5 ans ✄ A bossé 4 mois pour un trafiquant d'armes
ϟ HUMEUR : Enervée
ϟ CITATION : Chantons pour les bienséants les délices de l'indécence
ϟ MESSAGE : 7951
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Wake-me up when december ends [Satine]   
Mar 19 Jan 2016 - 18:52


Wake-me up when december ends
Trish & Satine

En voyant Satine, en entendant sa voix... elle réalisait à quel point son absence lui pesait. Surtout avec tous les récents événements de sa vie, tous ces bouleversements, sa grossesse, l'enlèvement de Maryla, ses engueulades avec Maksim, son accouchement, encore des engueulades... Et ça ce n'était que sur peu de temps, c'était sans compter tout ce qui s'était passé depuis l'arrivée de June dans sa vie. C'était à peu près à partir de là que tout avait dégénéré... Ce n'était pas la faute de June - enfin, sauf certains événements - mais ça plaçait plutôt bien les choses chronologiquement parlant. Bref ça vie était un chaos sans nom depuis un an et demi. Seulement un an et demi ? Elle avait l'impression que c'était tellement plus ... Quoi qu'il en soit, elle n'était pas venue là pour se plaindre ou parler d'elle mais pour voir comment se portait Satine compte tenu des circonstances. Trish esquissa un sourire en la voyant prendre l'ours contre elle. Ça lui ferait toujours un peu de compagnie hors des heures de visite. Trish tira le fauteuil à côté du lit pour s’asseoir près d'elle.

« Oui, ça se voit que t'es crevée ! Tu pionces pendant plus de deux mois et t'as encore une sale tête, c'set pas sérieux ça ! » dit-elle en riant légèrement

Une touche d'humour ne faisait pas de mal ! Mais c'est vrai que Satine avait l'air très fatiguée, et elle avait toutes les raisons de l'être. Sans compter qu'elle devait toujours avoir un tas de médecins qui venaient vérifier ses constantes régulièrement. Au moins, Satine était probablement une patiente moins chiante que Trish. Elle était devenue connue des services ici, au point qu'elle était parfois reconnue par les infirmières et autre personnel médical. Trish lui offrit un sourire réconfortant, en effet, maintenant elle ne pouvait qu'aller mieux. Mais Satine était la dernière à tomber dans le coma. D'abord Maksim, puis June, maintenant Satine... Trish allait finir par croire qu'elle portait la poisse à son entourage. Le sourire de la jeune femme disparu et elle passa sa main dans ses cheveux.

« Oh euh moi, euh ... ça va... ça va. »

Bon d'accord, pas très convaincante. Il faut dire que Satine était dans le coma depuis fin octobre, il s'en était passé des choses depuis. La dernière fois qu'elles avaient parlé d'un sujet grave, c'est quand Trish lui avait avoué qu'elle était enceinte, et moins de deux semaines après, elle était dans le coma ... Elles n'avaient même pas pu se voir avant. Trish soupira et releva les yeux vers Satine.

« Bof en fait... Tu veux que je te résume ce que t'as loupé depuis que je t'ai dis que j'étais enceinte ? Ben comme tu le vois, je suis plus une grosse vache déjà. Elle esquissa un bref sourire pour dédramatiser ce qu'elle avait dans la tête Ma meilleure amie s'est faite kidnappée par un fou furieux, j'me suis engueulée avec Maksim, j'ai accouché et ... j'me suis engueulée avec Maksim ! Que des bonnes nouvelles quoi... Tu vois, t'as rien loupé d'intéressant. »

Elle aurait eu envie de lui dire "t'as eu bien de la chance d'être dans le coma" mais c'était peut-être un peu déplacé. Un peu. Quoi que Satine en aurait peut-être rit.


