AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur
the lying game !

votez pour le forum
sur les top sites

Et si vous postiez un petit mot pour le forum ?
Aussi bien sur PRD que sur Bazzart

Venez participer à
l'intrigue où rôde un tueur

Envie de papoter ?
Rejoignez la ChatBox ou le flood !!

Partagez | 
 

 SATINE ZEPHYR HANNIGAN ✟ Made of Silver.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3585
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


SATINE ZEPHYR HANNIGAN ✟ Made of Silver.   
2013-03-17, 02:30





 Satine Zephyr Hannigan
AGE ϟ 26 ans DATE & LIEU DE NAISSANCE ϟ 16 juin 1990 à Phoenix NATIONALITÉ ϟ Américaine STATUT ϟ  célibataire ORIENTATION SEXUELLE ϟ hétéro OCCUPATION ϟ bonne question  scratch  CARACTÈRE ϟ Fêtarde ✟ La fête, un mode de vie ! Satine adore faire la fête, dès qu'elle a eu l'age, elle s'est jeté corps et âme dedans, même si ça lui a causé quelques ennuis avec ses parents qui ne voyaient pas du même oeil le tord qu'elle faisait à leur réputation. Ça ne l'a pas empêché de s'éclater comme elle l'entendait. Aujourd'hui, ses parents ne peuvent plus rien contre son coté fêtarde.
Amoureuse de son corps ✟ Satine est fière de son corps et ne le cache pas. Elle en joue d'ailleurs beaucoup quand elle drague, ce qu'elle fait souvent. Les relations amoureuses fixes, ce n'est pas pour elle. Elle papillonne, sans se prendre la tête.
Rancunière ✟ Quand on lui prend la tête, Satine a une mémoire d'éléphant. Elle n'oublie jamais ceux qui lui pourrisse la vie. Plus rancunière qu'elle, ça doit être difficile à trouver.
Déterminée ✟ Dès qu'elle a une idée en tête, elle ne la lâche pas ! Elle est prête à tout pour y arriver. Depuis gamine, elle sait ce qu'elle veut.
Faussement Indifférente ✟ Cacher ses sentiments, c'est typique chez Satine. Elle a beau éprouver de profonds sentiments, elle n'arrive pas à les dire. Elle bloque complètement.
Taquine ✟ Satine est taquine, elle s'amuse beaucoup et avec tout le monde. Ses amis le savent bien, elle aime bien rire et se moquer de ceux qu'elle aime. C'est un jeu, il n'y a jamais rien de méchant la dedans.
Fière ✟ La belle brune est fière, bien trop d'ailleurs. Elle essaye de se contrôler et de se modérer, ce qu'elle parvient souvent à faire.
Présente ✟ Ses amis comme sa famille, c'est sa vie ! Elle est toujours là quand ils ont besoin d'elle, quitte à se sacrifier, mais ne s'oublie jamais.
Casse pieds ✟ Quand elle n'a pas ce qu'elle veut, elle peut devenir soulante, elle sait bien qu'elle fait l'enfant, mais ca ne l'empêche pas de faire savoir dès qu'elle est pas contente.GROUPE ϟ
DIRTY SOUL DANCING CÉLÉBRITÉ ϟ nina dobrev CRÉDIT ϟ

 tout ce qui fait que je suis moi
✖️ Quel est ton petit péché ? la luxure ✖️ De quoi as-tu peur ? finir seule, sans mari, sans famille. Difficile de s'imaginer que ce soit ce que je veux, mais on ne sait pas de quoi est fait le future. ✖️ Ce qui fait que tu es qui tu es ? Mon frère. Ma mère, cette Bree Vandevamp par excellence. ✖️ Quel est ton rêve le plus secret ? Le retrouver I love you✖️ Que pensent de toi les gens de ton entourage ? Que je suis un peu énervante, que je parle trop, que je donne trop mon avis, que je suis séduisante et que j'en fais pas trop. Que je suis adorable, même quand je ne le suis pas. ✖️ Où te vois tu dans 15 ans ? Avec une petite famille à moi j'espère. ✖️ Pourquoi es tu venu vivre à Phoenix ? J'y suis née et j'y ai grandit. Je suis partie quand j'avais 15 ans pour le boulot de mon père et je suis revenue pour retrouver les gens que j'ai laissé. ✖️ Selon toi, le verre est à moitié plein ou moitié vide ? Il est à moitié plein ! Plein de bonnes choses. ✖️ Si tu pouvais changer quelque chose chez toi, ce serait quoi ? Changer quelques facette de ma personnalité qui ne sont plus vraiment ce que j'aurai voulu, mais cela parait trop difficile. ✖️ Si on te demandait de choisir entre l'amour & l'argent, tu choisis quoi et pourquoi ? Je choisirai l'amour, je pense.