• ───────────────────────────────────── •


LIFE'S LIKE THIS, THAT'S THE WAY ITS IS
« I like you the way you are when we're driving in your car and you're talkin' to me one on one. Somebody else round everyone else watchin' your back like you can't relax »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t3030-trish-attentions-aux-flashs
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3555
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Wake-me up when december ends [Satine]   
Mer 24 Fév 2016 - 1:39




Wake-me up when december ends

Sortie du coma depuis quelques jours à peine, j'avais du mal à m'en remettre. Les médicaments qu'on m'avait prescrit n'aidaient absolument pas. J'étais dans le brouillard la moitié du temps. Je ne faisais que dormir entre les contrôles médicaux et les visites. Je devais vraiment avoir une sale tête et je ne pus m'empêcher de rire en entendant Trish plaisanter là-dessus. Heureusement qu'elle était là pour me faire rire.
Pourtant, malgré notre relation plus basée sur l'amusement et la déshérence, je ne pouvais m'empêcher de la questionner. J'avais passé deux mois hors service et mon état légumineux ne me permettait pas ne serait-ce qu'imaginer ce qu'elle avait vécu ces derniers temps.
Je la regardai assisse près du lit, mais si loin de moi à la fois. J'eus envie de tendre le bras, l'attraper et la faire monter dans mon lit. Mais je devais sentir comme cet endroit, le désinfectant et les médicaments. Ma tête ne devait pas la convaincre que j'étais en forme suffisante pour qu'elle me rejoigne dans mon lit.
Je l'écoutai, sans bougée, calée contre mes oreillers, mon nouvel ami en peluche plaqué contre ma joue. J'étais prête à écouter tout ce qu'elle avait à dire.
Elle sembla hésiter à se confier, rien de surprenant la dedans. C'était difficile de s'ouvrir aux gens, je ne pouvais que le comprendre, moi qui ne prenais jamais vraiment le temps de me confier. A quoi bon ? Alors qu'écouter était si simple.
Ses yeux se posèrent à nouveau sur moi, ils semblèrent trahir une gravité que ses mots ne dévoilaient pas. Elle aligna les informations comme on lit la météo. J'eus du mal à comprendre les sentiments que ses iris cachaient. Mon empathie en prenait un sacré coup avec tous ces médocs qui nageaient dans mon système.
Une grossesse ? Un bébé ? Comment se faisait-il que je n'ai pas directement songé à cela ? Certains détails peuvent manquer. Ils pourront revenir d'eux-mêmes, ou d'autres vous les remémoreront. Cette grossesse en faisait partie…

» Viens-là. dis-je en faisant de la place pour Trish. J'avais encore quelques tubes, une simple intraveineuse qui distillait de l'eau ou des médicaments selon les heures, mais je déplaçai le tube pour qu'il n'entrave pas la nouvelle place de Trish. Je te préfère près de moi, toujours, dis-je en souriant.
Nous n'étions pas de celles qui déballent leurs sentiments et émotions, surtout pas quand ils étaient positifs. Je préférais toujours serrer quelqu'un dans mes bras, plutôt que de lui répéter à tout va des mots d'amour qui n'avaient pas de sens à mes yeux. A trop les répéter, comment savoir exactement quand ils sont vrais ?

» Je ne suis pas une petite poupée fragile, tu le sais. Alors mets ton adorable et délicieux petit cul près de moi ! insistai-je ne lui laissant plus le choix.

Une fois près de moi, je la pris dans mes bras. Posai ma tête sur la sienne.

» Maintenant, tu vas oublier les résumés et tu vas me raconter en détails, lui demandai-je doucement. Il n'y avait pas de pitié, je n'éprouvais que rarement ce genre d'émotion, encore moins pour elle. Mais je voulais qu'elle parle. Les grandes lignes sont pour ceux qui n'ont pas le temps et j'avais le reste de l'éternité pour elle. Qu'est-ce qui s'est passé avec ce bébé ? demandai-je, parce qu'il fallait bien commencer par quelque chose.
 



• ───────────────────────────────────── •




Been travelling these wide roads for so long. My heart's been far from you, 10,000 miles gone. Oh, I wanna come near and give you every part of me but there is blood on my hands and my lips are unclean †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm a bitch, I'm a tease, I'm a goddess on my knees.


Who I am ?
ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Phoebe Tonkin
ϟ JOB : Au chômage ✄ Paparazzi pendant 5 ans ✄ A bossé 4 mois pour un trafiquant d'armes
ϟ HUMEUR : Enervée
ϟ CITATION : Chantons pour les bienséants les délices de l'indécence
ϟ MESSAGE : 7951
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Wake-me up when december ends [Satine]   
Ven 26 Fév 2016 - 14:01