 ma petite histoire à moi
» Il est quelle heure ?
» Je sais pas, grogne une voix d'homme tout près d'elle. Puis, le lit bouge et la voix reprend. 4h30 du matin. Ca va? Tu as mal quelque part ?
Il semble préoccupé. Bouge à nouveau, passe ses bras autour du corps de la jeune femme allongée à ses côtés.
» Non, elle bouge trop, c'est tout. Je crois qu'elle en a marre d'être coincée à l'intérieur de moi. Elle est pas la seule… elle soupire.
» Je peux faire quelque chose pour toi ?
» Non et enlève ton bras, j'ai déjà assez chaud comme ça. Mais quelle idée d'avoir un enfant en juin dans cette putain de ville !
» On allait pas déménagé, chérie.
» Evidemment qu'on allait pas partir de cette magnifique ville.. La terre de nos ancêtres, si tu savais comme je les emmerde.
Il soupire. Il sait qu'elle ne le pense pas, que c'est la grossesse, les hormones et la chaleur qui la rendent dingue. Il aimerait pouvoir l'aider.
» Tu veux prendre un bain ? Ca ne peut que t'aider.
» NON, le coupe-t-elle. Je ne veux que dormir, c'est trop demander ? Est-ce que c'est trop demander que d'avoir la paix et que le sommeil me permette au moins de me reposer, c'est quand même son but premier.
» Je suis désolé, chérie.
» Arrête avec ce ton. Plus jamais tu me fais ca, ceci est notre dernier enfant ! Deux c'est largement suffisant. C'est plus que la moyenne. On a fait notre part.
Il rit doucement.
» C'est la dernière. Un garçon et une fille, c'est largement suffisant. On a de quoi faire de grandes choses.

Cette nuit là, après que M. Hannigan ait promis à sa femme qu'ils n'auraient plus d'enfant, une heure à peine après cette promesse les contractions se sont déclenchées. Quand elle a voulu se lever pour aller au toilette, elle a perdu les eaux en plein milieu de leur chambre parentale. Ils ont dû changer le parquet, Mme Hannigan en parle encore aujourd'hui de ce parquet ruiné.
M. Hannigan réveille le pauvre petit Tyler qui ne comprenait pas grand chose à ce qui se passait. Parce qu'il était anesthésié par le sommeil, mais surtout parce qu'il n'avait qu'un an et deux mois. Il le met dans la voiture, avant de retourner exécuter les ordres de sa femme qui gémit de douleur entre deux insultes.
On dit que le deuxième enfant est toujours plus facile. Mme Hannigan maudissait les abrutis qui avaient osés lui dire ça, parce qu'elle les avait cru et qu'ils avaient tort ! Tellement tort !
Cet accouchement a été un cauchemar, ça aussi c'est un des grands reproches de Mme Hannigan. Le bébé n'est pas bien positionné et après des heures à tenter d'arranger la situation, ils décident de faire une césarienne.
Après 25 heures de travail, la famille Hannigan s'agrandit enfin.
Satine Zephyr Hannigan, 49 cm, 3,2kg et les plus grand yeux que l'infirmière a eu la chance de voir s'ouvrir de toute sa carrière.

***

» Tu crois qu'un jour on sera débarrassé des parents ?
» Évidemment. La majorité c'est la liberté. On y est presque.
Satine a 14 ans et est vautrée sur le lit de son frère. Les yeux fixant le plafond, ses cheveux bruns éparpillés autour d'elle. Elle est en pyjama, pas l'ombre d'un quelconque maquillage et pourtant elle est sublime. Autant que peut l'être une jeune fille de son âge, voir même un peu plus. Elle pourrait avoir tous les garçons qu'elle veut. Mais elle ne les regarde même pas. Parce qu'elle a dans la tête et dans le coeur qu'un seul nom : Riley Hudson. Ils ne sont qu'amis. Non, c'est faux, il est son meilleur ami. Elle l'aime autant qu'elle aime Tyler, son frère vautré avec elle sur son grand lit. Cependant, malgré leur relation platonique et purement amicale, elle sait déjà l'importance que cet homme aura dans sa vie. Et qui sait, peut être qu'un jour ce sera plus que de l'amitié ? Peut être même qu'ils finiront par se marier comme il lui avait promis quand ils n'avaient que cinq ans. On peut toujours rêver, c'est ce qu'elle se répète quand elle y pense et c'était un des plus beau rêve qu'elle pouvait faire.
» Même quand on sera majeur les deux, on restera ensemble, hein? Parce que t'es ma seule famille, Ty.
» Évidemment. Arrête de penser à tout ça. Viens, on sort.

Ces deux là sont inséparables depuis les premières secondes de leur rencontre. Dès qu'il avait posé les yeux sur elle et l'avait trouvé drôlement bizarre. Et son père lui avait murmuré « Elle s'appelle Satine, c'est ta petite soeur, Ty. Tu vas être gentil avec elle, hein? Parce qu'elle aura toujours besoin de toi. » Malgré son si jeune âge et surtout parce que son père le lui avait répété toute son enfance, Ty avait gardé ces mots précieusement, les avait suivi à la lettre.
Il lui faisait des bisous doucement, presque au ralenti, la poussait dans sa poussette, lui donnait ses jeux, ses petits gâteaux et toute son attention. Elle était si petite. Il devait prendre soin d'elle.
Puis, quand enfin elle fut en mesure de jouer, ils jouèrent. Tout le temps. Il allait dans son berceau et lui tenait compagnie dès qu'il pouvait.
Il était le frère modèle.

Plus ils grandissent, plus ils semblent ne faire qu'une seule et même personne. Ils passent leur temps à se jouer des autres. C'est toujours amusant. Pour eux tout du moins et c'est ce qui compte. Il n'y a qu'eux qui comptent.
***
 
» Nous devons l'embarquer.
» Non. Non. La voix brisée, elle supplie.   Maman, elle se tourne vers sa mère qui est à quelques centimètres d'elle, immobile et silencieux, presque indifférente. Fais quelque chose. Ne les laisse pas le prendre, implore-t-elle. Mais sa mère semble loin, ne l'écoute pas. Elle se détourne d'elle. Il est innocent. Vous savez ce que ca veut dire? INNOCENT. répète-elle à l'officier de police devant elle. Libérez-le tout de suite. Il n'a rien fait. Il n'est pas coupable. Le désespoir se faufile en elle, l'agrippe, l’étouffe. Une nouvelle fois, elle se tourne vers sa mère, lui attrape le bras, la secoue pour qu'elle sorte de sa putain de léthargie et vienne en aide à son fils. MAMAAAAAAN! Dis quelque chose, fais quelque chose… supplie-elle, au bord des larmes. Ils vont me l'enlever.. souffle-t-elle, sa peine la rattrapant.
Relachant brutalement sa mère, elle se focaliser sur Tyler, s'agrippe à lui, ses bras se liant autour de son cou, son corps se pressant contre celui de son frère. Elle aimerait sentir ses bras autour d'elle, mais il est menotté. Incapable de bouger, impuissant et elle pleure de plus belle. Ty, ne les laisse pas te prendre comme ça.. tu ne peux pas..
» J'en ai pas envie...
» Je ne suis rien sans toi, murmure-t-elle en pleurant sur son épaule. Ne pars pas.
» Continue de sourire petite soeur, souffle-t-il, gardant la face. Se penche sur elle, dépose un bisou sur le front de sa soeur, puis lui murmure, Je t'aime.
Ses sanglots comme unique réponse viennent percé le silence.
Le policier les regarde sans intervenir. Elle doit lui faire de la peine. Elle semble dévastée. Mais les adolescents ont toujours ce genre de réactions un peu trop dramatiques.. d'autant plus dans ce genre de situation.
Il leur laisse quelques minutes avant d'attraper Tyler par l'épaule et le mener à la voiture de police parqué devant chez les Hannigan.
Satine reste plantée au milieu du chemin qui mène à la maison. Les yeux rivés sur son frère. Observant les moindres gestes qu'il subit, qu'il fait. Elle le fixe avant que le véhicule ne démarre. Il lève enfin la tête dans sa direction. Elle tente de ne pas pleurer, c'est peut être la dernière fois qu'elle le voit… même si elle refuse de l'admettre… Elle se mord la lèvre inférieur pour retenir ses larmes, ses sanglots. Sa main se lève machinalement, comme si son corps avait plus conscience de ce qui est nécessaire de faire que son esprit embrumé. Elle lui fait signe de la main, lui disant maladroitement au revoir sans garantie aucune qu'elle le reverra hors des murs d'une prison un jour.