Wake-me up when december ends
Trish & Satine

Trish regarda le visage de Satine, détaillant ses traits fatigués. Même là-dessous elle arrivait encore à distinguer sa beauté. Trish n’avait jamais fini dans le coma mais elle ne comptait plus ses séjours à l’hôpital alors elle était plutôt bien placée pour savoir qu’il était plus agréable que vos proches viennent en restant eux-mêmes plutôt qu’en vous traitant comme une pauvre petite chose fragile qui a été cassée et vient tout juste d’être réparée, une petite chose qu’on a peur de briser une nouvelle fois par peur que la colle ne soit pas encore sèche. Trish devait bien à Satine de rester naturelle, de garder son humour débile bien présent. Mais elle avait du mal, pas à cause de Satine, plutôt à cause de tout le reste, de tout ce qu’elle avait loupé pendant son « absence ». Les médicaments devaient probablement la shooter complètement. Trish devrait se mettre à la morphine tiens, ça lui ferait sûrement du bien, beaucoup de bien… être complètement shootée, ne plus rien sentir, arrêter de réfléchir… Trish regarda la belle brune se décaler pour lui faire de la place et elle ne put s’empêcher d’esquisser un sourire.

« D’accord, d’accord, j’ai pas envie de me faire taper ! »

Elle rit légèrement et vint s’allonger près de Satine. Ça lui faisait beaucoup plus de bien que ce qu’elle n’avait prévu. L’espace d’un instant, Trish ferma les yeux dans les bras de Satine, laissant le parfum des cheveux de Satine s’insinuer dans ses narines. Elle avait beau sentir l’hôpital, Trish distinguait toujours son odeur. C’était un peu bizarre en fait. Elle profita de cette étreinte et finit par rouvrir les yeux, sa tête posée contre celle de son amie.

« T’es sûre pour les détails ? » Trish soupira, elle n’avait pas franchement envie d’entrer dans les détails… mais vu comme elle avait lâcher ça à Satine, elle pouvait comprendre. Elle s’installa un peu plus confortablement, caressant machinalement le bras de la jeune femme du bout des doigts « C’est peut-être un peu flou pour toi, mais peu de temps avant ton coma, je t’avais dit que j’étais enceinte, encore. J’avais fait un déni de grossesse et j’en étais déjà à plus de six mois, je pouvais plus avorter. J’te passe les détails mais… elle se ravisa le temps de ma grossesse, j’étais chez Maksim, il me fliquait pour pas que je fasse de conneries pour pas plus pourrir la santé du bébé. Enfin bref… on a cherché des familles d’adoption pour elle. Et le 28 novembre, j’ai accouché prématurément de cette petite fille, voilà »

Voilà. Elle allait se contenter de ça pour le moment, Trish allait la laisser assimiler avant d’en rajouter une couche avec toutes les complications qui avaient suivi. D’ailleurs elle était passée assez vite sur les complications pendant. Sur la façon absolument insupportable dont elle s’était conduite avec Maksim. Elle aurait voulu que Satine soit là à ce moment, elle aurait voulu se blottir dans ses bras pour se plaindre un peu, pour parler à quelqu’un qui était comme elle, quelqu’un qui pouvait comprendre pourquoi elle se comportait comme ça, pourquoi c’était aussi difficile pour elle.


• ───────────────────────────────────── •


LIFE'S LIKE THIS, THAT'S THE WAY ITS IS
« I like you the way you are when we're driving in your car and you're talkin' to me one on one. Somebody else round everyone else watchin' your back like you can't relax »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t3030-trish-attentions-aux-flashs
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3555
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Wake-me up when december ends [Satine]   
Ven 24 Juin 2016 - 1:36