A l'instant où la voiture disparaît de son champ de vision, elle lâche prise, éclate en sanglot. Ses jambes s'écroulant sous le poids de sa peine.
Elle ne se relèvera jamais vraiment.

Derrière elle, sa mère lève les yeux au ciel et fait demi-tour sans dire un mot. Elle agrippe la poignée de la porte et la ferme une fois à l'intérieur sans ne serait-ce qu'interpeller sa fille, lui dire qu'il est préférable de rentrer pour que les voisins ne parlent pas plus que ce qu'ils sont déjà en train de le faire. Rien. Elle ignore les sanglots de sa fille, pourtant bruyants. Ce n'est pas la première fois, seulement, cette fois Satine s'en souviendra.
Comment oublier ?
Elle ne l'oubliera jamais.
***

La semaine suivant le verdict de l'emprisonnement de Tyler, les Hannigan quittent Phoenix. Satine n'a pas eu le droit de se rendre au Tribunal. Elle a envoyé Riley à la place. Lui a transmis des messages pour son frère. Riley était un ami en or, elle l'avait toujours su, mais durant cette tragique période, elle en a eu la confirmation.
Sa mère l'avait coincée chez elle tout le temps du procès, refusant qu'elle s'affiche dans leur voisinage, sa réputation était ruinée, elle n'allait pas exposer sa fille à tout cela.
Le jour du verdict. Mme Hannigan a déjà toutes les valises prêtes.
» Pourquoi toutes nos affaires sont empaquetées ? demande Satine en rentrant des cours.
» On part, répond froidement sa mère, sans daigner la regarder.
» Pardon ?
» On part, Satine. On ne va pas rester et laisser ton frère nous humilier davantage.
» Il est innocent, Maman. Qu’est qui va pas chez toi ?! C’est ton fils. Tu devrais être là pour lui, l’aider à traverser toutes ces épreuves… Pourquoi tu peux pas être une putain de bonne mère pour ton fils ?!
La claque qu'elle essaie de lui mettre à cet instant-là, Satine l’évite de justesse. Ce qu’elle comprend surtout, c’est que sa mère n'en a que faire de ce qui peut arriver à son frère ou bien à elle. Ils ne sont pas une priorité pour elle. Ils ne l'ont jamais vraiment été.
Satine du haut de ses quinze ans lui lance un regard noir, se jurant qu'un jour, elle parviendrait à se défaire d'elle.
Elle veut aller voir son frère, une dernière fois avant de quitter la ville. Elle n'a pas pu. Être mineur n'a jamais été aussi pénible et douloureux que durant ces moments-là.
Sa mère a demandé à son père de la forcer à monter dans leur voiture. Ce qu'il a fait avec un air désolé.
» Mais Papa, Tyler a besoin de nous.. Si ce n’est pas de cette pauvre femme inutile qui n'aurait jamais dû enfanter, il a besoin de moi.. J'ai besoin de lui, Papa, s'il te plait. Elle supplie durant de longues minutes, le temps qu'il la traîne jusqu'à la voiture où attendait déjà sa mère, impatiente. J'ai besoin de le voir, Papa, je t’en supplie…
Son père, qui a un semblant de coeur en comparaison de sa mère, la regarde d'un air triste, comme s'il ne peut rien faire pour elle. Il admire sa force, sa conviction et l’amour qu’elle porte à son frère, il le lui confiera que bien plus tard, mais il ne peut pas l’aider. Il semble aussi impuissant qu'elle.
» Monte dans la voiture, Satine. Ton agitation est inutile. On a déjà pris notre décision. Monte et arrête de jurer.
La déception qui s'empare de son visage, de sa voix, de son âme lorsque les mots prononcés par son père la frappent est indescriptible. Il y a une telle douleur qui se mélange à ses traits. L'envie de pleurer à nouveau la submerge, la colère aussi, la despoir surtout... Elle est prise au piège. Prisonnière de ces parents qui ne veulent pas d'elle. De cette famille qui n'en ait plus une.
Elle se dégage de l'emprise de son père, le regarde avec le plus grand mépris et prend place dans la voiture.
Une fois son père derrière le volant, sa mère se contemplant dans son miroir de poche, la voix de Satine vient percer le silence.
» Vous n’auriez jamais dû avoir d’enfant. Tyler ne mérite pas des gens comme vous pour parents. Vous paierez un jour, pour ce que vous nous faites. Et ce jour là, on vous regardera indifférents. Parce que vous n'êtes pas nos parents.
Les hurlements de Mme Hannigan résonnent dans la voiture jusqu’à ce qu’ils aient quitté la ville.
Satine s'enfonce dans son siège, ignorant les cris de sa génitrice et prend son portable.
Ils me traînent hors de la ville, Riley. Je ne sais pas quand on se reverra.
Dis à Tyler que je l’aime et que je suis désolée.
Je t’aime toi aussi.
Je ferais de mon mieux pour revenir.