Wake-me up when december ends

Un rire m'échappa, un faible et presque inaudible rire, mais il était bien là. Moi, taper Trish? C'était une idée qui me faisait terriblement rigoler. Je n'en aurais pas eu la force et qu'elle m'en pense capable me faisait sourire.
Puis malgré son hésitation première, elle vint me rejoindre dans le lit, s'allongeant près de moi. Dès qu'elle fut installée, je me blottis contre elle, passant mon bras sous sa poitrine, la pressant davantage contre mon corps contre le sien, faisant disparaître la distance entre nous deux, pressant ma joue contre sa chevelure soyeuse. J'avais besoin de la sentir, que sa douce chaleur alimente la mienne. Après tout ce temps et avec tout ce qu'elle avait dû vivre... nous avions bien besoin de ce genre d'étreinte.
Je la sentis se blottir dans mes bras et je souris, heureuse de l'avoir près de moi.
Puis elle pris la parole et sa question me fit sourire. Que pouvait bien être une histoire sans détails ?
» Evidemment que je veux les détails, lui lançai-je en la serrant momentanément plus fort dans mes bras.
Elle bouge, cherchant sûrement à être plus confortable. Il y a des choses qui demande que l'on s'assoit, qui demande beaucoup de nous et je sentais que cela devait être le cas de celle qu'allait me raconter Trish. Puis, ses doigts dansèrent sur mon bras et je repositionnai ma joue contre sa tête.
Je l'écoutai en silence. La laissant se confier dans le creux de mes bras. La serrant inconsciemment un peu plus contre moi. Je me sentis égoïstement mal. J'aurai dû être là pour elle. J'aurai du l'aider, l'accompagner… ce maudit coma m'avait arraché à mes proches et nous avait séparés brusquement..
Je ne verbalisai aucune de ces pensées, ce ne serait que remuer un passé sur lequel nous n'avions plus aucun contrôle. Il fallait se focaliser sur le moment présent. Je pouvais être avec elle là, rattraper le temps perdu en quelque sorte.
» Je ne me souviens pas vraiment très bien des jours qui ont précédés mon... agression. Je ne suis pas sûre de me souvenir de ce bébé... ça a dû être dur, surtout avec Maksim comme joaillier... il ne devait pas te lâcher le connaissant, ajoutai-je en riant légèrement. Ce n'était pas un sujet facile, comment cela aurai pu l'être ? Mais il ne fallait pas que nous nous perdions dans cette gravité. Et rire même dans ce genre de situation était une de mes habitudes.
» Et vous lui avez trouvé une famille ? Puis j'avais envie de lui poser des questions par centaine, mais tout vient à point à qui sait attendre, alors j'allais attendre. Et comment tu vas... par rapport à tout ca ? J'avais envie de lui dire que tout cela avait du être difficile, encore et encore et m'excuser de ne pas avoir été là, c'était plus fort que moi. Mais je ne le fis pas.



• ───────────────────────────────────── •




Been travelling these wide roads for so long. My heart's been far from you, 10,000 miles gone. Oh, I wanna come near and give you every part of me but there is blood on my hands and my lips are unclean †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm a bitch, I'm a tease, I'm a goddess on my knees.


Who I am ?
ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Phoebe Tonkin
ϟ JOB : Au chômage ✄ Paparazzi pendant 5 ans ✄ A bossé 4 mois pour un trafiquant d'armes
ϟ HUMEUR : Enervée
ϟ CITATION : Chantons pour les bienséants les délices de l'indécence
ϟ MESSAGE : 7951
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Wake-me up when december ends [Satine]   
Dim 26 Juin 2016 - 19:58


Wake-me up when december ends
Trish & Satine

Serrer Satine dans ses bras, être blottie dans les siens, on sous-estimait le bien que ça pouvait faire. Trish n'avait pas réalisé à quel point ça lui manquait jusqu'à ce qu'elle le retrouve le contact de ses bras et l'odeur de ses cheveux. Il s'était passé pas mal de choses pendant qu'elle avait été inconsciente. Trish s'était déjà réveillée avec des trous de plusieurs heures dans sa mémoire et c'était déjà déstabilisant, alors avoir loupé plusieurs mois de sa vie et celle de ses proches... Trish ne pouvait qu'imaginer. Mais ce qui comptait, c'est qu'à présent, elle était réveillée et elle pourrait peu à peu reprendre le cours de sa vie, lentement mais sûrement. Trish se languissait de la retrouver en pleine possession de ses esprits et de toute son énergie. Trish refoula un "t'as bien de la chance, moi j'aimerais bien ne pas m'en souvenir de ce bébé" en avalant sa salive puis elle haussa légèrement les épaules sans cesser de caresser machinalement la peau de son amie.

« Ben... ouais, c'est sûr qu'il me lâchait pas mais d'un côté je peux pas lui en vouloir à fond parce qu'il était sur mon dos pour m'empêcher de faire de la merde mais je t'avoue que l'interdiction de prendre de la drogue, de picoler et de fumer... c'est très mal passé. J'ai réussi à négocier sur les clopes, mais pas sur le reste. »

Et alors, empêcher une toxicomane à moitié alcoolique de se droguer et de boire alors qu'elle était en proie à un profond bouleversement émotionnel et physique... ça ne pouvait que mal finir. Heureusement qu'il avait de l'argent pour palier à tous les trucs que Trish avait balancé contre les murs pendant ses crises de nerfs.