A la première air d’autoroute, Mme Hannigan prend Satine par surprise en lui arrachant son portable des mains « C’est moi qui paie pour ce truc. Tu ne le mérites pas, » elle ajoute avant de le glisser dans sa poche et de faire demi tour toute fière d'elle.

Trois ans. Il ne fallait que trois ans à Satine pour se libérer de ses parents. C’est long trois ans. Surtout quand tous ceux qu’on aime ne sont pas près de nous...
Dès l’instant où elle comprend ce qui l’attend, Satine décide que si ses parents ne veulent pas lui donner ce qu’elle veut, elle va 1. leur faire payer et 2. l'obtenir par ses propres moyens.
Satine n'était pas ce qu’on peut définir de sage du temps de Phoenix. Elle avait déjà eut deux ou trois petits amis, faisait la fête à la première occasion et avait quelques bêtises à son actif.
Pourtant, une fois à New York, elle est méconnaissable. Elle a piqué la carte de crédit de son père et s'est refait une garde robe plus appropriée à ses ambitions.
Dès la rentrée, elle s'invite à des fêtes, flirt avec les plus beaux mecs de la soirée. En un simple mois, Satine se construit une réputation de fêtarde et se hisse en haut de l'échelle sociale de son école.

L’été de ses seize ans, elle retourne à Phoenix avec de l’argent volé à ses parents. Elle squatte chez des amis, chez Riley surtout avec qui elle couche enfin. Dans ses bras, la vie reprend un semblant de sens. Elle lui raconte ce qu’elle vit en étant loin de tous ceux qu’elle aime et il lui détaille sa vie depuis qu’elle est partie, lui parle de Tyler.
Cet été là, elle tente d’aller voir Tyler en prison. Malgré ses efforts, étant mineur, elle a besoin de l’accord de ses parents et de leur signature pour pénétrer dans la prison. Alors elle reste devant les portes, regarde Riley disparaître derrière les murs bétonnés.
Le temps de la visite, elle pleure seule sur un banc. Maudissant ses parents et sa vie.
***

Rendre la vie de sa mère infernale est simple et Satine prend un plaisir fou à l'enrager à la moindre occasion. Mais c’est lassant. Sa vie à New York n’est pas aussi passionnante qu’elle pourrait l’être. Elle est prisonnière d’une guerre avec ses géniteurs qui l’empêche de profiter de sa jeunesse. Elle sort, fait la fête, boit et s’amuse à en oublier des soirées entières. Pourtant, Phoenix lui manque, ces amis, son frère… Elle ne passe pas un seul jour sans penser à son frère, sans sentir le poids de son absence.
A chaque occasion qui se présente, Satine retourne à Phoenix en piquant de l’argent à ses parents. Elle disparaît pendant plusieurs jours et quand elle revient, elle en prend pour son grade. Ce ne sont que des conséquences, elle peut les accepter. Elles en valent la peine.
» Pas de sortie, pas de portable, plus d’ordinateur et plus d’argent de poche. Dès que la cloche sonne, tu rentres. Si tu désobéis. Tu seras punie davantage.
» Qu’est-ce que vous allez me faire ? Me priver de l’être le plus important de ma vie, ma seule famille ? Ah non, ça vous l’avez déjà fait.
Obéir n’est donc plus une priorité pour la jeune fille qui a dix-sept ans se fait arrêter pour ivresse ou encore comportements indécents sur la voie publique. Plus ça enrage ses parents, plus Satine s’en amuse.

L’avantage de New York pour Mme Hannigan, c’est qu’elle n’a pas sa petite communauté où sa réputation doit être irréprochable. Elle s’est trouvé des amies bien loin de son quartier et de l’école de sa fille. Celle-ci ne pourra donc pas salir sa réputation et tous les mensonges qu’elle propage.
Mais Satine s’y attaquera un jour, pour détruire tout ce pour quoi vit sa mère, exactement comme elle l’avait fait avec elle. Satine pouvait être terriblement sournoise quand elle voulait et puis elle avait la rancune tenace.
Elle s'immisce donc dans la vie sociale de sa mère, doucement mais surement. Elle se lie avec quelques maris, leur faisant tourner la tête facilement. Couche avec certains d'entre eux, flirt avec d'autres, tout en étant sûre de garder quelques preuves photographiques, prends soin de les envoyés aux très chères amies de sa mère. Le scandale est tellement grand, tellement beau. Satine tient à y assister. C'est risqué, elle ignore de quoi sera calable sa mère en perdant la face publiquement d'une manière si humiliante, mais il y a des effondrements qui ne se ratent pas. Celui-ci était l'aboutissement de plusieurs longues semaines à s'infiltrer dans le milieu de sa mère.
Elle a mis sa robe la plus respectable, s'est assise à la droite de sa mère, la suit comme son ombre avec un large sourire. Cependant, malgré les apparences, elle voit son plan se dérouler à la perfection sur chacun des visages des femmes cocue qui la reconnaissent. C'est grisant, ce sentiment de succès, cette douce vengeance. Il faut qu'elle préserve ce délicat souvenir qu'elle le chérisse à tout jamais.
Enfin, les voix basses s'emparent de la pièce et les regards noirs se tournent vers Mme Hannigan, jusqu'à ce que l'une de ses proches amies s'insurge lorsque Satine lui glisse quelques petits informations sur les préférences sexuelles de son mari. Et le masque tombe sous les yeux surpris et perdus de Mme Hannigan. Les insultes fusent et le sourire sur le visage de Satine grandit, prend des allures diaboliques.
» Telle mère, telle fille, souffle Satine avant de tourner les talons et quitter la pièce, fière, sans manquer de jeter un regard à sa chère mère pétrifiée, humiliée qui devient brusquement le centre d’intérêt de cette petite réunion.

» Petite trainée ! Hurle Mme Hannigan en entrant dans leur maison. Mais pour qui tu te prends?! dit-elle furieuse une fois face à Satine qui l'attendait patiemment dans le salon.
» Tu pensais quoi, Maman au juste ? Son visage est froid, son expression sans émotion. C'est le moment qu'elle a attendu durant des mois, depuis qu'elle l'a arraché à son frère, à ses amis, à sa vie. Tu pensais que ce que tu m'as fait n’allait pas avoir de conséquences ? Que je n'allais pas te rendre la monnaie de ta putain de pièce ? C'est mal me connaître. Je suis ce que je suis à cause de toi. Tu as honte ? Regarde-toi dans un miroir si tu cherches une responsable. La seconde où j’ai dix-huit ans, tu ne reverras plus ma gueule. Je retrouvais Tyler et plus jamais je n’aurais à faire semblant de faire partie d’une famille, parce que j’aurais retrouvée la mienne. Alors parle, mets-toi en colère, insulte-moi, punis-moi. J’ai encore de quoi rendre ta vie misérable de toute façon. Elle crache ses derniers mots et montre dans sa chambre sans se retourner. Elle sait que sa mère ne viendra pas lui courir après. Elle sait qu'elle a gagné et qu'il faudra quelques jours à sa mère pour se remettre de ses émotions. Mais Satine n'est pas bête, elle sait qu'elle cherchera à la punir pour ce qu'elle a fait, mais cela fait des années que Satine se prépare pour ce moment. Elle n'a peur de rien.
***