« Soit-disant que c'était pour le bien du bébé, tu parles ! Après six-sept mois dans mon bide à supporter tout ce que je pend, elle était plus à deux ou trois mois près »

A partir de ce moment-là, elle aurait peut-être déjà du se poser des questions sur l'avenir, sur ce qui allait se passer à la naissance. Trish, elle s'en foutait. Enfin... pas tout à fait. Il fallait bien admettre qu'elle avait su repousser quelques verres de whisky parce qu'elle culpabilisait d'avoir déjà bousillé la santé de l'enfant mais de manière générale, elle aurait préféré pouvoir faire ce qu'elle voulait.

« Nan... on devait en chercher une mais ... » Trish déglutit « Quand la gosse est née... Maks a changé d'avis. Il veut plus qu'on la fasse adopter, il veut la garder... » ça y est, c'était sorti « Alors autant te dire que ... ben par rapport à tout ça, c'est pas franchement l'éclate ... »


• ───────────────────────────────────── •


LIFE'S LIKE THIS, THAT'S THE WAY ITS IS
« I like you the way you are when we're driving in your car and you're talkin' to me one on one. Somebody else round everyone else watchin' your back like you can't relax »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t3030-trish-attentions-aux-flashs
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3555
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Wake-me up when december ends [Satine]   
Jeu 10 Nov 2016 - 0:51




Wake-me up when december ends

Blottie contre moi, Trish combla le silence de ma chambre du récit de mon absence. Chaque mot pesant de plus en plus lourd dans la tranquillité de cette chambre d’hôpital que j'avais eu comme demeure pendant plusieurs mois. Sa présence contre moi, son corps pressé contre le mien était réconfortant. Pour moi, surement pour elle également.
Je l'écoutais sans interruption. C'est peut être plus simple, de confier des éventements si importants et si marquants sans interruption. Sans avoir quelqu'un qui vous pose mille et une question. S'ouvrir aux autres n'est pas chose facile. Elle et moi étions pareilles. Un coeur difficile d’accès qui sait se protéger des autres. N'importe qui pouvait devenir une menace pour notre coeur endommagé. Ils avaient tellement vécus déjà, il était nécessaire de les protéger le plus possible, de leur épargner d'autres maux. Éprouver ouvertement des sentiments n'était pas simple pour le commun des mortels, presque impensable pour nous, moi. Puis, déverser ce qui était tout de même parvenu à s'accumuler à l'intérieur s’avérait pénible, insoutenable même.
Je me terrai dans le silence pour qu'elle puisse déverser ce qui lui était arrivé.
Elle en avait surement besoin.
Qui n'en aurait pas besoin.
Trish était une femme hors du commun, atypique. C'était ce qui faisait son charme. Un parfait emballage cachant un être peu commun où auquel on ne s'attendait pas tout du moins. C'était ce qui la rendait parfaite à mes yeux. Ce qui me rapprochait d'elle. On se ressemblait beaucoup toutes les deux et j'étais en mesure de la comprendre. C'était peut être ce qui la poussait à me faire confiance, à se confier à moi.
C'était ce qui me poussait moi à l'écouter à être là pour elle.
Son histoire était dingue. J'avais raté des moments majeurs dans sa vie qu'elle me déballait avec une honnêteté qui lui était fidèle.
Ça avait du être difficile, de vivre tout cela sous la coupe de Maks... Il était lourd quand il le voulait. Têtu et définitivement trop lourd.

» Elle a survécu à tout ce que tu prenais... Même moi j'aurais clairement pas eu le niveau, plaisantai-je en souriant, la joue toujours collée au crâne de Trish.

Puis je repris mon sérieux aussitôt. Maks souhaitait garder cet enfant. Il se refusait à la faire adopter. Ma mâchoire se serra et je luttai de toutes mes forces pour ne pas laisser mes émotions transparaître. Je sentis la colère me prendre d'assaut. Mais pour qui se prenait-il?
Je me concentrai.
Je ne pouvais décemment pas infliger mes sautes d'humeurs à Trish, pas après ce qu'elle était entrain de me confier.
Je pris soin de relâcher ma mâchoire, d'inspirer calmement avant de prendre la parole à nouveau, toute plaisanterie complètement absente de mon ton.
» Il veut te forcer à la garder ? Que vous continuiez votre relation - on va pas la labelliser, fuck les labels - en gardant ce bébé... que tu ne veux pas ? terminai-je, en grinçant des dents malgré mes efforts pour me contenir. 