Le seize juin 2008, Satine Hannigan est dans de ces vieux car un peu douteux mais dont le billet ne coute presque rien. Drôle d'endroit pour fêter ses 18 ans. Pourtant, c'est tout ce dont rêvait Satine. Elle est libre. Purement et simplement libre. Phoenix est encore loin, pourtant, le sentiment qu'elle est sur le point de se retrouver elle même ne la quitte plus. Enfin, elle va pouvoir être complète à nouveau. Enfin, elle va pouvoir retrouver sa tendre moitié.
Brusquement, alors qu'elle baigne dans un sentiment de bien être, elle pense à Tyler. Maintenant qu'elle est à deux jours de le retrouver, les questions qu'elle a refusé de se poser avant. A quoi ressemble-t-il ? Est-ce que la prison l'a changé ? Elle sent sa peine la submerger. Tout se bouscule et pleurer semble être son seul exutoire. Alors elle pleure, coincée dans son siège inconfortable et malodorant. Elle ignore si se sont des larmes de tristesse en songeant à son frère ou de joie parce qu'enfin elle est libre...
Après de longues minutes, elle débarrasse ses yeux des larmes et sèche son visage bouffie par ce débordement d'émotion et se remet de ses émotions.
Il faut qu'elle pense à Phoenix, son retour et surtout, ce qu'elle va pouvoir faire pour aider son frère.

***

Pouvoir enfin passé les portes de la prison de Phoenix est un soulagement et un nouveau signe qu'elle ne dépend plus de ses foutus parents.
Revoir Tyler... Les mots lui manque. Le sentiment qui la prend d'assaut est indescriptible. Elle a l'impression d'avoir 15 ans à nouveau, d'être à fleur de peau et de retrouver ce petit bout d'elle qu'elle avait perdu.
Quand il la prend dans ses bras, elle manque de défaillir, de pleurer, de s’effondrer comme une gamine et de lui dire la voix plein de sanglot à quel point elle l'aime et lui a manqué. Mais elle tient bon, le serre dans ses bras en lui disant d'une voix tremblante mais heureuse qu'il lui a manqué et qu'elle l'aime.
Enfin, elle retrouve sa tendre moitié.
Elle lui rendra visite chaque jour, jusqu'à sa libération. Parce qu'elle refuse de vivre un jour de plus sans pouvoir le voir.

***

Satine a un plan. Évidemment qu'elle a un plan. Des années privée de son double lui ont permis de planifier la libération de son frère. Est-ce qu'il s'agit d'un bon plan dépourvu de risque ? Absolument pas. Tyler et Riley tentent de la dissuader. Mais elle est bien trop têtue pour écouter ce qu'on lui dit.
Elle enquête sur l'affaire de son frère. Harcèle son avocat et se mêle de ce qui ne la regarde pas, évidemment. Puis décide de séduire le vrai responsable du crime dont ait accusé son frère. Trois ans en prison et une petite Satine qui s'agite devant vous, ça ferait avouer n'importe qui, non ?
Contrairement à ce qu'elle pensait, cela lui prend des mois, travailler ce connard qui est responsable de l'emprisonnement de son frère la rend malade. Mais il n'y a rien qu'elle ne ferait pas pour Tyler. Alors elle le drague, lui écrit, flirt avec lui, parvient à avoir une visite conjugale et arrive à ses fins. Aveux et preuves à l'appuie.
Elle tient à être celle qui l'annonce à son frère. Elle évite d'entrer dans les détails un peu trop gênant et qu'il aurait désapprouvé. Elle est prête à tout pour son frère, mais cela ne voulait pas dire qu'elle allait partager avec lui ce dont elle était capable. Elle veut voir son visage quand elle lui annonce qu'avec de nouvelles preuves, il va pouvoir être libéré.
Quand enfin, elle le lui dit, en présence de son avocat évidemment, elle a la confirmation que tout ce qu'elle a pu faire en valait la peine.
Cette fois, elle ne retient pas ses larmes. Elle pleure avec le plus grand sourire au monde.
Son frère est libre. Enfin. Rien qu'en y pensant, elle pleure de plus belle.