• ───────────────────────────────────── •




Been travelling these wide roads for so long. My heart's been far from you, 10,000 miles gone. Oh, I wanna come near and give you every part of me but there is blood on my hands and my lips are unclean †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm a bitch, I'm a tease, I'm a goddess on my knees.


Who I am ?
ϟ CREDIT : Tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Phoebe Tonkin
ϟ JOB : Au chômage ✄ Paparazzi pendant 5 ans ✄ A bossé 4 mois pour un trafiquant d'armes
ϟ HUMEUR : Enervée
ϟ CITATION : Chantons pour les bienséants les délices de l'indécence
ϟ MESSAGE : 7951
@PSEUDO : Niagara


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Wake-me up when december ends [Satine]   
Sam 17 Déc 2016 - 21:49


Wake-me up when december ends
Trish & Satine

La présence de Satine lui procurait une chaleur réconfortante dont elle avait cruellement besoin. Son amie lui avait manqué, Trish ne s'était pas beaucoup confié sur ce qu'elle avait vécu, elle avait trop honte. Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle n'aurait même pas mis le nez dehors, elle n'aurait parlé à personne, c'était l'existence de The Lying Game qui l'avait poussée à mettre certaines personnes au courant avant qu'ils ne l'apprennent par un article sur un blog débile. Et puis il y avait eu Roxanne, Trish n'était pas particulièrement proche d'elle et pourtant, c'était à elle qu'elle avait tout déballé sur le mal-être qu'elle ressentait et sur la façon dont elle vivait tout ça. Évacuer avait été plutôt agréable, puis Roxanne n'était pas du genre à essayer de lui caresser le ventre et à la convaincre de faire ce qu'elle ne voulait pas faire. En revanche, elle avait insisté sur le fait d'y réfléchir posément et de ne pas rester bloquée dans son optique qu'en enfant ne pouvait lui apporter que de mauvaises choses. Enfin, face à la fille butée qu'elle était, c'état entré par une oreille et ressorti par l'autre. Mais à ce moment-là, quand elle avait parlé avec Roxanne, Trish était encore enceinte, elle était donc persuadée qu'une fois le bébé né, elle aurait la paix. Quand elle y pensait, elle n'allait pas si mal que ça il y a quelques mois ... Un léger sourire apparut enfin sur le visage de Trish à la réaction de Satine.

« Ouais, c'est une warrior. On a bien de l'ADN commun, on dirait. »

Ce sera peut-être la seule chose que Trish aura transmis de bien à sa gamine. Si elle survivait dans sa couveuse. Vu ce qui coulait dans ses veines, la pauvre allait certainement souffrir de plus d'un problème de santé si tant est qu'elle grandisse. Huit mois nourrie par Trish, c'était plutôt violent comme régime.

« Ben... oui et non, en fait c'est plus compliqué que ça. Disons que... il me force pas à la garder et à jouer la maman modèle, mais lui, il l'abandonnera pas... Il m'oblige pas à jouer "mon rôle" mais bon, faut dire ce qui est, même si j'acceptais la situation et que j'en occupais pas du tout, j'pourrai pas supporter un Maksim-papa et devoir vivre au rythme de pleurs, de couches, ... » Trish grimaça rien qu'en y pensant.

Maksim lui avait fait comprendre qu'il n'attendait rien d'elle mis à part rester à ses côtés mais c'était déjà trop pour elle. L'idée d'entendre un bébé pleurer la nuit, de devoir s'interrompre en pleine partie de jambes en l'air parce qu'il fallait changer une couche ou faire chauffer un biberon. Sans compter que s'ils voulaient sortir s'éclater, il fallait faire quoi ? Appeler une baby-sitter ? Formidable, ça signifiai dire Adieu à toute spontanéité ! Il était hors de question que Trish dépende d'un bébé dont elle ne voulait pas et que l'attention de Maksim soit partagée entre elle et le bébé... Déjà qu'il venait la voir à l'hôpital presque tous les jours...