***

Satine a 18 ans et est vautrée sur le lit de son frère. Les yeux fixant le plafond, ses cheveux bruns éparpillés autour d'elle. Elle est en pyjama, pas l'ombre d'un quelconque maquillage et pourtant elle est sublime.
» Tu penses qu'un jour on fera de bons parents malgré ceux qu'on a eu ?
» J'en sais rien, pourquoi tu penses à ce genre de truc ? T'es trop jeune pour ca(?) Tyler éclate de rire, le lit s'agitant avec lui.
» T'as raison, et puis maintenant que je t'ai, j'ai besoin d'aucune autre famille, souffle-elle en se blottissant contre l'immense torse de son frère.

 derrière l'écran
Ton petit pseudo/prénom ? Death's Angel Où as-tu connu le forum ? ahaha par ici Wink Es-tu un personnage inventé, pv ou scénario ? pi As-tu déjà créer ta mail box ?    As-tu déjà envoyé ton secret à TLG ?  I love you  Un dernier mot ? Que les menteurs sortent de leur cachette pour venir jouer avec nous ! *rire diabolique* remplissez le code pour le bottin que vous trouvez ici Wink
Code:
code pour le bottin ici

 


Dernière édition par Satine Hannigan Hudson le 2017-03-09, 03:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3585
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: SATINE ZEPHYR HANNIGAN ✟ Made of Silver.   
2013-03-17, 02:30


Coucou vous les membres de TLG ! Voilà, je voulais un peu de changement dans la vie de Satine, j'étais plus vraiment inspirée et j'ai décidé de modifier un peu mon perso. Elle garde la même personnalité, ca reste la même Sat, ce n'est que son histoire qui change. Ca reste la même casse pied qui couche avec un peu trop de gens ! bref. On pourra garder certains liens, faudra juste qu'on en parle ensemble !
Ca sera à voir sur ma fiche de lien par contre Wink
En espérant qu'on s'amuse tout autant, si ce n'est pas plus avec cette nouvelle Satine


• ───────────────────────────────────── •




Been travelling these wide roads for so long. My heart's been far from you, 10,000 miles gone. Oh, I wanna come near and give you every part of me but there is blood on my hands and my lips are unclean †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Admin ϟ C'est moi le patron!



ϟ CREDIT : Blondie (avatar) + profil (tumblr
ϟ CÉLÉBRITÉ : Ian Somerhalder.
ϟ JOB : Patron de son propre hôtel de luxe : l'Alliance Dorée
ϟ HUMEUR : Bonne.
ϟ CITATION : Les amis sont la famille qu'on a choisi.
ϟ MESSAGE : 8854
@PSEUDO : Boucle d'or


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: SATINE ZEPHYR HANNIGAN ✟ Made of Silver.   
2013-03-17, 02:37


J'aime l'histoire de ce nouveau Perso ! <3
Que la nouvelle Satine entre en scène Very Happy

• ───────────────────────────────────── •


I'M CRAZY ABOUT HER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelyinggame.forumactif.com/t111-riley-come-on-girls
avatar

Invité
Invité





Re: SATINE ZEPHYR HANNIGAN ✟ Made of Silver.   
2013-03-17, 02:44


Re-Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3585
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: SATINE ZEPHYR HANNIGAN ✟ Made of Silver.   
2013-03-17, 02:53


héhé, merciiii
Riley > fucking Wink

• ───────────────────────────────────── •




Been travelling these wide roads for so long. My heart's been far from you, 10,000 miles gone. Oh, I wanna come near and give you every part of me but there is blood on my hands and my lips are unclean †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité





Re: SATINE ZEPHYR HANNIGAN ✟ Made of Silver.   
2013-03-17, 19:36


J'adore ta nouvelle histoire *__*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Troubles will come and they will pass
And you can do this, oh baby, if you try


ϟ CREDIT : tag
ϟ CÉLÉBRITÉ : Nina Dobrev
ϟ JOB : co-gérante de L'Alliance Dorée
ϟ MESSAGE : 3585
@PSEUDO : death's angel


MORE ABOUT ME
Mon entourage:
Ceux avec qui je joue:


Re: SATINE ZEPHYR HANNIGAN ✟ Made of Silver.   
2013-03-18, 23:12


Merci Joy yeux brillants

• ───────────────────────────────────── •




Been travelling these wide roads for so long. My heart's been far from you, 10,000 miles gone. Oh, I wanna come near and give you every part of me but there is blood on my hands and my lips are unclean †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Re: SATINE ZEPHYR HANNIGAN ✟ Made of Silver.   


Revenir en haut Aller en bas
 

SATINE ZEPHYR HANNIGAN ✟ Made of Silver.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S EASIER TO LIE :: 
 :: Face The World :: Fiche Validée
-