« Enfin, du coup j'lui ai posé un ultimatum, choisir entre elle et moi... j'sais que c'est horrible et égoïste mais si il veut sa fille, faudra me laisser partir et si il veut me garder, faudra la faire adopter, y'a pas d'autre solution. Il a un peu de temps devant lui parce qu'elle est en couveuse pour l'instant mais... j'me fais pas trop d'illusions, si t'avais vu son regard quand il a dit que c'était "notre" fille et qu'il pouvait pas la laisser, j'ai encore ses mots exacts qui résonnent dans ma tête, c'est un cauchemar... »


• ───────────────────────────────────── •


LIFE'S LIKE THIS, THAT'S THE WAY ITS IS
« I like you the way you are when we're driving in your car and you're talkin' to me one on one. Somebody else round everyone else watchin' your back like you can't relax »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t3030-trish-attentions-aux-flashs
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3555
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: Wake-me up when december ends [Satine]   
Jeu 13 Juil 2017 - 2:20




Wake-me up when december ends

La situation était délicate. Compliquée. Malgré mon absence et tout ce qui avait pu se passer, je sentais le poids du sujet peser sur nous, sur elle.
Sur moi ne pesait rien. Je ne pouvais que compatir, sentir ses mots éveiller quelque chose en moi, des émotions houleuses qui frappaient dans tous les sens, qui ne voulaient qu'une chose s'échapper de ma bouche et marquer mon visage.
Il était nécessaire que je les contienne, que je les arrête dans leur tentative d'évasion, que je calme leur vacarme.
Pas parce que cela était préférable pour moi - bien qu'il ne fallait pas que je subisse pas de fortes émotions à peine sortie du coma - mais pour elle. Trish. Cette chaleur qui prenait d'assaut mon corps, cette présence familière et rassurante, cette voix douce et peine de mots durs.. Cet être si précieux qui gisait contre moi.
Il y avait peu de femme que je gardais si près de moi, que je laissais découvrir ce qui se cachait sous la carapace. Trish en faisait partie. Peut-être parce que nous nous connaissions depuis si longtemps, ou parce que nous nous ressemblions beaucoup. Il n'y avait pas raison précise et je n'en avais pas besoin. Elle était celle qu'elle était et sa présence s'était encrée dans ma vie.
Je n'en aurais pas voulu autrement.

L'entendre parler de sa progéniture demandait un certain temps d'adaptation. C'était si.. Loin de ce que l'on concevait à son égare (et au mien, mais je n'étais pas à sa place.)

Les dents serrées, je luttai contre le besoin de la serrer davantage contre moi. J'aurais dû être là pour elle.
Un léger soupire m'échappa laissant s'imposer un soulagement fragile en l'entendant évoquer Maks. Il ne lui imposait pas l'enfant.. Ne lui demandait pas d'en être la mère.. Et pourtant.. Elle allait avoir dans sa vie un enfant qu'elle avait mis au monde dont elle ne voulait pas.
Encore une autre information qu'il fallait assimiler.

Quelques mots suffirent à balayer le soulagement. Chacun d'entre eux me frappant les uns après les autres.
Elle ne mentionne pas ce qu'elle ressent, mais je le sens flotter autour d'elle.. Se percuter contre ma peau.
J'inspire doucement, fermant les yeux. Attrapant mes émotions avant qu'elles ne débordent.

» Putain,  laissai-je échapper, pressant ma tête contre la sienne. Il en a dit quoi, de cet ultimatum ? Je marquai une petite pause, cherchant les bons mots, ils semblaient de plus en plus difficiles à trouver. Parce que d'après ce que tu me dis là.. Il n'est pas prêt à le lâcher ce petit bout de toi..

J'étais désolée. De ne pas avoir été là. Qu'elle se retrouve dans cette putain de situation. De ne pas être en mesure de l'aider vraiment. Je ne le formulerais pas. Il n'y avait pas de cela entre nous.

» S'il est incapable de respecter tes décisions.. Fuck, soufflai-je, ne sachant plus quoi dire. Ne sachant pas ce que j'avais le droit de dire, car l'honnêteté dans les situations si délicates n'est pas forcément bonne.
Lui prendre la tête était bien la dernière chose que je souhaitais.


• ───────────────────────────────────── •




Been travelling these wide roads for so long. My heart's been far from you, 10,000 miles gone. Oh, I wanna come near and give you every part of me but there is blood on my hands and my lips are unclean †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Re: Wake-me up when december ends [Satine]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Wake-me up when december ends [Satine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: West Phoenix :: Valley Hospital
-